La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LA REPRISE SIMON PRÉVOST, président COLLOQUE ASDEQ, SECTION VIEILLE-CAPITALE LE JEUDI 22 AVRIL 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LA REPRISE SIMON PRÉVOST, président COLLOQUE ASDEQ, SECTION VIEILLE-CAPITALE LE JEUDI 22 AVRIL 2010."— Transcription de la présentation:

1 UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LA REPRISE SIMON PRÉVOST, président COLLOQUE ASDEQ, SECTION VIEILLE-CAPITALE LE JEUDI 22 AVRIL 2010

2 QUI NOUS SOMMES Division des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) Au Québec, plus de 400 entreprises, plus de usines, un réseau de plus de personnes Membres: manufacturiers, exportateurs (85 %) et entreprises de services qui les desservent (15 %) Plus importante association industrielle au pays Présence dans les 10 provinces Depuis 1872

3 ENJEUX PRIORITAIRES Compétitivité du secteur manufacturier Relations avec les États-Unis Marchés internationaux Capital humain et compétences Environnement, énergie et développement durable

4 PORTRAIT DU SECTEUR MANUFACTURIER

5 DE LIMPORTANCE DE LA FABRICATION Plus de 95 % des employés de la fabrication travaillent à temps plein Plus de 600 G$ dexpéditions manufacturières par année Le secteur manufacturier engendre plus des deux tiers des investissements privés en R-D La croissance du secteur de la fabrication a été de 16 % plus élevée que la croissance de lensemble de léconomie depuis 1990

6 DE LIMPORTANCE DE LA FABRICATION (suite) Chaque dollar dactivité manufacturière génère 3,05$ en activité manufacturière totale Les entreprises manufacturières génèrent plus de 30 % des recettes fiscales des tous les ordres de gouvernement La fabrication compte pour environ 18% du PIB

7 LE SECTEUR MANUFACTURIER EN % DU PIB

8 PART DE LEMPLOI DU SECTEUR MANUFACTURIER

9 LEMPLOI DÉPEND DE LA FABRICATION

10 EMPLOIS DANS LE SECTEUR MANUFACTURIER Entre 2004 et 2008, le Québec et lOntario ont perdu chacun 14 % de leurs emplois manufacturiers

11 REVENUS DE FABRICATION Les usines québécoises ont réalisé le quart des ventes des fabricants canadiens en 2008

12 PORTRAIT DES EXPORTATIONS

13 DE LIMPORTANCE DES EXPORTATIONS Les exportateurs emploient directement plus de 2 millions de personnes au Canada et indirectement plus de 3 autres millions Un emploi sur 3 au Canada dépend des exportations Le secteur des services est aussi un secteur qui exporte Le secteur des services compte pour environ 73 % des emplois au pays

14 RÉPARTITION DES EXPORTATIONS INTERNATIONALES

15 VALEUR DES EXPORTATIONS PAR DESTINATIONS (G$)

16 CROISSANCE ANNUELLE DES EXPORTATIONS

17 CROISSANCE MOYENNE ANNUELLE DES EXPORTATIONS

18 LIMPACT DES ACCORDS DE LIBÉRALISATION Depuis lentrée en vigueur de lALE et de lALENA, la part des exportations internationales dans le PIB est passée de 20 % en 1988 à 34 % en 2008 « Libéralisation » des échanges avec lOntario Leadership du Québec dans les négociations Canada - Europe

19 UNE CONJONCTURE ENCORE DIFFICILE

20 SIGNES AVANT-COUREURS DU RALENTISSEMENT

21 SIGNES AVANT-COUREURS DU RALENTISSEMENT (suite)

22 UNE ÉCONOMIE CANADIENNE ESSOUFFLÉE

23 UNE REPRISE MANUFACTURIÈRE ENCORE MODÉRÉE

24 EXPORTATIONS TOTALES DU QUÉBEC 6,5 G$ 4,1 G$ Une chute de 37 % !!!

25 COMMENT SEN SORTIR VRAIMENT ? LES DÉFIS

26 LES RISQUES FINANCIERS De nouvelles bulles financières Le défaut de paiement de dette par certains pays Le marché obligataire et la volatilité de la devise

27 LES CHANGEMENTS STRUCTURELS Changement des attentes des consommateurs La montée en puissance des concurrents internationaux Les fusions et la réorganisation des chaînes dapprovisionnement Le vieillissement de la population Contraintes énergétiques et priorités environnementales

28 OBSTACLES À LA REPRISE Fin des mesures incitatives gouvernementales Appréciation rapide et volatilité de la devise canadienne Surcapacité dans plusieurs marchés Pratiques commerciales déloyales Restrictions dans les marchés dexportation Coûts croissants de la conformité réglementaire Disponibilité du financement

29 COMMENT SEN SORTIR VRAIMENT ? LES MOYENS

30 NOUVELLE DONNE : LES GRANDS AXES STRATÉGIQUES Développement des affaires mondiales Formation et développement des compétences Amélioration des capacités des entreprises Soutien des partenaires de lindustrie Adaptation au contexte économique

31 NOUVELLE DONNE : LES MOYENS CONCRETS Miser sur le succès des clients et des fournisseurs Miser sur les solutions et non uniquement sur les produits : fournir de la valeur aux clients à travers le design, lingénierie, les services et le financement Miser sur les opportunités mondiales Miser sur la commercialisation continue des produits, des processus et des procédés novateurs

32 PRESCRIPTIONS DE POLITIQUES PUBLIQUES Favoriser linvestissement dans les actifs productifs Favoriser linnovation, lutilisation de nouvelles technologies et la commercialisation de nouveaux produits Améliorer les aptitudes des entreprises à profiter des marchés mondiaux Améliorer la qualité de la main-doeuvre

33 PRESCRIPTIONS DE POLITIQUES PUBLIQUES (suite) Améliorer laccès au financement des entreprises compétitives et solvables Renforcer les infrastructures logistiques et énergétiques Améliorer lefficience de la règlementation

34 LES DEMANDES DES MANUFACTURIERS

35 MERCI !


Télécharger ppt "UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LA REPRISE SIMON PRÉVOST, président COLLOQUE ASDEQ, SECTION VIEILLE-CAPITALE LE JEUDI 22 AVRIL 2010."

Présentations similaires


Annonces Google