La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SRAPL Lausanne 09.05.20091 La représentation grammaticale du temps derrière les apparences Louis de Saussure Université de Neuchâtel SRAPL Lausanne 09.05.2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SRAPL Lausanne 09.05.20091 La représentation grammaticale du temps derrière les apparences Louis de Saussure Université de Neuchâtel SRAPL Lausanne 09.05.2009."— Transcription de la présentation:

1 SRAPL Lausanne La représentation grammaticale du temps derrière les apparences Louis de Saussure Université de Neuchâtel SRAPL Lausanne

2 2 Une valse à trois temps Temps objectif Le temps cest le monde Hors du temps = hors du monde (de lhistoire) Associé aux événements Temps subjectif perçu (réputé objectif) Médiation subjective du temps objectif Temps subjectif vécu (réputé subjectif, proprioceptif) Temps tel que je le vis.

3 SRAPL Lausanne La langue du temps (en français) Expressions calendaires (conventionnellement fixes) Je donne une conférence le 9 mai à 9h30. Autres adverbes situeurs Je donne une conférence dans la matinée. Adverbes de durée Je donne une conférence pendant une heure. Paul a escaladé la colline en sept minutes. Adverbes de fréquence Je donne une conférence tous les jours pendant une semaine. Autres expressions aspectuelles Commencer à, finir de, enfin, déjà… Connecteurs temporels Ensuite, je donne une conférence. Une heure plus tard, jai donné une conférence. Connecteurs logiques Paul est monté dans le train et sest assis à côté de Marie Bianca chanta lair des bijoux et Igor laccompagna au piano Temps verbaux

4 SRAPL Lausanne Un espace linéaire intuitif S S S

5 SRAPL Lausanne Derrière le « temps » Les expressions linguistiques dédiées au temps (ou apparamment telles) communiquent au sujet de: Position par rapport à S Position par rapport à un autre moment Durée (ponctualité, orientation vers un but, stativité, répétition…) Également sans marque de temps Type de représentation (globale, progressive, interne) Origine de la représentation (perceptive-objective, proprioceptive-subjective; égocentrique, allocentrique…) Etc.

6 SRAPL Lausanne Passé simple Global-ponctuel déconnecté du présent La bombe explosa Lhumanité inventa lagriculture en plusieurs milliers dannée Favorise la narration Lavion atterrit. Les passagers descendirent. *Les passagers descendirent. Lavion atterrit. Les passagers sont descendus. Lavion a atterri. S E1E2

7 SRAPL Lausanne Imparfait Arrière-plan Passé ? Ne permet normalement pas de donner des représentations séquentielles Paul sortit. Il faisait beau. Les oiseaux chantaient. Il respira gaiement lair de la campagne. Je suis arrivée il y a dix minutes, Paul était dans sa chambre et boudait dans un coin. Il doit y être encore. M. Dupont était un grand savant. Les druides croyaient en limmortalité de lâme Le laitier me disait que tu lui dois encore dix francs. S E1 E2

8 SRAPL Lausanne Passé composé 1. Présent résultant (en ce moment,) le président est sorti Le président est dehors Jai pris les bouteilles ( elles sont avec moi en ce moment) les bouteilles sont avec moi, nous allons pouvoir boire notre soul, tout est prêt pour la fête Le chien est sorti. Jai dîné Jai mangé de la girafe Victor Hugo a écrit Les Misérables 2. Passé de narration ordinaire (substitut du passé simple) Le concierge est sorti, il a fermé la porte à clé et a quitté les lieux. Longtemps je me suis couché de bonne heure. Aujourdhui maman est morte Ce jour-là, maman mourut S E1

9 SRAPL Lausanne Plus-que- parfait Passé Evénement E1 conçu depuis un moment passé M Une conséquence de E1 est pertinente à M Un mélange …de passé composé …dimparfait Exemples canoniques Marie entra dans le bureau. Le président était sorti. Quand jai pris le document, Max l avait déjà signé. Paul alluma un cigare. Il avait obtenu le contrat. A 8h, Paul avait (déjà) mangé. S E2M

10 SRAPL Lausanne Quelques autres temps… Conditionnel = temps conçu comme futur depuis un point passé Je ne savais pas quil viendrait Si je lavais épousée, je serais riche Passé surcomposé romand (franco- provençal) = temps révolu mais dont il subsiste lexpérience et la potentialité future Jai eu aimé aller au cinéma Jen ai eu commandé, des Ragusa.

11 SRAPL Lausanne Le système verbal du temps Dit le « temps »: Donne des positions temporelles associées à des événements / états. Donne des durées (intervalles) Indique des types de conséquences Signale des degrés dimportance déléments vrais à un certain moment Indique comment prendre la représentation (globale, interne, orientée vers une fin) Autorise des projections du présent Mais produit aussi dautres effets « non standard ».

12 SRAPL Lausanne Effets de projection du présent (?) Ce jour-là, il y a fête au village. Un agneau survient à jeun… Le lendemain, Napoléon entrera dans une Moscou désertée. Dans un an, jai terminé ma maison. Jai bientôt fini * Dans une heure, il a plu ? Dans une heure, Paul est arrivé Les chaussures que vous cherchez seront sur ce présentoir, juste là. Javais une question Vous vouliez une livre de ragoût de veau je crois? Pour vous cétait une livre de ragoût de veau? On a eu de la chance. Une minute de plus et le train déraillait. Ils se regardèrent, inquiets. Il fallait faire vite: dans une heure, la ronde passait sur le pont. S E1 S

13 SRAPL Lausanne Imparfait = aspect imperfectif Le slave indique un temps ET un aspect: Perfectif = global, conçu dans lachèvement Les « points » des schémas précédents Imperfectif = conçu comme interne au processus en cours de déroulement En général (et cest le cas en slave), la représentation est conçue comme inscrite dans une durée. Mais en français, la représentation interne existe aussi sans la durée avec limparfait.

14 SRAPL Lausanne Как по- русский? Racines a. govorit ; parler / dire (IMP). b. skazat ; parler / dire (PER). Préfixe perfectif: a. pisat ; écrire (IMP). b. napisat ; écrire (PER) opisat; décrire (PER)ucit ; étudier (IMP) Podpisat ; signer (PER)vyucit ; étudier à fond (PER) Infixe imperfectif: Opisyvat ; décrire (IMP) Podpisyvat ; signer (IMP)

15 SRAPL Lausanne Le temps en russe Marque [u] PER + [u] = futur napisu = jécrirai IMP + [u] = présentpisu = jécris Passé PER et passé IMP: napisal= jécrivis (jai écrit) pisal = jécrivais

16 SRAPL Lausanne Une question Est-ce que tous les événements imaginables peuvent être représentés linguistiquement selon une temporalité « interne » (IMP) et externe (PER)? Imparfait Il pleuvaitétat Paul marchaitactivité Paul construisait…activité télique Paul atteignait le sommetachèvement ponc. La bombe explosaitachèvement ponc.

17 SRAPL Lausanne Et le passé simple? Ponctualisation sur une phase: Paul connut Marie à Paris = Paul commença de connaître Paul marcha Paul commença de marcher Nous sommes donc plus contraints par le temps verbal que par notre connaissance du monde pour la communication du temps

18 SRAPL Lausanne Limparfait est plus quun temps Ponctuels (et séquentiels): Le lendemain il partait la clé tourna dans la serrure. Monsieur Chabot entrait, posait son pardessus et sasseyait sur son fauteuil dosier (Simenon) Deux heures plus tard, la gendarmerie interpellait le suspect dans une grange. Il y a dix ans, un tremblement de terre ébranlait le Valais. Des imparfaits parlent du temps présent (et du futur) Je voulais vous demander… Des imparfaits parlent du temps irréel Et dire que sans vous, jétais tranquillement à la cuisine à lheure quil est! Une minute de plus et le train déraillait Si jétais riche… Limparfait parle-t-il ici (uniquement) du temps mondain? Limparfait parle-t-il ici (uniquement) du temps mondain?

19 SRAPL Lausanne pensée et parole représentées à limparfait Littérature: Elle se promena dans son jardinet, passant et revenant par les mêmes allées, sarrêtant devant les plates-bandes, devant lespalier, devant le curé de plâtre, considérant avec ébahissement toutes ces choses dautrefois quelle connaissait si bien. Comme le bal lui semblait loin ! Qui donc écartait, à tant de distance, le matin davant-hier et le soir daujourdhui ? (Flaubert, Madame Bovary) Temps présent de la pensée non égocentrique (= allocentrique)

20 SRAPL Lausanne pensée et parole représentées à limparfait Il sétonna: les champs étaient fauchés, cétait donc que le voisin lavait fait. Ils se regardèrent, inquiets. Il fallait faire vite: dans une heure, la ronde passait sur le pont. Jai rencontré Paul. Tu sais comme il est: tout le monde lui en voulait, il en avait marre, comme dhabitude, quoi. Y a Paul qui est venu hier soir furieux, cétait là tout de suite quil lui fallait son fric, il pouvait plus attendre. Temps présent de la pensée non égocentrique (= allocentrique) Il donne à voir la pensée vécue par autrui, et non la pensée dautrui comme objectivement décrite Le russe le fait avec le présent

21 SRAPL Lausanne Lintraduisibilité Il sétonna: les champs étaient fauchés, cétait donc que le voisin lavait fait. Il sétonna que les champs fussent fauchés. Il pensa que le voisin lavait fait. Perte de la subjectivisation Il sexclama quelle serait jolie avec ce chapeau. Il sexclama : « Quelle serait jolie avec ce chapeau ! » Il senthousiasma. Quelle serait jolie avec ce chapeau !

22 SRAPL Lausanne Imparfait Pensées perçues imperfectivement : de lintérieur = vécues (par un sujet de conscience) Evénements de pensée (pensée représentée) Evénements mondains quasi-ponctualisés mais saisis de lintérieur = vécus (par un sujet de conscience) Evénements / situations vécues de manière imaginaire (le déraillement du train, la richesse…). Sujet de conscience: tiers réel ou imaginaire dans lévénement, ou (pseudo-) témoin… S E1E2E4E3

23 SRAPL Lausanne Limparfait de politesse Javais une question Je voulais vous demander Je venais vous prévenir que Vous vouliez une livre de veau je crois Représente la pensée dun sujet de conscience dans une autre temporalité Effet symbolique de « non-assumé ».

24 SRAPL Lausanne Dautres imparfaits étranges Imparfait « préludique »: Jétais le gendarme et tu volais un vélo Apparaît très tôt Imparfait hypocoristique: Il avait mal à la papatte le gentil toutou A qui cétait la queuqueue? Cest à Youpi (Gotainer) On avait un gros chagrin! On allait comment ce matin?

25 SRAPL Lausanne Un élément décisif sur les IMP ponctuels Le train sébranla. Une heure plus tard, il entrait en gare de Lyon. Le train sébranla. Une heure plus tard, il entra en gare de Lyon. Variation « stylistique »? Ou une réalité derrière limpression de « vécu »? Le train sébranla. Une heure plus tard, il entrait déjà en gare de Lyon ajout dun effet de surprise (= vécue) Le train sébranla. Une heure plus tard, il entra déjà en gare de Lyon perte de leffet de surprise (au profit dun effet de liste objective)

26 SRAPL Lausanne Déjà! Enfin! Adverbes aux effets intraduisibles non conceptuels-objectifs subjectifs proprioceptifs. Ils disent ce que je sais ressentir. et ce que mon destinataire sera capable de retrouver par sa propre expérience ou sa psychologie intuitive On entre déjà en gare. Enfin Marie est arrivée. Permettent dattribuer ces états à un tiers

27 SRAPL Lausanne Dautres marques subjectives Pierre sénerva. Franchement, Marie était bien gourde point de vue de Pierre Pierre hésita. Peut-être fallait-il changer de tactique. En tout cas, monsieur était prévenu, elle préférait flanquer son dîner au feu, si elle le ratait, à cause de la révolution (Zola, Germinal ). Les désirs qui tout à l'heure m'entouraient, d'aller à Guermantes, de voyager, d'être heureux, j'étais maintenant tellement en dehors d'eux que leur accomplissement ne m'eût fait aucun plaisir. Comme j'aurais donné tout cela pour pouvoir pleurer toute la nuit dans les bras de maman ! (Proust, Du côté de chez Swann ). Mon père en membrassant fut saisi dun tressaillement que je crois sentir et partager encore. Jean-Jacques, me disait-il, aime ton pays (J.-J. Rousseau, Confessions ).

28 SRAPL Lausanne Autre effet intraduisible: lironie Ironie: Beau temps pour un pique-nique! alors quil pleut. ?? Tu as dit hier quil ferait beau aujourdhui et que nous pourrions faire un pique-nique, or il pleut et tu es rétrospectivement ridicule Intraduisible conceptuellement Substrat « non-propositionnel » Nécessite une aptitude particulière pour sa compréhension, acquise de manière suffisamment sophistiquée vers 7 ans. Aptitude métareprésentationnelle Exprime une pensée à propos dune autre pensée Difficulté de linterpréter pour certains autistes

29 SRAPL Lausanne Or lironie est de la pensée représentée… Comme les imparfaits de pensée représentée. Hypothèse à élaborer: les imparfaits de « style indirect libre » mais aussi narratifs et de politesse sont difficiles pour les autistes. Ceux qui ont un trouble métareprésentationnel (attribution dintentions au sujet dintentions).

30 SRAPL Lausanne De quelques autres phénomènes temporels La déixis Maintenant / demain / aujourdhui… Il fait beau maintenant Ils se voient souvent. Maintenant, on ne sait pas sils sont amants. En même temps Cependant * En cet instant Maintenant: type proprioceptif (le maintenant vécu par le locuteur) Convient mieux à lexpression de la temporalité dune pensée En cet instant: type perceptif (démonstratif)

31 SRAPL Lausanne Temps et modalité: devoir Pierre dut prendre le train Pierre a pris le train Pierre devait prendre le train Pierre a pris le train (cela devait arriver) Pierre na peut-être pas pris le train Pierre na pas pris le train (quand on lui a téléphoné). Pierre a dû prendre le train probabilité selon mon raisonnement Pierre a été contraint de prendre le train

32 SRAPL Lausanne Temps et modalité: pouvoir Pouvoir exprime la possibilité perçue-objective (concrète, matérielle…) Luc peut venir ce soir (car la route est dégagée) vécue-subjective (abstraite, envisagée) Luc peut venir ce soir (et donc dissuadons Marie de venir pour éviter tout problème) Mais pouvoir exprime aussi le caractère temporellement occasionnel dévénements Il peut faire froid la nuit dans les plaines = Il fait parfois froid Jacques peut être vraiment odieux = Il est parfois vraiment odieux

33 SRAPL Lausanne Temps et structuration logique De cette loi, il tirait toutes sortes dapplications. Dabord, on devait sécraser pour entrer, il fallait que, de la rue, on crût à une émeute; et il obtenait cet écrasement, en mettant sous la porte les soldes, des casiers et des corbeilles débordant darticles à vil prix ; si bien que le menu peuple samassait, barrait le seuil, faisait penser que les magasins craquaient de monde, lorsque souvent ils nétaient quà demi pleins. Ensuite, le long des galeries, il avait lart de dissimuler les rayons qui chômaient, par exemple les châles en été et les indiennes en hiver; il les entourait de rayons vivants, les noyait dans du vacarme. (Zola, Au bonheur des dames ).

34 SRAPL Lausanne Je ne sortirai pas. Dabord je suis fatigué, ensuite aller au restaurant est la dernière chose qui me ferait plaisir. Enfin, il y a un match à la télé ce soir. Il y a plein de cas où tu dois faire une sauvegarde supplémentaire. Dabord, si tu ouvres un fichier reçu par . Ensuite, si tu dois transférer le fichier à un collègue qui utilise une autre plate-forme. Et puis surtout, chaque fois que tu fais une modification sur le fichier original. Je ne sortirai pas. Dabord, je suis fatigué, ? puis aller au restaurant est la dernière chose qui me ferait plaisir. Je ne sortirai pas. ? Avant, je suis fatigué, ? plus tard aller au restaurant est la dernière chose qui me ferait plaisir

35 SRAPL Lausanne Conclusions

36 SRAPL Lausanne Eléments bibliographiques de lauteur L. de Saussure (2003), Temps et pertinence, Bruxelles: De Boeck Université L. de Saussure & B. Sthioul (1999), « Limparfait narratif: point de vue (et images du monde) », Cahiers de Praxématique L.de Saussure (2000), « Quand le temps ne progresse pas avec le passé simple », Cahiers Chronos. L. de Saussure & B. Sthioul (2005), « Imparfait et enrichissement pragmatique », Cahiers Chronos.


Télécharger ppt "SRAPL Lausanne 09.05.20091 La représentation grammaticale du temps derrière les apparences Louis de Saussure Université de Neuchâtel SRAPL Lausanne 09.05.2009."

Présentations similaires


Annonces Google