La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 1 Consommation, Epargne, Investissement, 1.1. Introduction 1.2. La consommation et lépargne 1.3. Linvestissement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 1 Consommation, Epargne, Investissement, 1.1. Introduction 1.2. La consommation et lépargne 1.3. Linvestissement."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 1 Consommation, Epargne, Investissement, 1.1. Introduction 1.2. La consommation et lépargne 1.3. Linvestissement

2 1.1. Introduction Rappels généraux La démarche macroéconomique repose sur : Lobservation des agrégats économiques Ex : Consommation, PIB, exportations, … La formulation de relations entre ces agrégats Ex : Revenu/Consommation, Taux dintérêts/Investissement, … Objectif : Prévision et analyse de limpact des politiques économiques Ex : Prévision du taux de croissance de lannée en cours, Coût des différentes politiques publiques, … La démarche microéconomique repose sur : Létude du comportement des unités économiques Ex : Le producteur, le consommateur, … Lhypothèse de comportements rationnels Ex : Maximisation de la satisfaction des agents économiques Objectif : Recherche des modalités de formation des prix sur les marchés Ex : Marché du travail : salaires, marché des changes : cours de change, …

3 Points de repère

4 Perspectives 2007 Prévision INSEE : < 2% Prévision gouvernement : 2 à 2,5 % Prévision OCDE : 1,8 % Acquis de croissance : 1 er trimestre 2007 : + 0,5 % 2 ème trimestre 2007 : + 0,3 % Au total : + 0,8 % environ Ralentissement probable par rapport à 2006 (surtout si dégradation de la balance commerciale liée à la crise de limmobilier US).

5 1.2. La consommation et lépargne Fonctions de consommation et dépargne keynésiennes Propension moyenne à consommer : Rapport C/Y Habituellement décroissante avec le niveau de revenu Fonction de consommation : C = cY d + C 0 0 Loi psychologique de consommation : « En moyenne et la plupart du temps, les hommes tendent à accroître leur consommation à mesure que leur revenu croît, mais non dune quantité aussi grande que laccroissement du revenu ». Théorie Générale de lEmploi, de lIntérêt et de la Monnaie [1936]. Propension marginale à consommer : Rapport ΔC/ΔY Habituellement constante Fonction dépargne : S = Y d – C S = sY d – C 0

6 Développements Théorie du revenu relatif (Duesenberry [1949]) : Lien entre consommation dun individu et place occupée dans la hiérarchie des revenus ; « Effet cliquet ». Théorie du revenu permanent (Friedman [1957]) : Revenu observé = revenu permanent + revenu transitoire ; Consommation = consommation permanente + consommation transitoire ; Une seule relation stable, entre revenu permanent et consommation permanente. Théorie du cycle de vie (Modigliani, Ando [1963]) : Anticipations parfaites sur la durée de vie et les revenus perçus ; Maximisation de lutilité intertemporelle.

7 1.3. Linvestissement Linfluence de la demande : laccélérateur Investissement = FBCF – investissement de remplacement ; Investissement = variable de flux correspondant au stock de capital ; « Accélérateur » = relation entre demande, niveau de production, niveau de capital désiré et investissement. Laccélérateur simple I t = b (Y t – Y t-1 ) + I R I t Investissement période t bCoeff. de capital désiré Y t Production période t I R Investissement de remplacement Principe : lien entre investissement et variation de la production Deux modèles daccélérateur flexible : Modèle de Chenery [1952] Lajustement du stock de capital à son niveau désiré nest plus instantané ; Modèle de Koyck [1954] Influence des niveaux de production des n années précédentes

8 Linfluence des variables financières : le taux dintérêt comme élément du programme de maximisation intertemporelle du profit Taux dintérêt = composante du coût dusage du capital, donc influe sur le niveau de capital utilisé et linvestissement réalisé : Une augmentation du taux dintérêt réel augmente le coût du capital ce qui provoque une substitution dans la combinaison productive (moins de capital / plus de travail). Taux dintérêt = élément de calcul de la valeur actuelle des profits futurs : Le programme de maximisation du profit fonctionne sur une base intertemporelle. Principe : la valeur dune somme P aujourdhui nest pas identique à la valeur de cette même somme dans un an Ex : si cette somme est placée, dans un an sa valeur sera : F = P (1+i), où i est le taux dintérêt Valeur actuelle de F aujourdhui : F / (1+i)

9 La fonction dinvestissement keynésienne : une approche synthétique Investissement financé par emprunt : Les projets dont la rentabilité est supérieure au taux dintérêt sont réalisés ; Les autres projets ne sont pas mis en œuvre Linvestissement dépend donc négativement du taux dintérêt. Il dépend également des anticipations de profit des entrepreneurs. Illustration : projets dinvestissement classés par ordre de rentabilité décroissante

10 Conclusion La démarche macroéconomique Représentation des relations entre les agrégats : Utilisation de modèles Modèle = représentation simplifiée des relations entre les agrégats économique : Modèles statiques ex : C t = cY t + C 0 Modèles dynamiques ex : K t+1 = δ K t + I t Un modèle comporte deux principaux types déléments : Endogènes (ce que lon cherche à expliquer / prévoir) Exogènes (éléments dexplication)


Télécharger ppt "Chapitre 1 Consommation, Epargne, Investissement, 1.1. Introduction 1.2. La consommation et lépargne 1.3. Linvestissement."

Présentations similaires


Annonces Google