La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jamal ALABDULLAH*,Hervé MICHEL, Vittorio BARCI, Gilbert. FERAUD, Geneviève BARCI-FUNEL LRSAE, Université Nice Sophia-Antipolis-ICN, 06108 Nice, France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jamal ALABDULLAH*,Hervé MICHEL, Vittorio BARCI, Gilbert. FERAUD, Geneviève BARCI-FUNEL LRSAE, Université Nice Sophia-Antipolis-ICN, 06108 Nice, France."— Transcription de la présentation:

1 Jamal ALABDULLAH*,Hervé MICHEL, Vittorio BARCI, Gilbert. FERAUD, Geneviève BARCI-FUNEL LRSAE, Université Nice Sophia-Antipolis-ICN, Nice, France Approche méthodologique de la mise en évidence de lorigine des éléments traces par la distribution du césium stable et radioactif dans des sédiments du Var, Alpes-Maritimes 1 – 4 June 2010 Montpellier, France Introduction Site détude s Conclusions Le 137 Cs sur lensemble de la carotte Activité maximale de 137 Cs est à 97 Bq.kg-1 Un protocole dextraction séquentielle a été développé au laboratoire de Radiochimie, Sciences Analytiques et Environnement ( LRSAE), Basé sur la procédure proposée par le Bureau Communautaire des references (BCR) pour les métaux traces. il est constitué de six fractions: A) Fraction hydrosoluble (H 2 O). B) Fraction acidosoluble (HNO 3 ) M. C) Fraction liée aux carbonates (CH 3 COOH) 0.11 M. D) Fraction liée aux oxydes et hydroxydes (réductible)(NH 2 OH.HCl) 0.1 M. E) Fraction liée aux matière organique (oxydable)(H 2 O 2 8.8M/ CH 3 COONH 4 1 M). F) Fraction résiduelle (HCl/HNO 3 /HF)conc. assisté par Micro-ondes. La Validation finale du protocole a été faite à laide dune échantillon standard IAEA-433 ( éléments traces ). Le protocole dextraction séquentielle 3 Le 133 Cs (stable) et le 137 Cs (radioactif) : une comparaison Plusieurs mini-barrages (seuils) ont été construits dans la basse vallée du Var durant les années soixante-dix. La partie amont du Var et ses affluents sont situés dans une zone de montagne très peu urbanisée, au contraire, la basse vallée du Var est située dans une zone qui subit une urbanisation rapide et une zone industrielle sur la rive droit, Donc, plusieurs sources de pollution existent. Le milieu naturel des pays méditerranéens est de plus en plus vulnérable aux changements climatiques et pressions anthropiques croissantes. Les zones côtières des fleuves sont particulièrement sensibles aux conditions météorologiques locales et aux pollutions. La connaissance du fonctionnement des systèmes aquifères est cruciale pour les futures actions. La fonctionnement chimique dun système aquifère (bassin versant du Var, Alpes Maritimes) a été envisagée au moyen dune étude géochimique fine des eaux et des sédiments, Une étude détaillée des éléments-traces a été effectuée, dans la basse vallée du Var, incluant le césium, avec un protocole dextraction séquentielle. Le césium (stable et radioactif) est utilisé pour étudier la possibilité dutiliser lextraction séquentielle pour déterminer lorigine des métaux traces. Le 137 Cs est un radionucléide artificiel ayant une période de 30.2 ans. il a été produit par les essais nucléaires depuis la fin des années 1950 jusquau début des années 1960,et par laccident de Tchernobyl en Les retombées atmosphériques montrent notamment un pic majeur en 1963, un pic secondaire en 1959 (essais nucléaires) et un pic bien visible en 1986 Le 137 Cs a été mesuré par spectrométrie gamma (HPGe) Afin détudier linfluence de la zone dactivités industrielles sur le milieu naturel, une carotte de 9,5m de profondeur a été prélevée sur le seuil n°4 à environ 6 km en amont de lembouchure. Seuil N°:4 Construit en 1973 Le Césium 133 (origine naturelle) se trouve principalement (93% du 133 Cs) dans la fraction résiduelle. Dans les fractions non- résiduelles il montre une affinité avec la matière organique et les oxydes. En revanche, le 137 Cs (dorigine anthropique) est également abondant dans la dernière fraction qui est supposée représenter les grains de roche. Les résultats confirment que le Cs pénètre facilement dans la structure de certains minéraux et se fixe facilement sur les oxydes-hydroxydes. Après avoir appliqué lextraction séquentielle sur les sédiments de la carotte prélevée dans la basse vallée du Var, le 137 Cs et le 133 Cs ont été mesurés par spectrométrie gamma et ICP-MS respectivement. Les résultats montrent bien que le protocole dextraction séquentielle est un bon outil pour étudier la disponibilité des métaux-traces. Lextraction séquentielle ne permet cependant pas de bien séparer certains éléments adsorbées (anthropiques et naturels dissous) de ceux appartenant aux grains des sédiments (origine naturelle) : ex. le Cs


Télécharger ppt "Jamal ALABDULLAH*,Hervé MICHEL, Vittorio BARCI, Gilbert. FERAUD, Geneviève BARCI-FUNEL LRSAE, Université Nice Sophia-Antipolis-ICN, 06108 Nice, France."

Présentations similaires


Annonces Google