La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Voyage au Rwanda Ou Séjour dans un autre Monde…..

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Voyage au Rwanda Ou Séjour dans un autre Monde….."— Transcription de la présentation:

1 Voyage au Rwanda Ou Séjour dans un autre Monde….

2 Aéroport International de Entebbe Escale technique et dernier arrêt avant Kigali.

3 Aéroport International de Entebbe Pendant lattente du décollage. Et le photographe ? Il circule de place en place donc imprenable….hihihi

4 Vol de Entebbe à Kigali Paysages et nuages. Nuages au dessus des terres Ferme et village épars Maisons à larrivée à Kigali Vol au dessus de « lOcéan Indien » Bon daccord cest le Lac Victoria, mais vous laviez reconnu vous ?

5 Kigali Airport Premiers pas au Rwanda, Enfin pour Georges Ville de Kigali vue de lavion Aéroport vu de lintérieur Aéroport côté sortie Il manque toujours quelquun sur les photos…. donc on truc…. Comment faire rentrer 6 valises de 23 kg et 3 sacs de 7 kg, 5 personnes dans un 4x4 ? Serrer légèrement et claquer la porte avant que ça tente de ressortir…

6 Première halte et premier test des produits locaux Essai de la bière Primus et de la Muttzig Kigali centre Une fleur à la porte de laéroport. Oui je sais tout le monde regarde la ville et moi les fleurs….sourire

7 Voyage vers Gitarama Halte chez Jean pour prendre quelques affaires…. Vous avez dit Poinsettia ? Un ptit café ? Première plantation devant mes yeux (Georges) Coffea arabica

8 Arrivée à Bwira Réveil du lundi : premier travail organiser le site et faire la vaisselle car on dirait quon est pas tout seul à manger dans une assiette….rire Qui a commandé un repas ? Ah non cest un intrus dans lassiette qui était là…… Je vous disais ; 1 er travail eau, vaisselle, balayage, déballage de nos affaires principales.

9 Journée dinstallation On prend le temps de mettre tout en place pour nous laisser le temps de nous adapter à notre nouvel environnement que nous garderons 3 semaines (ou presque) Elle est pas belle notre installation ? Lave vaisselle (rouge, bleu, blanc), gazinière, vaisselle…. Et une super cuisinière pour se servir de tout ça…sourire. Le premier repas arrive …. Les toilettes ? Cest par là!

10 Les pièces importantes. Le repos est un temps important dans la vie dune personne alors on se soigne… Chambre de Georges. La chambre des filles. La chambre de Jean.

11 Paysage escarpé Très peu de plaine de ce côté. Des pentes abruptes allant de 15° à 50°, voir plus selon les endroits. Tout ceci est travaillé mais illogiquement comme nous le verrons plus tard. Dès que nous apercevons des bananiers, il y a une maison derrière. Cest leur moyen de garder un peu dintimité. Les chemins sont façonnés par la marche répétée des habitants pour se rendre en tout lieu. Même la « grande route » est peu praticable sauf avec un gros 4x4.

12 Les différents paysages de Bwira et des alentours On observe les coulées des rivières présentes ou asséchées. Vers louest, de lautre côté de la montagne. Dautres cultures qui étaient, et sont encore échangées avec les vallées environnantes selon les spécialités.

13 Accueil par les femmes de la coopérative ABIHUJE Toutes au travail de confection de lartisanat dès le matin de bonheur, elles étaient ravies de nous voir arriver la veille même si cétait un peu tard. Je suis le premier « homme blanc » quelles aperçoivent et mobservent avec curiosité et gentillesse. Nous navons pas pris de photo hier soir car il faisait nuit mais nous avons eu droit à une petite danse de la part de quelques-unes. Toujours accompagnées par les enfants en bas âge qui ne sont ni à lécole ni au champ.

14 Hommes et Femmes Quand la chaleur du cœur parle avant léconomie et les conditions de vie. A chaque rencontre, un partage et une amitié qui nait, des histoires qui se mêlent pour toujours….

15 Artisanat local Des savoir-faire ancestraux que lon ne peut laisser disparaitre. Le tissage des nattes. La poterie Des outils fait main Le tordage de la corde en sisal Bon,…. Lui, on lui a dit darrêter les dégâts … sourire

16 Les enfants La joie de vivre malgré les conditions pas toujours favorables… Encore lui !!!! Au milieu des enfants, il croit quon va le confondre ?

17 Première découverte de la flore sauvage Acanthus pubescens Igotuvu, Umutovu Soigne leczéma, la gale, les morsures de serpent, les plaies infectées, les foulures, les gastro-entérites, la pneumonie, le psoriasis, lhépatite, a maladie du charbon, la poliomyélite et pour évacuer le placenta. Argyrolobium tomentosum Légumineuse pouvant servir à enrichir le sol. Dissotis brazzae Bwunyu wintama Soigne la sciatique (partie aérienne + bière de banane); les feuilles écrasées dans un peu deau soigne les plaies infectées.

18 Première découverte de la flore sauvage Eucalyptus viminalis Plante utilisée pour les problèmes pulmonaires. Espèce importée fin 19°S, devenu presque lunique représentante de la flore forestière de la région. Dichaetanthera-corymbosa Ikeba, Umuhube, Umuhuwe Les feuilles soignent la dysenterie Erythrina-abyssinica Inanasi, Umuko Plante sacrée. Utilisée en menuiserie, ébénisterie. Soigne la blennoragie, lempoisonnement, le kwashiorkor, les ulcères gastriques. Utilisée comme antiseptique, purgatif, vermifuges. Les graines servent à concocter un poison proche du curare.

19 Oiseaux sauvages Une faune époustouflante qui surprend autant par la diversité que par la facilité dapproche. Bostrychia hagedash Ibis Hagedash Cormoran Motacilla capensis Bergeronnette du Cap Vidua macroura ou Veuve Dominicaine Les photos sont payantes non mais !! Notre compagnon de route LAigle

20 Les bornes-fontaines Captage de leau qui sourdre de la montagne. Le débit fluctue énormément selon les saisons. Principe de récupération de leau qui sécouleAménagement pour positionner les jerricans Notre borne- fontaine vue de dessous de la maison à mi-chemin. Début de saison sèche !!!

21 Lorsqu'il ny a pas de borne-fontaine !!! Tous les moyens sont bon pour récupérer de leau le plus prêt possible des habitations. Le principe de base est de trouver un point deau le plus prés possible de la maison afin de perdre le moins de temps à récupérer leau et de porter le moins longtemps les jerricans deau. Approvisionnement en eau = moyen humain -De 3 ans = jerrican de 1 l -De 3 à 5 ans = jerrican de 2 l -De 5 à 8 ans = jerrican de 5 l -De 8 à 10 ans = jerrican de 10 l -De 10 à 15 ans = jerrican de 20 l -+ de 15 ans = 2 jerricans de 20 l Des systèmes de récupération deau de pluie sont mis en place. Malheureusement lentretien et le nettoyage des citernes nest pas assuré. Par exemple la citerne de lécole na pas été nettoyé depuis plus de 4 ans ce qui se traduit par une eau non potable. Il faut surveiller sans cesse les enfants afin quils ne boivent pas de cette eau. Cela arrive quand même lorsque le gardien nest pas là, ce qui se traduit par des enfants ayant des dysenteries et autres maladies gastriques.

22 Les sols et les conditions de cultures. Les pratiques culturales utilisées depuis des décennies provoquent une érosion du sol importante. Depuis les évènements de 1994/97 il semblerait que cela se soit accéléré. Le constat est flagrant : les paysans travaillent sur le sous-sol. Même si le sol est profond, la terre arable enrichie est emportée par les eaux pluviales lors des orages ou de la saison des pluies. Les pentes sont importantes : de 15° à + de 50°. Les paysans travaillent le sol vers le bas. Les plantations sont erratiques, voir désordonnées. Les cultures sont peu mélangées. Le paillage est faible du fait du manque dherbage. Peu ou pas de fumier par manque de troupeau (1 vache enfermée (de par la règlementation) par famille, rarement plus) Argile Limon Sable L= 35 m D = 18 m = 30°

23 La fumure Les apports sont faibles à très faibles. Lenfouissement se fait juste avant la plantation. Souvent nous trouvons des paquets de fumier ± frais sous les racines des plantes doù des brûlures. Apport du fumierPlante brûlée par le fumier frais au niveau des racines Semis de tomate. Un trou est pratiqué. Il est rempli de fumier puis dune couche de terre sur laquelle est déposée la graine puis on la recouvre de terre et un paillis est déposé. Le tout est arrosé. Graines de tomates

24 Effets des pratiques culturales et du ravinement Le travail du sol est une plaie pour la terre. Le désherbage systématique en est la plus grande. Le travail vers le bas la seconde. L enlèvement de toute la plante la troisième. Pratique du labour vers le bas. On remarque en haut un dénivelé. Cest la perte de terre depuis quil est travaillé vers le bas. Effet du ravinement sur le sol dénudé.

25 Les maladies et parasites des cultures Certains symptômes semblent être du aux pratiques agricoles (dessèchement),mais la plupart des maladies et parasites prolifèrent par la répétition aux mêmes endroits et aux manques de variétés ou de réelles souches variétales. Virus de la mosaïque sur Manioc transporté par la mouche blanche. Vers sur « Cœur de bœuf » Cochenille sur mimosa Maladie ou desséchement ? Nous pensons plutôt à une brûlure des plantes par le fumier frais mis au niveau des racines

26 Les animaux domestiques Lélevage dans le strict minimum : 1 à 5 bêtes maximum par famille. Mouton Vache Poules « Isabelle » Sans aucune arrière pensée Cochon Chèvre

27 Nous avons pris le temps de rencontrer les femmes de la coopérative, les filleuls. A chaque fois nous en profitions pour mettre en place le projet de lassociation dans chacune de ses orientations. Remise des matelas Remise des couches Remise du matériel photovoltaïque et lumineux Remise des vêtements et chaussures Les cadeaux et les rencontres

28 Premiers travaux agricoles avec les moyens du bord Nous avons réalisés quelques essais afin de vérifier la faisabilité et lefficacité de pratiques améliorant la rentabilité des travaux agricoles existants. Nous avons également présentés et remis par la suite, différentes graines en montrant les méthodes de travail du sol et de plantation en travers de la pente et non plus dans le sens de la pente. Réalisation de bordure anti ravinement Semis « à la paille » en travers de la pente Travail en travers de la pente et non plus vers le bas. Cest une première étape avant de travailler vers le haut.

29 Départ de Bwira La lecture dun poème par la secrétaire de lassociation, après un discours de la présidente, clôtura notre séjour, bien trop court, à Bwira. Visite de lécole pas longtemps avant notre départ à cause dun planning trop chargé… Arrivée à Kigali

30 Séjour à Kigali Rencontre de Mme Bès à lAmbassade de France, petit repas sympa, visite librairie et dernière visite locale.

31 Petit interlude avant la fin du diaporama Quelques images du paysage en bordure du lac Kivu à Gisenyi Depuis la terrasse du petit déjeuner….. (oui je sais ça fait râler…..signé Georges……rire)

32 Cest la fin Au revoir


Télécharger ppt "Voyage au Rwanda Ou Séjour dans un autre Monde….."

Présentations similaires


Annonces Google