La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Loffre dactivités de renforcement de lassise sociale de la coopération au développement en Belgique Tom.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Loffre dactivités de renforcement de lassise sociale de la coopération au développement en Belgique Tom."— Transcription de la présentation:

1 Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Loffre dactivités de renforcement de lassise sociale de la coopération au développement en Belgique Tom de Bruyn (HIVA KULeuven) DGD, Bruxelles, 14 février 2012

2 Programme de laprès-midi Diffusion de létude en néerlandais => Traduction française bientôt disponible sur Présentation des résultats de létude (diapos en fr et nl) => questions Opinion Coprogram et DGD Débat Vérifier étapes suivantes: groupes cibles non identifiés

3 Motivation et objectif de létude Belgique en tête des investisseurs dans development education (DE watch 2010), après lAngleterre, lAllemagne, lEspagne et les Pays-Bas Question: qui fait quoi pour qui en matière de renforcement de lassise sociale? Cartographie des acteurs, des activités et des groupes cibles Groupes-cibles « non identifiés »/«négligés» Vue densemble pour acteurs politiques et acteurs concernés Atteindre des groupes non identifiés

4 Méthodologie – phase 1 1. Enquête acteurs + analyse des études de vue densemble MAIS: Terminologie: assise sociale Grand nombre dacteurs/secteurs Aperçus par secteur => pas dapercu global Etudes = Photos instantanées

5 Méthodologie – phase 2 Vue densemble systématique: follow the des gouvernements 2.Enquête Pourvoyeurs de subventions Gouvernement fédéral Gouvernements regionaux et communautaires Provinces Villes et communes Vue densemble de la majorité des initiatives

6 Résultat: Terminologie La comparaison des données est difficile (cascade du flux des subventions) Disponibilité limitée des données pour certains acteurs Insuffisance d'informations détaillées Méthodologie – phase 2

7 Collecte de données: Pourvoyeurs de subventions: OK Budgets: ~OK Activités propres: OK Bénéficiaires: ~OK Activités subventionnées: pas Ok Groupes cibles: pas OK

8 Analyse des bénéficiaires principaux Enquête: trop chronophage Programmes avant 2011: information insuffisante 3.Analyse programmes des ONG – volets Nord Budgets Activités/ Objectifs des actions Thèmes Groupes cibles Méthodologie – phase 3

9 Avertissements : Uniquement les activités subventionnées par DGD Terminologie ambigüe Interprétation des chercheurs Pas danalyse détaillée de tous les programmes Méthodologie – phase 3

10 Contenu de la présentation Motivation et objectif Méthodologie: 3 phases Terminologie Pourvoyeurs de subventions et budgets Acteurs Activités Groupes cibles Recommandations et phases de recherche suivantes

11 Terminologie Assise sociale (pulse) – "draagvlak: lattitude et le comportement – sous-tendus ou non par des connaissances - envers un sujet particulier Concept néerlandais => Français? objectif? Education au développement: consensus ONG et gouvernement fédéral Volet Nord

12 Terminologie: Objectives dactions Continuüm éducatif: Information (=> connaissance) Sensibilisation(=> attitude) Education (=> attitude) Mobilisation (=> comportement) Lobby & plaidoyer (=> attitude et comportement) Soutien: Recherche Réseautage Renforcement des capacités alignement

13 Fournisseurs des subventions: conclusions Totale: million euro 2009 Augmentation des budgets dans les dernières années chez la majorité des fournisseurs des subventions

14 en million deuro Source: DGD Pourvoyeurs de subventions: conclusions

15 Total: million euro 2009 Augmentation des budgets dans les dernières années pour la majorité des pourvoyeurs de subventions DGD: pourvoyeur de subventions le plus important (D3.1, D5, et D3.2) Pourvoyeurs de subventions: conclusions

16 en million euro Source: DGD Pourvoyeurs de subventions: DGD

17 Total: million euro 2009 Augmentation des budgets DGD: Pourvoyeur de subventions le plus important (D3.1, D5, et D3.2) –Activités propres –Communes belges –ONG et société civile –Media et secteur audio-visuel –Education et jeunes: KLB/ALC –Personnes intéressées et volontaires : CTB Info cycle Pourvoyeurs de subventions: conclusions

18 en 1000 euro Source: DGD Pourvoyeurs de subventions: DGD (D5)

19 Régions: Flandre >> Wallonie VAIS: –Coopération au Développement par les communes –Média –Commerce –Education au développement (subventions) –4ième pilier Pourvoyeurs de subventions: conclusions

20 en 1000 euro Source: DGD Pourvoyeurs de subventions: VAIS

21 Régions: Flandre >> Wallonie VAIS: –Coopération au Développement par les communes –Média –Commerce équitable –Education au développement (subventions) –4ième pilier Wallonie –Ligne budgétaire éducation au développement –CASIW: avis et soutien –Semaine de la solidarité internationale Pourvoyeurs de subventions: conclusions

22 Pourvoyeurs de subventions: WBI en 1000 euro Source: DGD

23 Provinces: –Surtout en Flandre –Budgets et activités très diverses : à un million euro Atelier dimmersion, ALC/KLB Appui (également financier) au 4ième pilier Subventions Activités propres Commerce équitable Pourvoyeurs de subventions: conclusions

24 Communes: –Surtout en Flandre et à Bruxelles –Rôle est de plus en plus important (notamment sous leffet du convenant en Flandre) –Budgets: très difficile de déterminer: de 1000 à plus de euro (taille des communes a impact limité) –Cfr. Provinces(excl. KLB/ALC): Appui (également financier) au 4ième pilier Subventions (au moins 21% des communes flamandes) Activités propres Commerce équitable Pourvoyeurs de subventions: conclusions

25 Acteurs renforçant lassise sociale Les ONG sont les plus importantes actrices: 56% du budget total Gouvernements 4ième pilier (privées ou particulier) Universités et institutions scientifiques Jeunesses, écoles et personnel enseignant Syndicats Culture et média

26 en 1000 euro Source: DGD Acteurs renforçant lassise sociale

27 Nombre d organisations: –Surtout: information et sensibilisation, moins mobilisation –Surtout: réseautage et renforcement de capacités Activités renforçant lassise sociale

28 Objectifs des actions% Information86 Sensibilisation63 Education39 Mobilisation29 Lobby & advocacy41 Recherche45 Réseautage78 Renforcement de capacités61 % ONG qui se focalise sur un objective daction Activités renforçant lassise sociale

29 Nombre d organisations: –Surtout: information et sensibilisation, moins mobilisation –Surtout: réseautage et renforcement de capacités –La plupart des organisations combinent plusieurs objectifs Activités renforçant lassise sociales

30 Activités renforçant lassise sociale

31 Nombre d organisations: –Surtout: information et sensibilisation, moins mobilisation –Surtout: réseautage et renforcement des capacités –La plupart des organisations combinent plusieurs objectifs Budget et nombre dactivités: –Education et sensibilisation Activités renforçant lassise sociale

32

33 Activités (voir rapport pour des détails par obj. daction): –Descriptions générales –Surtout formation et accompagnement –Outils pédagogiques –Publications –Nouveaux média? –Rencontres Activités renforçant lassise sociale

34

35 Activités (voir rapport pour des détails par obj. daction): –Descriptions générales –Surtout formation et accompagnement –Outils pédagogiques –Publications –Nouveaux média? –Rencontres Thèmes: –Assez différents –Généraux – pas spécifiés –Commerce, économie, agriculture, droits Activités renforçant lassise sociale

36

37 Organisations et activités: –Aucun groupe-cible touché par toutes les organisations => 60% enseignement –Pas plus de 26% des activités par groupe cible –Souvent un mix de groupes cibles Groupes-cibles

38

39 Organisations et activités: –Pas de public servi par toutes les organisations => 60% enseignement –Pas plus de 26% des activités par groupe cible –Souvent un mix de groupes-cibles –Analyse de budget: Conclusions similaires Groupes-cibles

40

41 Enseignement et jeunes: –Ensemble: 33% du budget –Education et sensibilisation Groupes-cibles

42

43

44 Enseignement et jeunes: –Ensemble 33% du budget –Education et sensibilisation –Surtout enseignement primaire –Moins lenseignement supérieur et secondaire –Peu lenseignement technique et professionnel Groupes-cibles

45

46 Enseignement et jeunes: –Ensemble : 33% du budget –Education et sensibilisation –Surtout enseignement primaire –Moins lenseignement supérieur et sécondaire –Peu lenseignement technique et professionnel –Age: pas beaucoup dinformation (surtout ) Groupes-cibles

47

48 Enseignement (26%) et jeunes (7% budget) Responsables politiques (9%) et gouvernements (4%): –Géneral + fédéral + responsables politiques européens Lobby & plaidoyer Groupes-cibles

49

50 Enseignement (26%) et jeunes (7% budget) Responsables politiques (9%) et gouvernements (4%): –Géneral + fédéral + responsables politiques européens Lobby & plaidoyer –Gouvernements locaux Lobby & plaidoyer et information Groupes-cibles

51

52 Enseignement (26%) et jeunes (7% budget) Responsables politiques (9%) et gouvernements (4%): ONG de développement (7%), société civile (3%), 4ième pilier, syndicats Plusieurs objectifs, renforcement de capacités et autre appui Groupes-cibles

53 Enseignement (26%) et jeunes (7% budget) Responsables politiques (9%) et gouvernements (4%): ONG de développement (7%), société civile (3%), 4ième pilier, syndicats Volontaires (3%) et collaborateurs Formation Groupes-cibles

54 Enseignement (26%) et jeunes (7% budget) Responsables politiques (9%) et gouvernements (4%): ONG de développement (7%), société civile (3%), 4ième pilier, syndicats Volontaires (3%) et collaborateurs Public large (7%) et arrière-ban (9%) sensibilisation Groupes-cibles

55 Enseignement (26%) et jeunes (7% budget) Responsables politiques (9%) et gouvernements (4%): ONG de développement (7%), société civile (3%), 4ième pilier, syndicats Volontaires (3%) et collaborateurs Public large (7%) et arrière-ban (9%) Média (4%) et faiseurs dopinion Information et lobby & plaidoyer Groupes-cibles

56 Groupes-cibles « non identifiés »/«négligés»: –Entreprises –Enseignement technique et professionnel –Personnes âgées? => arrière-ban –Minorités ethniques et culturelles Groupes-cibles

57 Recommandations Plus de concertation entre pourvoyeurs de subventions Terminologie moins ambigüe Mesurer lefficacité Groupes-cibles « non identifiés »/«négligés»

58 Phases de recherche suivantes: les groupes cibles négligés Mettre en place une dynamique pour atteindre ces groupes-cibles par un atelier entre : –Pourvoyeurs dactivités potentiels/intéressés –Pourvoyeurs de subventions –Représentants des groupes-cibles (organisations) Options: –Enseignement technique et professionnel –Entreprises –Personnes âgées => arrière-ban –Minorités ethniques et culturelles


Télécharger ppt "Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Loffre dactivités de renforcement de lassise sociale de la coopération au développement en Belgique Tom."

Présentations similaires


Annonces Google