La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nous avions de la visite, et avons décidé ce matin-là de partir « sur les pas de Bernadette ». Un mini-pèlerinage, en somme. Sainte Bernadette Soubirous,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nous avions de la visite, et avons décidé ce matin-là de partir « sur les pas de Bernadette ». Un mini-pèlerinage, en somme. Sainte Bernadette Soubirous,"— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Nous avions de la visite, et avons décidé ce matin-là de partir « sur les pas de Bernadette ». Un mini-pèlerinage, en somme. Sainte Bernadette Soubirous, qui a vu la Vierge à Lourdes, pas loin de ma ville dOloron dans les Pyrénées, est ensuite venue religieuse à Nevers, dans ce couvent où la Supérieure croyait de son devoir de lui imposer les pires vexations et les pires souffrances. Certainement, vous comprenez, quelquun qui dit avoir vu la Vierge – et dabord, pourquoi elle et pas moi ? Devait se demander chaque sœur ! – donc, quelquun qui dit avoir vu la Vierge est obligatoirement pétri dorgueil. Il faut briser alors cet orgueil coûte que coûte ! Drôle de point de vue, mais les plus grands saints ont été soumis par leur entourage, en général, aux pires tracasseries. Rassurez-vous, je ne suis pas sainte, donc je suis parfaitement en harmonie avec tout mon entourage ! Nous voilà partis pour ce que lon appelle, à Nevers, lEspace Bernadette.

5 Les chroniqueurs nous racontent que, lorsque Bernadette arriva devant limposant cenvent DSazint Gildas, à Nevers, et vit sur le fronton la devise qui lavait attirée vers cet ordre : »Dieu est charité » son cœur se gonfla de joie…

6 Ben oui, il faisait froid, même chez Bernadette ! Voilà lesplanade de lEspace, avec, à droite, la chapelle où repose le corps de Bernadette.

7 Bernadette est une des rares saintes qui na pas, par exemple, une église ou une basilique élevées en son honneur après sa mort. Ce couvent existait bien avant elle. Je suppose quelle se disait, comme

8

9 Bernadette est née à Lourdes le 7 janvier 1844; Fillette souffreteuse, elle manquait souvent lécole et le catéchisme. Elle fut envoyée par ses parents à Bartrès, chez sa marraine, mais celle-ci la faisait travailler au-dessus de ses forces, et, surtout, elle ne pouvait aller au caté comme il le lui avait été pro- mis. Lors dune des visites de son père, elle laissa échapper sa peine et demanda à rentrer à la maison, dans sa famille. Elle avait 14 ans lors des premières apparitions, 22 ans lorsquelle rentra au couvent St Gildas de Nevers. Elle y fut fille de salle à linfirmerie, sacristine, cuisinière… Elle fut très malade dans les dernières années de sa vie et souffrit atrocement. « je ne croyais pas – disait-elle – quil fut possible de souffrir autant » Elle est décédée, dans ce même couvent où nous faisons notre « mini- pèlerinage », le 16 avril 1879; Elle est reconnue Sainte par lEglise le 8 décembre 1933 (lannée de ma naissance !)

10

11 Sur lesplanade, ce rappel de la Grotte de Lourdes où se déroulaient les apparitions.

12 Regardez bien le mur page suivante : les pèlerins glissent leurs intentions, sur des papiers, dans les trous de la roche, comme on le fait au Mur des Lamen- tations à Jérusalem…

13

14 Saint Gildas, patron de ce couvent.

15 La chapelle, vue de lautre côté.

16 Au-dessus du portail est sculpté le Christ en gloire dans une mandorle. Il est entouré des quatre évangélistes, représentés par leur symbole : - Matthieu par un jeune homme (ou ange) car son évangile commence par la généalogie de Jésus. - Marc, un lion, animal du désert, car son évangile commence par la prédication de Jean-Baptiste dans le désert. - Luc par un taureau, animal des sacrifices, car son évangile commence par un sacrifice dans le temple. - Jean par un aigle, qui vole haut, car son évangile commence par des considé- rations théologiques. Ces symboles viennent de la vision d'Ézékiel (Ez 1,10, reprise dans l'Apocalypse (Ap 4, 7-8). Quatre animaux apparaissent à Ézékiel, ayant chacun quatre ailes et quatre faces : une de lion, une de taureau, une d'homme et une d'aigle (Ez 1, 4- 13). Leur aspect rappelle certaines statues des palais babyloniens. Des monuments primitifs du christianisme, représentent fréquemment le Christ sur un monticule d'où s'échappent quatre cours d'eau, symbole des quatre évangiles. Plus tard, ceux-ci furent désignés par quatre emblèmes, souvent ailés.

17

18

19 La petite chapelle est toute simple. Il y avait encore la crèche avec ces mêmes santons que Bernadette disposait chaque année avec soin et avec amour… On est venu nous dire que les photos étaient interdites (sinon, que deviendrait la vente des cartes ???) mais je vous mets une photo de la châsse de Bernadette prise sur Internet.

20

21 Le 11 décembre 1878, elle salite définitivement, dans sa chapelle blanche comme elle appelle le grand lit à rideaux et le 16 avril 1879, elle décède. Le 30 mai 1879, le cercueil de Bernadette est descendu dans le caveau de loratoire Saint-Joseph, dans le parc du Couvent.. Mais trente ans après sa mort, la cause de béatification de Bernadette réclame que lon procède à lexhumation de son corps. Exhumé en septembre 1909, en avril 1919, puis en avril 1925, le corps, intact, de Bernadette est conservé depuis le 3 août 1925, dans une châsse située dans la chapelle de l'ancien Couvent Saint-Gildard de Nevers appelé maintenant Espace Bernadette Soubirous-Nevers Le corps de Bernadette est, selon l'expression des médecins, « comme momifié ». Seules quelques reliques ont été prélevées. Sur le visage et sur les mains ont été déposés de très fins masques de cire, moulés d'après les empreintes directes.

22 Puis nous sommes sortis dans le parc « sur les pas de Bernadette ». Selon un trajet que, selon les religieuses, elle faisait régulièrement.

23 Oui, oui, comme je vous lai dit, il faisait froid ! En fin de matinée, tout était encore gelé, magnifique, la moindre feuille avait sa bordure de fourrure…

24 La chapelle Saint Joseph, où elle sarrêtait tous les jours et où elle sera inhumée

25 La même chapelle, vue sous un autre angle, au bout de cette magnifique allée. On imagine Bernadette trottinant à pas me- nus sous ces ombrages… A pas mens, car Bernadette était toute petite. Ses chaussures, conservées au musée que lon peut visiter à lEspace Bernadet- te, font du 34 ou 35…

26 Cest une jolie petite chapelle toute simple. Un panneau devant lautel et une plaque au mur rappellent quen cet endroit a séjourné le corps de Sainte Bernadette Soubirous, avant dêtre mis dans la chasse et dans la chapelle principale.

27 Cette statue de Notre Dame de la Bonne Eau à Nevers commé- more lapparition dune source qui permettait lirrigation du parc. Elle était là du temps de Bernadette, qui y passait chaque fois quelle faisait son « tour ».

28 Dans le parc, ce petit groupe bucolique rappelle le passage de Bernadette à Bartrès, quand elle gardait les moutons chez sa marraine. Elle avait toujours son chapelet dans la poche. Cétaient les seules prières quelle avait réussi à apprendre, elle qui ne parlait même pas français.

29 Cest vraiment un « mini-pèlerinage ». Nous voilà au bout, la boucle est bouclée.

30 A Dieu, Bernadette ! Protège- nous toujours !

31 Photos Yvonne Texte : Jacky Musique : Daquin – Noël (Abbaye de Solesmes) Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Nous avions de la visite, et avons décidé ce matin-là de partir « sur les pas de Bernadette ». Un mini-pèlerinage, en somme. Sainte Bernadette Soubirous,"

Présentations similaires


Annonces Google