La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Revenu (Y) Consommation (C) EntreprisesMénages Travail Achats biens consommation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Revenu (Y) Consommation (C) EntreprisesMénages Travail Achats biens consommation."— Transcription de la présentation:

1 Revenu (Y) Consommation (C) EntreprisesMénages Travail Achats biens consommation

2 Équilibre macroéconomique Ménages : Revenu = Consommation (Y = C) Entreprises : Vente des biens de consommation = revenus distribués (C = Y)

3 Revenu (Y) Consommation (C) Épargne (S) Entreprises Marché financier Ménages Investissement (I)

4 Équilibre macroéconomique Ménages : Revenu (Y) = Consommation (C) + Épargne (S) Entreprises : C + I = Y Marché financier : S = I

5 Propensions moyennes : - à consommer en 2009 : - à épargner en 2009: Propensions marginales : - à consommer : 28/40 = 0,7 - à épargner : 12/40 = 0,3 Année Revenu Consommation Épargne Propensions moyenne et marginale à consommer et à épargner

6 Le multiplicateur dinvestissement ( I = 1000 et c = 0,8) I Y C S ,6102,4512 etc. Total = 1000 = ?5 000 Y = I (1 + c + c 2 + c 3 + …) = I x 1/s

7 I c s ? Au niveau des ménages : Y = C + S Au niveau des entreprises : Y = C + I Soit : C + I = C + S I = S I = s Y Doù : Le multiplicateur dinvestissement Y C S

8 I Y S C Réinjection Fuite Le multiplicateur est égal à linverse du « coefficient de fuite » : s c Le multiplicateur dinvestissement

9 Impots (T) Dépenses publiques (G) Déficit (Def) État Revenu (Y) Consommation (C) Épargne (S) Investissement (I) Entreprises Marché financier Ménages

10 Ménages : Y = C +S + T ou encore : Y - T = C + S (revenu disponible) Entreprises : Y = C + I + G (dépenses privées + dépenses publiques) Marché financier : S = I + D ef (Ressources dépargne = besoins de financement privés et publics) État : T + D ef = Gsoit D ef = G - T Équilibre macroéconomique

11 Au niveau des ménages : Y = C + S +T Au niveau des entreprises : Y = C + I + G Doù : C + S +T = C + I + G Soit : I + G = S + T S - I = G – T = Def (le déficit de lÉtat est égal à la différence entre lépargne et linvestissement) Ou encore : S = I + Def (voir effet déviction ) Diapo 11 Quelques égalités macroéconomiques

12 Revenu disponible des ménages (RD) : RD = revenus dactivité, de la propriété, de transferts – (impôts et cotisations) Quest-ce que lépargne ? RD Consommation Épargne (partie du RD qui nest pas consommée) Placement Investissement Thésaurisation

13 I Y C c t ? De légalité : I + G = S + T (et G exogène) On déduit : I = S + T Soit : I = s (Y - T) + t Y ou encore : I = s ( Y - T) + t Y = (1 - c) Y (1 - t) + t Y I = Y [(1 - c)(1 - t) + t] = Y (1 - t - c + ct + t) Doù : S T s 1 - t Le multiplicateur dinvestissement

14 I Y C T Réinjection Fuite t c S s Le multiplicateur est inversement proportionnel à limportance des fuites : Y - T) Fuite 1 - t Le multiplicateur dinvestissement

15 IFE X Revenu (Y) Consommation (C) Épargne (S) Investissement (I) Impôts (T) Dépenses publiques (G) Déficit (Def) État Ménages Entreprises Marché financier M Étranger IEF C

16 Ménages : Idem Y = C + S + T Entreprises :Y = C + I + G + X - M Donc : S + T = I + G + X – M Ou encore : S – I = (G – T) + (X – M) écart S/I = déficit budgétaire + solde de la balance commerciale Donc si S – I est constant, alors si ( G – T) (X – M) Marché financier : S + IEF = I + D ef + IFE (IEF = Invest. & placements étrangers en France, IFE = Invest. & placements français à l étranger) État : Idem T + D ef = G Étranger : M + IFE = X + IEF ou : X - M = IFE - IEF Équilibre macroéconomique

17 I Y S s t ? De légalité : C + S + T = C + I + G + X - M On démontre, comme précédemment : C T c 1 - t - m M m Réinjection Le multiplicateur dinvestissement Le multiplicateur est inversement proportionnel aux fuites, liées aux impôts, à lépargne et aux importations.


Télécharger ppt "Revenu (Y) Consommation (C) EntreprisesMénages Travail Achats biens consommation."

Présentations similaires


Annonces Google