La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M. Kintzler LES ACTEURS DU CIRCUIT ECONOMIQUE Introduction : Opération économique : Quelles opérations économiques permettent de passer de la récolte du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M. Kintzler LES ACTEURS DU CIRCUIT ECONOMIQUE Introduction : Opération économique : Quelles opérations économiques permettent de passer de la récolte du."— Transcription de la présentation:

1 M. Kintzler LES ACTEURS DU CIRCUIT ECONOMIQUE Introduction : Opération économique : Quelles opérations économiques permettent de passer de la récolte du blé à la vente de la baguette ? Quels sont les acteurs économiques impliqués ? Produits : Acteurs économiques impliqués : Mais aussi … BléFarineBaguette Récolte, moisson Transformation auprès dun meunier Fabrication puis vente Agriculteur, représentant une entreprise (1) Meunier, représentant une entreprise (1) Boulanger, représentant une entreprise (1) idem. Banque (2) qui finance les acteurs État (3) qui prélève impôts & cotisations sociales sur les revenus des acteurs Reste du Monde (6) : pays importateurs consommateur (4) associations de consommateur (5)

2 M. Kintzler QUE RETENIR ? Ainsi, la simple fabrication du pain résulte de laboutissement dun long processus au cours duquel interviennent de multiples acteurs économiques. Ainsi, la simple fabrication du pain résulte de laboutissement dun long processus au cours duquel interviennent de multiples acteurs économiques. Les uns ne vivent pas sans les autres, autrement dit, il y a une interdépendance économique et sociale entre eux car chaque acteur (comme au théâtre !) est spécialisé dans un rôle précis (consommer, produire, répartir). Les uns ne vivent pas sans les autres, autrement dit, il y a une interdépendance économique et sociale entre eux car chaque acteur (comme au théâtre !) est spécialisé dans un rôle précis (consommer, produire, répartir). L'INSEE[1] regroupe tous ces acteurs en grands ensembles homogènes, nommés secteurs institutionnels. L'INSEE[1] regroupe tous ces acteurs en grands ensembles homogènes, nommés secteurs institutionnels.[1] [1]. I.N.S.E.E. : Institut National des Statistiques et Études Économiques [1] Cf. schéma

3 M. Kintzler Ces S.I. sont : Ces S.I. sont : - Entreprise (1) ou société non financière (S.N.F.) ; - Banque (2) ou société financière (S.F.) ; - État (3) ou administrations publiques (A.PU.) ; - Consommateur (4) ou Ménage et - Associations de Consommateur (5) ou Institutions sans but lucratif au service des ménages (I.S.B.L.S.M.). - Seul le Reste du monde (6) (R.D.M.) n'est plus un S.I. depuis Cf. schéma

4 M. Kintzler Ces acteurs vivent dans une petite économie qui est aussi : = la science qui étudie comment des ressources rares sont employées pour la satisfaction des besoins des hommes vivant en société. (cf. schéma) Ces acteurs vivent dans une petite économie qui est aussi : = la science qui étudie comment des ressources rares sont employées pour la satisfaction des besoins des hommes vivant en société. (cf. schéma)

5 M. Kintzler Ressource rare : = ressource existant en quantité limitée (elle nest pas abondante) et elle est le produit du travail de lHomme. Ressource rare : = ressource existant en quantité limitée (elle nest pas abondante) et elle est le produit du travail de lHomme. Autrement dit, les ressources abondantes sont rares sur cette Terre : - le vent, - le sable, - lair, - la lumière, … La très grande majorité (ici le blé) nécessite une action de lHomme.

6 M. Kintzler II. LE CIRCUIT ECONOMIQUE 1. … avec Ménages & S.N.F. 2. … avec Ménages, S.N.F. & A.PU. 3. … avec Ménages, S.N.F. & S.F.

7 M. Kintzler Quelques préliminaires… Il faut identifier : Il faut identifier : - les flux réels ou de richesses (avec des B & S) et - les flux monétaires … qui circulent entre les agents. Ces flux se font au sein d'un marché. marché. A chaque flux réel correspond forcément un flux monétaire.

8 M. Kintzler Marché : = lieu de rencontre, réel ou fictif, entre des offres (vendeurs) et des demandes (acheteurs) où se déterminent les prix des produits échangés. ('fictif' car la rencontre ne se fait pas toujours dans un lieu déterminé : vente par correspondance, petites annonces) Marché : = lieu de rencontre, réel ou fictif, entre des offres (vendeurs) et des demandes (acheteurs) où se déterminent les prix des produits échangés. ('fictif' car la rencontre ne se fait pas toujours dans un lieu déterminé : vente par correspondance, petites annonces) Le circuit offre une représentation de l'équilibre macro-économique global, c'est-à-dire le fonctionnement du système économique pris dans son ensemble. Le circuit offre une représentation de l'équilibre macro-économique global, c'est-à-dire le fonctionnement du système économique pris dans son ensemble.

9 M. Kintzler Ménages S.N.F. Marché de B. & S. Marché des facteurs de production Consommation de B. & S. Capital & travail Production de B. & S. Reven us Dépe nses de conso mmati on Recettes ou C.A. Revenus Flux monétaires Flux réels 1. … avec Ménages & S.N.F. ?

10 MénagesS.N.F. A.PU. Services non-marchands Impôts & cotisations sociales Prestations sociales 2. … avec Ménages, S.N.F. & A.PU. Flux monétaires Flux réels Auteur : Thierry Larribé

11 MénagesS.N.F. Sociétés financières Thésaurisation* EpargneIntérêtsCrédits Remboursements + intérêts Auteur : Thierry Larribé 3. … avec Ménages, S.N.F. & S.F. Flux monétaires Remboursements + intérêts Thésaurisation* : = épargne non placée (image des « billets sous le lit »)

12 M. Kintzler Quelques indicateurs à retenir (1/2) IndicateurFormule Utilisation, S.I concerné, évolution, … Taux de marge Taux dinvestissement (%, sens strict) (des SNF) Taux dautofinancement (%, sens strict) (des SNF) Propension moyenne à consommer Propension moyenne à épargner E.B.E / V.A.B. * 100 FBCF / V.A.B. * 100 Mesure lévolution de la part des profits dans le partage de la valeur ajoutée... Niveau élevé depuis les A80. Mesure lévolution de linvestissement. Sa hausse ou son niveau élevé traduit quun des moteurs de la croissance fonctionne bien (*). E.B. / FBCF * 100 taux d'autofinancement < 100 % i.e. besoin de financement des SNF. C.F. / R.D.B. * 100 Mesure limportance de la part consommée du revenu. (cf. *) Indicateur de la confiance des ménages. E.B. / R.D.B. * 100 Inverse. R.D.B. = C.F. + E.B.

13 M. Kintzler Quelques indicateurs à retenir (2/2) IndicateurFormule Utilisation, S.I concerné, évolution, … Solde commercial Taux d'ouverture Coefficient douverture (ou taux d'exportation) Coefficient de dépendance (ou taux d'importation) Exportations - Importations [(X + M) / 2] / PIB * 100 > 0 : excédent commercial (Années 90 – début années 2000) < 0 : déficit commercial (depuis 2004) Traduit louverture dune économie. X / PIB * 100 Traduit la compétitivité des SNF françaises à létranger M / PIB * 100 Traduit la dépendance de notre économie vis-à-vis de lextérieur. (Cas de la France avant le 1 er choc pétrolier de 1973)


Télécharger ppt "M. Kintzler LES ACTEURS DU CIRCUIT ECONOMIQUE Introduction : Opération économique : Quelles opérations économiques permettent de passer de la récolte du."

Présentations similaires


Annonces Google