La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Images Bitmap Résolution Tableau de “points” ou “pixels” Origine

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Images Bitmap Résolution Tableau de “points” ou “pixels” Origine"— Transcription de la présentation:

1 Images Bitmap Résolution Tableau de “points” ou “pixels” Origine
position, valeur (couleur) Origine analogique => numérique scanner, caméra CCD, carte à numériser, appareil photo numérique, fax.… Résolution Résolution de l’image : nbre de pixels par pouce (ppp ou dpi) exemple : Appareils photo numériques : 640x480 ou x1600 Résolution du pixel: 1 bit, 8 bits, bits (RVB), Taille du fichier = nbre de pixels x nbre de bits par pixel Affichage de l’image : dépend des caractéristiques de l’écran et de la résolution de l’image

2 Images Bitmap Agrandissement Transformations géométriques d’une zone
Duplication des pixels => Anti-aliasing Transformations géométriques d’une zone Rotation Translation Homothétie Pas de modifications de forme

3 Images Vectorielles Ensemble d’objets géométriques
droite, cercle, ellipse, rectangle,courbes de Bézier Texte attributs : position, couleur, … indépendant de la résolution Origine : Principalement logiciel Visualisation => pixels représentation des droites: algorithme de Bresenham Transformations géométriques de l’objet Rotation Translation Homothétie Modifications de forme de l’objet

4 Bitmap => Vectoriel
Pourquoi? Il faut retrouver la structure Reconnaissance des objets (plans, schéma technique...) Reconnaissance des caractères (OCR) Différentes étapes Détection des contours des objets Squelettisation => Vectorisation des contours Extraction des caractéristiques des objets Reconnaissance

5 FORMATS des FICHIERS Pour du texte Pour des images
PostScript (eps) PDF XML et ses dérivées Pour des images JPEG GIF PNG SVG , PostScript Description des données sans compression avec compression - sans perte - avec perte

6 PostScript Langage informatique avec une syntaxe
description de pages fichier texte interprété pour les imprimantes Eléments graphiques: Droite, rectangle, cercle, ellipse, Bézier cubique… bitmap description géométrique des objets, des caractères moveto lineto Eléments textuels Pour mettre un fichier PostScript dans une application, on l ’ »encapsule »

7 PDF Portable Document Format
Basé sur PostScript Format d ’Adobe (libre) Syntaxe EPS Pour des documents: texte + graphique Remplace PostScript et EPS Visualisation possible sur toutes les plateformes: Acrobat Reader

8 Comparaison des résultats
Fichier "du contrôle" ( principalement du texte) Word 32 ko EPS 232 ko PDF 20 ko Fichier du cours sur les formats Power point ko PDF ko Word ko

9 Compression JPEGJoint Photographic Experts Group
C’est une norme pour les images couleur YIQ Compression avec ou sans perte Différentes étapes: L’image est découpée en blocs 8x ) Transformée en Cosinus: DCT ) Zig-zag 3) Quantification (seuillage) provoque une perte d’information ) Codage entropique (Huffman) des extensions au JPEG de base Codage pyramidale Codage arithmétique Méthodes futures de compression Par Ondelettes et par Fractales

10 GIF Graphical Interface Format
Format de CompuServe Utilisé pour le transfert de fichiers sur les réseaux publics Images avec 256 couleurs maximum transmission de la table des couleurs GIF entrelacé Simple transparence (une seule couleur transparente) Compression LZW (Lempel, Ziv et Welch) création dynamique d’un dictionnaire sans perte Possibilité de plusieurs images dans un seul fichier GIF animé

11 PNG Portable Network Graphic
Créé pour remplacer GIF, pas de brevet Caractéristiques de GIF retenues dans PNG Palette de couleurs (≤ 256) Entrelacé données textuelles dans le fichier compression sans perte (LZ 77) indépendance de la plate-forme Transparence d ’une zone Nouveautés Vraies couleurs, jusqu'à 48 bits par pixel Transparence complète (canal alpha complet) indication sur le Gamma détection d'erreur Une seule image par fichier Pas de vignette

12 SVG Scalable Vector Graphic
Standard ouvert défini par le W3C dérivé de XML Permet de diffuser du graphisme 2D vectoriel animé Tous les avantages de Flash Description des objets textes et graphiques Position dans l ’espace et Transformation Plusieurs couches d ’objets graphiques Interactivité (syntaxe SMIL) Évènements (click, mouse, dans un autre document,…) Scalable: le rendu varie selon le périphérique <?xml version="1.0" encoding="iso "?> <!DOCTYPE svg PUBLIC "-//W3C//DTD SVG 03December 1999//EN » "http://www.w3.org/Graphics/SVG/SVG dtd"> <svg xml:space="preserve" width="5.5in" height="2.5in"> <rect style="fill:red;" width="250" height="200"/> <path d="M L L z"/> </svg>

13 Format PICT Macintosh exclusivement Dans l’en-tête Les éléments
géré par l’interface graphique QuickDraw Dans l’en-tête Taille de l’image Résolution des pixels Vraies couleurs ou 256 couleurs indexées nombre de chaque élément Les éléments ligne, rectangle, ovale, arc, polygone, region, bitmap, texte… Sans compression BMP sur Windows

14 Tag Image File Format (TIFF)
Aldus Corporation Format de fichier pour stocker et échanger des images pas pour une imprimante, ni de description de page Dans l’en-tête : Nom de l’artiste (pas toujours prévu) Plusieurs images Format de base Images noir et blanc codage RLE (longueur de plages) du fax Images couleur RVB : éventuellement codage RLE Extensions Images couleur CMJN, YIQ, CIELab... Compression JPEG Compression LZW

15 Comparaison des résultats
Photo "cougar" x 890 avec 24 bits par pixel 601 x 890 x 3 = ko JPEG 75% ko JPEG 50% ko JPEG 25% ko JPEG 15% ko JPEG 10% ko GIF ko PNG ko Image de synthèse diner 512 x 512 avec 66 couleurs GIF ko GIF entrelacé 182 ko PNG ko JPEG 75% ko JPEG 50% ko JPEG 30% ko Méthodes futures Ondelettes fractales

16 HTML (Hypertext Markup language)
Construit à partir de SGML (Standart Generalized Markup Language) Langage de description de page utilisant les balises HTML considéré comme un type de document SGML Définit par un ensemble fixe de balises <balise> Text </balise> Un peu rigide et limité Les constructeurs ajoutent leur fonctionnalité => plus d’entière compatibilité HTML 4.0 Supporte les feuilles de style Eléments d ’internationalisation D’où XML (extensible Markup language) dérivé de SGML Définit la structure du document (gestion du contenu, pas le contenu) DTD Document Type Definition On peut « customiser » un type de document pour des applications particulières Créer de nouvelles balises…

17 XHTML : la prochaine version d ’HTML
S ’inspire d ’XML Normalise le composition des pages Feuille de style (CSS) Fin des dérives en imposant des règles plus strictes Fermeture obligatoire des balises < tag> dgdgdgdgdg </tag> Cas particuliers <br /> , <hr /> Distinction minuscule, majuscule: balise en minuscule Les attributs sont entre guillemets  Espaces de nom (namespaces) : évolution des DTD


Télécharger ppt "Images Bitmap Résolution Tableau de “points” ou “pixels” Origine"

Présentations similaires


Annonces Google