La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bureau de la Commission locale de l'eau réunion du 7 décembre 2009 Solution de substitution proposée par la société Lyonnaise des eaux "Prélèvement en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bureau de la Commission locale de l'eau réunion du 7 décembre 2009 Solution de substitution proposée par la société Lyonnaise des eaux "Prélèvement en."— Transcription de la présentation:

1 Bureau de la Commission locale de l'eau réunion du 7 décembre 2009 Solution de substitution proposée par la société Lyonnaise des eaux "Prélèvement en berge de Garonne, ré-infiltration et reprise" Avis sur les études réalisées et le projet proposé approuvé par le Comité syndical du SMEGREG le 10 novembre 2009

2 RAPPEL DU CONTEXTE En 2006, Lyonnaise des eaux propose à la CUB d'étudier une solution de substitution sous brevet faisant appel en premier lieu à la filtration sur berge puis, en second lieu, à la réalimentation artificielle de nappe. Une suite favorable a été donnée à cette proposition de Lyonnaise des eaux d'étudier la faisabilité, sous sa maîtrise d'ouvrage, d'un tel projet. La CUB, le Conseil général de la Gironde, l'Agence de l'eau Adour- Garonne et la Commission locale de l'eau du SAGE Nappes profondes ont souhaité que le contenu et les conclusions de cette étude soient soumis à l'expertise du SMEGREG. Les derniers éléments d'étude ont été remis le 14 octobre 2009.

3 LE PROCÉDÉ PROPOSÉ Le procédé associe les capacités naturelles d'auto-épuration de deux systèmes souterrains en série pour améliorer la qualité de leau brute et limiter les traitements nécessaires avant mise en distribution : 1) un système de prélèvement en nappe (en milieu réducteur) en relation directe avec un cours d'eau (forage en filtration sur berge ou gravière en lien avec une rivière ou un plan d'eau) - RBF ; 2) un système de réalimentation artificielle en milieu oxydant (bassin de surface ou gravière) - ARR. Si les conditions le permettent, le procédé peut également permettre un stockage d'eau inter saisonnier.

4 LE PROCÉDÉ PROPOSÉ 1. Filtration sur berge (river bank filtration ou RBF)

5 LE PROCÉDÉ PROPOSÉ 1. Filtration sur berge (river bank filtration ou RBF) 2. Réalimentation artificielle et reprise (aquifer recharge and recovery ou ARR)

6 COMMENTAIRES SUR LE PROCÉDÉ Commentaires sur le procédé : association de deux techniques à l'efficacité démontrée ; peu de recul sur leur fonctionnement en série ; peut permettre le recours à la Garonne sans pré- traitement lourd ; possibilité le cas échéant de stockage inter-saisonnier ; ne traite pas tout (substances conservatives) ; n'offre en aucun cas les garanties sanitaires de prélèvements de ressources souterraines multimillénaires.

7 LOCALISATION ET CONSISTANCE DU PROJET

8 OBJECTIF DES ÉTUDES RÉALISÉES Pour les études, Lyonnaise des eaux a arrêté les objectifs suivants : définir plus précisément par des essais de pompage et des campagnes analytiques le potentiel quantitatif et qualitatif des sites identifiés ; valider définitivement la faisabilité de mise en œuvre du procédé proposé. Commentaires : pas de synthèse des connaissances avant début des investigations, hétérogénéité et anisotropie du milieu négligées.

9 CONTENU DES ÉTUDES 1.Prospection géophysique 2.Élaboration d'un modèle hydrogéologique 3.Forages dessai aux alluvions de Garonne 4.Suivi de la source et de la gravière de Podensac 5.Étude du site de ré-infiltration et reprise 6.Élaboration d'un modèle mathématique et simulations 7.Étude de la vulnérabilité des ressources 8.Synthèse générale des études 9.Datation des eaux de la source de Podensac 10.Synthèse des données hydrogéologiques sur la terrasse alluviale ancienne

10 ESTIMATION DES COUTS Méthode utilisée pour les autres solutions proposées. Investissement (hors protection) : HT

11 AVIS SUR LA RESSOURCE PRIMAIRE Pompages en berges : productivité très élevée ; amélioration de la qualité ; proximité d'infrastructures existantes ; connaissance de la qualité à améliorer ; pas d'investigations sur le rôle de la gravière ; impact d'une submersion à préciser.

12 AVIS SUR LA RESSOURCE PRIMAIRE Source de Podensac : grande disponibilité quantitative ; connaissance insuffisante de la qualité ; pas d'étude hydrogéologique spécifique (protection).

13 Ré-infiltration a priori faisable mais : nature karstique du réservoir oligocène ; doutes sur la capacité à stocker et à restituer l'eau infiltrée ; risque de turbidité par mise en charge et vitesses de transfert élevées ; pas de stockage inter-saisonnier ; acceptabilité de la ré-alimentation du réservoir oligocène. AVIS SUR LA RÉ-INFILTRATION ET LA REPRISE

14 AVIS SUR L'ENSEMBLE DU PROJET Projet faisable du point de vue hydraulique. Grand intérêt de recourir à la Garonne au travers d'une filtration sur berge (grande disponibilité quantitative et pré-traitement assuré par le mode de captage). Etudes insuffisantes pour juger de la faisabilité du projet du point de vue réglementaire. Risque de turbidité après l'étage de ré-infiltration.

15 AVIS SUR L'ENSEMBLE DU PROJET Il serait utile de préciser l'intérêt que pourraient présenter des alternatives consistant : soit à traiter, dans une filière classique, l'eau issue du dispositif de production primaire par filtration sur les berges de la Garonne ; soit à procéder à la ré-infiltration et à la reprise de ces eaux dans un contexte hydrogéologique moins complexe, avec infiltration et reprise dans un seul et même réservoir sans relation directe avec un autre aquifère sous jacent.


Télécharger ppt "Bureau de la Commission locale de l'eau réunion du 7 décembre 2009 Solution de substitution proposée par la société Lyonnaise des eaux "Prélèvement en."

Présentations similaires


Annonces Google