La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Entré au monastère de l'Atlas, à Tibhirine, Algérie, en 1969, mort prématurément assassiné à l'âge de 59 ans. Testament de P. Christian de Chergé Prieur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Entré au monastère de l'Atlas, à Tibhirine, Algérie, en 1969, mort prématurément assassiné à l'âge de 59 ans. Testament de P. Christian de Chergé Prieur."— Transcription de la présentation:

1

2 Entré au monastère de l'Atlas, à Tibhirine, Algérie, en 1969, mort prématurément assassiné à l'âge de 59 ans. Testament de P. Christian de Chergé Prieur du Monastère de Tibhirine (Algèrie) messager avancez à votre rythme

3 Christian de Chergé, prieur du monastère trappiste de Tibhirine, a été enlevé et assassiné avec sept de ses frères le 21 mai En 1994, ilavait laissé à sa famille ce "testament spirituel" prémonitoire. « Qui pourra nous séparer de lamour du Christ ? la détresse ? l'angoisse ? la persécution ? la faim ? le dénuement ? le danger ? le supplice ? Oui, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. » Rm 8,35.37

4 Sil marrivait un jour – et ça pourrait être aujourdhui – dêtre victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant tous les étrangers vivant en Algérie, jaimerais que ma communauté, mon Église, ma famille se souviennent que ma vie était DONNÉE à Dieu et à ce pays. Testament spirituel et Citations du Père Christian de Chergé

5 Quils acceptent que le Maître unique de toute vie ne saurait être étranger à ce départ brutal. Quils prient pour moi : comment serais-je trouvé digne dune telle offrande ? Quils sachent associer cette mort à tant dautres aussi violentes, laissées dans lindifférence de lanonymat. Ma vie na pas plus de prix quune autre. Elle nen a pas moins non plus. En tout cas, elle na pas linnocence de lenfance.

6 Jai suffisamment vécu pour me savoir complice du mal qui semble, hélas, prévaloir dans le monde, et même de celui-là qui me frapperait aveuglément.

7 Jaimerais, le moment venu, avoir ce laps de lucidité qui me permettrait de solliciter le pardon de Dieu et celui de mes frères en humanité, en même temps que de pardonner de tout cœur à qui maurait atteint.

8 Je ne saurais souhaiter une telle mort. Il me paraît important de le professer. Je ne vois pas, en effet, comment je pourrais me réjouir que ce peuple que jaime soit indistinctement accusé de mon meurtre.

9 Cest trop cher payer ce quon appellera, peut-être, la « grâce du martyre » que de la devoir à un Algérien, quel quil soit, surtout sil dit agir en fidélité à ce quil croit être lislam.

10 Je sais le mépris dont on a pu entourer les Algériens pris globalement. Je sais aussi les caricatures de lislam quencourage un certain islamisme. Il est trop facile de se donner bonne conscience en identifiant cette voie religieuse avec les intégrismes de ses extrémistes.

11 LAlgérie et lislam, pour moi, cest autre chose, cest un corps et une âme. Je lai assez proclamé, je crois, au vu et au su de ce que jen ai reçu, y retrouvant si souvent ce droit fil conducteur de lÉvangile appris aux genoux de ma mère, ma toute première Église, précisément en Algérie et, déjà, dans le respect des croyants musulmans.

12 Ma mort, évidemment, paraîtra donner raison à ceux qui mont rapidement traité de naïf, ou didéaliste : « Quil dise maintenant ce quil en pense ! » Mais ceux-là doivent savoir que sera enfin libérée ma plus lancinante curiosité. Voici que je pourrai, sil plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père pour contempler avec Lui ses enfants de lislam tels quIl les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de Sa Passion, investis par le don de lEsprit dont la joie secrète sera toujours détablir la communion et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences.

13 Cette vie perdue, totalement mienne, et totalement leur, je rends grâce à Dieu qui semble lavoir voulue tout entière pour cette JOIE-là, envers et malgré tout.

14 Dans ce MERCI où tout est dit, désormais, de ma vie, je vous inclus bien sûr, amis dhier et daujourdhui, et vous, ô amis dici, aux côtés de ma mère et de mon père, de mes sœurs et de mes frères et des leurs, centuple accordé comme il était promis !

15 Et toi aussi, lami de la dernière minute, qui nauras pas su ce que tu faisais. Oui, pour toi aussi je le veux ce MERCI, et cet « À-DIEU » en - visagé de toi. Et quil nous soit donné de nous retrouver, larrons heureux, en paradis, sil plaît à Dieu, notre Père à tous deux. Amen ! Inch Allah. Alger, le 1 er décembre 1993 À Tibhirine, Christian

16 Pour que les Hommes se souviennent : Des hommes et des dieux Grand prix du jury au Festival de Cannes, cette évocation de la vie et de lengagement des moines de Tibhirine est un grand moment de cinéma Michael Lonsdale et Sabrina Ouazani

17 Présentation de ces hommes hors du commun..

18 Devient moine en 1969 Apres des études au séminaires des carmes à Paris,il devient chapelain au Sacré de Montmartre. Il part très vite au monastère dAiguebelle pour rejoindre en 1971 Tibhirine en Algèrie dans latlas. C'est lui qui fait passer l'abbaye au statut de prieuré pour orienter le monastère vers une présence de « priants parmi d'autres priants ».Sa profonde connaissance de l'islam et son extraordinaire capacité à exprimer la vie dans la recherche de la communauté. Permettra de le juger sur ses actes et faits.Fils de général, il a connu l'Algérie pendant trois ans au cours de son enfance et pendant vingt-sept mois de service militaire en pleine guerre d'indépendance Frère Christian de Chergé

19 Frère Luc Dochier 82 ans, moine depuis 1941, part en Algérie en Né dans la Drôme, il exerce la médecine.Cest pendant la guerre, quil se porte volontaire à la place d'un père de famille nombreuse en partance pour un camp de prisonniers en Allemagne. Celui que l'on appelait « le toubib » était, selon ses propres termes, « un vieillard usé mais pas désabusé ». Pendant cinquante ans, au monastère, tout le monde, fut soigné gratuitement, et sans distinction religieuse. En juillet 1959, il fut enlevé par des membres du FLN. Les crises d'asthme nont jamais atteint son humour corrosif. Pour son enterrement,une chanson d'Edith Piaf :« Non, rien de rien, non, je ne regrette rien. » Citations « Je ne pense pas que la violence puisse extirper la violence. Nous ne pouvons exister comme hommes que si nous nous faisons image de l'amour tel qu'il s'est manifesté dans le Christ, qui, JUSTE, a voulu subir le sort de l'injuste. » « … tant qu'il reste un peu de jours, je me dois aux autres, aussi, je ne peux quitter Tibhirine, comme le disait Edith Piaf JE NE REGRETTE RIEN. »

20 Frère Christophe Lebreton 45 ans, moine depuis A 24 ans, il entre au monastère de Tamié.En 1987, il arrive en algérie. Premier contact avec le monastère de Tibhirine.. il sera ordonné prêtre en 1990.Dun tempérament chaleureux et joyeux, il soccupera des novices de la communauté. Son relationnel avec les plus faibles, lamène à aller toujours plus loin dans sa foi et le don de soi. Le septième de douze enfants, cet enfant des années 68 a fait son service militaire au titre de la coopération en Algérie. Il devient amoureux de cette terre.

21 Frère Bruno Lemarchand 66 ans, moine depuis 1981.Il arrive de l'abbaye de Bellefontaine, comme ses deux comparses : Michel et Célestin, avant cela il fut directeur du collège Saint-Charles de Thouars (Deux-Sèvres) pendant quatorze ans. c'est par un pur hasard qu'il se trouve à Tibhirine le 26 mars Il était fils de militaire, ç est durant son enfance qu il connaitra l'Indochine et l'Algérie. En 1990 déjà, il anime l'annexe de la communauté de « Fès au Maroc ». Cest quelquun de posé et réfléchi.

22 Frère Michel Fleury 52 ans, moine depuis Né dans une famille paysanne de Loire- Atlantique, il exerça, le métier d'ouvrier fraiseur à Lyon puis à Marseille, Un homme simple, pour ne pas dire effacé, mais épris de pauvreté. Il entra au Prado à 27 ans et dirigea ses pas vers l'abbaye de Bellefontaine. C'est là qu'il entend l'appel et part pour l'Algérie en A Tibhirine, il est le cuisinier de la communauté et l'homme à tout faire. Son vêtement monastique(son coule) que l'on a retrouvé, sur la route de Médéa.

23 Frère Célestin Ringeard 62 ans, moine depuis Ce prêtre diocésain a choisi assez tardivement la Trappe. Son travail d'éducateur de rues.. à Nantes auprès des alcooliques, des prostituées et des homosexuels, ainsi que cette deuxième expérience pendant la guerre en algérie, alors quil est infirmier, soigne un maquisard, algérien, le rend encore plus sensible. Il arrivera en Algérie dans lannée1987. il devra subir, six pontages coronariens Suite à la venue du gia à Noël 1993.

24 Frère Paul Favre-Miville 57 ans, moine depuis Né en Savoie a d'abord été plombier, et fait son service militaire en Algérie comme officier parachutiste, il a trouvé à quarante-cinq ans son chemin vers Dieu. Cest en 1989 quil arrive en algérie, Cest en mars 1996,alors qu il arrivait d'un séjour familiale avec des pelles et de jeunes pousses de hêtres, qu on le surnomme « l'homme de l'eau », car au monastère, ç est lui qui met en place tout le système d'irrigation des cultures. Le mot tibhirine, se traduit par « jardin »... merci pour ces belles photos

25 Vie quotidienne et spiritualité des moines Horaires de la Trappe affichés dans le monastère : JOURS DE SEMAINE 3h45 lever/Vigiles (à 4h), Oraison, lectio divina, petit déjeuner en self-service 7h30 : Laudes (puis vaisselle; Tierce au chapitre, Minichapitre; Travail, lectio divina) 10h : Eucharistie concélébrée (sauf le jeudi) 12h30, le jeudi, Sexte à la Chapelle VERS 13H : Repas (après l'angelus) ; vaisselle 14H30 None, Travail 17h30 : Vêpres, oraison à lectio 18h le Jeudi, Eucharistie et Vêpres intégrées 18h45 : Repas...Chapitre 18h45, le jeudi, exposition du Saint-Sacrement et adoration libre 20h00 environ, Complies, angelus du soir, repos

26 Le travail dans la vie monastique Les moines de Tibhirine vivent de leur travail agricole (leur domaine fait 12 hectares) : Frère Christophe était l'agriculteur du monastère et partait chaque matin au travail. En outre, Frère Amédée donnait des cours aux enfants du village et Frère Luc, tenait une consultation médicale dans le dispensaire du monastère. Les tâches les plus humbles sont les plus estimées, comme la cuisine, le ménage ou la lessive. La vie des moines reposait sur sept piliers évangéliques : célibat, prière, hospitalité, locaux (l'Abbaye), travail, église locale, entraide L'abbaye a enfin, selon la tradition monastique bénédictine, une hôtellerie qui accueillait les visiteurs désirant se ressourcer.

27 Relations avec le voisinage Les moines poursuivirent une réflexion et une démarche de réconciliation avec l'Islam, dans la lignée du Concile Vatican II concernant le dialogue interreligieux. Ce dialogue avait un sens concret (d'amour en actes et non en paroles) dans la mesure où Christian de Chergé trouvait stériles les débats d'ordre théologique. Ces rencontres se traduisaient donc par le partage d'un morceau de pain, d'un verre d'eau, des soucis quotidiens, partage des récoltes, puisque les parcelles de terrains étaient cultivées aussi par quatre ou cinq associés du village voisin, qui obtenaient ensuite la moitié du produit de la terre Les moines entretenaient de bonnes relations avec le voisinage. Ils participaient aux repas de fêtes musulmanes, comme la fin du ramadan. Les villageois eux, sassociaient aux grandes fêtes chrétiennes : un couscous (sans viande) réunissait bien souvent les moines et les habitants du village.

28 Ribât-el-Salâm Saint Paul, Épître aux Éphésiens, 4:3 « Supportez-vous les uns les autres dans la charité ; efforcez vous de conserver lunité de lesprit dans le lien de la paix » ou « Lien de la paix » fr.wikipedia.org/.../Assassinat_des_moines_de_Tibhirine

29 La terreur et langoisse qui samplifie de jours en jours va contraindre la communauté de Tibhirine à méditer sur leur présence et leur vocation envers Jésus dans une foi encore plus profonde. Trois motifs alors s'imposent à eux : - la conscience d'un appel intérieur. Être là parce que le Christ est là. « Dieu a tant aimé les Algériens qu'il leur a donné son Fils, son Eglise, chacun de nous » - la solidarité avec un peuple. Celui-ci ne peut partir, pris en tenaille entre deux violences. L'alliance avec ce peuple otage fait partie du voeux de stabilité lié à la vocation monastique -la communion avec une Eglise. Cette Eglise qu'ils aiment tant et qui les aime tant. Leur évêque, Mgr Teissier, n'a cessé de les visiter, de les encourager, tout en leur laissant l'entière liberté de leur choix. Cette - Eglise qui est algérienne et non pas française doit continuer son incarnation

30 Les moines de Tibhirine se sont offert en sacrifice, dans l'espoir quun jour enfin lAlgérie sera pacifiée, dans un dialogue constructif de croyants, dans un véritable culte qui plaît à Dieu. « La création dans les ténèbres Gémit vers toi, Dieu de bonté ; A son appel vient sur nos lèvres Un cri profond d'humanité. Obscurs témoins d'une espérance Qui tend vers toi leurs mains liées, Les prisonniers de la souffrance Dans l'ombre ont faim de liberté. Du plus lointain de la genèse, Nos corps s'en vont vers le tombeau ; Mais au creuset de la promesse, La mort se change en feu nouveau. L'Esprit d'amour emplit la terre Dans un élan mystérieux ; II crie en nous : Viens vers le Père ! Franchie la mort, tu verras Dieu. »

31 Demande de levée du secret défense sur les moines de Tibihirine La demande a été adressée à trois ministères Le 9 juillet, le président Nicolas Sarkozy s'est dit favorable à la levée du secret défense sur cette affaire. Ce n'est pas lui qui prendra formellement la décision mais le ministre de la Défense, après avis d'une commission consultative. Les autorités algériennes ont toujours désigné le groupe islamique armé (GIA), qui a revendiqué les assassinats, comme responsable du crime. Les sept moines français avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 dans leur monastère de Tibéhirine, situé près de Médéa, à 100 km d'Alger, dans les montagnes de l'Atlas. En mai, les médias algériens avaient fait état de la découverte de leurs dépouilles. François Buchwalter a dit au juge Trévidic avoir obtenu ses informations à l'époque d'un gradé algérien. Les moines auraient été tués par erreur lors d'un raid aérien sur des islamistes. L'ambassade de France avait ordonné un black-out sur ces informations, a ajouté le général sur procès-verbal.

32 Dans cette nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines de Notre - Dame- de - l'Atlas ont été enlevés par un groupe du GIA. Pendant des semaines, nous n'avons pas su s'ils étaient morts ou vivants. Le communiqué n° 43 du GIA, en date du 18 avril, explique la raison « théologique » de leur rapt : « Tout le monde sait que le moine qui se retire du monde pour se recueillir dans une cellule s'appelle chez les nazaréens un ermite. Le communiqué suivant, en date du 21 mai, annonce : « Nous avons tranché la gorge des sept moines. » La découverte de leurs corps près de Médéa, le 30 mai, confirmait l'acte ignoble. On retrouvera leurs têtes sur des pics plantés en terre. Égorgés, décapités, éparpillés, empalés

33 . de Tibhirine, là où ils ont planté des graines de foi, d'espérance et d'amour. Ne se voulaient-ils pas des jardiniers de l'espérance ?. Dans la chair de ses disciples exposés à la violence du monde, la suite du Christ devient imitation au maître. Aux yeux des chrétiens, les deux mois de séquestration ont fidèlement épousé le rythme de l'année liturgique. Passion- Mort-Résurrection-Pentecôte Les sept moines reposent désormais au « jardin »

34 Construction du monastère de Tibhirine les dates Douze moines de labbaye trappiste dAiguebelle (Drôme) sinstallent à Staouéli (ouest dAlger). Ils y resteront jusquen Des moines slovènes arrivent en Algérie. 7 mars Le monastère Notre-Dame de lAtlas, à Tibhirine, est fondé sous la responsabilité de labbaye dAiguebelle. Commencement des embêtements 24 décembre Des membres du GIA font une première visite au monastère cistercien de Tibhirine. 27 mars À 1 heure du matin, une vingtaine dhommes enlèvent sept moines : les Frères Christian de Chergé (59 ans, supérieur de la communauté), Luc Dochier (82 ans), Célestin Ringeard (62 ans), Michel Fleury (52 ans), Christophe Lebreton (45 ans, maître des novices), Paul Favre-Miville (57 ans) et Bruno Lemarchand (66 ans, supérieur de la communauté de Fès, au Maroc). Les Frères Amédée et Jean-Pierre échappent à cet enlèvement.

35 2 juin Obsèques des moines et du cardinal Duval (décédé quelques jours plus tôt) à Alger. Les dépouilles des moines seront enterrées à Tibhirine deux jours plus tard. Les moines survivants rejoignent la communauté de Fès, au Maroc, qui était jusque-là « lannexe » de Notre Dame de lAtlas. Janvier Lordre décide de créer deux communautés distinctes pour les deux pays : à Fès, le prieuré majeur Notre- Dame de lAtlas. À larchevêché dAlger, provisoirement, la communauté des cinq moines de Tibhirine. Pâques La communauté est autorisée à célébrer la Semaine sainte à Tibhirine. Début Les deux derniers moines trappistes de Tibhirine, Jean-Pierre et Amédée, quittent lAlgérie pour le Maroc. 18 avril Un communiqué signé du GIA revendique lenlèvement des moines. Le 21 mai, un nouveau communiqué annonce leur mort. 30 mai Les corps mutilés des moines sont retrouvés près de Médéa. Fin dun rêve au monastère de Tibhirine

36 Deux des religieux, les frères Jean- Pierre et Amédée, ont été « oubliés » par les assassins. Ils seront les seuls survivants. Les sept moines martyrs de Tibhirine Frère Jean-Pierre

37 Ce nest quun au revoir Mes frères

38 En 2011lEsprit souffle t-il encore à Notre Dame de lAtlas ? L'ancien chai du monastère a été transformé en chapelle par les moines. Plus petite que l'originale, elle convenait mieux à leurs besoins. Aujourd'hui encore on y célèbre la messe. Crédits photo : Le Figaro Magazine le père Jean-Marie Lassausse célèbre la messe dans la petite chapelle. C'est dans cette pièce que les moines priaient ensemble sept fois par jours Travail, silence et prière sont le quotidien des soeurs Agnès, Marie- Marthe et Lisbeth, qui, dès qu'elles le peuvent, viennent entretenir Notre- Dame-de-l'Atlas, patrimoine de l'Eglise

39 Musique : Ave Verum de Mozart « Je le déclare, vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très Haut, pourtant vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme les princes. » messager


Télécharger ppt "Entré au monastère de l'Atlas, à Tibhirine, Algérie, en 1969, mort prématurément assassiné à l'âge de 59 ans. Testament de P. Christian de Chergé Prieur."

Présentations similaires


Annonces Google