La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M. BARTALA 1, J.F PELI 1, V. DUPUIS 1, F. MOYA 2 Ciments Verres Ionomères (C.V.I) de restauration et de scellement : Comparaison de labsorption de leau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M. BARTALA 1, J.F PELI 1, V. DUPUIS 1, F. MOYA 2 Ciments Verres Ionomères (C.V.I) de restauration et de scellement : Comparaison de labsorption de leau."— Transcription de la présentation:

1 M. BARTALA 1, J.F PELI 1, V. DUPUIS 1, F. MOYA 2 Ciments Verres Ionomères (C.V.I) de restauration et de scellement : Comparaison de labsorption de leau et de la dureté Vickers. Ciments Verres Ionomères (C.V.I) de restauration et de scellement : Comparaison de labsorption de leau et de la dureté Vickers. 1 : Lab. Odontologique de Recherche Université Bordeaux 2 2 : Lab. L2MP Faculté des Sciences Université S t Jérôme Aix-Marseille III

2 Hiatus dento-prothétique : exposition du ciment de scellement ( cliniquement acceptable <100 µm (Mc LEAN-1971) )

3 C.V.I de restauration : exposition au milieu buccal

4 La réaction de photopolymérisation protège-t-elle les ciments verres ionomères de laction néfaste de leau ?

5 Matérielset Méthodes

6 MATERIELS Balance de précision (SARTORIUS 1207 MP) Microduromètre (Hauser 249A ) Laboratoire Odontologique de Recherche Université de Bordeaux 2 Laboratoire SERMEC Faculté des Sciences Saint-Jérôme Université dAix-Marseille 3 LABORATOIRES

7 Echantillons Moules standardisés Diamètre : 13 mm Épaisseur : 3 mm (en moyenne) Nombre déchantillon : minimum 5 Nombre de mesure par palier dépaisseur : 10

8 Scellement VITREMER LUTING CEMENT (Laboratoire 3M) PR SCELL (Laboratoire Pierre ROLLAND) Ciments Verres Ionomères étudiés Restauration VITREMER (Laboratoire 3M) FUJI II LC (Laboratoire G.C) VIVAGLASS (Laboratoire VIVADENT)

9 Leau pénètre ou sort librement et sans interaction avec les composants du milieu Milieu supposé homogène dans les trois directions de lespace FICK : la quantité deau par unité de surface et par seconde est proportionnelle au gradient de concentration Gradient de concentration = moteur de la diffusion La constante de proportionnalité D est appelée le coefficient de diffusion Méthode détude

10 Pour des temps courts et dans le cas où léchantillon est entièrement plongé dans leau, léquation devient : Méthode détude Si la diffusion de leau se fait dans une plaque infiniment grande ayant une épaisseur h., la quantité deau perdue ou absorbée peut être calculée par : est une fonction linéaire de t 1/2 MtMt M

11 Méthode détude Études coefficients de diffusion de leau dans les conditions Études coefficients de diffusion de leau dans les conditions absorption totalement déshydratées fraîchement spatulées absorption limites équation de FICK : limites plus proches utilisation clinique de ces ciments : plus proches utilisation clinique de ces ciments : phénomènepastilles

12 Eau à 37° C Milieu de stockage Méthode détude VICKERS surface au cœur de léchantillon par polissage e : épaisseur enlevée e : épaisseur enlevée m : masse enlevée m : masse enlevée H 0 : épaisseur initiale M 0 : masse initiale Différents temps de stockage

13 RESULTATS

14 Diffusion de leau : rapport M t / M rapport M t / M en fonction de la racine carré du temps

15 M M t t (s 1/2 )

16 Valeurs des coefficients de diffusion de leau C.V.I de scellement 1, m 2.s -1 VLC PR HY C.V.I de restauration m 2.s -1 2, m 2.s -1

17 Dureté Vickers en fonction de la profondeur pour différents temps de stockage dans l'eau pour différents temps de stockage dans l'eau

18 PRHY scellement Dureté au sec à 7 jours

19 VLC scellement Dureté au sec à 7 jours

20 VIVAGLASS restauration Dureté au sec à 7 jours

21 FUJI II LC restauration Dureté au sec à 7 jours

22 VITREMER restauration Dureté au sec à 7 jours

23 DISCUSSION ET INTERPRETATION DES RESULTATS DISCUSSION ET INTERPRETATION DES RESULTATS

24 Duretés de surface les plus faibles PRHY Coefficients de diffusion de leau les plus élevés Trou de dureté sur 0,6 mm C.V.I scellement

25 Influence de la réaction de prise

26 ions calcium phase soluble ions aluminium Temps importants dans la réaction de prise des C.V.I conventionnels : Priseinitiale Secondtemps Compétition ionique Durcissement du ciment

27 Réaction de prise des C.V.I de scellement modifiés par de la résine Une réaction radicalaire au niveau de H.E.M.A Une réaction acide-base identique à celle des C.V.I conventionnels double

28 Réaction de prise des C.V.I de restauration modifiés par de la résine Une réaction de polymérisation au niveau de résines photo sensibles Une réaction acide-base identique à celle des C.V.I conventionnels double

29 INTERET CLINIQUE DE CETTE ETUDE Utilisation de C.V.I de scellement dual Protection de surface rapide des C.V.I de scellement


Télécharger ppt "M. BARTALA 1, J.F PELI 1, V. DUPUIS 1, F. MOYA 2 Ciments Verres Ionomères (C.V.I) de restauration et de scellement : Comparaison de labsorption de leau."

Présentations similaires


Annonces Google