La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge psychologique en post- hospitalisation GOMEZ Pascaline, licenciée en psychologie, thérapeute cognitivo-comportementaliste, Centre des Brûlés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge psychologique en post- hospitalisation GOMEZ Pascaline, licenciée en psychologie, thérapeute cognitivo-comportementaliste, Centre des Brûlés."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge psychologique en post- hospitalisation GOMEZ Pascaline, licenciée en psychologie, thérapeute cognitivo-comportementaliste, Centre des Brûlés de l IMTR, Loverval

2 Reconnaissances de problèmes psychologiques consécutifs aux brûlures Meilleure connaissance des difficultés psychologiques rencontrées par les personnes brûlées Intérêts dun suivi psychologique en post-hospitalisation (1)

3 Intérêts dun suivi psychologique en post-hospitalisation (2) Prise en charge « plus rapide » des difficultés psychologiques Impact positif sur l ensemble du traitement (adhésion,…)

4 Fonctions du psychologue en post-hospitalisation Information/ prévention Déceler les difficultés Réorientation Suivi de soutien et/ou psychothérapeutique

5 1/ Information Possibilité de suivi gratuit au sein des centres Ce qu il existe comme aide: réunions découte, groupes de soutien, possibilité d aller dans les écoles,… Psycho-éducation Exemples de psycho-éducation: éviter (de retourner dans la cuisine) ne fait qu augmenter lanxiété (d y retourner) reparler de l accident ne va pas faire qu on y pensera encore plus souvent ou que l on fera plus de cauchemars...

6 2/ Déceler les difficultés La personne n est pas toujours demandeuse Un nombre important de plaintes peut se révéler être « un seul » problème La première demande énoncée n est pas toujours « la vraie demande » ex: pas oser retourner au travail, problèmes sexuels l entretien psychologique permet de « nommer » les difficultés

7 Plusieurs plaintes, une même difficulté « je me sens tout le temps triste », « je pleure souvent » « je n ai plus aucun plaisir à jardiner alors que j ai toujours adoré cela » « je n arrive même plus à lire un magazine » « je dors tout le temps et suis quand-même tout le temps fatiguée» « je ne supporte plus mes enfants, tout m irrite » « je me sens coupable de ne pas encore avoir repris le travail » « je n arrive plus à prendre une décision, même choisir le programme TV me semble compliqué » « j ai l impression d être ralenti » humeur dépressive

8 Plusieurs plaintes, une même difficulté « je sursaute au moindre bruit de moteur » « je n ose plus regarder la télévision tellement je crains de voir des flammes » « j ai vraiment cru que j allais mourir » « je dors le plus possible afin d éviter de penser » « je m énerve pour un rien » « dès que je prends la même direction (que le lieu de l accident), je me sens très mal, mon cœur s accélère et je panique » « dans la rue, je surveille toujours ce qui se passe autour de moi » état de stress post-traumatique

9 3/ Réorienter Qui? Personnes habitant loin du centre Personnes ne souhaitant pas être suivies au centre Comment? Sur base dun entretien de bilan Transmission dun rapport psychologique et contact avec le futur psychologue/psychiatre

10 4/ Suivi psychothérapeutique (1) Premiers entretiens pour cerner les difficultés et les attentes de la personne Se mettre d accord sur les objectifs ex: mieux dormir, oser reconduire sa voiture, être moins irritable, estime de soi, dépression, reprendre une vie sociale,...

11 4/ Suivi psychothérapeutique (2) Se mettre d accord sur les moyens ex: apprendre à gérer son anxiété puis affronter progressivement la situation qui fait peur (voir des dessins de flammes puis des photos puis un film puis tenir une allumette,…) Début de la thérapie Evaluation régulière de « l efficacité »

12 Un exemple « si je sors de chez moi, je vais faire peur aux gens » « j ai toujours pris soin de mon corps » « je ne suis même plus capable de travailler et mon épouse a du augmenter son temps de travail pour que l on s en sorte financièrement » « j ai peur dès que je passe près d une station service ou que je croise un camion, dès qu il y a des travaux (gaz), dès que je vois un barbecue ou un feu allumé,… » « je ne me sens en sécurité que chez moi » « je n arrive pas à m endormir et me réveille sans arrêt » « je refuse toutes les invitations même mes amis du ping pong, je ne les vois plus » « mon épouse me dit que je déprime et qu elle ne pourra pas vivre comme ça éternellement »

13 Un exemple... Accident de travail brûlures Changement image de soi Arrêt de travail Anxiété Moral Ne sort plus de chez lui Relations sociales Tensions familiales Troubles du sommeil

14 Indications suivi psychologique Troubles de lhumeur Troubles anxieux Estime de soi Changement de l image du corps/ « acceptation » des cicatrices Culpabilité Deuil...

15 Types de demandes Anxiété reprise du travail situations // à l accident, PTSD regard des autres irritabilité troubles du sommeil image de soi humeur dépressive conseil...

16 Projets Rencontres régulières entres « psys » des centres Listing des personnes chez qui réorienter « Statistiques » des demandes psychologiques en vue de mieux répondre aux besoins et de mieux comprendre les problèmes rencontrés Développement de recherches...

17 Merci pour votre attention!


Télécharger ppt "Prise en charge psychologique en post- hospitalisation GOMEZ Pascaline, licenciée en psychologie, thérapeute cognitivo-comportementaliste, Centre des Brûlés."

Présentations similaires


Annonces Google