La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les pratiques liées au téléphone mobile à Guangzhou - Chine Anne-Sophie Boisard, Paris V- Sorbonne Directeur scientifique Dominique Desjeux, professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les pratiques liées au téléphone mobile à Guangzhou - Chine Anne-Sophie Boisard, Paris V- Sorbonne Directeur scientifique Dominique Desjeux, professeur."— Transcription de la présentation:

1 Les pratiques liées au téléphone mobile à Guangzhou - Chine Anne-Sophie Boisard, Paris V- Sorbonne Directeur scientifique Dominique Desjeux, professeur à la Sorbonne Paris, Magistère, juin 2005

2 Les télécommunications en Chine En 2003, 250 millions dutilisateurs de téléphones portable en Chine Fin 2004, ils étaient 315 millions dutilisateurs. ( millions de lignes fixes installées sur le territoire.) 220 milliards de SMS échangés durant lannée 2004 en Chine. 95 millions de SMS échangés en 2002, les revenus ont été multipliés par quatre par rapport à 2001 et sont passés à 6 milliards de yuans Source: Annuaire statistique chinois; China Daily;SAUTEDE, Eric, « Les télécoms en Chine : vers une thérapie de choc post-OMC ?, in Perspectives chinoises, n° 70, mars-avril 2002, pp

3 Le corpus des données 25 entretiens semi-directifs Notes dobservations Loffre et les tarifs Description de publicités (revues, panneaux, spots) Photographies des lieux dachat

4 Fiches signalétiques des enquêtés Sexe: 12 hommes/ 13 femmes Age: - de 25 ans (7), ans (13), ans (4), + de 45 ans (1) Profession: étudiants (5), enseignants (3), commerçants (6), employés (8), cadres (4) Revenus: entre 2000 et RMB (hors étudiants) Un échantillon, mixte, jeune, urbain et classe moyenne

5 Lobjet portable et son environnement de consommation Lobjet portable et son environnement de consommation

6 Les fonctions du portable Différencier les fonctions présentes, utilisées et souhaitées. Une connaissance des fonctions parfois floue « Il y en a beaucoup. Je ne les connais pas très bien; on peut envoyer des messages, donner des coups de fil, faire des jeux, il y a aussi le réveil, etc. » (9, F, 22 ans, étudiante) Une utilisation restreinte des fonctions: téléphoner, envoyer des messages, consulter le répertoire, réveil « Je lutilise le plus souvent pour émettre et accepter les appels et les messages. Je joue parfois aux jeux, jutilise encore le réveil. Il y a encore la calculatrice, etc. Mais je ne les utilise jamais. » (7, M, 20 ans, étudiant dallemand) Les fonctions souhaitées: « Jaimerai bien avoir les coordonnées de lautre par portable, cest-à-dire, avoir où il se trouve. Mais je ne veux pas quil sache. En fait, je pense quil ne faut pas ajouter trop de fonctions dans un portable. Sinon, notre espace de vie privée devient de plus en plus étroit. Un téléphone audiovisuel a été inventé avec lequel on peut vous voir et savoir quest-ce que vous faites. En téléphonant, on ne peut pas être mal habillé ou bien être allongé dans un lit. Ca va donner une mauvaise impression. Alors, on a fait une enquête qui a montré que on pouvait lautoriser pendant les réunions de travail, mais pas au domicile, parce que ça va révéler nos secrets personnels. » (15, F, 24ans, interprète de bord)

7 Les raisons qui président au choix Le prix: un seuil à ne pas dépasser, qui dépend de l usage quen font les consommateurs Jachète un portable, cest juste pour téléphoner, donc, il faut que le prix ne soit pas trop élevé, un prix moyen quoi. » ( 23, F, 40 ans, fonctionnaire ) « Pour moi, le maximum, cest 2000 yuans. Je le considère simplement comme un outil, je ne veux pas courir derrière la mode. » (8, M, 26 ans, guide touristique) L apparence: pertinence en fonction du sexe et du statut social « puisque je suis une fille, ma mère dit quil vaut mieux choisir un petit modèle. » (2, F, 25 ans, professeur) « Nous les filles, on aime un portable au premier coup dœil. Alors que les garçons, ils prennent en considération les fonctions du portable. ». (15, F, 24ans, interprète de bord) « Quand jai acheté mon portable, T28, jaimais beaucoup sa forme, son apparence, je le trouvais très à la mode, et il me donnait limpression dêtre un homme qui a beaucoup de succès. » ( 20, M, 25 ans, ingénieur informaticien ) Les fonctions: l utilité et la facilité de manipulation « Moi, je trouve que le mien est bien, parce que ses fonctions sont puissantes. Les fonctions, cest la raison principale. ( 20, M, 25 ans, ingénieur informaticien ) La réputation de la marque « Jai choisi Motorola parce que cest une marque très connue. Et la qualité est bonne. » (8, M, 26 ans, guide touristique)

8 Les informations et la publicité autour du portable Une publicité médiatique très présente en Chine (magazines, arrêts de bus, télévision, campus, stands…) Nokia est aussi une grande marque. Elle fait beaucoup de publicités, mais un peu moins que celles de Motorola. Les publicités de Motorola montrent lélégance, le luxe et la fortune, alors que celle de Nokia joue plus sur les sentiments. Jai été très impressionné par la force des publicités de Motorola, mais mes amis mont aussi parlé de la bonne qualité de Nokia, alors jai acheté le Nokia. (12, M, 27ans, employé des douanes) L importance du réseau relationnel: l expérience et la confiance « Je trouve que la publicité est importante, par exemple tel modèle est bien présenté dans une publicité, mais je crois plus en mes amies, parce quelles ont une bonne expérience dutilisation. » (6, F, 48 ans, professeur) « Des amis mavaient parlé de ce modèle là, et je lai vu dans les journaux. Avant dacheter un portable, on doit toujours rassembler des informations, y compris aussi les opinions des amis. » (17, M, 25 ans, cadre administratif)

9 L acte d achat: la décision Etre plus joignable pour les autres et par les autres (amélioration du Beeper) « Cest pour que les autres puissent me trouver plus facilement, et pour que moi aussi, je puisse trouver les autres facilement comme ça, cest pas la peine de chercher une cabine téléphonique partout. On peut se trouver à tout moment. » ( 23, F, 40 ans, fonctionnaire ) Ne pas rater dopportunité! « Parce que je ne veux pas perdre les occasions. Si je mintéresse à une entreprise, et que lentreprise veut me joindre, il faut mieux quelle me trouve rapidement, comme ça, jai plus de chance de trouver un travail dans cette entreprise..(4, M, 22 ans, Ingénieur) Le Statut social Tout le monde lutilise. Autrefois le portable était le symbole du statut social et de la richesse. Si lon nen a pas, on est un peu gêné. (6, F, 48 ans, professeur) Le déclencheur: des grandes ruptures pour certains (entrée dans le système scolaire, dans le monde du travail, mariage…), l importance de l entourage, les occasions annuelles (fête du Printemps, anniversaire) « Mes parents mont acheté un portable comme cadeau dentrée à luniversité. Lorsquon préparait les choses à emporter à luniversité. A ce moment-là, mes parents mont acheté beaucoup de choses, des vêtements, etc., et, ils ont acheté le portable en même temps.(7, M, 20 ans, étudiant dallemand)

10 Lacte dachat Un portable neuf contient plus de confiance et de prestige « je suis absolument contre lachat dun portable doccasion. Premièrement, cest comme si on encourageait les gens à voler des portables pour les revendre à un prix plus bas. Deuxièmement, cest pas sain, parce que vous ne savez jamais qui la utilisé. » (22, F, 41ans) Le lieu: Les grands marchés du portable, et les magasins spécialisés « A Canton, dans les magasins de Nokia. Parce que jai plus confiance dans les magasins de Nokia. » ( 23, F, 40 ans, fonctionnaire ) Le Lieu: A létranger « mon premier portable, je lai acheté à Hongkong pour 1000 yuans, mais il fallait 3000 yuans pour acheter le même à lintérieur de la Chine. (14, F, 29 ans, PDG dune entreprise privée) La date: du début des années 90 jusquà aujourdhui « Ca fait vraiment très longtemps. Nous avons acheté un portable dès quil est apparu sur le marché de Canton. A ce moment-là, un portable coûtait plus de yuans. Cétait en Il a acheté trois portables comme ça, et ça fait plus de yuans. Nos numéros sont parmi les premiers numéros de Canton. ». (22, F, 41ans)

11 Lacte dachat (2) Les accompagnateurs: lexpert, le payeur ou le soutien « Jy suis allée avec une camarade. Elle a plus de connaissances sur le portable ». (9, F, 22 ans, étudiante) « Nous avons choisi un jour pour aller acheter le portable. Il est pragmatique. Il craignait dacheter un portable que je naimerais pas. Pour acheter un portable qui me fait plaisir, il ma emmené le choisir. » (15, F, 24ans, interprète de bord) « A lépoque où jai fait lachat, ce portable coûtait cher, il coûtait 1700 yuans environ. Pour nous, cétait une grosse somme dargent. Nous en avons discuté ensemble et on y est allés tous les deux, me femme et moi » (5, M, 36 ans, technicien)

12 L accès aux services Le choix de la carte ou de labonnement dépend de lutilisation souhaitée et des conseils de lentourage. Larbitrage entre la carte et labonnement évolue au cours de lutilisation: « Jai payé mon premier numéro de portable, jai acheté la carte. Mais maintenant, je suis abonné au forfait du réseau des étudiants, je ne dois pas payer labonnement de 50 yuans par mois. Je ne paie que les frais démission et de réception des appels, les frais démission des messages, et les frais du QQ mobile. (7, M, 20 ans, étudiant dallemand) Le choix de la carte laisse présager de faibles dépenses mensuelles. Elle permet aussi un contrôle des dépenses (pour les étudiants) « je téléphone pas beaucoup, cest moins cher pour moi dutiliser la carte, parce que avec labonnement, on doit payer 50 yuans comme forfait tous les mois même si on ne téléphone pas pendant un mois. » (24, F, 31ans, employée de bureau) L abonnement reste l apanage des gros utilisateurs

13 Le choix dun numéro propice « Parce que dans ce numéro, il y a beaucoup de chiffres que se répètent ( ), cest plus facile à retenir, donc lemployé de la compagnie de télécommunication de payer ce numéro. » ( 23, F, 40 ans, fonctionnaire ) « Jai choisi ce numéro, cest parce quil y a 84 dans ce numéro, 84 en cantonais, cest « » ( fa si, cest à dire gagner énormément dargent, cest mieux que 48 « » ( si fa, cest à dire, senrichir après la mort ). » ( 16, M, 27 ans, directeur adjoint du service ) « Je lai choisi par hasard. Jétais très occupée à ce moment-là, donc jai demandé à un de mes amis de choisir un numéro pour moi. Mais je naimais pas ce numéro et javais déjà payé une somme dargent importante pour ce numéro, alors, jai vendu ce numéro quelques mois après.[Pourquoi vous ne laimiez pas?] Les quatre derniers chiffres nétaient pas bons, 2413, mon ami ma dit que ce numéro était bon quand il la choisi pour moi, parce que 3 est homonyme de «, sheng » en cantonais, cela veut dire « dynamique », mais si on lit les quatre derniers chiffres ensemble, ça fait er si yi sheng, cest-à-dire, deux morts et un survivant, cest terrible pour moi. Je trouvais que ce numéro nétait pas faste du tout, il est arrivé par coïncidence un accident dans ma famille, cest pourquoi finalement, jai préféré vendre ce numéro. (14, F, 29 ans, PDG dune entreprise privée)

14 Lenvironnement du portable Lieux de rangement et moment de veille

15 Le portable dans lespace domestique Lieux de rangement: Un espace fixe (visible et accessible) « Je le mets sur la table à côté du téléphone fixe. Nous le mettons toujours là. » ( 23, F, 40 ans, fonctionnaire ) « Si je nai pas déplié la table, je le mets sur la sofa. Au bout du compte, je vais le mettre dans un endroit doù je peux voir directement mon portable. Je vais le mettre où le portable est visible pour moi. » (13, F, 30, vendeuse) ou une place qui suit le parcours de l utilisateur dans l appartement « Si je suis dans la chambre, je le mets sur le bureau, si cest dans la salle de séjour, je le mets sur la table basse. » (16, M, 27 ans, directeur adjoint du service) Les croyances: « Avant, je le mettais principalement sur le frigo, mais mon mari ma dit que cétait pas bien de mettre le portable sur le frigo peut-être à cause de la chaleur du frigo. Alors maintenant, je le mets sur la table. » (13, F, 30, vendeuse) Moments de veille: Laisser allumer ou éteindre, les moments de recharge « Je le recharge quand il na pas délectricité. » (23, F, 40 ans, fonctionnaire) « Jai deux piles, jalterne pour que mon portable puisse toujours fonctionner. Jai peur que les autres ne puissent pas me trouver. Mon portable est toujours allumé. » M, 22 ans, Ingénieur) « Je léteins le soir quand je dors, et je lallume le lendemain quand je me lève. Je ne veux pas être dérangée quand je dors. Mais pour les camarades de classe que je connais très bien, elles ont mon numéro de téléphone fixe chez moi, et elles peuvent mappeler sur ce téléphone-là si elles ont vraiment quelque chose dimportant à me dire. » (13, F, 30, vendeuse)

16 Le portable sur soi Lieux de rangement: un arbitrage entre la facilité daccès et la sécurité « Oui, je le porte toujours avec moi, dans ma poche. Comme jai perdu mon premier portable en le mettant sur ma ceinture, je ne le fais plus après. » (8, M, 26 ans, guide touristique) Les interdits « je ne le mets pas à la ceinture, ça fait paysan ( tuqi), et dailleurs, cest pas confortable de le mettre sur la ceinture quand on se penche. » (3, F[1].M., 31, propriétaire dune société de papeterie) « Javais un patron qui venait de Hongkong, il accrochait tous les jours le portable autour de son cou, nous nous sommes beaucoup moqué de lui, parce quil ressemblait à une jeune fille comme ça. ». (14, F, 29 ans, PDG dune entreprise privée ) Les moments de veille: la peur ne plus être joignable « Jemmène toujours mon portable avec moi. Je peux oublier dapporter de largent, mais je ne peux pas oublier demmener le portable. Si jai mon portable, je peux trouver nimporte qui facilement. Même si joublie dapporter de largent, je peux toujours demander à mes amis de venir. Si je nemmène pas le portable, je ne peux rien faire facilement. Par exemple, si un soir je veux sortir et que jai pas mon portable, je pourrais pas rencontre mes amis, alors ça sert à quoi davoir de largent sans portable ? Je mets souvent de largent dans mon sac, si on me vole mon sac, au moins je peux utiliser le portable pour appeler mes amis. » (21, F, 23 ans, Commerçante)

17 Les différents groupes relationnels: rencontres et moyens de communication Le réseau familial: conjoint, parents, fratrie, et famille éloignée Des rencontres souvent quotidiennes, parfois soumises à des rituels Les moyens de communication: un arbitrage du choix en fonction de la proximité, une obligation vis-à-vis des parents Le réseau professionnel: supérieurs, clients, collègues… Des rencontres quotidiennes pendant le temps de travail, occasionnelles pour les collègues qui deviennent des amis La communication: soumise aux impératifs professionnels; le réseau ré-activé aux moments des fêtes Le réseau amical:amis intimes, camarades, autres connaissances… de l occasionnel au quotidien (divisions générationnelles et importance accordée aux amis) le choix de la communication dépend de la distance mais aussi du contenu de la conversation, le réseau ré-activé aux moments des fêtes

18 La gestion de la joignabilité et les stratégies de réception « Je trouve que les Chinois sont travailleurs, ils laissent toujours leur portable allumé pour ne pas manquer les opportunités, surtout pour les hommes daffaires. Moi aussi, je fais comme ça, sauf quand je suis vraiment très fatiguée et que jai vraiment besoin du repos, je vais léteindre, mais je vais allumer ma messagerie dans ce cas-là pour ne pas manquer daffaires. Mais si cest un numéro inconnu, je ne réponds pas. Si je réponds, il y a plusieurs possibilités, peut-être,que cest un faux numéro dans ce cas là je raccroche. Ou bien cest un appel qui ne me plaît pas, dans ce cas-là, je vais essayer de terminer la conversation le plus vite possible en disant que je suis occupée ou que je ne peux pas parler maintenant. » (10, F, 34 ans, représentante en chef )

19 Lieux de non joignabilité: les interdits « En avion, on ne peut pas appeler. Et dans lascenseur, certains ascenseurs ont installé un récepteur des signaux, on peut appeler dans lascenseur, mais la plupart des ascenseurs ne lont pas. » (14, F, 29 ans, PDG dune entreprise privée) « Pendant, les réunions ou pendant les concerts, je vais éteindre mon portable ou le régler sur la vibration. Comme ça, ça na pas dinfluence sur les autres mais je vais quand même savoir qui ma appelé pendant la réunion ou le concert. (14, F, 29 ans, PDG dune entreprise privée) « En cours jéteins le portable. Et les autres camarades aussi. » (18, M, 17 ans, lycéen) « Daprès les règles scolaires, les professeurs doivent éteindre le portable en classe. Moi, je ne le fais pas, parce que personne ne mappelle au cours de la classe, plus précisément, très peu de gens me téléphonent. » (1, M, 26ans, professeur du français)

20 Les moments de joignabilité Les moments de joignabilité peuvent varier selon lintimité des personnes: Si ce sont des gens dont je connais bien les horaires de travail et de repos, je leur téléphone avant quils ne se couchent. je ne leur téléphone pas quand ils prennent un repas. Et mes parents, quand je suis en France, je leur téléphone avant quils se couchent. Quant à mon petit ami, je lui téléphone à nimporte quelle heure( sui shi). (15, F, 24ans, interprète de bord) L obligation pour les commerçants dêtre joignable 24h/24 « Avant jéteignais mon portable le soir, quand javais envie dêtre tranquille et de bien dormir, mais depuis quelques mois, je laisse allumé, parce que maintenant beaucoup de gens conduisent la nuit et quand ils ont un accident, ils ont besoin de me contacter. ». (19, F, + de 30 ans, agent dassurance) « Je laisse allumer 24h sur 24. Parce quon peut rencontrer toutes sortes de choses imprévues quand on travaille dans la vente. Les clients peuvent mappeler même le soir, surtout quand on leur délivre des produits, sils ne reçoivent pas les produits, ils mappelleront souvent. » (14, F, 29 ans, PDG dune entreprise privée)

21 Les stratégies de réception La sélection des numéros: les obligations des uns constituent des choix pour les autres le dilemme des numéros inconnus l acceptation de l appel dépend du lieu et du moment

22 La joignabilité et les stratégies de réception Les lieux de la joignabilité (au bureau, à la maison, en voyage, en mission) Les moments de la joignabilité (temps personnel, temps professionnel) Les stratégies de réception ( sélection des numéros, acceptation de lappel, rappel, messagerie) La morale du portable (jide) La morale du portable (jide) Des croyances apparaissent autour des pratiques du portable et notamment autour de la réception: faut-il accepter l appel? Rappeler? Inventer une excuse? Ces croyances sont en train de devenir des obligations et des interdits qui ne doivent pas être transgressés « Oui, il faut respecter la morale du portable( ). Autrefois cétait la mentalité de Beeper, quand on vous appelle, vous devez répondre, sinon, vous navez pas la morale du Beeper. Maintenant cest le portable. » (17, M, 25 ans, cadre administratif)

23 Le répertoire sur le portable Tout le réseau contenu dans un appareil? D une dizaine de numéros jusquà 300 « Une dizaine. En fait, les trois ou quatre numéros que jutilise le plus souvent ne sont pas gardés dans le portable, parce que je les connais par cœur. » ( 16, M, 27 ans, directeur adjoint du service ) Mon portable peut conserver plus de 500 numéros, plus les 50 numéros de la carte SIM, ça fait en tout 550. Maintenant, jen ai conservé 180. Peut-être, je vais vérifier. 150 numéros à peu près. Il y a tout le monde, de lentreprise, des collègues, des amis, des parents, et puis dautres, par exemple, en ce moment japprends à conduire, alors jai enregistré le numéro de lécole de conduite. » ( 20, M, 25 ans, ingénieur informaticien ) « Une soixantaine de numéros. Je peux conserver 40 numéros dans la carte, elle est déjà pleine. Quand je change de portable, jajoute plusieurs numéros dans le portable. Je conserve généralement les numéros de téléphone que je ne mémorise pas. Quant au numéro de téléphone de la famille, de ma boutique, le numéro du portable de mes parents, de ma sœur, de mon petit ami, de ma partenaire, je ne les conserve pas. Parce que je peux les mémoriser dans la tête. Je conserve les numéros des amis que je nappelle pas souvent dans mon portable. » (21, F, 23 ans, Commerçante) « Jai conservé plus de 300 numéros. Ceux des amis, tous les numéros de mes clients, de mes amis, des parents, je les ai conservés dans mon portable. Donc si je perds mon portable, cest grave. » (11, M, 31, propriétaire et directeur dune agence de réservations de billets)

24 Le répertoire (2) Une classification par groupes relationnels, renforcée par la sonnerie et les couleurs « Je les divise en groupes. Mon portable a au maximum 18 groupes de téléphone dans la mémoire. Je peux nommer le groupe Amis, Parents, Camarades ou Collègues, etc. Quand jentre un numéro, je peux le classer dans un groupe correspondant. Oui. Et lécran de mon portable a sept couleurs à choisir. Chaque groupe peut avoir sa propre couleur. » (15, F, 24ans, interprète de bord) le problème des homonymes « Je pense quil est inutile de conserver des numéros que joublie. Je suis un peu paresseux, quand je conserve le numéro de quelquun, je conserve seulement son nom de famille dans le portable en ce moment, par exemple, je mappelle Zhang Feng, il mest possible de ne conserver que Zhang pour le nom du numéro. Donc, quand je cherche le numéro, je ne vois que Zhang, mais beaucoup de gens portent le nom de famille Zhang, je ne rappelle pas qui est ce M Zhang du tout. Alors à ce moment-là, je lefface ». (7, M, 20 ans, étudiant dallemand) Le carnet de téléphone: une assurance-vie? « Moi, jai plus confiance dans le papier. Donc, je vais noter les numéros sur les feuilles. » (10, F, 34 ans, représentante en chef ) Un désintérêt croissant au fur et à mesure de l utilisation du portable « En fait, les numéros que jai notés dans le cahier, ce sont ceux que javais déjà avant lachat du portable. Après lachat du portable, jai sauvegardé tous les numéros dans le portable, parce que je ne peux pas toujours emmener le cahier sur moi, mais le portable, oui. » (11, M, 31, propriétaire et directeur dune agence de réservations de billets)

25 La diffusions des numéros de téléphone Une distribution très large, malgré quelques réticences (conséquence: avoir des inconnus au bout du fil.) « Pour moi, il ny a pas de limites spéciales, parce que mon numéro de portable est imprimé sur ma carte de visite. » (10, F, 34 ans, représentante en chef ) « Si je rencontre quelquun, et je crois que cest nécessaire de garder le lien avec lui ultérieurement, je le donne. » (6, F,48 ans, professeur) les démarcheurs, les courtisans, les « mauvaises gens »: embarrassants et peu utiles au développement de son réseau « Il y a trois catégories de gens à qui je donne pas mon numéro : la première, ce sont des gens que jai rencontrés la première fois et que je ne rencontrerai plus après. Cest pas nécessaire de leur donner. La deuxième, ce sont des gens que je connais au travail. ils peuvent me téléphoner au bureau. Le portable nest pas payé par lentreprise. La troisième, des gens que je ne connais pas très bien. Ils me donnent une mauvaise impression. » (12, M, 27ans, employé des douanes) le numéro du domicile: un numéro « sacré » « Ceux qui connaissent mon numéro de portable sont plus nombreux que ceux qui connaissent le numéro de téléphone de mon domicile. Je ne le donne pas facilement pour des raisons de sécurité. En général, quand je donne le numéro de téléphone fixe à une personne, ça implique que celle-ci mérite ma confiance. Parce que cela concerne la sécurité de ma famille. Je ne veux quon dérange ma famille tandis que le numéro de portable nengendre pas ce genre de problème, ce nest pas dangereux de répondre à un numéro étranger sur un portable. » (6, F,48 ans, professeur)

26 La pratique du portable: les grandes divisions une division générationnelle les jeunes: initiés, gros utilisateurs, créateurs « cest une partie du corps » les + de 30 ans: parfois néophytes mais utilisateurs quand même « cest un outil » une division professionnelle Les commerçants: hommes et femmes daffaires pour qui lapparition du portable est une bénédiction et son utilisation, un moyen dexistence et de survie les autres: un outil commode, pratique, mais qui nest pas toujours essentiel Une division sexuelle Par rapport à lobjet portable lui-même (taille, apparence, couleur, les décorations) une division par le revenu


Télécharger ppt "Les pratiques liées au téléphone mobile à Guangzhou - Chine Anne-Sophie Boisard, Paris V- Sorbonne Directeur scientifique Dominique Desjeux, professeur."

Présentations similaires


Annonces Google