La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier Glaces Cométaires Paris, 8 juin 2007 Molécules cométaires Observations et modélisations Jacques Crovisier pour lÉquipe comète LESIA, Observatoire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier Glaces Cométaires Paris, 8 juin 2007 Molécules cométaires Observations et modélisations Jacques Crovisier pour lÉquipe comète LESIA, Observatoire."— Transcription de la présentation:

1 Atelier Glaces Cométaires Paris, 8 juin 2007 Molécules cométaires Observations et modélisations Jacques Crovisier pour lÉquipe comète LESIA, Observatoire de Paris

2 Les grandes questions Que sont les comètes ? Quelle est leur composition ? Comment fonctionnent-elles ? Quelle est leur place dans le Système solaire ? Comment se sont-elles formées ? Quelle est leur évolution dynamique ? Quelles sont leurs relations avec les autres petits corps ? Quoi encore ??

3 The family tree for comets proposed by Levison (1997)

4

5 Observer lévolution de lactivité cométaire Suivis à long-terme Campagnes multi-longueur donde

6 Un example : les observations coordonnées de 73P en 2006 Nançay APEXIRAM CSO Odin

7 Colom et al. 2006, SF2A proceedings, 389

8 73P with Odin: the outburst of fragment B 557 GHz water line

9 Caractériser lenvironnement cométaire et le modéliser Mesure de paramètres physiques : densité, température, vitesses Modélisation : chimie, excitation, transfer

10 Deep 9P/Tempel 1: Feaga et al. 2007, Icarus, in press

11 Suivi de la température et de la vitesse dexpansion de latmosphère de la comète Hale-Bopp à partir des raies moléculaires Biver et al. 2002, Earth Moon Planets, 90, 5

12 Nançay : Tseng et al. 2007, A&A, 467, 729

13 The evolution of the production rates of water and other species with heliocentric distance: clues to the sublimation mechanisms Biver et al Earth Moon Planets, 90, 5

14 Identifier et comptabiliser les molécules cométaires

15 Molecules from cometary ices: The inventory of relative abundances Bockelée-Morvan et al. 2005, in Comets II, Festou et al. edts, Univ. Arizona Press (with updates) Water as the main volatile species

16 Detection of ethylene glycol in comet Hale-Bopp with IRAM and CSO radio telescopes (Crovisier et al. 2004, A&A, 418, L35) abundance = 0.25% Searching for complex molecules using millimetric spectroscopy HOCH 2 CH 2 OH

17 Dello Russo et al. 2007, Nature, in press 73P/Schwassmann-Wachmann 3 infrared spectroscopy at Keck and IRTF

18 Diversité de composition Biver et al. 2007

19 La diversité chimique des comètes Biver et al. 2002, Earth Moon Planets, 90, 323

20 The diversity of comets from narrow band photometry AHearn et al., 1995, Icarus, 118, 223

21 Perspectives dobservations Herschel ALMA Rosetta

22

23 MIRO: the Microwave Instrument for the Rosetta Orbiter Gulkis et al., 2007, Space Scie. Rev. 128, 561 C/2002 T7 (LINEAR) H 2 O 557 GHz

24 VIRTIS: Visual IR Thermal Imaging Spectrometer Coradini et al., 2007, Space Scie. Rev. 128, 529 C/2002 T7 (LINEAR) H 2 O 557 GHz

25 Difficultés des observations cométaires

26 Remote sensing studies of comets

27

28

29 Halley, 1705, Phil. Trans. Roy. Soc. 24, 1882 Lavenir est dans les bases de données et les travaux systématiques de longue haleine

30 Compléments

31 « Le savant ne doit pas sattarder à réaliser des fins pratiques ; il les obtiendra sans doute, mais il faut quil les obtienne par surcroît. Il ne doit jamais oublier que lobjet spécial quil étudie nest quune partie dun grand tout qui le déborde infiniment, et cest lamour et la curiosité de ce grand tout qui doit être lunique ressort de son activité. La science a eu de merveilleuses applications ; mais la science qui naurait en vue que les applications ne serait plus la science, elle ne serait plus que la cuisine. Il ny a pas dautre science que la science désintéressée. » H. Poincaré, 1911, « Les Sciences et les Humanités », A. Fayard, Paris.

32 « La comète est le Deus ex machina ; toutes les fois quon est embarrassé en cosmographie, on appelle une comète à son secours. Cest lastre le plus complaisant que je connaisse, et, au moindre signe dun savant, il se dérange pour tout arranger ! » Jules Verne, Voyages et Aventures du Capitaine Hatteras, 1866

33 Deep Impact... …et la renaissance du Baltimore Gun-Club. © Jules Verne Impey Barbicane M.F. AHearn

34 Lis et al. 2007, ApJ, submitted

35 Puzzling monsters: anomalous comets CN, no C 2 43P/Wolf-Harrington Fink, 1992, Science, 257, 1926 NH 2, no CN, no C 2 C/1988 Y1 Yanaka Schleicher et al. 1993, Icarus, 104, 157 NEW NEW : 96P/Machholz (Schleicher, 2007, IAUC 8842).

36 Ortho-to-para ratios of cometary molecules as a function of temperature

37

38

39

40


Télécharger ppt "Atelier Glaces Cométaires Paris, 8 juin 2007 Molécules cométaires Observations et modélisations Jacques Crovisier pour lÉquipe comète LESIA, Observatoire."

Présentations similaires


Annonces Google