La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dette et dépenses publiques : les arnaques néolibérales Attac Attac Rhône, décembre 2013 données sous

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dette et dépenses publiques : les arnaques néolibérales Attac Attac Rhône, décembre 2013 données sous"— Transcription de la présentation:

1 Dette et dépenses publiques : les arnaques néolibérales Attac Attac Rhône, décembre 2013 données sous et Une gauche dépensière 2. L'État vit au dessus de ses moyens 2. L'État vit au dessus de ses moyens 3. Le coût du travail est trop élevé 3. Le coût du travail est trop élevé

2 Attac La droite est bonne gestionnaire, la gauche dépensière

3 Attac Évolution de la dette en % du PIB

4 Attac Évolution de la dette en % du PIB

5 Attac L'État vit au dessus de ses moyens

6 Attac Évolution des prélèvements obligatoires en % du PIB

7 Attac Évolution des déficits publics en % du PIB

8 Attac Trop de dépenses ?

9 Attac Trop de dépenses ?

10 Attac Trop de dépenses ?

11 Attac Trop de dépenses ?

12 Attac Évolution des taux d'imposition sur les revenus et les sociétés dans l'UE

13 Attac Taux marginal maximal d'imposition des revenus et son seuil en France Sources : Piketty et Berruyer

14 Attac Taux maximal d'imposition des revenus

15 Attac Taux d'imposition réel sur les sociétés en France Taux d'imposition théorique des sociétés : 33 % Taux réel d'imposition 30 % : entreprises de moins de 9 salariés 28 % : PME 13 % : entreprises de plus de 2000 salariés 8 % : CAC40 = les 40 plus grosses sociétés cotées en bourse

16 Attac Déficits budgétaires réel et hors cadeaux fiscaux en % du PIB

17 Attac Intérêts privés et cadeaux fiscaux créent largement la dette publique

18 Année 2012 sauf exception - sources : 21 e rapport Conseil des impôt, Acoss Stat 137, Attac Déficit adm. cent. & loc. (83+3) -86 Md Déficit Séc. sociale -13 Md Déficit public : -99 milliards

19 Exonérations patron. cotisations sociales +30 Md Réd. impôt des + riches +21 Md Niches fiscales +62 Md Fraudes fiscales +70 Md Recettes publiques perdues : +263 milliards Réduc. impôt bénéf. stés +10 Md Paradis fiscaux +70 Md Année 2012 sauf exception - sources : 21 e rapport Conseil des impôt, Acoss Stat 137, Attac Déficit adm. cent. & loc. (83+3) -86 Md Déficit Séc. sociale -13 Md Déficit public : -99 milliards

20 Attac Le coût du travail est trop élevé

21 Attac Depuis 30 ans... Une France de plus en plus riche Une richesse captée par une oligarchie Pour les autres : chômage et précarité en hausse

22 Attac Évolution du PIB et des salaires (France, )

23 Attac Évolution du PIB et des salaires (France, )

24 Attac Part des salaires dans la richesse créée (en %, France, )

25 Attac Part des salaires dans la richesse créée (en %, France, )

26 Attac Part des salaires et chômage (en %, France, )

27 Attac Part des salaires et chômage (en %, France, )

28 Attac Part des salaires et chômage (en %, France, )

29 Attac Part des salaires dans la richesse créée (en %, différents pays, )

30 Attac Partage de la valeur ajoutée des sociétés non financières

31 Attac Partage de la valeur ajoutée des sociétés non financières

32 Attac Partage de la valeur ajoutée des sociétés non financières

33 Attac Partage de la valeur ajoutée des sociétés non financières

34 Attac Rémunération des actionnaires des sociétés non financières en % de la masse salariale

35 Attac Évolutions des salaires et de la rémunération des propriétaires En France, de 1981 à 2012 : Baisse de l'ensemble des salaires : -140 milliards (éq. à 3,1 millions d'emplois) -La part des salaires dans le PIB généré par les seules sociétés non financières a chuté de 8 points depuis 1981, ce qui correspond à 81 sur 1018 Md en Elle a chuté de 4 points depuis les années 70, ce qui correspond encore à 41 Md -La part des salaires dans le PIB a chuté de 7 % depuis la période , soit 140 Md (source : Com. eur., INSEE) Hausse de la rémunération des actionnaires : +100 milliards (éq. à 2,2 millions d'emplois). -Le surcoût du capital (hors risque entrepreneurial et coût technique) est de 95 Md en La part des dividendes des seules sociétés non financières distribués aux actionnaires est passée dans le même temps de 2,7 à 8,3 % de leur valeur ajoutée, soit une augmentation d'environ 57 Md -Les revenus financiers nets distribués par les administrations publiques aux créanciers ont augmenté en parallèle de 33 Md (source : rapport Univ. Lille 1, INSEE, rapport Cotis)

36 Attac Croissance des salaires selon leur niveau (hors inflation, France, ) Pour 90 % des salariés : –+0,4 % par an –soit +3 % sur 7 ans Pour les autres 10 % : +1,0 % par an, soit +8 % sur 7 ans Source : Landais,

37 Attac Croissance des salaires selon leur niveau (hors inflation, France, ) Pour 90 % des salariés : –+0,4 % par an –soit +3 % sur 7 ans Pour les autres 10 % : +1,0 % par an, soit +8 % sur 7 ans Pour les salariés les mieux payés (sur 25 millions) : +3,7 % par an, soit +29 % sur 7 ans Et pour les 2500 salariés les mieux payés : –+6,1 % par an –soit +51 % sur 7 ans Source : Landais,

38 Attac Depuis 30 ans... La toute petite minorité des plus riches s'est (beaucoup) enrichie L'immense majorité des autres ne profitent en rien de la croissance de la richesse créée Le chômage, la précarité, la pauvreté augmentent Comment en est-on arrivé là ? Par quels mécanismes ?

39 Attac Les mécanismes depuis 30 ans "Libéralisation" de l'économie –privatisation des banques et des biens publics –liberté de circulation des capitaux –primauté de la "concurrence libre et non faussée" sur toute autre objectif des politiques publiques Mise de l'État en déficit –baisse des impôts sur les plus riches et les entreprises (et surtout sur les plus importantes) –évasion fiscale –interdiction de la création monétaire par l'État –emprunts auprès des plus riches Dette publique -> austérité qui frappe d'abord les plus faibles

40 Attac La croissance expliquée aux nuls

41 Attac La dette est un outil de culpabilisation des citoyens (nous nallons pas laisser une telle dette à nos enfants !) La dette est une arme conçue pour réduire et supprimer les droits et avantages sociaux acquis par la mobilisation de nos parents (nous vivons au dessus de nos moyens !) La dette est un outil de l'oligarchie (nos experts sont les meilleurs gouvernants !) La dette est un outil de division des peuples (nous n'allons pas payer pour ces fainéants de... !)

42 (Honoré Daumier, Gargantua, 1831) Attac La dette donne aux libéraux l'occasion de manipuler l'opinion publique, pour mieux asseoir leur pouvoir et leurs revenus


Télécharger ppt "Dette et dépenses publiques : les arnaques néolibérales Attac Attac Rhône, décembre 2013 données sous"

Présentations similaires


Annonces Google