La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CCNP 1 Adressage IP. Sommaire 1. Bases de ladressage IP 2. Prefix routing / CIDR 3. VLSM 4. Agrégat de routes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CCNP 1 Adressage IP. Sommaire 1. Bases de ladressage IP 2. Prefix routing / CIDR 3. VLSM 4. Agrégat de routes."— Transcription de la présentation:

1 CCNP 1 Adressage IP

2 Sommaire 1. Bases de ladressage IP 2. Prefix routing / CIDR 3. VLSM 4. Agrégat de routes

3 Introduction Adresse IP: Notation décimale pointée 32 bits Pas de partie réseau fixe Modèle TCP/IP modèle de lInternet Le plus fiable Le plus évolutif.

4 Prefix routing / CIDR 1. Introduction 2. Problèmes dadressage pour le réseau mondial 3. Calcul du masque de sous-réseau pour le CIDR 4. Diminution des tables de routages des routeurs de lInternet

5 Introduction Prefix routing = CIDR CIDR = Classless InterDomain Routing Possible grâce aux nouveaux protocoles de routage qui incluent les masques dans les mises à jour Tous les protocoles de routage IP sont classless sauf RIP v1 et IGRP

6 Problèmes dadressage sur le réseau mondial En classfull Impossible de faire du subnetting ou du surnetting. Le masque de sous-réseau nest pas envoyé dans les mises à jour de routage Le masque par défaut est obligatoire Gâchis dans lattribution dadresses IP

7 Le CIDR apporte une solution à ce problème Principes du CIDR: Regrouper des classes contiguës dadresse IP Fournir au client la plage dadresses IP la plus précise possible Diminuer la taille des tables de routage

8 Calcul du masque de sous-réseau pour le CIDR Définition du nombre dutilisateurs sur le réseau Calcul du nombre nécessaire de bits pour coder ce nombre On emprunte le nombre nécessaire de bits à la partie hôte On met ces bits à 0 et les bits précédents à 1 On convertit en décimal

9 Diminution des tables de routage des ISP Pour trouver des blocs contigus dadresses IP: Compter le nombre de bits de la partie réseau Soit x ce nombre: On aura des blocs contigus de 2 x adresses

10 Exemple Un organisation a besoin de plusieurs classes C : La table de routage contient une seule entrée concernant cette organisation Cette adresse représente les multiples adresses de lentreprise Ceci est possible en « poussant » le masque de sous- réseau vers la gauche Cest la création dun « prefix mask »

11 Considérations sur le masque Plus le préfixe est cours plus linformation sur le réseau est générale Plus le préfixe est long, plus linformation est proche du ou des réseau(x) dextrémité

12 Utilisation du Prefix routing PréfixeMasqueUtilisation / % classe C (30 hôtes) / % classe C (62 hôtes) / % classe C (126 hôtes) / classes C (510 hôtes)

13 Cas pratique Une organisation à besoin de 2100 IP publiques Une classe C : 254 hôtes Une classe B : hôtes Nécessité de faire soit du subnetting soit du surnetting

14 On prend 8 classes C consécutives Pour avoir 8 sous-réseaux, il faut 3 bits. Soit ladresse suivante : Masque par défaut : On emprunte 3 bits à la partie réseau Nouveau masque :

15 Avec 3 bits, les possibilités sont les suivantes: 200 d 100 d b

16 On a donc les 8 adresses réseaux suivantes:

17 Les 8 adresses de classe C sont reconnues au niveau de lISP par une seule adresse: Avec un masque de sous-réseau de On parle dun prefix-mask de /21

18

19 Conclusions sur le CIDR Réduction des tables de routage des ISP Meilleure flexibilité dans ladressage du réseau Meilleure compréhension du réseau Diminution des ressources nécessaires: CPU Mémoire Trafic réseau

20 VLSM 1. Introduction 2. Rappels formels sur le subnetting 3. Concevoir un plan dadressage selon la méthode VLSM 4. Considérations sur les RFC 950 et Allocation des adresses selon VLSM

21 Introduction CIDR est utilisé pour le réseau mondial VLSM est utilisé au niveau de lorganisation VLSM = extension du CIDR Permet dassurer un design hiérarchique très proches des besoins

22 Protocoles supportant VLSM RIPv2 OSPF BGP IS-IS EIGRP

23 Protocoles ne supportant pas VLSM RIP v1 IGRP EGP

24 Rappel formel sur le subnetting TP 1 : Soit ladresse suivante : On veut créer 8 sous-réseaux Créer le plan dadressage

25 TP 2 : Soit ladresse suivante: On veut créer des sous-réseaux de maximum 30 personnes. Créer le plan dadressage TP 3 : Combien peut-on créer de sous-réseaux au maximum sur une adresse de classe C.

26 Concevoir un plan dadressage selon la technique VLSM 1. Recenser le nombre total dutilisateurs sur le réseau 2. Choisir la classe dadresse la plus adaptée à ce nombre. 3. Partir du plus haut de lorganisation (couche principale) et descendre au plus près des utilisateurs (couche accès).

27 4. Décompter les entités au niveau de chaque couche 5. Calculer le masque de sous-réseau à chaque niveau de lorganisation. Attention de garder à lesprit la notion dévolutivité du réseau

28 Exemple Lentreprise a besoin dau moins 9000 adresses ip publiques décomposées comme suit: 7 pays maximum 4 régions pas pays 3 villes par régions 2 Bâtiments par ville (plus possible) 3 étages par bâtiment. 30 utilisateurs par étages maximum

29 Au moins 9000 utilisateurs : Classe B 7 pays : 3 bits nécessaires 4 régions : 2 bits 3 villes : 2 bits 2 bâtiments (+) : 2 bits 3 étages (+) : 2 bits

30 Masque de sous-réseau : au plus proches des utilisateurs Pays Régions Villes Bâtiments Étages Utilisateurs

31 Considérations sur les RFC 950 et 1878 Internet Standard Subnetting Procedure Variable-length Subnet Table for IPv4 Règle pour calculer le nombre de SR ou dutilisateurs : 2 n -2.

32 On ne doit pas retrouver tous les bits à 0 ou à 1 dans les portions dadresses suivantes : La portion Internet (partie Classful) La portion sous-réseau La portion hôtes 2 n -2 reste vrai pour la portion Internet et la portion hôte

33 Avec le VLSM on peut utiliser tous les bits à 0 pour la portion sous-réseau ip subnet-zero par défaut à partir de Cisco IOS 12.0 Pour les sous-réseaux : la règle est 2 n -1 Attention : NON COMPATIBLE AVEC CERTAINS SYSTEMES (Sun Solaris 4.x)

34 Pour le VLSM la règle 2 n -2 ne doit être appliquée quune seule fois sur la partie sous-réseaux. Peu importe quelle portion du découpage Dans lexemple précédent on pourrait affecter la règle à la partie Bâtiment

35 Allocation des adresses VLSM Prenons ladresse Choisissons le RDC du Bâtiment 2 à St- Tropez (Région PACA) en France Assignons arbitrairement les bits à chaque niveau de lorganisation

36

37 Agrégat de routes Buts: Réduction du trafic Réduction de la taille des tables de routage Regrouper une multitude de réseaux en une seule adresse réseau

38 VLSM et CIDR : mêmes principes VLSM : extension du CIDR au niveau dune organisation Plus on se trouve haut dans la hiérarchie du réseau, plus les tables de routage sont générales Les sous-réseaux agrégés sont souvent appelés sur-réseaux ou routes agrégés.

39

40 Avantages de lagrégat Réduction des tables de routage Simplification du calcul des algorithmes de routage Les changements topologiques du réseau sont cachés

41 Configuration de lagrégat 1. Configuration automatique 2. Configuration manuelle 3. Sous-réseaux discontigus

42 Configuration automatique RIPv1 ou IGRP agrègent automatiquement les adresses. Ils nenvoient pas le masque de sous-réseau dans les mises à jour de routage

43 Une mise à jour de routage arrive sur une interface du routeur : Linterface appartient à la même partie réseau : Le routeur applique à cette mise à jour le masque de sous-réseau configuré au niveau de cette interface Linterface nappartient pas à la même partie réseau : Le routeur applique le masque de sous-réseau par défaut (classful)

44 Lagrégation automatique est activée par défaut pour tous les protocoles de routage, excepté OSPF. On ne peut désactiver cette agrégation automatique que sur les protocoles Classless. En mode Configuration du protocole de routage : no auto-summary

45 Agrégat manuel Les protocoles de routage Classless envoient le masque de sous-réseau dans leur mise à jour de routage. Ceci permet donc lutilisation de VLSM et de la mise en place de lagrégation de routes

46 Une mise à jour de routage arrive sur une interface du routeur: ce dernier assigne le masque au sous-réseau particulier. Lorsque le routeur cherche une entrée dans la table de routage: Il se base sur lentrée la plus proche du sous- réseau cherché (Masque de sous-réseau le plus long vers le sous-réseau particulier).

47 Pré requis Un design hiérarchique évolutif. Lagrégation de route. La possibilité davoir des sous-réseaux discontinus.

48 Sous-réseaux discontigus Réseau dans lequel on retrouve des sous- réseaux contigus séparés par un réseau dont la partie Classful nappartient pas à ces réseaux contigus Quand: Conception volontaire Rupture de liens dans une topologie

49

50 Si le réseau nutilise pas de protocole de routage Classless: le masque de sous-réseau par défaut est employé et les entrées de tables de routage ont des chemins multiples vers une même destination (Partie Classful). Mise en place dans la plupart des cas un partage de charge incohérent (si coût identique) Connexions intermittentes (Flapping).

51 Considérations Si on utilise des SR discontigus: Désactiver lagrégat de route Ne pas le configurer Attention particulière avec EIGRP qui agrège automatiquement


Télécharger ppt "CCNP 1 Adressage IP. Sommaire 1. Bases de ladressage IP 2. Prefix routing / CIDR 3. VLSM 4. Agrégat de routes."

Présentations similaires


Annonces Google