La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Saynète imaginée par les 4ème Grèce du collège Michelet à Lisieux daprès Le Bourgeois gentilhomme de Molière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Saynète imaginée par les 4ème Grèce du collège Michelet à Lisieux daprès Le Bourgeois gentilhomme de Molière."— Transcription de la présentation:

1 Saynète imaginée par les 4ème Grèce du collège Michelet à Lisieux daprès Le Bourgeois gentilhomme de Molière

2 Personnages : Monsieur Jourdain Le moniteur de ski Nicole La scène se déroule dans une station de ski très huppée.

3 Monsieur Jourdain arrive habillé dune combinaison rose, son bonnet péruvien avec des clochettes et des bottes jaune fluo. Nicole le suit, un grand sourire aux lèvres.

4 Le moniteur – Bonjour, monsieur Jourdain. Que vous êtes bien vêtu en ce jour. Que voulez-vous donc apprendre aujourdhui ?

5 Monsieur Jourdain – Apprenez-moi dabord à mettre ces chausses. Je ne fais que les perdre. Nicole, apportez-moi mes bâtons !

6 Le moniteur – (examinant les chaussures et souriant) Vos chaussures sont bien trop grandes. Tenez, placez du papier journal à lintérieur.

7 Monsieur Jourdain – Il est vrai que cela est beaucoup plus seyant. Maintenant que je suis bien chaussé, nous allons pouvoir commencer ma leçon. Maître, apprenez- moi à skier. Jai fait connaissance dune jeune dame à la station que jaimerais impressionner ce soir lors de la descente aux flambeaux. Jaimerais descendre la piste et arriver à ses pieds tel un seigneur. Ce sera très galant, nest-ce pas ?

8 Le moniteur – (souriant une nouvelle fois) Ce sera très galant, certainement. Nous avons donc cinq heures pour impressionner cette jeune demoiselle. Je suis un homme de défis. Mettons- nous au travail ! Alors, pour commencer, placez-les mains comme si vous aviez des bâtons. Pliez les genoux, non pas tant que ça. Essayez de ne pas tant écarter les jambes. Le corps digne. Le regard fier. Les pieds parallèles lun à lautre. (énervé) Non, point tant écartées ! Redressez-vous, monseigneur.

9 Monsieur Jourdain – Monseigneur ? Vous êtes trop bon. Monseigneur ? Il est vrai que jai fière allure dans cette position et vêtu à la dernière mode. Tenez, mon brave. Prenez cette pièce. Et, nhésitez pas à me nommer à la hauteur de ce que je parais.

10 Nicole (arrive avec les bâtons) – A la hauteur de ce que vous paraissez ? (Elle rit aux éclats) Mais, monsieur, vous savez de quoi vous avez lair ? (Elle rit plus fort) Ah, monsieur, ne me faites point tant rire ! Je vais métouffer.

11 Monsieur Jourdain – Mais, taisez-vous petite impertinente ! Cela suffit ! Vous ny connaissez rien et me déconcentrez. Vous me verrez dans quelques heures descendre royalement cette piste et rien ni personne ne pourra men empêcher.

12 Nicole (qui continue de rire le visage caché derrière les mains) – Certes on ne pourra vous empêcher de descendre, monsieur, mais royalement … Cest une toute autre histoire.

13 Monsieur Jourdain – Déguerpissez, insolente et veuillez me laisser à ma leçon.

14 Nicole – Très bien. Nous viendrons vous voir avec madame, ce soir. Nous ne voudrions en aucun cas manquer un tel spectacle. (Elle part en riant)

15 Le moniteur – Bien. Reprenons maintenant notre leçon, monseigneur. Reprenez la position. Les bâtons bien plantés, les genoux pliés, les fesses en arrière. Ne bougez plus. Le regard fier, monseigneur.

16 Monsieur Jourdain (le visage grimaçant) – Le regard fier ! Elle sera ravie, nest-ce pas ? Pouvez-vous me lassurer ?

17 Le moniteur (souriant) - Nous nen sommes quà la première étape de notre leçon, monseigneur. Mais limpression que vous ferez ne pourra que la marquer au plus haut point, ça, monseigneur, je puis vous en assurer.

18 Monsieur Jourdain (un rictus plus marqué encore) – Dois-je rester encore longtemps ainsi ? Je ne sens plus mes jambes et ne voudrais rester figé dans cette posture aussi avantageuse soit-elle.

19 Le moniteur – Non, monsieur. Cela va sans dire. Tout ceci doit prendre très peu de temps. Il vous suffit maintenant dune petite impulsion dans le creux des genoux et vous descendrez sans retenue. Noubliez pas néanmoins quil vous faut, pour freiner, …

20 Monsieur Jourdain (descend la piste à une vitesse folle, les bâtons oubliés) – Maître, au secours, Maître, je vais … Aidez-moi !

21 (Il dévale la piste en hurlant, les jambes écartées et tombe la tête la première devant tous ses amis en bas de la piste. Tous éclatent de rire, y compris la jeune dame quil désirait séduire.)

22 Auteurs : Cécilia Bertin, Hélène Caligny, Grégory Chéron, Quentin Clément, Marine Descamps-Bonnefoy, Julien François, Mélanie Françoise, Nicolas Gauclin, Dario Godes, Ophélie Haguet, Dorian Haye, Elodie Hérin, Jimmy Languille, Emilie Lessard, Alexandre Levieux, Anaïs Plantagenest, Julien Santoni et Kévin Thomy.


Télécharger ppt "Saynète imaginée par les 4ème Grèce du collège Michelet à Lisieux daprès Le Bourgeois gentilhomme de Molière."

Présentations similaires


Annonces Google