La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questionnaire (C) Enseignement supérieur Atelier régional de lISU sur les statistiques de léducation Dakar, 28-30 mai, 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questionnaire (C) Enseignement supérieur Atelier régional de lISU sur les statistiques de léducation Dakar, 28-30 mai, 2013."— Transcription de la présentation:

1 Questionnaire (C) Enseignement supérieur Atelier régional de lISU sur les statistiques de léducation Dakar, mai, 2013

2 Plan Portée du questionnaire Premières pages du questionnaire/informations sur le répondant Tableaux: –Tableau 2 : Enseignants –Tableau 3 : Étudiants inscrits –Tableau 4 : Étudiants inscrits par âge –Tableau 5 : Étudiants inscrits par domaine détudes –Tableau 6 : Diplômés par domaine détudes –Tableau 7 : Étudiants en mobilité internationale par pays dorigine Indicateurs et disponibilité des données pour les pays dAfrique subsaharienne. Problèmes rencontrés

3 Portée du questionnaire Le questionnaire sur les statistiques de lenseignement supérieur porte sur les principaux thèmes suivants : – Les enseignants Enseignants par niveau – Les étudiants Étudiants par niveau et domaine détudes Diplômés par niveau et domaine détudes Les étudiants nationaux et internationaux.

4 Page 1

5 Page 1 (suite)

6

7 Page 2 o Répondant 1 o Répondant 2

8 Tableau 1

9 Tableau 1 (suite)

10

11 Tableau 2 : Personnel enseignant

12 Quelques définitions Un ENSEIGNANT À PLEIN TEMPS enseigne un nombre dheures considéré statutairement comme à plein temps pour ce niveau denseignement dans le pays considéré. Un ENSEIGNANT À TEMPS PARTIEL enseigne un nombre dheures inférieur à celui dun enseignant à plein temps. Un ÉTUDIANT À PLEIN TEMPS participe à un programme éducatif dont le temps consacré à étudier est considéré comme à plein temps par les règles ou les conventions nationales. Un ÉTUDIANT À TEMPS PARTIEL consacre moins de temps à étudier quun étudiant à plein temps. Il devra, par conséquent, participer au programme pendant une période de temps plus longue pour compléter un programme denseignement équivalent.

13 Tableau 3 : Étudiants inscrits

14 Quelques définitions (suite) Un ÉTABLISSEMENT DENSEIGNEMENT PUBLIC est un établissement contrôlé et géré par une autorité ou un organisme scolaire public (national/fédéral, étatique/provincial ou local), quelle que soit lorigine de ses ressources financières. Un ÉTABLISSEMENT DENSEIGNEMENT PRIVÉ SUBVENTIONNÉ PAR LE GOUVERNEMENT est un établissement qui reçoit au moins 50% de son financement de base des organismes publics. Les établissements seront classés comme subventionnés si leur personnel enseignant est rémunéré par un organisme public – soit directement, soit par le biais de ladministration. Un ÉTABLISSEMENT DENSEIGNEMENT PRIVÉ NON SUBVENTIONNÉ est un établissement qui reçoit moins de 50% de son financement de base des organismes publics.

15 Tableau 5 : Étudiants inscrits par domaine détudes 25 domaines regroupés sous 9 grands groupes Assurez-vous de maintenir les inconnus au niveau le plus bas possible

16 Tableau 6 : Diplômés par domaine détudes Essentiel pour le calcul des taux dobtention de diplôme Assurez-vous de maintenir les inconnus au niveau le plus bas possible

17 Tableau 7: Étudiants en mobilité internationale par pays dorigine

18 Définition Un étudiant EN MOBILITÉ INTERNATIONALE) est un étudiant qui a quitté provisoirement son territoire national dans le but de poursuivre ses études et qui est inscrit dans un programme denseignement dans un pays étranger. Il est demandé de présenter le nombre détudiants en mobilité internationale par pays dorigine selon le pays dans lequel ils sont résidents permanents. Dans certains cas, ce dernier pays peut être différent de celui dont-ils ont la nationalité (ou un passeport).

19 Indicateurs clés TableauDonnéeIndicateur 3 Étudiants inscrits Taux brut de scolarisation pour lenseignement supérieur Distribution des élèves par niveau de la CITE

20 Mesure de la participation au sup é rieur : Taux brut de scolariation (TBS) Définition –Effectifs d é tudiants / groupe d âge de 5 ans suivant l âge th é orique d ach è vement de l enseignement secondaire Utile pour illustrer létendue de la participation Complexités dinterprétation du TBS –Diversité du parcours à travers les programmes –Variation de la durée des programmes

21 Disponibilités des données pour lAfrique subsaharienne Pays disposant des données sur les étudiants inscrits et le taux brut de participation (33 pays sur 46, soit 72 %) –Au dernier atelier le taux de disponibilité du TBS pour lAfrique subsaharienne était de 62% (28 pays) –Cette année ce taux est passé à 72% (33 pays) Guinée équatoriale Gabon Gambie Guinée-Bissau Lesotho Libéria Namibie Nigéria Sierra Leone Somalia Afrique du Sud Sudan du Sud Zambie Pays ne disposant pas du TBS

22 Disponibilités des données pour lAfrique subsaharienne Pays disposant des données sur les étudiants inscrits par niveau de la CITE (21 pays sur 46) –Au dernier atelier le taux de disponibilité des données sur les étudiants inscrits par niveau de la CITE pour lAfrique subsaharienne était de 44% (20 pays) –Cette année ce taux est passé à 45% (21 pays) Benin Botswana Burundi Chad Côte d'Ivoire Democratic Republic of the Congo Equatorial Guinea Gabon Gambia Guinea-Bissau Lesotho Liberia Malawi Namibia Nigeria Sao Tome and Principe Senegal Sierra Leone Somalia South Africa South Sudan Swaziland Uganda Zambia Zimbabwe Pays ne disposant pas des données sur les étudiants par niveau

23 Disponibilité des données pour lAfrique subsaharienne IndicateursTaux de disponibilité Enseignants43% (19 pays) Inscriptions par domaine d'études39 % (18 pays) Diplômés par domaines d'études30 % (14 pays) Étudiants étrangers50 % (26 pays)

24 Problèmes majeurs Faible taux de réponse –Communication (Questionnaire envoyé à une mauvaise destination) –Manque de capacité –Manque de motivation Portée –Un nombre significatif de pays ne rapportent que les institutions publiques Conceptuel –Mauvaise intreprétation de la CITE –Mauvaise interprétation des concepts et définitions

25 Lenseignement supérieur sert à … Lenseignement supérieur est un facteur clé de développement social et économique –Il permet de former des individus qui seront capables dimplémenter de nouvelles technologies. –Il permet de former des enseignants qualifiés pour lenseignement primaire et secondaire. Grande expansion de lenseignement supérieur lors des dernières décennies en Afrique –1970: 0.2 million deffectifs inscrits –2010: 5.2 millions deffectifs inscrits

26 Tendances à long termes de la participation à lenseignement supérieur Taux brut de scolarisation dans lenseignement supérieur, 1970 à Afrique subsaharienneMonde

27 Quel est le niveau de participation à lenseignement supérieur? Taux brut de scolarisation dans lenseignement supérieur par pays Moyenne ASS = 7%

28 Rapport entre richesse nationale et égalité des sexes dans lenseignement supérieur Indice ajusté de parité entre les sexes pour les taux brut de scolarisation dans lenseignement supérieur et PIB par habitant (PPA en $US).

29 Nombre croissant détudiants en mobilité internationale Depuis 1980, le nombre détudiants en mobilité internationale a plus que triplé

30 Pourquoi étudier à létranger? Accès limité à lenseignement supérieur dans le pays dorigine Qualité de léducation Possibilités futures dembauche et dimmigration Autres (apprentissage dune nouvelle langue et culture)

31 Étudiants africains à létranger 3.4 millions détudiants en mobilité dans le monde 0.23 million de lAfrique sub- saharienne (7% du total) 0.10 million de lAfrique de lOuest et Centrale (3% du total)

32 Dans quelle mesure les étudiants sont-ils mobiles ? Nombre détudiants en mobilité internationale dune région donnée en pourcentage de la scolarisation dans le supérieur dans cette même région (taux de mobilité vers létranger) % Taux de mobilité vers létranger

33 Quelle est lampleur de la mobilité internationale des étudiants africains? Nombre détudiants en mobilité internationale dun pays donné en pourcentage de la scolarisation dans le supérieur de ce pays (taux de mobilité vers létranger)

34 Où les étudiants en mobilité étudient-ils? Distribution des étudiants en mobilité internationale en provenance de lAfrique de lOuest et de lAfrique Centrale par destination

35

36 Sommaire Faits marquants de la participation à lenseignement supérieur –La participation à lenseignement supérieur sest accrue rapidement (1970: 0,2 million : 5,2 millions) –Faible taux de participation (7 % ASS v.s. 29% monde) –Les femmes font face à une plus grande difficulté afin daccéder à lenseignement supérieur Faits marquants de la mobilité internationale –0.10 million détudiants lAfrique de lOuest et Centrale en mobilité internationale (3% du total) –Forte mobilité internationale vers létranger pour lAfrique subsaharienne (5% des étudiants du supérieur étudient à létranger) –France est la destination la plus populaire des étudiants africains en mobilité internationale –Forte mobilité internationale vers létranger pour Sao Tomé-et-Principe, Comores, Djibouti, Cap-Vert, Congo, Mauritanie, Tchad, Sénégal, Niger, Cameroun


Télécharger ppt "Questionnaire (C) Enseignement supérieur Atelier régional de lISU sur les statistiques de léducation Dakar, 28-30 mai, 2013."

Présentations similaires


Annonces Google