La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Test dinconditionnalité : une nouvelle technique didentification deséléments centraux dune représentation sociale didentification des éléments centraux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Test dinconditionnalité : une nouvelle technique didentification deséléments centraux dune représentation sociale didentification des éléments centraux."— Transcription de la présentation:

1 Le Test dinconditionnalité : une nouvelle technique didentification deséléments centraux dune représentation sociale didentification des éléments centraux dune représentation sociale Florent LHEUREUX, Grégory LO MONACO et Séverine HALIMI-FALKOWICZ Laboratoire de Psychologie Sociale (EA 849), Université de Provence, Aix-Marseille I LA TECHNIQUE DE LA MISE EN CAUSE Utilité. La technique de la mise en cause (MEC, Moliner, 1989) est incontournable dans lapproche structurale des représentations sociales (Abric, 1994 ; Flament, 1994). Elle permet en effet le repérage systématique du système central dune représentation. Principe sous-jacent. La technique repose sur un principe de double négation qui permet de rendre compte du lien négociable ou non qui unit lobjet de représentation à la croyance mise en cause. Limites. La double négation, peu habituelle dans le langage courant, nest pas toujours facile à comprendre par les participants qui ont à remplir un questionnaire de MEC. Les réponses administrées par les participants ne sont, par conséquent, probablement pas toujours valides (notamment quand les participants sont issus de populations jeunes ou précaires), et la passation du questionnaire, coûteuse cognitivement pour les participants, rallonge dautant le temps de passation expérimentale. Lidée. Ce lien, négociable ou non, qui unit lobjet de représentation à la croyance mise en cause, pourrait également, selon nous, être étudié de façon plus directe, sans avoir recours à une double négation. Pourquoi ? Les éléments centraux étant liés de façon non négociable à lobjet, lien fort, nous supposons en effet quil est possible de les identifier en opérationnalisant le lien plus simplement, de façon affirmative. LE TEST DINCONDITIONNALITE Utilité. Nous avons ainsi élaboré une nouvelle technique de centralité, pour palier aux inconvénients de la MEC : le « Test dInconditionnalité » (TI). Principe sous-jacent. Le TI, qui sinspire du questionnaire de la MEC, propose des items affirmatifs. Avantages majeurs. En plus de palier aux limites de la technique de la MEC, le TI pourrait également constituer un outil adapté à des populations difficilement sensibles à la double négation (populations jeunes ou populations précaires, par exemple). Vue densemble I. Population : 87 étudiants en lettres et sciences humaines de lUniversité de Provence. II. Objets étudiés : (1) le groupe idéal ; (2) les études. III. Questionnaires danalyse : (1) Mise En Cause -MEC ; (2) Test dInconditionnalité -TI. IV. Plan expérimental : Objet 2 * Comparaison entre MEC et TI pour la RS du groupe idéal INTRODUCTION METHODE Exemples ditems MEC : A votre avis, peut-on appeler « faire des études » une activité qui ne demande pas du travail ? TI : Selon moi, « faire des études » est une activité qui demande obligatoirement, dans tous les cas, du travail. Réponses possibles : 1 certainement non, 2 plutôt non, 3 plutôt oui, ou 4 certainement oui. RESULTATS Les résultats obtenus, quils soient relatifs aux représentations du groupe idéal ou des études, montrent clairement que le TI donne des informations très proches de celles obtenues par la MEC. En effet, la hiérarchie des éléments représentationnels apparaît quasi-identique avec les deux techniques. Cette forte similarité est dailleurs illustrée par une relation très significative et forte entre les deux (régression) et par une absence de différence dans les réponses obtenues (MANOVA). Le TI apparaît comme une alternative méthodologique à la MEC, qui pourrait savérer utile lorsquon interroge une population ayant des difficultés à maîtriser la double négation (populations jeunes ou précaires, par exemple). REFERENCES Abric, J.C. (1994). Les représentations sociales : aspects théoriques. In J.C. Abric (Ed.), Pratiques sociales et représentations (pp ). Paris : Presses Universitaires de France. Flament, C. (1994). Structure, dynamique et transformation des représentations sociales. In J.C. Abric (Ed.), Pratiques sociales et représentations (pp ). Paris : Presses Universitaires de France. Moliner, P. (1989). Validation expérimentale de lhypothèse du noyau central des représentations sociales. Bulletin de Psychologie, XLI, Réponses 1 et 2 cumulées (%) Comparaison entre MEC et TI pour la RS des études CONCLUSION MECTI Relations positives94% Absence de chef96%87% Réunissent souvent85%90% Mêmes intérêts60%58% Mêmes activités35%10% Habitent à proximité31%19% Mêmes opinions25%23% Même milieu19%10% MECTI Travail100% Investissement98%100% Connaissances94%97% Avenir81%90% Examens77%71% Diplômes73%65% Culture71%81% Longues17%39% Université4%3% ,90p.<


Télécharger ppt "Le Test dinconditionnalité : une nouvelle technique didentification deséléments centraux dune représentation sociale didentification des éléments centraux."

Présentations similaires


Annonces Google