La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Otchia Christian Vendredi, le 21 June 2013 1 10.Pratique du français en Afrique Sub- saharienne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Otchia Christian Vendredi, le 21 June 2013 1 10.Pratique du français en Afrique Sub- saharienne."— Transcription de la présentation:

1 Otchia Christian Vendredi, le 21 June Pratique du français en Afrique Sub- saharienne

2 Le français est la langue officielle et denseignement dans les pays francophones sub-saharien. Il est utilisé comme langue du travail et de ladministration Cest la langue de communication internationale, également utilisée à des fins littéraires, pour le rituel religieux, dans le domaine judiciaire et dans les médias. Lusage du français est dautant plus formel que les africains recourent assez souvent aux langues locales dès quils se retrouvent dans une situation de communication en dehors du cadre institutionnel. Introduction

3 Lhéritage de la langue française au Maghreb Palabre a le sens de discussion, oui mais aussi celui de querelle : « Ne te fâche pas, cest pas palabre ! » En effet, à trop durer, une palabre peut senvenimer et tourner à la dispute. Il faut alors aller chercher des amis pour régler la palabre (mettre fin au conflit). « - Toi, là, tu cherches palabre, non ? – Si tu étais arrivé à lheure, je ferais pas palabre. » Partout en Afrique, on palabre (on discute longuement). Il existe même des arbres à palabres, sous lesquels on sinstalle, dans les villages, pour discuter des questions importantes. Palabre vient de lespagnol palabra qui veut dire « parole ». 3

4 Ici et là, en Afrique, on est fort coquet et lon passe du temps à se faire beau. Au Tchad, on fait la beauté ; au Bénin et au Togo, on fait la galanterie ; en Côte dIvoire, on fait le galant. « Avec son costume cravaté, il fait le galant » : cela ne signifie pas que celui-là fait le joli cœur, mais quil est élégant. En France, nous ignorons ce sens de galant, il a pourtant été imaginé à partir de gala (grande fête où les participants se doivent dêtre élégants). « Un boubou de soie, cest bien plus galant, mais cest très cher. » En Afrique toujours, certains sont même fous délégance. A Dakar, (Sénégal) on les appelle des JP. (Jeunes Premiers), à Cotonou, (Bénin) des jaguars (cet animal est très beau, en effet), à brazzaville, (Congo) dessapeurs. Ces derniers sont des accros à la sape… Autant dire quils adorent les fringues. Sape est un mot dargot français désignant un complet, vêtement masculin élégant. Un sapeur qui se respecte appartient à un SAPE : Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Ce sigle est un jeu de mots ! A Brazzaville, la sape, cest tout un art 4

5 Cest dur ! Sur le chemin de la vie, il y a des cailloux et lon peut trébucher. 5

6 « Cest du mot à mot » disent, en France, les professeurs quand un élève aligne les mots, de manière mécanique, sans chercher à comprendre ce quil lit. Au Cameroun, matomoter cest apprendre ses leçons mot à mot et le motamoteur est un véritable… moteur à paroles. 6

7 Faire caïman, caïmanter, caïman, caïmanteur - Côte dIvoire Connaissez-vous les mœurs du caïman ? Ce crocodile, qui vit dans les rivières dAfrique, attend le départ des chasseurs pour revenir à la surface. Alors, faire caïman ou caïmanter, quest-ce que cela veut dire ? Se lever la nuit, après le passage du surveillant, pour étudier dans le dortoir. Autrement dit, travailler beaucoup. « Pas question daller gazer ce soir, faut caïmanter ! » Un caïman ou un caïmanteur, cest donc, dans largot des étudiants, un sacré bûcheur. 7

8 Un joyeux luron qui aime faire la fête - Afrique de lOuest Ambiancer… cest samuser, faire la fête ou mettre de lanimation dans une soirée : « Ca va ambiancer ce soir ! » Un ambianceur…cest un joyeux luron, qui aime fréquenter les endroits où lon fait la fête et y créer une atmosphère de gaieté : « Distribution de cadeaux aux ambianceurs. » Une ambiance… cest une fête joyeuse, où lon danse : « je vais à une ambiance demain chez Koffi. Tu viens ? ». En Côte dIvoire, sortir, faire la fête, séclater, cest gazer : « Je vais gazer ce soir… » Les gazeurs, se sont ceux qui aiment ça : « Elle décale trop bien, cest une vraie gazeuse ! » Décaler ? Cest danser… Un gazoil ? Un endroit branché pour faire la fête : « Je connais tous les gazoils dAbidjan. » Jolie série imaginée à partir de gazer, verbe que le français familier utilise : « Ça gaze ? » est, chez nous, une manière familière de demander « Ça va ? 8

9 Tomber amoureux Un garçon (ou une fille) vous a tapé dans lœil, ça y est, vous avez le béguin. Comment lui dire ? A Yaoundé (Cameroun), vous avouerez : « Je glisse pour toi » ; à Bamako (Mali), vous murmurerez à son oreille : « Je suis amouré(e). » 9

10 A Ouagadougou (Burkina Faso), si certains sont kaoté (complètement KO), cest quils sont victimes dun coup de foudre. A Kinshasa (Congo), une fille peut vous mettre chaos (sens dessus dessous). Quand, dans les rues dAbidjan, un garçon croise une jolie fille, il la complimente ainsi : " Bellesse, tu menjailles trop ! » Ce qui veut dire ? « Beauté, tu me plais grave ! » A qui peut sadresser pareille douceur ? A une fresnie (jolie fille aux rondeurs fraîches), à un petit modèle (une jeune fille mince au look moderne), à une fille bien culottée (qui a de grosses fesses). A chacun ses goûts. Parfois hélas ! Les querelles damoureux surgissent, ici ou là. Au Sénégal, il se peut que lon désenchante (de désenchanter). Cest pire que déchanter. On ne chante plus, on nest plus enchanté, cest sûr, le charme est rompu. 10

11 Offrir un cadeau Joli mot inventé pour dire « offrir » à partir du mot cadeau. Les tchadiens ont fabriqué cadonner (donner un cadeau), les Sénégalais ont bricolé cadoter ou cadeauter : « Mon chéri-coco ma cadeauté un boubou. » 11

12 Sentir des pieds - Sénégal Au Burkina, en ville, on porte des « fermées » (chaussures fermées). Il y a un risque : sil fait chaud, ça peut came bérer, comme on dit au Sénégal ! A votre avis, que veut dire camembérer ? Puer des pieds… Au Mali, les élégants choisissent le sentimental, chaussure de ville à bout pointu. Où cela va-t-il se nicher ? 12

13 Téméraire, intrépide - Afrique de lOuest Il ny a pas plus imagé que intrépide ? Ben si : sen-fout-la-peur. Au Congo Kinshasa, il ny a pas plus court que avoir la frousse ? Ben si : frousser. 13

14 Vêtement pour femme En Afrique de lOuest, les femmes disposent dun joli choix de pagnes. A commencer par le classique complet pagne : corsage, jupe et foulard de tête coupés dans le même tissu. En côte dIvoire, chaque pagne a une signification selon son motif. Là, une femme mariée choisira Mari-capable ou Désolée, je suis casée… Une fille célibataire qui cherche un homme préfèrera Liberté totale ou Dommage, tu rates quelque chose… Une fille célibataire qui veut, au contraire, tenir les hommes à distance revêtira Attention, chienne méchante ou Va jouer ailleurs. Les jalouses ont le choix entre Lœil de ma rivale et Ton pied, mon pied, tu sors, je sors… Porter un pagne, cest faire tout un cinéma. 14

15 Être vaincu Être battu à plate couture, vaincu… Comme celui qui a été jeté à terre au cours dune lutte. Cest peut-être pire que de « mordre la poussière », comme on dit en France. 15

16 Marcher lentement - Congo Brazzaville Très lentement. Aller au pas de caméléon… cest avancer comme un escargot 16

17 Être bavard - Niger Comme partout, en Afrique, il y a des bavards. A Niamey, ceux qui adorent parler ont une grande bouche. Leurs cousins de Bangui (République africaine) ont la bouche qui marche. Et ceux de Cotonou (Bénin) ont la bouche sucrée. 17

18 Être bavard - Niger Comme partout, en Afrique, il y a des bavards. A Niamey, ceux qui adorent parler ont une grande bouche. Leurs cousins de Bangui (République africaine) ont la bouche qui marche. Et ceux de Cotonou (Bénin) ont la bouche sucrée. 18

19 « Accuser au tribunal » pour dire « déférer devant le tribunal ; poursuivre ou traduire en justice ». « Bonjour bonjour ! » ou «Bonsoir bonsoir ! » pour dire Bonjour ou bonsoir à tous (à tout le monde) ». « Cest mon frère ; même père, même mère » pour dire «Cest mon frère ». « Je réponds au nom de… » utilisée quand on veut se présenter à quelquun pour dire « Je mappelle… ». « Parler sur… » dans : « Il ne nous parle pas sur la naissance de Jésus-Christ… » au lieu de « Il ne nous parle pas de la naissance de Jésus-Christ… » Cas du Congo

20 « Se ressembler avec… » dans : « Jacob se ressemble avec son père» au lieu de « Jacob ressemble à son père. » Lange est aussi gentil comme nous… au lieu de « Le diable est aussi prudent que nous… » « On tappelle par (papa)» pour dire « (Papa) tappelle ». « Poursuite devant la justice » pour dire « poursuite en justice ». « Souhaiter les voeux… » pour «présenter (offrir, formuler) les voeux… ». Cas du Congo


Télécharger ppt "Otchia Christian Vendredi, le 21 June 2013 1 10.Pratique du français en Afrique Sub- saharienne."

Présentations similaires


Annonces Google