La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES TRANSMISSIONS DE DONNEES DANS LE SECTEUR INDUSTRIEL. ZOBRIST Julien TS1 ETA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES TRANSMISSIONS DE DONNEES DANS LE SECTEUR INDUSTRIEL. ZOBRIST Julien TS1 ETA."— Transcription de la présentation:

1 LES TRANSMISSIONS DE DONNEES DANS LE SECTEUR INDUSTRIEL. ZOBRIST Julien TS1 ETA

2 SOMMAIRE - Définitions ( les principales connaissances) -les différents supports matériels des données - descriptions sommaire des supports - les protocoles

3 DEFINITION La transmission de donnée, cest de pouvoir transmettre et transférer des données a partir dun réseau. - Le but d'un réseau est de transmettre des informations d'un ordinateur à un autre. Il faut décider du type de codage de la donnée à envoyer, c'est-à-dire sa représentation informatique. Elle sera différente selon le type de données, car il peut s'agir de : - Données sonores, textuelles, graphiques, et vidéos La représentation de ces données peut se diviser en deux catégories : -Une représentation numérique: codage de l'information en un ensemble de valeurs binaires, soit une suite de 0 et de 1 -Une représentation analogique: la donnée sera représentée par la variation d'une grandeur physique continue

4 Pour que la transmission de données puisse s'établir, il doit exister une ligne de transmission, appelée aussi voie de transmission ou canal, entre les deux machines. Ces voies de transmission sont constituées de tronçons pour faire circuler les données sous formes: d'ondes électromagnétiques, électriques, lumineuses ou même acoustiques. Pour qu'il ya échange de données, un codage des signaux de transmission doit être choisi, il dépend du support physique utilisé pour transférer les données. Les différents supports de transmission des données

5 Transmission simultanée de données La transmission de données est "simple" lorsque seules deux machines sont en communication, ou lorsque l'on envoie une seule donnée. Dans le cas contraire il est nécessaire de mettre en place plusieurs lignes de transmission ou bien de partager la ligne entre les différents acteurs de la communication. Ce partage est appelé multiplexage.

6 Le multiplexage Cest : la capacité à transmettre sur un seul support physique (appelé voie haute vitesse), des données provenant de plusieurs paires d'équipements (émetteurs et récepteurs) On appelle multiplexeur l'équipement de multiplexage permettant de combiner les signaux provenant des émetteurs pour les faire transiter sur la voie haute vitesse.

7 A l'heure actuelle, aucun support ne représente la liaison idéale, chacun ayant ses spécificités propres en terme de débit (nombre de bits transmis par seconde) de coût, de distance entre deux nœuds( liaisons) : –Le câble coaxial –La paire torsadée –La fibre optique

8 Description sommaire des supports de transmission des données dans un réseau (fréquemment rencontrés) -Le câble coaxial, utilisé dans les réseaux de type bus(Ethernet). Le signal transporté est protégé des interférences électriques et subit qu'une faible atténuation. On peut y acheminer un nombre important de messages simultanément. La gaine permet de protéger le câble de l'environnement extérieur. Le blindage (enveloppe métallique). L'isolant constitué d'un matériau diélectrique. L'âme, accomplissant la tâche de transport des données. Grâce à son blindage, il peut être utilisé sur des longues distances et à haut débit (contrairement à un câble paire torsadé),et supporte un débit de 10 Mbits/s sur plusieurs centaines de mètres mais est d'un prix plus élevé.

9 Exemples et norme connecteur BNC: (B=baïonnette ), supporte des transmissions de données à des débits jusqu'à 10 Mbits/s (comme les câbles type RJ58) La norme 10BASE2 (clause 10 du standard Ethernet), définit les caractéristiques mécaniques, électriques et fonctionnelles du MAU (Medium Attachment Unit)

10 La paire torsadée La paire torsadée (ou appelé câblage 10 base T) ressemble au fil du téléphone (non blindé) et est utilisée dans les entreprises pour les raccordements téléphoniques et informatiques. Pou des débits importants, il faut limiter la distance entre deux nœuds (100Mbits/s) pour une distance maximum de 100 mètres, 1 Mbits/s lorsque la distance est de quelques centaines de mètres). Il s'agit d'un type de câblage bon marché.

11 Exemples et normes câble dit: RJ45 (souvent utilisée pour terminer les câbles de type paire torsadé et comporte 8 broches de connexions électriques ). (existe aussi: RJ9, RJ11, RJ12…) La norme 1000BASE-T,autorise des débits de 1000 Mbit/s sur 4 paires de fils de cuivre Cat5e (RJ45), sur une longueur de 100m. Le standard actuel définit différentes classes d'interconnection par paires torsadées, qui diffèrent selon la fréquence de transmission requise : Classe A: < 100 kHz, Classe B: <1 MHz, Classe C: <16 MHz Classe D: <100 MHz Classe E: < 250 MHz Classe EA:<500 MHz Classe F: < 600 MHz Classe FA:<1 GHz

12 La fibre optique, est un fil en verre ou en plastique (un composé oxygéné du silicium) très fin qui a la propriété de conduire la lumière. Elle transmet les messages, qui sont codés numériquement en impulsions lumineuses, transmis sur de grandes distances le long de ces minces fibres, les signaux transmis sont insensibles aux rayonnements électromagnétiques, donc aucune altération, immunité au bruit et légèreté Un câble peut acheminer simultanément plusieurs milliers de messages. La fibre optique permet de très grandes vitesses sur de grandes distances (150 mégabits par seconde (Mbits/s) sur une dizaine de kilomètres. Grâce à de telles vitesses, il devient possible de transmettre en temps réel des sons, et même des images animées. Ce support est d'un coût élevé mais tend à devenir compétitif avec le câble coaxial. La fibre optique

13 Exemples IL existe 2 types de fibre optique: La fibre multimode (G-653) dit: fibre à dispersion décalée. La fibre monomode (G-652) dit: fibre à dispersion non décalée.

14 Les câbles BUS de terrain Définition: On appelle bus, en informatique, un ensemble de liaisons physiques (câbles, pistes de circuits imprimés, etc.) pouvant être exploitées en commun par plusieurs éléments matériels afin de communiquer. Les bus ont pour but de réduire le nombre de « voies » nécessaires à la communication des différents composants, en mutualisant les communications sur une seule voie de données. En réalité chaque bus est généralement constitué de 50 à 100 lignes physiques distinctes, classées en trois sous-ensembles fonctionnels : ( le bus dadresse, de données, et de contrôle ). Le système de BUS de terrain est utilisé dans les réseaux numériques de contrôles machines et dunités de fabrication. Les BUS de terrains doivent répondre aux critères suivant: utilisation en zones à risques ou non hautes vitesses importants débits hautes performances en temps réels propriétés danalyses alimentation électrique via le bus

15 Les types de structures de réseaux Une topologie en bus : est l'organisation simple d'un réseau. En effet dans une structure en bus tous les ordinateurs Cette structure est facile à mettre en oeuvre et de fonctionner facilement, mais elle est vulnérable (si l'une des connexions est défectueuse l'ensemble du réseau est affecté). Topologie en étoile : les ordinateurs du réseau sont reliés à un système matériel appelé hub ou concentrateur. Il s'agit d'une boîte comprenant un certain nombre de jonctions auxquelles on peut connecter les câbles. Un réseau à topologie en étoile est plus onéreux qu'un réseau à topologie en bus. Topologie en anneau: les ordinateurs communiquent chacun à leur tour, on a une boucle d'ordinateurs sur laquelle chacun d'entres-eux va "avoir la parole" successivement.

16 Un exemple de liaison

17 Les liaisons sans fil Dans un réseau, la transmission des informations entre deux ordinateurs par rayonnement infrarouge ou par ondes radioélectriques est possible. Un réseau sans fil (en anglais wireless network) est, comme son nom l'indique, un réseau dans lequel au moins deux terminaux (ordinateur portable, etc.) peuvent communiquer sans liaison filaire. Les réseaux sans fil sont basés sur une liaison utilisant des ondes radioélectriques (radio et infrarouges) au lieu des câbles habituels. Il existe plusieurs technologies se distinguant d'une part par la fréquence d'émission utilisée et le débit ainsi que la portée des transmissions.

18 Les catégories de liaisons sans fils On distingue habituellement plusieurs catégories de réseaux sans fil, selon le périmètre géographique offrant une connectivité (appelé zone de couverture)

19 Les modems Le réseau téléphonique est prévu pour transporter un courant dont la variation représente le son de la voix. Les ordinateurs communiquant en échangeant des 1 et des 0, il suffit de transformer ces valeurs en signaux sonores. (une fréquence pour le 1 et une autre pour le 0.) Cette conversion est exécutée par le modem, abréviation de modulateur-démodulateur. Le modem est en effet capable d'effectuer la conversion dans les deux sens.

20 Deux ordinateurs équipés chacun d'un modem peuvent s'échanger des messages. Les deux modems doivent à la même vitesse. La vitesse de transmission est mesurée en bits par seconde (bps). Les vitesses de transmission utilisées vont jusqu'à bps. Les deux ordinateurs doivent employer le même protocole de transmission. Les ordinateurs doivent s'identifier, le destinataire doit indiquer qu'il est prêt à recevoir ou, au contraire, que la transmission doit être interrompue momentanément pour lui permettre de traiter les données reçues. L'expéditeur doit pouvoir indiquer que la transmission est terminée.

21 DEFINITION: Un protocole est un langage commun utilisé par lensemble des acteurs de la communication pour échanger des données. Un protocole permet aussi: - linitialisation de la communication - léchange de données - le contrôle derreur - une fin de communication De nombreux protocoles ont été normalisés pour optimiser les transmissions. Ainsi, chaque transmission est généralement précédée d'un dialogue pendant lequel l'expéditeur et le destinataire se mettent d'accord sur les caractéristiques de transmission: taille des blocs de données transmis, vitesse, protocole de vérification, compression ou non des données, etc. Les protocoles

22 SOURCES CommentCaMarche.net smission/transintro.htm. Wikipedia


Télécharger ppt "LES TRANSMISSIONS DE DONNEES DANS LE SECTEUR INDUSTRIEL. ZOBRIST Julien TS1 ETA."

Présentations similaires


Annonces Google