La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

K ILO WATT BOVIN AU N IGERIA Clémence Bacquet Jérémie Gomez Amandine Joao Martin Lefort GE23 – Automne 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "K ILO WATT BOVIN AU N IGERIA Clémence Bacquet Jérémie Gomez Amandine Joao Martin Lefort GE23 – Automne 2009."— Transcription de la présentation:

1 K ILO WATT BOVIN AU N IGERIA Clémence Bacquet Jérémie Gomez Amandine Joao Martin Lefort GE23 – Automne 2009

2 PLAN 1.Description du projet 2.Les acteurs 3.Phasage 4.Bilan

3 1. Description du projet 1.1.Contexte Ibadan: deuxième plus grande ville du Nigéria Croissance démographique élevée urbanisation rapide problèmes environnementaux Eaux de Ibadan polluées (abattoir du marché de Bodija) 1. Description du projet 1.1. Contexte 1.2. Problématique 1.3. Solution 2. Les acteurs3. Phasage4. Bilan

4 1.2.Problématique Comment traiter les eaux usées? Satisfaire la population Coût raisonnable 1.3.Solution 1. Description du projet 1.1. Contexte 1.2. Problématique 1.3. Solution 2. Les acteurs3. Phasage4. Bilan Technologie innovante Institut thaïlandais Traitement des eaux usées et production de gaz ménager Multiples avantages (cf bilan)

5 4. Bilan3. Phasage1. Description du projet2. Les acteurs 2.1. SAC 2.2. Dilemme du prisonnier 2.3. Grille du pouvoir 2.1.SAC 2. Les acteurs M.Adelagan GNEEDR Global Network for Environment and Economic Development Research Center for Youth, Family and the Law Bodija Market Abattoir Association des bouchers Association pour le développement du marché de Bodija KMUTT King Mongkuts University of Technology Thonburi, Thaïlande PDTI Pilot Plan Development and Training Institute SIP Sustainable Ibadan Project ONU PNUD Nigeria Banque Mondiale Concours Global Development Marketplace Seed Initiative Soutien aux Entrepreneurs pour lEnvironnement et le Développement Gouvernement nigérian Communauté locale Transfert de technologie Aspects juridiques Intermédiaires Financement Organisations internationales Fondateur du projet Action indirecte INTERNATIONAL NIGERIA Conseil technique et participation à ladaptation de la technologie Soutient le projet Réoriente le projet Finance Appuie le projet Défend le projet Fait le projet pour Information Internalisation des externalités négatives Conseille juridiquement Encourage la participation

6 2.2.Dilemme du prisonnier (extrait) Étude sur la pollution Participation à 2 concours trouver la technologie apprendre la techno construction de l'usine vente des produits fabriqués utilisation de la techno GNEEDR c/dcccccc critère objectif prendre en compte et exploiter les résultats de l'étude recueillir des financements obtenir publicité et partenariats -aider KMUTT (procédé) -utiliser technologie -brevet former la population pour qu'ils soient autonomes supervision de la construction rentabiliser et faire des bénéfices Gvt nigérian c/dccccc critère55555 objectif adapter la technologie (Nigeria + Monde) avoir une population formée -création emplois -augmentation du niveau de vie (dépollution de l'eau) -réduction émissions de CO2 KMUT c/dcc critère55 objectif -adaptation du procédé au traitement des déchets dabattoir -brevet -amélioration du procédé -partager la techno -recevoir 5% du budget total de la réalisation du projet 2. Les acteurs 2.1. SAC 2.2. Dilemme du prisonnier 2.3. Grille du pouvoir 1. Description du projet3. Phasage4. Bilan

7 2.3.Grille du pouvoir (nœud 1) 2. Les acteurs 2.1. SAC 2.2. Dilemme du prisonnier 2.3. Grille du pouvoir 1. Description du projet3. Phasage4. Bilan EnjeuxRessourcesContraintesStratégie Nœud 1 GNEEDR -Mise en place d'une technologie de dépollution des eaux usées à un débit important, avec récupération du méthane -Expérience de gestion de projet -Cadre d'application de la technologie -Un ingénieur : lien technique -Projet finaliste du concours de la BM : crédibilité -Dépendance technologique - Pas de concurrence sur ce secteur technologique - Coopération PDTI (Université Thaïlandaise) -Transfert de leur recherche à l'industrie -Application de la technologie à un nouveau secteur -Diffusion internationale de leur technologie -Rayonnement internationale de l'université -Acquisition de nouvelles connaissances : transfert inverse -Gain financier (5% du financement du projet) - Expertise technologique : pouvoir de l'expert - Expérience de déploiement -Pas de présence locale : pas de maîtrise des relations avec l'environnement -Coopération

8 2.3.Grille du pouvoir (nœud 3) 2. Les acteurs 2.1. SAC 2.2. Dilemme du prisonnier 2.3. Grille du pouvoir 1. Description du projet3. Phasage4. Bilan Nœud 3 GNEEDR -Réduire la pollution issue des activités de l'abattoir -Améliorer les conditions sanitaires des populations locales -Développer une activité génératrice de revenu -Employer des personnes locales -S'assurer le soutien des bouchers, donc des parties pernantes locales - Soutien national et international - Soutien de l'association des bouchers et de l'association pour le développement du marché de Bodija - Succès du projet contingente à la réaction des structures sociétales locales : groupes, territoires, hiérarchies etc. - Peu prévisibles car nécessité d'une connaissance importante du milieu -S'attirer le soutien des associations locales pour tenter de dépasser les contraintes par une implantation locale Notamment : Vente du gaz produit moitié prix aux bouchers Association des Bouchers - Association de développement du Bodija Market - Résolution de problèmes industriels : stockage des déchets, incinération etc. - Conformité aux normes écologiques -Implantation locale, connaissance du milieu - Importance dans la vie quotidienne du marché -Conciliation des intérêts locaux -Attention aux créations d'inégalités sociales (jalousies claniques…) - Laisser la GNEEDR mener le projet, installer la technologie - Soutenir l'usine au niveau local après son installation EnjeuxRessourcesContraintesStratégie

9 Le problème à lorigine du projet Pollution de leau car effluents de labattoir du marché de Bodija La solution apportée Coopération avec un institut thaïlandais (PDTI) Technologie innovante permettant le traitement des eaux usées et la production de gaz ménager Les étapes de la réalisation Recherche de partenaires et de financement Transfert de technologie Construction de lusine 3. Phasage 2. Les acteurs1. Description du projet3. Phasage4. Bilan

10 Les résultats attendus Réduction des émissions de C0 2 ( tonnes par an) Alimentation en gaz à prix réduit de 5400 ménages locaux Remboursement du capital de départ en deux ans La suite du projet Lauréat du Tech Award 2009 Exportation du projet dans six villes nigérianes et vers dautres pays dAfrique 2. Les acteurs1. Description du projet3. Phasage4. Bilan

11 Transfert de technologie Sud-Sud réussi Coopération « permanente » Bénéfices résultants pour: Abattoir car revenus Associations des bouchers car gaz moitié prix Population car gaz bon marché, eau de meilleure qualité et emplois créés pour fabriquer et faire tourner lusine Agriculteurs car fertilisant bon marché (5% du prix dun fertilisant chimique standard) Etat Nigérian car indépendance énergétique locale LEnvironnement car moins de CO2 émis et méthane piégé 2. Les acteurs1. Description du projet3. Phasage4. Bilan

12 Bon exemple dun projet mené par une ONG Système dacteurs internationaux, de nature diverse (institutionnel, associatif etc.) Une ONG peu implantée dans le local problème de boite noire du local, mondes différents etc. Technologie appropriée (rentable, écologique, ressource locale, techno adaptée, besoin réel) Importance de la communication pour obtenir des financements (concours, crédibilité) Prise en main du projet par des locaux : création dune entreprise de gestion de lusine autonome 2. Les acteurs1. Description du projet3. Phasage4. Bilan


Télécharger ppt "K ILO WATT BOVIN AU N IGERIA Clémence Bacquet Jérémie Gomez Amandine Joao Martin Lefort GE23 – Automne 2009."

Présentations similaires


Annonces Google