La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

III/ Une République en crise? A. Les signes dune crise du politique La vie politique sous la V° République.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "III/ Une République en crise? A. Les signes dune crise du politique La vie politique sous la V° République."— Transcription de la présentation:

1 III/ Une République en crise? A. Les signes dune crise du politique La vie politique sous la V° République

2 Le choc du 21 avril 2002: point dorgue de la crise des institutions de la V° République Qualification pour le second tour du candidat dextrême droite (Jean-Marie Le Pen, front national) Élimination du candidat socialiste (Lionel Jospin), 1 er ministre en exercice Faible score du président sortant (Jacques Chirac): même pas 20 %. Cest le plus faible score dun président sortant qui se représente. Fort taux dabstention Front républicain au 2 nd tour: Chirac lemporte avec 82,5 % des voix Une de journaux après le 1 er tour de lélection présidentielle de 2002

3 Lélection présidentielle de 2002 révèle lexistence dun fracture civique. La démocratie française est-elle malade? Dispersion des voix et montée des extrêmes: -Montée du vote extrémiste surtout à partir des années1980 = révélateur dun mécontentement (les partis extrémistes totalisent 30 % au 1 er tour de la présidentielle de 2002). Avec la pratique de la cohabitation, lextrémisme apparaît comme la véritable opposition. -Élection de 2002: Jospin doit affronter pas moins de 7 adversaires de gauche (problème de léparpillement des voix)

4 La démocratie française est-elle malade? Un certain discrédit de la classe politique: visible au travers de labstention, il a dabord gagné les élections jugées moins importantes = crise de confiance Le problème de lalternance: aucun gouvernement sortant na été réélu entre 1978 et 2002 = cela traduit une baisse rapide de la popularité des gouvernements + un vote de défiance Militantisme politique en baisse: impression dun décalage croissant avec les préoccupations des Français; lengagement dans le mouvement associatif est plus porteur

5 -Jean-Pierre Raffarin est nommé Premier ministre et entame la mise en œuvre de certaines des promesses de la campagne : baisse de l'impôt sur le revenu et actions ciblées contre la délinquance. -Plusieurs réformes sont votées : réforme des retraites et de la sécurité sociale, renforcement de la décentralisation. -Jacques Chirac se veut plus actif au niveau international (ex: il soppose à la guerre en Irak en 2003) mais subit un échec avec le « NON » au référendum sur le traité constitutionnel européen en 2005 (popularité au plus bas)

6 -Rivalité avec Nicolas Sarkozy ne cesse d'augmenter. Au niveau national, la situation économique n'est pas particulièrement bonne; Raffarin doit faire face à un énorme déficit. Il démissionne et laisse sa place à Dominique de Villepin fin mai Le président ne peut pas se passer de son ministre de l'Intérieur, populaire et perçu comme un ministre efficace. Nicolas Sarkozy ne cache pas ses ambitions pour l'élection présidentielle de 2007 ce qui irrite Jacques Chirac qui compte sur de Villepin pour barrer la route de Sarkozy à la candidature.

7 III/ Une République en crise? B. Image dun renouveau La vie politique sous la V° République

8 Election présidentielle de 2007: les Français réconciliés avec la politique? Très forte participation (85 %) Diminution du poids des extrêmes (le front national tombe à 10 %) 3 principaux candidats (Sarkozy, Royal, Bayrou) ont réuni près des ¾ des suffrages Rajeunissement des candidats = changement générationnel. Campagnes de + en + basées sur des stratégies de communication La confrontation de « projets » Le souci délargir sa base électorale Présence dune femme au 2 nd tour Campagne participative (nov. 2006)

9 Les intentions de N. Sarkozy en matière institutionnelle Réforme des instituions adoptée le 21 juillet 2008 par le Congrès à une voix près des 3/5° requis. Pas de changement de République. Principaux changements: Nombre de mandats présidentiels consécutifs limité à deux Pouvoirs du Président inchangés mais plus encadrés (pouvoir de nomination, durée de lapplication de larticle 16...) Possibilité pour le Président de faire une déclaration devant le Congrès réuni Pouvoirs du Parlement accrus: maîtrise de la ½ de lordre du jour, recours à larticle 49.3 plus encadré, possibilité pour 1/5° des membres du Parlement soutenus par 1/10° des électeurs inscrits de demander la tenue dun référendum… sarkozy-fait-passer- reforme-institutionnelle- parlement-vote-institutions

10 -un hyperprésident qui veut soccuper de tout: la fonction de 1 er ministre (Fillon) est effacée. Très nombreuses réformes engagées. -un président « bling-bling » -un président de moins en moins populaire


Télécharger ppt "III/ Une République en crise? A. Les signes dune crise du politique La vie politique sous la V° République."

Présentations similaires


Annonces Google