La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SEMINAIRE AFRICAP DAKAR 25 AVRIL 2003 www.beninweb.org/finadev.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SEMINAIRE AFRICAP DAKAR 25 AVRIL 2003 www.beninweb.org/finadev."— Transcription de la présentation:

1

2 SEMINAIRE AFRICAP DAKAR 25 AVRIL 2003 www.beninweb.org/finadev

3 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 2 Prise de conscience du Président du groupe FINANCIAL sur lavenir du secteur Mise en œuvre de lengagement et révision du rôle des Banques commerciales Refinancement des systèmes financiers décentralisés Volonté de créer la première institution privée de micro- finance Références aux premiers crédits sociaux mis en place au Bénin par FINANCIAL BANK

4 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 3 Mesdames, Messieurs, Dans le cadre d expériences ouest-africaines et de la structuration progressive du secteur de la micro-finance dans la zone UMOA depuis 1995, le Président du groupe Financial Bank considéra très tôt que cette nouvelle industrie, essentielle au développement, pouvait prouver son potentiel de croissance et que les banques commerciales devaient investir pleinement dans le mouvement en cause. Cet engagement, bien que coûteux et risqué à lépoque, devait soutenir, voire accélérer, la croissance du système financier destiné à des clientèles traditionnellement négligées par les banques commerciales traditionnelles. Les banquiers devaient apporter leurs compétences techniques sur certaines cibles ( Très petites Entreprises, crédit rural, petites industries de transformation, nouvelles technologies..) et sur certains services que les systèmes financiers décentralisés ( SFD) ou autres ONGs à volet rural ont du mal à fournir ( crédits moyen-terme ). Les banques pouvaient travailler en collaboration étroite et/ou en partage de risques avec ces institutions sur des dossiers qui sortent de leur champs de compétence. Le système bancaire devait pouvoir également jouer un rôle important dans le refinancement des systèmes financiers décentralisés en connaissant parfaitement leurs besoins et en ayant un suivi permanent de leur développement. Il sagissait alors pour Financial Bank de créer la première institution privée de micro-finance issue dune banque commerciale, et le Bénin, ou Financial Bank a été la première banque à se réinstaller dans les années 80, a été choisi pour mener cette expérience. Dans le cadre de son métier de banquier, Financial Bank Bénin avait approché très tôt les acteurs et clients du secteur de la micro-finance dans le pays. Dès 1995, elle avait mis en place des « crédits sociaux », destinés à des groupes de clients qui n avaient traditionnellement pas accès au crédit bancaire à titre individuel. La banque était également et demeure un des

5 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 4 Partenariat avec le PADME Bénin Avènement du guichet FINADEV en novembre 98 Création de FINADEV SA le 5 juillet 2000 Coût estimé pour FINANCIAL BANK Convention cadre avec le Ministère des finances et de lEconomie du Bénin le 4 juillet 2001 Libération du Capital social le 31 décembre 2001

6 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 5 principaux partenaires du PADME ( projet dappui au développement de la micro-entreprise) car elle demeure à ce jour un membre élu de son bureau exécutif. Elle avait, dans ce cadre, mis à disposition une partie de son réseau pour le recouvrement des prêts octroyés par cette institution, et avait, en parallèle, débloqué des lignes de financement en sa faveur afin de faciliter le développement de son portefeuille. Financial Bank Bénin a aussi conduit cette institution à créer ses propres guichets et caisses par des actions de formation au sein des services de la banque. Ces expériences et sa vision ont décidé la Direction Générale à participer activement, mais plus directement au développement de lindustrie de la micro-finance au Bénin dans une première phase, mais aussi dans le temps, si lexpérience savérait concluante, dans dautres pays de la sous-région. Une phase pilote, démarrée en novembre 1998 a permis la création dun « guichet micro- finance FINADEV «, intégré au réseau de la Financial Bank et qui en utilisait les agences. Au cours de cette phase pilote, Financial Bank a préparé la création du premier établissement privé de micro-finance dAfrique francophone, géré par des professionnels de la banque et placé sous la supervision des organes de surveillance et de régulation du secteur. Ainsi, la création de FINADEV SA le 5 juillet 2000 ouvrait de nouvelles perspectives, avec le soutien, outre du groupe Financial, de la SFI ( groupe Banque Mondiale), de la Dutch FMO ( coopération néerlandaise) et de La Fayette participations ( groupe Horus banque et finance). Cette phase cruciale de près de trois années a eu un côut très important, estimé à environ 1.000.000 dEuros, entièrement pris en charge par Financial Bank Bénin. La signature en date du 4 juillet 2001 de la convention cadre avec le Ministère des finances et de lEconomie du Bénin, dans le cadre de la loi PARMEC, a permis le démarrage effectif des activités en société anonyme, en tant quinstitution entièrement autonome. Les conditionnalités requises par nos partenaires ayant été remplies, le capital DE FCFA 1.000.000.000 a été entièrement libéré et souscrit avant le 31 décembre 2001, selon la répartition définitive suivante :

7 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 6 Répartition du Capital de FINADEV SA Avantages de linstitutionnalisation en SA Inconvénients de la SA dans le secteur Volonté des bailleurs de fonds à institutionnaliser les organismes de micro- finance Quel choix pour lavenir des I.M.Fs ?

8 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 7 - SFI 25 % - FMO 25 % - Financial Bank Bénin 25 % - LFP (Groupe Horus ) 10 % - Financial BC holding 15 % Linstitutionnalisation en SA a de nombreux avantages, dont une gouvernance claire, une politique de développement bien définie et maîtrisée, la mise en œuvre de procédures adaptées et des délégations de pouvoirs évitant tout dérapage en matière dengagement. Par contre, du fait de ce statut juridique, les activités se déroulent au même titre quune société commerciale privée, à savoir sans aucune exonération fiscale, ce qui rend les diverses charges fiscales plus lourdes pour la gestion de lentreprise car parallèlement, nous ne bénéficions en outre daucune subvention ou de ligne de financement bonifiée, diverses conditions pénalisantes que ne connaissent pas nos collègues des ONG ou institutions mutualistes. Cependant, nous pouvons tous constater que linstitutionnalisation des organismes de micro- finance devient une urgence pour lavenir du secteur, les bailleurs de fonds traditionnels désirant tous faire évoluer leurs interventions et leurs appuis vers une mise en concurrence du secteur, abandonnant par étapes les aides directes, les prêts bonifiés ou les refinancements de fonds de garantie. Pour pérenniser leurs activités futures dans un contexte concurrentiel, les institutions de micro- finance devront donc faire un choix institutionnel pour lavenir, et nous pensons, à linstar de nos actionnaires et partenaires actuels que la Société anonyme peut répondre positivement à cette évolution nécessaire.

9 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 8 Missions de FINADEV SA dans le secteur de la micro- finance Le financement des Institutions de micro- finance, problèmes posés au Bénin Désengagement progressif des bailleurs de fonds Difficultés daccèder à des financements sur le marché Relève des banques commerciales ?

10 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 9 FINADEV SA a pour mission de simpliquer dans le secteur de la micro-finance au travers dune gamme de produits équilibrés, allant des crédits solidaires aux crédits classiques, sadressant à des cibles variées. Limpossibilité actuelle de financer des IMFs, tel quil était prévu à lorigine dans le business plan approuvé par nos partenaires, a contraint notre société à focaliser nos actions vers plus de crédit direct, ce qui est contraire à la philosophie déquilibre qui prévalait à lorigine du projet. Cette situation pose plusieurs problèmes, dont la redéfinition de nos projections nest pas la plus préoccupante car nous avons pu compenser, au cours de ce premier exercice, ce vide partiel par une part dactivités plus intense sur le crédit direct traditionnel. Par contre, des IMFs locales, régulièrement demandeuses de financement, par suite notamment du non renouvellement de lignes par leurs bailleurs de fonds traditionnels se trouvent confrontés à notre refus motivé et nont pas nécessairement lassise suffisante à se positionner directement sur le marché monétaire. Nous pensons que le financement maîtrisé de certaines IMFs peut au contraire leur permettre une plus grande autonomie daction, car nous savons que le marché reste encore à explorer, étant très loin dêtre saturé. Lutilisation partielle par nos soins de lignes de financement classiques dans ce type dappui rassurerait par ailleurs les bailleurs de fonds car le risque lié au remboursement ne leur incomberait plus, la structure qui assure le refinancement étant directement responsable vis à vis de son organisme préteur.

11 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 10 Les produits développés par FINADEV: Crédits solidaires aux groupes de commerçantes Crédits sociaux à des groupements de salariés Crédits individuels Crédits aux très petites entreprises Crédit de campagne de fin dannée Crédits scolaires Montants moyens octroyés par bénéficiaire

12 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 11 Afin de mieux cerner les activités actuelles de FINADEV SA, nous détaillons ci-après les caractéristiques principales des produits proposés à notre clientèle et tenons à la suite nos statistiques à fin décembre 2002, date de fin du premier exercice social de notre société. Crédits aux groupements de femmes commerçantes ou crédits solidaires : FINADEV a pu percevoir limportance des besoins des femmes commerçantes travaillant sur les grands marchés du Bénin. Ce crédit nommé « akwe kleun « ( petit argent), porte sur des montants plafonnés par bénéficiaire à FCFA 500.000. Nos actions ayant permis une nette évolution des activités chez certaines commerçantes, nous avons institué un produit équivalent, permettant laccès à des montants allant jusquà FCFA 3.000.000, garanties complémentaires à lappui. La fin de lannée 2002 a été loccasion de lancer un produit spécifique « le crédit de campagne «, destiné à des commerçantes de bon standing, dans le cadre dun approvisionnement plus important en vue des fêtes de fin dannée. Crédits sociaux à des groupements de salariés. La méthodologie des crédits aux groupements de salariés du secteur privé ou public permet de ne pas multiplier léquipe de chargées de prêts et de travailler sur une clientèle souvent dejà connue de Financial Bank, ou plus récemment des centres de chèques postaux, dans le cadre de notre récent partenariat avec lOffice de postes et télécommunications du Bénin, signé fin janvier 2002. Ce type de crédit social permet datteindre des clients aux revenus généralement insuffisants pour présenter des demandes individuelles de crédit dans le système bancaire, et à des sociétés de se dégager de la gestion, parfois lourde, dengagement pour son personnel.

13 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 12 Crédits individuels : Bien que demeurant plus marginaux dans le volume dactivité de FINADEV, ces prêts permettent de profiter de taux dintérêts généralement plus élevés et rentabilisent au mieux notre personnel et nos structures. FINADEV analyse donc ces demandes pour constituer un fonds de portefeuille qui dépasse désormais régulièrement les 100 millions, et qui apporte à cette clientèle des solutions pour des dossiers régulièrement rejetés par le système bancaire classique. Crédits aux TPE ( très petites entreprises) : Les petites entreprises, nombreuses au Bénin, évoluent dans des secteurs dactivité très variés, et ont difficilement accès au crédit bancaire. Elles nont malheureusement pas toujours une gestion solide et ne présentent pas de garanties suffisantes. FINADEV travaille notamment avec certains partenaires et bailleurs de fonds pour la mise en place de fonds de garantie permettant loctroi plus sécurisant de crédits à cette cible ( Fonds francophone de soutien, AGEFIB…) Ce secteur est actuellement en pleine expansion et profite dans des conditions bien définies du refinancement de la Banque Européenne dInvestissement à Luxembourg dans le cadre du prêt global de euros 1.000.000 signé en décembre 2000, mais que nous navons pu renégocier que fin décembre 2002

14 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 13 Crédits scolaires : Ce nouveau produit, testé pour la rentrée scolaire 2001 auprès de salariés dentreprise ou à titre individuel pour des femmes commerçantes, en complément de leurs engagements professionnelles, a été très fortement développé pour la rentrée 2002, car étendu aux salariés domiciliés auprès des C.C.P. Ce produit a généré près dun demi milliard dengagements pour la rentrée 2002 et constitue un produit davenir qui se situe sur un axe de développement primordial pour le pays, la scolarisation des enfants. Pour ce qui concerne la moyenne des prêts par bénéficiaire, FINADEV entre bien dans les normes internationales admises en micro-finance, avec : Pour ce qui concerne la moyenne des prêts par bénéficiaire, FINADEV entre bien dans les normes internationales admises en micro-finance, avec : - euros 370, pour les crédits solidaires - euros 370, pour les crédits solidaires - euros 400, tous prêts confondus - euros 400, tous prêts confondus

15 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 14 Tableau synoptique général des encours au 31/12/2002, bénéficiaires, moyennes, taux de remboursement et dimpayés Tableau dévolution des crédits solidaires Tableau des crédits solidaires octroyés sur 18 mois Bénéficiaires de crédits solidaires en portefeuille Tableau dévolution des impayés sur encours bruts

16 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 15 STATISTIQUES FINADEV SA- 31décembre 2002 AK / AD- solidairesAutres prêts FINADEVCUMUL FINADEV SA Total prêts débloqués6 279 075 0002 021 024 6458 300 099 645 Encours de prêts brut2 018 697 300 1 344 840 1093 363 537 409 Encours de prêts sains1 992 280 5181 343 313 4503 335 593 968 Échéances attendues4 288 148 587 677 711 1954 965 859 782 Échéances remboursées4 261 731 805676 184 5364 937 916 341 Taux de remboursement99,38%99,77%99,44% Nombre de nouveaux prêts dans le mois81619835 Montant des prêts déboursés dans le mois373 150 25599150000472 300 255 Nombre de nouveaux bénéficiaires dans le mois48144525 Nombre de bénéficiaires en cours8 318449312 811 Nombre de bénéficiaires en cumulé19 861556425 425 Nombre de comptes ouverts7 146NS Nombre de prêt en cours6 572NS

17 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 16 STATISTIQUES 31 décembre 2002 – suite # 1 Taux de recouvrement 1 à 30 j0,17%0,08%0,17% Taux de recouvrement 31 à 90 j0,22%0,02%0,20% Taux de recouvrement + 90 j0,22%0,02%0,20% Encours moyen par prêt307 166 NS Encours moyen par bénéficiaire242 690299 319 262 551 Nombre d'agents de crédit20323 Nombre de bénéficiaires de crédit / agent de crédit4161497,666667557 Encours moyen par agent de crédit100 934 865448 280 036 146 240 757 Nombre d'autres agents150

18 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 17 STATISTIQUES 31 décembre 2002- suite et fin Montant des encours en retard :26 416 7821 526 65927 943 441 1 à 30 j7 428 7831 011 1538 439 936 31 à 60 j5 071 0101364525 207 462 61 à 90 j4 432 4421529034 585 345 91 à 120 j2 194 7521122912 307 043 plus de 120 j7 289 7951138607 403 655 impayés totaux sur encours brut1,31%0,11%0,83% impayés de 1 à 30 jours0,37%0,08%0,25% impayés de + 30 jours0,94%0,04%0,58% impayés de +90 jours (pour mémoire)0,47%0,02%0,29%

19 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 18 EVOLUTION DES ENCOURS CREDITS SOLIDAIRES- exercice 2001/ 2002

20 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 19 CUMUL CREDITS SOLIDAIRES – exercice 2001 / 2002

21 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 20 BENEFICIAIRES SOLIDAIRES EN PORTEFEUILLE- exercice 2001 / 2002

22 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 21 IMPAYES SUR ENCOURS BRUT- évolution 2001 / 2002

23 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 22 Position de place de FINADEV SA Forte progression de leffectif entre juillet 2001 et décembre 2002 Agences opérationnelles et ouvertures prévues Importance des actions de formation tant internes quexternes Privilégier la promotion interne Des services sont à créer où à développer

24 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 23 Après dix huit mois dactivités en SA, FINADEV se positionne comme une structure majeure de la place, bien intégrée au sein du Consortium ALAFIA. Les encours actuels, en forte augmentation au cours de lannée 2002, nous situent en quatrième position de place, derrière la FECECAM ( structure mutualiste avec épargne), le PADME, et le PAPME, deux structures performantes en phase détude pour leur institutionnalisation. Ces résultats statistiques sont très encourageants et sont étroitement liés à une équipe de professionnels, issus de la banque pour lencadrement, et fortement motivés par cette expérience pionnière. Dun effectif initial de 15 personnes au démarrage des activités en juillet 2001, FINADEV SA emploie à fin décembre 2002, 46 personnes sur cinq agences opérationnelles ( Cotonou-Akpakpa, Cotonou- Dantokpa, Parakou, Porto-Novo et Natitingou ). Louverture de deux agences supplémentaires dans la zone de Cotonou est prévue au premier semestre 2003 afin de faire face à lengorgement actuel des locaux et dy renforcer la sécurité des opérations. Des actions de formation, tant internes quexternes ont été menées pour renforcer la technicité des agents en poste, pour beaucoup récemment recrutés, pour faire face au développement de la structure. Priorité a ainsi été donnée à la promotion interne, ce qui a permis de compenser le départ des deux volontaires du progrès présentes au démarrage pour la prise en charge des programmes nord et sud-est, mais aussi lémergence de responsables confirmés pour la comptabilité, linformatique et le juridique. Lexercice 2003 verra la mise en place dun audit interne qui sappuiera sur une charte daudit présentée à notre conseil dadministration, mais aussi la création dun service du personnel qui pourra se substituer à lassistance efficiente actuelle de Financial Bank Bénin.

25 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 24 Résultats de lexercice achevé au 31/12/ 2002 Résultats acquis par le travail de léquipe en place, mais aussi grâce à linvestissement initial de FINANCIAL BANK et à son assistance technique depuis le démarrage en SA, par: - service du personnel - Système dinformation - Lignes de crédits - Locations à des tarifs concessionnels

26 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 25 Le résultat provisoire au 31 décembre 2002, en cours de validation par nos commissaires aux comptes, ressort bénéficiaire à hauteur de 56 Millions CFA avant impôts. Ce résultat est très encourageant et démontre quune structure comme FINADEV peut atteindre assez rapidement le seuil de rentabilité, ce qui peut en conséquence montrer la voie à des expériences identiques. Cependant, ce résultat positif naurait pu être obtenu sans la volonté et surtout l investissement très important signalé précédemment, consenti par Financial Bank, grâce : A la mise à disposition de ressources humaines, notamment dun Directeur du développement expatrié entre 1998 et juillet 2001. Dune assistance technique encore partiellement active après 18 mois dopérations ( service du personnel, système dinformation bancaire adapté et mis à disposition gracieusement, jusquà la mise en place dun système propre, en période de test, qui ne sera pas opérationnel avant la fin du second trimestre 2003. Mise en place de lignes de crédit aux taux parmi les plus bas du marché, sans cependant être bonifiés Locations consenties dans les agences Financial Bank à des tarifs concessionnels.

27 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 26 Stratégies de développement : 1- Développement interne au Bénin Maintien de laccord de prestations F.B.B Développement de laccord avec le groupe OPT Bénin ( accès aux bureaux de poste, financement par la C.N.E…) Collaboration active avec le Consortium ALAFIA

28 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 27 Développement des partenariats avec les bailleurs partenaires ou non ( BEI, PNUD, CARE..) Parallèlement, FINANCIAL BANK poursuit sa politique de financement à dautres IMFs ( PADME, Timpac Togo..)

29 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 28 FINADEV SA – Stratégies de développement En dehors des activités qui viennent dêtre développées, FINADEV SA axe sa stratégie de développement sous deux angles : Développement interne au Bénin Outre laccord de prestation de service signé à lorigine avec Financial Bank Bénin, confirmant ainsi son rôle d actionnaire de référence et de partenaire privilégié, FINADEV SA à signé un accord de partenariat similaire avec le groupe OPT ( Office des postes et télécommunication ) en date du 31 janvier 2002, ouvrant à FINADEV laccès de lensemble des bureaux de poste du réseau beninois qui pourront servir à la création de nouvelles agences. En contrepartie, FINADEV s engage à faciliter laccès au crédit à la clientèle du groupe ( Caisse nationale dépargne, Centres de chèques postaux..), dans la limite de sa gamme de produits. Ce partenariat que nous comptons amplifier sur les exercices 2003 / 2004, a permis notamment loctroi de prêts scolaires à la rentrée 2002 pour plus de 3500 clients domiciliés aux C.C.P. Par ailleurs, dans un contexte dalliances stratégiques nécessaires, FINADEV SA qui est la première institution privée de la zone franc à sinvestir dans la micro-finance, poursuit activement ses liens de collaboration avec les systèmes de micro-finance structurés du Bénin ( FECECAM, PADME,PAPME ou VITAL), et collabore activement au sein du consortium ALAFIA, dont elle est membre depuis septembre 2001.

30 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 29 FINADEV SA – Stratégies de développement # 2 Les relations continuent à être développées avec des bailleurs de fonds non actionnaires ( BEI Luxembourg, AFD / PROPARCO..), ainsi quavec des organismes tels le PNUD, Planet finance, CARE, GTZ, ou le FAGACE afin denvisager les types de collaboration les mieux adaptés au développement du pays. En dehors des actions propres à FINADEV, FINANCIAL BANK Bénin poursuit son appui unilatéral à des institutions tels le PADME, FENACREP, et même plus récemment à TIMPAC au Togo, en partenariat avec CARE International, se substituant ainsi à FINADEV qui avait préparé le dossier mais navait pu le finaliser, ce volet dactivité lui étant interdit.

31 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 30 2- Développement externe au Bénin Après lexpérience de guichet, démarrage de FINADEV SA Tchad au 1er janvier 2003 Actionnariat innovant avec un groupe privé non- financier Etudes pour la création dune Holding FINADEV pour donner les moyens du développement

32 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 31 Etudes pays menées avec lassistance technique du groupe HORUS, actionnaire et superviseur de FINADEV Bénin Priorité donnée aux pays où le groupe FINANCIAL est installé ou pourrait lêtre à terme # GUINEE Conakry aux côtés de lU.I.B.G # GABON à Libreville aux côtés d I.B.C # TOGO pour sa proximité avec le Bénin

33 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 32 Volonté affichée du groupe FINANCIAL et des actionnaires et partenaires de développer le concept FINADEV dans la sous région Nécessité dobtenir des aides extérieures au groupe FINANCIAL qui ne peut seul assurer le coût des développements nécessaires Lexpérience réussie du Bénin doit servir de référence pour lobtention de ces soutiens

34 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 33 FINADEV SA – Stratégies de développement # 3 Développement externe au Bénin La première étape du développement externe de FINADEV a été la création de FINADEV guichet au sein de FINANCIAL BANK Tchad à NDjamena en août 2001. Sa phase dinstitutionnalisation a pu, par expérience être écourtée et sa transformation en SA est effective depuis le 1er janvier 2003, grâce en particulier à lappui de notre actionnaire et partenaire technique, le groupe HORUS Banque et Finance. Son actionnariat, outre le groupe FINANCIAL BANK et la SFI ( groupe Banque Mondiale ) est encore innovant puisquil accueille le groupe Villegrain, démontrant ainsi la possibilité dintéresser des groupes internationaux privés non financiers au développement de la micro-finance en Afrique.. En matière dexternalisation des activités de FINADEV, nous travaillons depuis le courant de lannée 2002, de concert avec nos partenaires, à la création dune holding FINADEV, dans le but dobtenir des moyens plus importants pour entamer la phase de créations de filiales sur la sous région, dans les zones UMEOA et UDEAC. Des études pays ont été réalisées ou sont en cours dachèvement pour de futures implantations : en Guinée Conakry, aux côtés de lU.I.B.G Conakry, filiale du groupe FINANCIAL BANK au Gabon, aux côtés d I.B.C Libreville, filiale du groupe FINANCIAL BANK au Togo enfin pour des raisons évidentes de proximité géographique avec le Bénin et dune relative similitude de cibles clients.

35 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 34 FINADEV SA– Stratégies de développement # 4 La volonté de nos actionnaires et partenaires proches est que le concept FINADEV, sous cette forme juridique, dans son esprit et dans le cadre des activités quelle développe, soit dupliqué dans dautres pays de la sous - région, en priorité dans ceux où le groupe FINANCIAL BANK est implanté, où désire lêtre à terme. Cependant, il serait illusoire de croire que de telles ouvertures puissent voir le jour sans que des aides complémentaires soient apportées dans les phases initiales de création et de développement de lactivité, avant que ne soit atteint le seuil de rentabilité, à limage de notre expérience au Bénin. Le groupe FINANCIAL BANK connaît le coût de tels développements et ne peut seul soutenir ces créations sans aides extérieures. Lexpérience réussie du Bénin, actuellement en cours de duplication au Tchad, doit permettre de favoriser lapport des financements nécessaires, qui ont été demandés à divers partenaires dans le cadre dun plan daction défini en liaison avec nos actionnaires actuels.

36 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 35 Conclusions Expérience réussie après 18 mois dactivité sous SA Volonté de lensemble des institutions du Bénin et de la zone UMEOA de faire évoluer la loi PARMEC - Problèmes de financement des IMFs - Renforcement des mesures juridiques…

37 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 36 CONCLUSION - En conclusion de notre intervention et en référence à notre expérience actuelle du marché et de ses contraintes, nous voudrions souligner la nécessité de faire évoluer la législation PARMEC, régissant les activités de la micro-finance dans la zone UMEOA. Cette volonté est partagée par lensemble des membres du secteur avec lesquels nous oeuvrons localement. Deux axes principaux nous paraissent prioritaires pour les futures négociations entre acteurs et autorités de tutelle : L autorisation, dûment encadrée de financement entre IMFs, introduisant si nécessaire et après concertation des ratios rigoureux en la matière, de nature financière et non financière. Le renforcement des mesures juridiques dans la prise de garanties et surtout des moyens daction dans le cadre des recouvrements de créances compromises, diverses propositions étant actuellement à létude au Bénin au sein du consortium ALAFIA. Patrick LELONG Directeur Général

38 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 37 Nos Agences

39 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 38 Nos clientes

40 © FINADEV SA - Avril 2003- www.beninweb.org/finadev 39 Nos Agents


Télécharger ppt "SEMINAIRE AFRICAP DAKAR 25 AVRIL 2003 www.beninweb.org/finadev."

Présentations similaires


Annonces Google