La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cette orchidée appâte labeille mâle grâce à un leurre parfait « labdomen de sa femelle » avec en prime la même odeur -à la molécule près pour attirer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cette orchidée appâte labeille mâle grâce à un leurre parfait « labdomen de sa femelle » avec en prime la même odeur -à la molécule près pour attirer."— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Cette orchidée appâte labeille mâle grâce à un leurre parfait « labdomen de sa femelle » avec en prime la même odeur -à la molécule près pour attirer le mâle Une fois fécondée, la fleur repousse toute future visite (inutile) en émettant lodeur de la femelle prête à pondre de sorte à linciter à butiner à côté Daprès Science et Avenir février 2000, p73 Plus étonnant encore … linsecte retient lodeur de sa compagne pour ne plus la rencontrer Mais chaque fleur a sa chance … Avec chacune un parfum légèrement différent

5

6

7

8

9

10 De plus, Il lui a donné une nature adoratrice et une conscience du bien et du mal Lhomme est libre de choisir sa voie : Dans le rappel de Dieu ou la fuite éphémère Lhomme comprends que Dieu a envoyé des prophètes et révélé des livres saints parce quil ne peut saisir seul complètement ce que Dieu attends de lui

11

12 Le coran réponds à des questions essentielles : - doù venons nous ? Il nous donne des informations du passé comme lhistoire dAdam et nous informe sur le monde invisible qui nous entoure : les anges, les djinns … - où allons nous après la mort ? Il nous explique le sens de la vie (une vie de test) et le but de la vie (ladorer). A Adam, Dieu -le créateur a dit après quil ait fauté (oublié) : « Une direction (sur Terre où du Paradis il est descendu) vous sera certainement donnée de ma part. Ni crainte, ni tristesse naffligeront ceux qui suivront Ma Direction » (S2 v38)

13 A lorigine des mythes :

14

15 Dieu informe le prophète que 1) les prophètes précédents invitaient à adorer Dieu avec des méthodes variées et diverses 2) le coran rends caduque (périmé) les messages précédents

16 Si le coran invite au même message depuis Adam : adorer Dieu, les livres saints précédents sont caduques (ne peuvent et ne doivent plus être suivi) car non seulement ils renferment une voie et méthode passées mais aussi il y a des contradictions, des erreurs scientifiques et sans nul doute des rajouts et des oublis mélangés au message original à cause de leur mauvaise conservation … En bref, ils ne sont pas authentiques et sont périmés

17 Cest ainsi que le croyant est invité dans le Coran à : -adopter les belles manières des prophètes mais que la Torah repris dans la Bible en est incapable puisque il y a des passages classés X (interdits pour immoralité en Afrique du sud) Par exemple, il est dit que Loth est enivré par ses filles pour dormir avec lui et lui donner une descendance ; il est évident que cest un récit faux et que Dieu préserve ses prophètes de telles insanités la moralité des récits des prophètes est absente ou déformée (la patience et confiance en Dieu de Jacob ou moralité de Joseph décrite dans la sourate 12 du coran ont disparu dans la bible; voir genèse 42 à 47) De plus il y a de nombreuses erreurs scientifiques (création du jour avant les étoiles), historiques (anachronismes à lépoque de Joseph) ainsi que maintes contradictions entre passages semblables

18 Dautre part le croyant est invité dans le Coran à : -sappuyer, faire confiance en son créateur mais que la Bible en est incapable puisquelle représente le créateur avec des faiblesses humaines (Genèse 6/6 : on montre Dieu regrettant davoir crée lhomme ou genèse 32/28 : luttant avec Jacob qui lui fait du chantage avant de le lâcher) parce quil existe un mélange de textes reconnaissant tantôt comme seul Dieu notre créateur (jean 17/3) tantôt lui associant dautres divinités (jean 1/34) (Jésus y est montré comme le fils de Dieu ; à noter que des papyrus anciens tel P106 indiquent élu au lieu de fils de Dieu ; Dieu dénonce dans le coran (S10 v68) ce dogme voté en 325 après JC au concile de Nicée (lors dune période de lutte entre les pauliniens et judéo-chrétiens)

19

20

21

22 En résumé, on ne dispose que de copies … de copies de copies … des livres saints précédents le Coran Lesquelles copies sont des traductions en grec au lieu de la langue originale hébreu (pour les textes juifs) ou araméen (pour les évangiles de Jésus). Nayant pas été conservés, les livres saints précédents le Coran contiennent des énormités à côté de certaines vérités + des erreurs dont certaines sont corrigées par Dieu dans le Coran

23

24 Quant au Coran : il a été parfaitement conservé au cours de lhistoire. Il nous est parvenu identique à loriginal comme le confirme lhistoire ainsi que létude des manuscrits anciens … son authenticité ne fait aucun doute... - ceci conformément à la promesse divine de le conserver (S 15 v9)

25 Montagne Jabal an-Nur (5 km Mecque) c'est au cours du 3ième Ramadan où Mohammad effectuait une retraite dans la grotte Hira qu'il eut la première révélation du Coran.

26

27

28

29 1.la psalmodie, la manière de lire, de prononcer quelques mots comme par exemple le mot roi dans la fatiha malik ou mâlik C'est d'ailleurs pour cela que l'on parle de "lecture" 2. Mais il existe aussi des différences dans le découpage des sourates en versets, autrement dit "dans la dimension des versets ou leur longueur". Celles-ci sont en fait une conséquence directe des modalités de psalmodie. Le Mushaf de Uthman permettait les différentes lectures ces différences résident dans :

30 Lecture transmise par Warch n° verset Lecture transmise par Hafs n° verset 22 "Ils diront : "Ils étaient trois et le quatrième était leur chien". Et ils diront en conjecturant sur leur mystère qu'ils étaient cinq, le sixième étant leur chien et ils diront : "Sept, le huitième étant leur chien". Dis (ô Mohammad) : "Mon seigneur connait mieux leur nombre. Il n'en est que peu qui le savent" Ne discute à leur sujet que d'une façon apparente et ne consulte personne en ce qui les concerne. 24 Et ne dis jamais, à propos d'une chose : "Je la ferais sûrement demain" 23 Sans ajouter Inchâ Allah : "Si Dieu le veut", et évoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : "Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct". 24 Exemple de différence de découpage des versets entre 2 lectures :

31 Lecture transmise par Warch (lecture occidentale) Verset n° 4 Lecture transmise par Hafs (lecture orientale) Le mot « malik » avec une voyelle brève signifie alors souverain c'est à dire "Souverain-Roi" à qui appartient -seul- le royaume de ce monde et celui de l'au-delà en même temps qu'Il possède la Puissance parfaite Maître (ou Souverain) du jour de la rétribution Le mot « mâlik » avec une voyelle longue signifie alors "Maître". c'est-à-dire "Maître-Possesseur" des âmes et des esprits en même temps qu'Il exerce Son autorité et Sa Puissance sur toute chose (en 785 / 169 H) (en 812 / 197 H)

32 Al-Miswar Ibn Makhrama et Abdarrahmân Ibn Abd de la tribu d' al-Qâra ont rapporté qu' ils ont entendu Omar Ibn alKhattâb dire : "J' ai entendu Hichâm Ibn Hakîm réciter la sourate (n°25) al fourqân du vivant de l'Envoyé de Dieu. Je l'écoutai avec attention et m' aperçus qu' il prononçait nombre de lettres autrement que ne me les avait prononcées l'Envoyé de Dieu. Je fus sur le point de l'arracher de sa prière, mais je pris patience jusqu' au moment où il eut accompli la salutation finale ; alors je le saisis par son châle (rida') et lui dis : "Qui t'a fait réciter cette sourate de la façon que je viens de t'entendre le faire?", "c'est, me répondit-il, l'Envoyé de Dieu qui me l'a fait réciter ainsi". "Tu mens, repris-je, l'Envoyé de Dieu me l'a fait réciter d'une autre façon que toi". Alors je l'emmenai chez l'Envoyé de Dieu et dis : "Je viens d'entendre cet homme réciter la sourate al fourqân avec des prononciations que tu ne m as pas fait dire". "Lâche-le", répliqua l'Envoyé de Dieu. Puis il ajouta: "Récite, ô Hichâm". Celui-ci ayant récité de la façon dont je l'avais entendu réciter, l'Envoyé de Dieu dit : "C'est ainsi que cette sourate a été révélée". Ensuite, (s'adressant à moi), il dit : "Récite ô ° Omar. Et je récitais de la même façon dont il m' avait fait (autrefois) réciter. "C'est ainsi, reprit de nouveau l'Envoyé de Dieu, que le Coran a été révélé ; il a été révélé avec sept variantes de lectures. Employez celle qui vous est la plus commode. Hadith rapporté par Al-Boukhârî (tome III, p ).

33 « Le texte coranique, au début de sa révélation, ne pouvait être récité que d'une seule façon (al-Bukharî, n° 4705, n° 819). Mais quand des personnes de diverses régions commencèrent à se convertir à l'islam (Fat'h ul-bârî, tome 9 p. 36), le Prophète lui-même demanda à l'ange Gabriel de transmettre à Dieu sa demande : que soient rendues possibles un certain nombre de variantes de récitation du texte coranique : Dieu accepta sa demande et il y eut donc la possibilité de deux (catégorie de) "lettres", ce qui apporta des variantes. Mais le Prophète en demanda plus; sa demande fut également acceptée, et il y eut trois (catégories de) "lettres". Suite à sa troisième demande, la possibilité de sept (catégories de) "lettres" fut accordée (Muslim, n° 820). Par ces demandes, le Prophète voulait que tous les Arabes puissent réciter facilement le Coran ("Inna ummatî lâ tutîqu dhâlik" : rapporté par Muslim, n° 821 ; "Hawwin 'alâ ummatî" : rapporté par Muslim, n° 820) ; il pensait surtout à ceux qui étaient illettrés, très vieux ou très jeunes (voir ce qu'a rapporté at-Tirmidhî, n° 2944) ; pour ces catégories de personnes, il est effectivement très difficile de se défaire d'une habitude de prononciation ou d'un accent particulier et de prononcer certains termes (sur le plan morphologique ou syntaxique, ou bien sur le plan de l'accent) selon les particularités de dialectes autres que le leur » «La Maison de l'Islam », A A Lala, article n°181 : "Pourquoi y a t-il des variantes de récitation dans le texte coranique" Pourquoi plusieurs lectures ? Pour plus de détails :

34 Pourquoi ABOUBAKAR a fait faire une copie ? Il a eu peur de la disparition du Coran comme 70 Hufaz (compagnons connaissant le coran par cœur) venaient de mourir dans une bataille OBJECTIF : Concentrer le Texte pour éviter sa perte DISPOSITIONS : Zayd était chargé de rédiger la « Copie de référence » avec lordre définitif des sourates avant la mort du prophète (9 jours après le dernier verset révélé) Aboubakar exigea quil nécrivit aucun verset avant davoir 4 témoins pour lui (2 supports écrits et 2 compagnons qui lont mémorisé au minimum)

35 Les versets ne sont pas rangés dans lordre de révélation (lordre actuel correspond à celui de la récitation; cest lange jibril qui informait le prophète (sbdl) de la place des versets révélés les uns par rapport aux autres « chaque an, l'Ange Gabriel rendait visite au prophète afin de contrôler la récitation » Lannée de sa mort, Gabriel lui a fait réciter le coran en entier 2 fois. Il a compris alors que sa mission était terminée

36 Pourquoi OTHMANE a vérifié et diffusé la première copie ? Il craignait que la communauté musulmane se divisent à cause de conflits et de désaccords, notamment concernant la récitation ou la lecture du Coran lorsque augmenta le nombre de musulmans parlant un dialecte arabe différent (apparition de variantes de lecture non enseignées par le prophète) OBJECTIF : Unifier la communauté autour de la récitation du Coran. DISPOSITIONS : Diffuser la copie de référence Intégrer les différentes lectures dans la copie de référence Détruire toutes les copies appartenant aux compagnons (copies incomplètes ou avec des versets non classés suivant lordre de Jibril).

37

38

39 « Dans chaque génération, ce savoir (prophétique, authentique) sera porté par des justes qui le protègeront de laltération des extrémistes, du laxisme, des imposteurs, et de linterprétation des ignorants » (Al Bayhaqi)

40 Lépouse du prophète Aïcha dispensait des cours à plus de 300 étudiants (dont 67 femmes) et a corrigé plus de 70 hadiths que les compagnons lui soumettaient Le compagnon du prophète ibn Abbas a éclaircit linterprétation de nombreux versets connaissant le contexte de leur révélation ; enfant, il accompagnait le prophète et a beaucoup retenu Et aujourdhui …. après la mort du prophète :

41

42

43 H Iquioussen, H Yahya, Amr Khaled entre autres se sont attelés à présenter lIslam aux jeunes et moins jeunes de façon claire en mettant la priorité sur le foi juste et le bon comportement

44 M Bucaille et H Yahya, eux, ont mis laccent sur certaines informations scientifiques et historiques inattendues dans le coran car inconnues des hommes à lépoque de la révélation. Par exemple : - le souverain au temps de Joseph est appelé roi dans le Coran mais pharaon au temps de Moïse, ce que lhistoire de lEgypte confirme : avant Akhénathon, pas de pharaon - seulement lhistoire de lEgypte oubliée na été redécouverte que récemment avec la lecture des hiéroglyphes. Au moment de la révélation, personne –aucun Homme- ne pouvait le savoir puisque les hiéroglyphes nétaient plus compris de personne et que les livres écrits en grec sur lEgypte ont été brûlé lors de la fermeture des Temples. - létude de la Bible où le souverain dEgypte est appelé Roi au temps de Moïse comme au temps de Joseph montre laltération dont la bible a été lobjet. Ce sont autant de signes supplémentaires de lorigine divine du coran (dicté par Dieu)

45 Non seulement, ils ont fait une lecture du Coran à la lumière du Savoir accumulé jusquà aujourdhui pour mettre en lumière lorigine divine du coran Mais ils ont aussi dénoncé le mensonge de la théorie de lévolution de lhomme et limpossible hasard derrière cet univers parfait conçu avec une sagesse et un but. Harun Yahya –cest en fait un groupe de 50 personnes qui travaillent avec lui - permet à tout le monde de lire ses travaux gratuitement et de les propager

46 En vérité, si lévolution des animaux sous la direction divine est acceptable par notre religion, lévolution de lhomme à partir dune forme animale ne lest pas. Cette théorie nest pas prouvé par la science non plus. Au contraire, létude de loreille interne des présumés ancêtres ont permis de conclure en 1994 que :

47 Létude des canaux semi- circulaires des Australopithèques et des homo habilis (organe de louïe qui sert également à la perception de l'équilibre et indique si on se tient debout ou à 4 pattes) montre quils sont semblables à ceux des grands singes et non des hommes

48 De même les scientifiques savent depuis que des êtres mi-hommes, mi-singes nont jamais existé : ils avaient le dos droit dès le début comme lont prouvé les expériences du japonais Hidemi Ishida confirmé par les études informatiques de Crompton en 1996 : Pour plus de détails

49

50 M Bennabi compare aussi la morale ou leçon que l'on peut tirer des récits de la Bible ou du Coran : concernant le prophète Jacob : c'est un père de peu de foi qui parle dans la Bible (Génèse 37) alors que c'est le prophète plus que le père qui s'exprime dans le Coran (Sourate 12 ) ou concernant Joseph, prophète de Dieu, affecté d'un caractère dur et cynique dans la Bible (Génèse 42;47) mais loué par Dieu dans le Coran pour son caractère doux et indulgent Il nous fait réaliser pleinement avec le cœur : -combien le Coran est une parole merveilleuse -divine qui mène et guide vers la droiture et - combien la nouvelle Révélation purifie la foi …

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62 A Lamrabet rappelle que Dieu -le Créateur cite dans le coran des femmes pieuses de grande valeur auprès de Lui en tant que mère, épouse, fille, être affectif, intellectuel et spirituel, appréciée de sa famille et de la société. Cest le cas de la femme du pharaon (Assiya dans des hadiths) pour sa résistance à son mari oppresseur à lépoque de Moïse … Myriam dont la foi a marqué le prophète Zakariya au point de lencourager à invoquer Dieu pour un miracle (S3 v37-38 : ibn Kathir précise quelle recevait un savoir directement de Dieu sur des manuscrits et quil invoqua Dieu pour avoir un fils –sa femme était stérile). Umm Moussa et Hagar, éducatrices de leur fils pour leur foi et confiance inébranlable en Dieu, la reine de Saba pour sa sagesse lorsquelle gouvernait puis sa grande piété …

63 Y Qaradawi, T Ramadan, eux, font un travail de réflexion (ijtihad) pour respecter au mieux lesprit dune loi divine (interdit ou obligation) dans un pays non musulman qui ne favorise pas son application. Par exemple, le savant Y Qaradawi a émis une fatwa (avis) permettant aux musulmans vivant en occident demprunter de largent à une banque à intérêt pour pouvoir acheter une maison -une nécessité-. Cette fatwa ne rends pas licite lintérêt mais sinspire de la dérogation divine de pouvoir manger du porc (S2 v173) en cas de nécessité. (fikh des minorités, éd al Falah, p ) Dieu na permis à personne dinterdire quelque chose de licite quand bien même son intention serait bonne (S 10 v59 et S6 v 140 : Dieu blâme cette attitude gravissime)

64 REMARQUE Malika Dif a été la première à conseiller aux jeunes filles de ne pas délaisser leurs études pour porter le voile en occident car le Savoir est une obligation religieuse Prioritaire juste après lobéissance aux parents (le voile étant une prescription de degré inférieur) et que le prophète a expliqué quil ny a « pas de péché en cas de contrainte » quelle soit familiale sociale politique ou autre (tout en œuvrant pour à terme faire disparaitre la contrainte) (« être musulmane aujourdhui », p150, éd IIFSO)

65

66

67 Dounia Bouzzar (convertie en 1991; anthropologue du fait religieux) use darguments non valables pour « réformer » lIslam Cela revient à considérer les lois divines comme des lois humaines destinées à être sans cesse revues … à prendre/abandonner ce que lon veut de la religion afin de se fondre dans la masse athée et dêtre accepté. on est loin des arguments de lattitude du savant Qaradawi qui autorise la suspension provisoire dune loi en cas de nécessité La loi de Dieu est invariable mais cest lesprit de la loi qui justifie cette dernière. Le calife Omar lavait bien compris quand il a suspendu la punition pour vol en période de famine. Le vol puni est celui fait par vice et la société se doit de fournir un contexte favorable où nul na de raison de voler sauf par vice. En absence de ce contexte, Omar a suspendu la punition mais ne la en aucun cas abrogé.

68

69

70 REMARQUE : Y Qaradawi explique une autre chose importante à savoir « à lorigine, toute chose est permise, jusquà ce quun texte péremptoire ne prouve le contraire. Cette ibâHa ou « indifférence légale », à légard de certaines choses signifie que la Loi ne récompense pas celui qui les accomplit et ne punit pas celui qui les délaisse » « dans la religion, nous ne devons ordonner que ce que Dieu a ordonné et ninterdire que ce que Dieu a interdit … » (« Fatwâ contemporaines », p561, Ennour)

71

72

73

74 « La vie, dans tous ses aspects, agréables ou pénibles, constitue l'épreuve "pratique" imposée par Dieu. Chaque circonstance, chaque instant, dont la nature et le "goût" sont déterminés par la Science et la Sagesse du Tout-miséricordieux, suscite en l'homme certaines résonances, éveille en lui certains désirs (physiques, Psychiques ou spirituels) qui adressent alors leurs requêtes à son libre arbitre. C'est pourquoi l'intelligence se doit de contrôler en permanence le libre arbitre ainsi sollicité par des impulsions et des désirs bons ou mauvais. Si besoin est, elle doit rappeler avec fermeté au libre arbitre les poids et mesures de la Volonté Divine. Elle doit le contraindre à n'accepter d'agir que pour satisfaire les désirs conformes à la satisfaction divine et l'empêcher de se soumettre aux exigences des passions non encore converties... C'est lors de cette lutte (Djihâd) de pacification intérieure que l'état d'islam s'installe effectivement en l'homme grâce à la discipline que celui- ci s'impose à lui-même du fait de sa confiance inébranlable en son Seigneur » (d'après "L'attestation de foi" de Y Roty, p 26)

75 Pour le salut de notre âme, Dieu nous invite à Le PRIER et à adopter les principes de vie suivants : - celui de la recherche de la science et de la justice - Celui de leffort et de la responsabilité Sur Terre pour se rendre Utile - celui de lentraide et de la miséricorde envers ses semblables Alors Demandons à Dieu le DON Dadopter une Attitude Battante et Confiante en Lui

76

77


Télécharger ppt "Cette orchidée appâte labeille mâle grâce à un leurre parfait « labdomen de sa femelle » avec en prime la même odeur -à la molécule près pour attirer."

Présentations similaires


Annonces Google