La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Moment : en fin dannée scolaire.. Préparation dune dictée en utilisant surtout le geste de mémorisation. Il sagit dune dictée de mots. On demande aux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Moment : en fin dannée scolaire.. Préparation dune dictée en utilisant surtout le geste de mémorisation. Il sagit dune dictée de mots. On demande aux."— Transcription de la présentation:

1 Moment : en fin dannée scolaire.

2

3 Préparation dune dictée en utilisant surtout le geste de mémorisation. Il sagit dune dictée de mots. On demande aux enfants : - de retenir une liste de trois mots - et de pouvoir les écrire sans faute Remarque : linstitutrice commence toujours par vérifier si les enfants ont une bonne compréhension des mots. Dans lactivité décrite ici, le sens des mots était bien connu des enfants. Elle na donc pas travaillé cet aspect.

4 Une telle activité exige de la part des enfants un double projet de mémorisation : - Un projet de mémorisation des mots dans leur forme globale, en lien avec leur signification. - Un projet de mémorisation des lettres formant lorthographe des mots et de lordre dans lequel elles se succèdent. Ce second projet demande une attention aux détails formels. Ces projets sollicitent des activités mentales différentes. Il est donc utile de les séparer, du moins au début de lentraînement. Par la suite, les enfants pourront les activer tous les deux en même temps de manière quasi automatique. Double projet

5 de mémorisation globale du premier mot.

6 Nous allons apprendre à écrire 3 mots sans faute. Je vous demande de les retenir et de les mettre dans votre tête pour pouvoir les réécrire tout seuls demain matin.

7 Pour faire un sans faute demain Regardons Ecoutons

8 Premiers allers et retours.

9 Jécris le mot au tableau sans le prononcer.

10 Les enfants le regardent en silence, certains remuent les lèvres comme pour se le dire mentalement.

11 Le mot est montré, Choucroute... et prononcé. Deux entrées perceptives successives (donc dissociées) sont proposées aux enfants. puis caché...

12 Chaque enfant lévoque à sa manière

13

14 Qui a réussi à mettre le mot dans sa tête?

15 Jai fait une photo et jai vu le mot Charlotte?

16 Jai regardé le mot Florence? et lai mis dans une armoire

17 Laura? Jai photographié le mot en couleur Les lettres étaient grises et attachées De quelle couleur étaient les lettres? De qui était lécriture? Cétait ton écriture.

18 Arnaud? Jai appuyé sur un bouton. Jai entendu le mot trois fois Qui parlait? Cétait ta voix. Je retiens mieux quand jentends.

19 Adrien? Jai fait une photo. Jai compté les lettres. Combien de lettres avait le mot? Il y en avait dix. Oui, je me suis dit le mot. As-tu encore fait quelque chose? Qui te disait le mot? Cétait ma voix.

20 Alexis? Jai regardé les lettres. Jai imaginé que je les écrivais. Jai agrandi les lettres et jai fait un panneau « attention ».

21 de mémorisation des lettres formant lorthographe du mot.

22 Je vais réécrire le mot. Regardez bien chaque lettre du mot, observez dans quel ordre elles se suivent et demandez-vous si certaines pourraient être difficiles à retrouver. Repérez bien le son qui se retrouve deux fois dans le mot... Imaginez-vous que vous êtes ici demain et que vous devez lécrire.

23 Deuxièmes allers et retours.

24 Je vais réécrire le mot pour que vous puissiez vérifier votre évocation et éventuellement la corriger.

25 Jécris le mot au tableauChacun vérifie son évocation,ajuste sa pensée, modifie ou corrige ses évoqués.

26 Le mot est montré, Choucroute... et reprononcé. A nouveau deux entrées perceptives successives (donc dissociées) sont proposées aux enfants. puis caché...

27 Petite remarque en passant ! Puisquil a été demandé aux enfants dobserver le mot dans tous les détails de ses lettres, on peut toujours à ce stade : - L- Leur demander quelles sont les lettres qui leur posent problème ? - E- En fonction des réponses données, les mettre en évidence par des marques colorées de formes différentes : par exemple, entourer les deux « ou » en jaune, souligner le « e » final en bleu ; si le mot sy prête, lencadrer pour mettre en évidence les lettres qui « montent » et celles qui « descendent », dessiner dans le mot, changer de graphie pour la lettre qui fait difficulté ou changer de voix si elle est épelée, etc. Cette pratique permet aux enfants qui nauraient pas remarqué certaines difficultés (le cas est fréquent, surtout chez des enfants qui traitent linformation globalement) de les entendre nommer et/ou de prendre des repères supplémentaires axés sur les détails.

28

29 Loïc ? Jai compté les lettres : jai vu quil ny avait que deux grandes lettres qui montent et que les autres étaient des petites lettres. Jessayé d enregistrer le mot. Jai ouvert les yeux, puis je les ai refermés.

30 Quas-tu compté? Jai compté.Jai fait une photo.Jai compté les lettres. puis jai fermé les yeux. Lucas ?

31 Jai écrit le mot sur un papier dans limaginaire. Lydie?

32 Shana ? Jai vu que le « o » et le « u » qui se donnent la main se prononcent « ou » et quils reviennent deux fois dans le mot.

33 Jétais content de revoir le mot une 2e fois car javais oublié une lettre Guillaume ?

34 Troisièmes allers et retours.

35 Pensez à tout ce que vous connaissez pour écrire le mot sans faute. Et maintenant, je vais vous montrer le mot une dernière fois. Vérifiez que vous avez bien le mot et toutes ses lettres dans la tête.

36 Jécris le mot une dernière fois

37 Et chacun vérifie son évocation

38

39 vous réécrirez ces trois mots.Attention demain matin, tout seul, de mémoire Imaginez-vous à votre banc en train décrire dans votre cahier de dictées. Un temps dévocation est laissé aux enfants pour faire ce travail danticipation de lavenir. Vous allez rechercher dans votre tête les mots que vous venez dy mettre aujourdhui.

40 La même technique a été utilisée pour les deux autres mots : moustache et toupie.

41

42 Rappelez vous les trois mots d hier.

43

44 De temps en temps jécris toutes les évocations citées lors des dialogues pédagogiques au tableau ou je réalise avec les élèves une fiche synthèse quils pourront consulter une autre fois afin de choisir le procédé qui leur convient le mieux lorsquils doivent « mettre dans leur tête ».

45 Quand les enfants sont arrivés chez moi en 1 ère année en septembre, jai constaté quils avaient déjà lhabitude dêtre attentifs et dévoquer. Spontanément, sans que je le leur dise, ils adoptaient lattitude qui consiste à travailler mentalement. Je lattribue sans aucun doute à lexcellent travail accompli par ma collègue en 3 e maternelle. Remarque de linstitutrice :

46 Quand les enfants travaillent ainsi, ils nont pas limpression de « travailler ». Et pourtant, jai observé quune activité en Gestion Mentale nécessite beaucoup de concentration de la part des enfants, ce qui les laisse souvent très fatigués. Il est important alors de leur permettre de se ressourcer quelques minutes par des activités plus ludiques et puis, de reprendre le travail en Gestion Mentale. Véronique Lapaille, institutrice de 1ère année. Remarque de linstitutrice

47 Ecole Notre-Dame de Mehagne Rue des Coquelicots, 12 B – 4053 Embourg Belgique Photos : Marc LAENEN Mise en forme power point 2003 : Marc LAENEN.


Télécharger ppt "Moment : en fin dannée scolaire.. Préparation dune dictée en utilisant surtout le geste de mémorisation. Il sagit dune dictée de mots. On demande aux."

Présentations similaires


Annonces Google