La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Genres poétiques À Rome Exposé réalisé par les Premières latinistes Lycée Rochambeau- Washington DC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Genres poétiques À Rome Exposé réalisé par les Premières latinistes Lycée Rochambeau- Washington DC."— Transcription de la présentation:

1 Les Genres poétiques À Rome Exposé réalisé par les Premières latinistes Lycée Rochambeau- Washington DC

2 La Satire Suétone, Vie de César, : « Il aima aussi des reines, entre autres, Eunoé, femme de Bogud, roi de Mauritanie; et, au rapport de Nason, il lui fit, ainsi qu'à son mari, de nombreux et d'immenses présents. Mais il affectionna surtout Cléopâtre; et il leur arriva souvent de prolonger leurs repas jusqu'au jour. Il remonta le Nil avec elle sur un vaisseau pourvu de cabines; et il aurait traversé ainsi toute l'Égypte et pénétré jusqu'en Éthiopie, si l'armée n'eût refusé de les suivre. Enfin il la fit venir à Rome, et ne la renvoya que comblée d'honneurs et de récompenses magnifiques; il souffrit même que le fils qu'il eut d'elle fût appelé de son nom. » Auteurs latins : Suétone Pétrone Perse Auteurs français : Erasme, Rabelais, Ronsard, Molière, Montesquieu, Diderot, Flaubert, Prévert. Juvénal Lycée Rochambeau- Washington DC

3 Lélégie Catulle, Elégie, 5 Vivamus, mea Lesbia, atque amemus, rumoresque senum severiorum omnes unius aestimemus assis. Soles occidere et redire possunt ; nobis cum semel occidit brevis lux, Nox est perpetua una dormienda. Da mi basia mille, deinde centum, dein mille altera, dein secunda centum, deinde usque altera mille, deinde centum. Dein, cum milia multa fecerimus, conturbabimus illa, ne sciamus, aut ne quis malus invidere possit, cum tantum sciat esse basiorum. Auteurs latins : OvideCatulle Tibulle Auteurs français : Hugo, Musset, Lamartine. Tibulle, par Lawrence Alma-Tadema, 19 e siècle Lycée Rochambeau- Washington DC

4 Lépopée Extrait du chant I de lEnéide de Virgile "Je chante les combats et le héros qui, le premier, des rivages de Troie, sen vint, poussé par le destin, en Italie, aux côtes de Lavinium : longtemps il fut ballotté, et sur terre et sur mer, par la puissance des dieux den haut, à cause de la colère tenace de la cruelle Junon ; longtemps il eut à souffrir les maux de la guerre, dans sa lutte pour fonder une ville et installer ses dieux dans le Latium : de là sont sortis la race latine, les Albains, nos pères, et les murailles de la superbe Rome." Auteurs latins : Virgile Lucain Prudence Auteurs français : Chapelain, Voltaire, Ronsard. LÉnéide, livre II, page 85 : Énée, Anchise et Iule, fresque, 72 ap. J.-C., Fullonica di Ululitremulus, Pompéi Lycée Rochambeau- Washington DC

5 La Fable Lupus et Agnus, Phèdre, Fables Ad rivum eumdem Lupus et Agnus venerant, Siti compulsi superior stabat Lupus, Longeque inferior Agnus. Tunc fauce improba Latro incitatus, jurgii causam intulit. Cur, inquit, turbulentam fecisti mihi Aquam bibenti? Loniger contra timens: Qui possum, quæso, lacere, quod quereris, Lupe? A te decurrit ad meos haustus liquor. Repulsuo ille veritatis viribus, Ante hos sex menses male, ait, dixisti mihi. Respondit Agnus: Equidem natus non eram. Pater hercule tuus, inquit, maledixit mihi. Atque ita correplum lacerat injusta nece. Hæc propter illos scripta est homines fabula, Qui fictis caussis innocentes opprimunt. Auteurs latins : Phèdre Flavius Avianus Auteurs français : Marie de France, La Fontaine. Gravure du 17 ème siècle illustrant la fable Le loup et lagneau de La Fontaine Lycée Rochambeau- Washington DC

6 Léloge (funèbre) Lucrèce, Eloge dÉpicure, De rerum natura, livre 1. « Alors quaux yeux de tous lhumanité traînait sur terre une vie abjecte, écrasée sous le poids dune religion dont le visage, se montrant du haut des régions célestes, menaçait les mortels de son aspect horrible, le pre­mier un Grec, un homme, osa lever ses yeux mortels contre elle, et contre elle se dresser. Loin de larrêter, les fables divines, la foudre, les gronde­ments menaçants du ciel ne firent quexciter davantage lardeur de son courage, et son désir de forcer le premier les portes étroitement closes de la nature. Aussi leffort vigoureux de son esprit a fini par triompher; il sest avancé loin au-delà des barrières enflammées de notre univers [..] » Auteurs latins : Lucrèce Tacite Cicéron Auteurs français : Malraux, Hugo. Lycée Rochambeau- Washington DC

7 Le Panégéryque Traduction du panégyrique de Trajan par Pline le Jeune « C'est une belle et sage institution de nos ancêtres, pères conscrits, de préluder par des prières non seulement aux actions, mais aux simples discours ; puisque l'homme ne peut rien entreprendre sous de bons auspices et avec une pensée intelligente, si les dieux, honorés d'un juste hommage, ne le soutiennent et ne l'inspirent. Qui doit être, plus qu'un consul, fidèle à cet usage ? et quand sera-t-il religieusement observé, si ce n'est lorsque nous sommes appelés, par l'ordre du sénat et par le vœu de la république, à rendre au meilleur des princes de solennelles actions de grâce ? Eh ! le plus beau, le plus magnifique présent des dieux immortels, n'est ce pas un prince dont l'âme pure et vertueuse offre d'eux une vivante image ? » Auteurs latins : Pline le jeune Auteurs français : Bossuet, Touchet. Lycée Rochambeau- Washington DC

8 La Poésie Bucolique Auteurs latins : Virgile Némésien Calpurnius Siculus Auteurs français : Ronsard, Desportes, Chénier. Virgile, Bucolique I : Vers 1-10 : Mélibée Tityre, couché sous la voûte dun vaste hêtre, Tu travailles un air champêtre sur ton léger pipeau. Nous, nous laissons les frontières de notre patrie et nos douces campagnes, Nous, nous fuyons notre patrie et toi, Tityre, indifférent, à lombre, Tu apprends à faire retentir les bois du nom de la belle Amaryllis. Tityre O Mélibée, cest un dieu qui nous a permis ces loisirs, Car celui-ci restera toujours un dieu pour moi ; Souvent un tendre agneau de nos bergeries imbibera de son sang son autel. Cest lui qui a permis à mes vaches de paître en liberté, comme tu le vois, Et à moi de jouer ce quil me plaît sur mon roseau campagnard. » Le Pont, François Boucher, 1751 Lycée Rochambeau- Washington DC

9 Auteurs latins : Catulle Martial Auteurs français : Voltaire, Boileau, Marot. Lépigramme Martial, Epigrammes Catulle, Epigrammes De linconstance des femmes en amour Ma belle jure quelle naura dautre amant que moi, Que même à Jupiter elle fera des esquives. Elle le jure ; mais ses serments de bon aloi Sont écrits sur laile des vents ou sur londe fugitive. Lycée Rochambeau- Washington DC

10 Lépître Extrait d Horace, Epitres, I, 1 Doux ami, que ma muse a chanté le premier, Pour qui doit de mon cœur jaillir l'accent dernier, Tu veux donc aujourd'hui rejeter dans l'arène Celui que l'on y vit si longtemps, ô Mécène ! Et que par le fleuret on croyait affranchi. Mes ans se sont accrus, mon esprit a fléchi. Dans le temple d'Hercule ayant fixé ses armes, Véjanus du repos aux champs goûte les charmes, Sans venir dans le cirque invoquer, aux abois, L'indulgence du peuple imploré tant de fois. Et moi-même j'entends souvent à mon oreille Une voix qui me dit : La raison te conseille ; Détèle sans retard ton coursier chargé d'ans, De crainte qu'il ne bronche et ne batte des flancs […] Auteurs latins : Horace Auteurs français : Marot, Voltaire, Scarron. Voltaire Scarron Lycée Rochambeau- Washington DC

11 Le Tragique Sénèque, Œdipe, Acte I, scene1: JOCASTE. - Pourquoi, cher époux, aggraver nos malheurs par ces plaintes? Il faut qu'un roi sache supporter les revers. Plus un état chancelle et penche vers sa ruine, plus le monarque doit s'affermir lui-même et s'efforcer de le soutenir. Il n'est pas digne d'un homme de tourner le dos à la Fortune ennemie. OEDIPE. - Je ne mérite pas ce reproche honteux de lâcheté : la crainte n'a point d'accès dans mon cœur. J'affronterais les épées nues et toutes les horreurs des combats ; j'aurais le courage de marcher contre les cruels Géants. Ai-je reculé devant le Sphinx, quand il me proposa son énigme? Auteurs latins : Sénèque Accius Auteurs français : Victor Hugo. Pendentif romain en bronze représentant un masque de théâtre, 2 ème siècle Lycée Rochambeau- Washington DC

12 Le poème didactique Les Astronomiques, Marcus Manilius […] l'industrie de l'homme, toujours susceptible de nouveaux progrès, tenta tout, vint à bout de tout, et ne mit un terme à ses recherches qu'après avoir pénétré jusqu'au ciel, qu'après avoir surpris la nature dans ses plus profondes retraites, qu'après avoir compris tout ce qui est. On sut alors pourquoi les nuages, en se heurtant, produisent un si terrible bruit ; pourquoi la neige de l'hiver a moins de consistance que la grêle de l'été : on connut la cause des volcans, des tremblements de terre, de la formation de la pluie, de l'impétuosité des vents; et l'esprit éclairé cessa d'admirer ces effets naturels comme des prodiges. Auteurs latins : VirgileLucrèce Columelle Auteurs français : Boileau, Voltaire, Roucher. Lycée Rochambeau- Washington DC

13 Sources profaide.perso.neuf.fr/latin bcs.fltr.ucl.ac.be/suet/caes ugo.bratelli.free.fr/Juvenal remacle.org/bloodwolf/poetes/fables archipope.over-blog.com Lycée Rochambeau- Washington DC


Télécharger ppt "Les Genres poétiques À Rome Exposé réalisé par les Premières latinistes Lycée Rochambeau- Washington DC."

Présentations similaires


Annonces Google