La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ejection-Accretion pour la formation stellaire S. Bontemps, L3AB Bordeaux, AIM Saclay.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ejection-Accretion pour la formation stellaire S. Bontemps, L3AB Bordeaux, AIM Saclay."— Transcription de la présentation:

1 Ejection-Accretion pour la formation stellaire S. Bontemps, L3AB Bordeaux, AIM Saclay

2 Rappels de formation stellaire … Nuages sombres et GMCs galactiques Champ UV, turbu- lence, B, … Nuages froids en effondrement protostellaire

3 Rappels de formation stellaire … Effondrement libre sur 20 ordres de grandeur en densité …

4 Les étoiles jeunes sont des étoiles à perte de masse (Herbig 1962) Objets HH … chocs déjection à grandes vitesses (Schwartz 1975) Flots moléculaires découverts par Kwan & Scoville (1976) dans OMC1 Flot de L1551-IRS5 par Snell, Loren & Plambeck (1980) Découverte des éjections protostellaires

5 L1551-IRS5 de faible luminosite: la pression de radiation est trop faible Relation entre éjection et accrétion par un disque

6 Omniprésence des éjections (90 % des proto-étoiles ont des flots; Bontemps et al. 96) Flots CO entrainés par jets (Stahler 1993; Masson & Chernin 1993; Raga et al. 1993) Revues classiques: Bally & Lada (1983); Lada (1985); Masson (1995); Bachiller (1996) Phénomène MHD impliquant rotation, B, accrétion et éjection (Blandford & Payne 1982; Pelletier & Pudritz 1992; etc…) Résumé simplifié depuis 1980 PdBI CO; Gueth et al.

7 Class 0 Class II Class I Class III 1 Ma 0,2 Ma 0,01 Ma 1 Ma 100 Ma ( ans) Proto-Etoiles Etoiles T Tauri Ejection et évolution protostellaire Adams, Lada, Shu (1987); André et al. (1994) Flots moléculaires Jets optiques

8 Bontemps et al. (1996) Class x L bol /c Class I 200 x L bol /c Class II TTauri Evolution énergetique F éjection (M sun.km/s/yr) M env+disque 50 x L bol /c

9 Stahler et al. (1993) Evolution morphologique Bontemps et al. (1996) Class 0 Class I Class II TTauri Evolution du taux daccrétion F éjection (M sun.km/s/yr) M env+disque M acc = M sun /yr. M acc = 2 x M sun /yr. Flots CO Jet optique

10 Effondrement libre sur 20 ordres de grandeur en densité … Champ magnétique Moment angulaire non nul

11 Phénomène MHD impliquant rotation, B, accrétion et éjection (Blandford & Payne 1982; Pelletier & Pudritz 1992; Shu et al. 1994; etc…) effondrement - Champ magnétique primordial est entrainé. -Taux de diffusion mal connu. - jusquà densité ~10 10 cm -3. Pelletier & Pudritz (1992)

12 Ejection magnéto-centrifuge … qui extrait le moment angulaire de la matière accrétante par lintermédiaire dun champ magnétique et la communique à la matière éjectée. Pelletier & Pudritz (1992) Shu et al. (1993) Champ magnétique primordialMagnétosphère de la proto-étoile Ejection dite de disqueShu X-celerator - Diffusion du champ trop grande. - Rotation de léjection - Ejection à toutes les échelles du disque ? - Problème de collimation de léjection. - Point particulier: le point X. - Statique.

13 Accrétion magnétosphérique, et accrétion-éjection de disque … plus variabilité et instabilité … Camenzind 1990 magnetospheric cavity hot spots accretion columns

14 Accrétion magnétosphérique, et accrétion-éjection de disque … plus variabilité et instabilité …


Télécharger ppt "Ejection-Accretion pour la formation stellaire S. Bontemps, L3AB Bordeaux, AIM Saclay."

Présentations similaires


Annonces Google