La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Problématique de la réussite en Licence des " Bacs Techno " et des " Bacs Pro " Un chantier dingénierie pédagogique Un projet de nature à réduire le déterminisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Problématique de la réussite en Licence des " Bacs Techno " et des " Bacs Pro " Un chantier dingénierie pédagogique Un projet de nature à réduire le déterminisme."— Transcription de la présentation:

1 Problématique de la réussite en Licence des " Bacs Techno " et des " Bacs Pro " Un chantier dingénierie pédagogique Un projet de nature à réduire le déterminisme social G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC1 ÉTAT DES LIEUX ET ALTERNATIVES UN PEU DHISTOIRE DU BACCALAURÉAT – LE "BAC TECHNO" ET LE "BAC PRO" QUELLES VOIES DE RÉUSSITE POUR LES "BACS TECHNO" ET LES "BACS PRO" ?

2 ÉTAT DES LIEUX ET ALTERNATIVES De louables tentatives pour remédier aux lacunes des Bacs T ou des Bacs P en Licence … à "maquette constante" En L1, des enseignements de mise à niveau préalable, de soutien, … en vue de majorer la réussite des Bacs T ou des Bacs P dans le parcours L1 – L2 – L3 formulé au départ en fonction du profil dun Bac Général (Bac G), Un étudiant Bac T réussirait parfois mieux en L3 (spécialisé) quen L1 (fondamental) ! Un faible impact de dispositifs en décalage avec le profil du Bac T ou P Létudiant Bac T ou P saperçoit quune bonne part de ses acquis restent en friche ne comprend pas le pourquoi des contenus présentés est vite submergé par la densité des fondamentaux devient ainsi démotivé malgré un dispositif conçu pour lui. G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC2

3 Échec … Abandon des Bacs T (et P) : « Ils nont pas leur place chez nous ! » Létudiant Bac T ou P se convainc que le cursus Licence nest pas fait pour lui Sorti de la Licence, il a du mal à retrouver une filière plus adaptée (Licence plus appliquée ou technologique, IUT ou STS). Échaudée par ces revers, lÉquipe pédagogique du L1 a tendance à considérer quil ne faut plus recruter de Bac T ou P vu leur parcours décevants en L1-L2. Le gâchis de léchec/abandon des Bac T et P fait débat. Ces revers amplifient le déterminisme social. Or, la France est en retard sur le taux de diplômés de lEnseignement supérieur (objectif 50% dune classe dâge, Loi de 2005). LUniversité ne peut borner son action à les dissuader de sinscrire. Les employeurs ont désormais tendance à embaucher dans de nombreux secteurs (branches) à partir de Bac + 3, voire de Bac + 5 … G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC3 ÉTAT DES LIEUX ET ALTERNATIVES

4 Dautres voies sont possibles, sappuyant sur acquis et profil des Bacs T. Cela requiert une prise de connaissance très précise du parcours antérieur. La présentation et la chronologie des contenus, prévues par les maquettes en fonction du Bac G, peuvent être revisitées pour les Bacs T, notamment pour : P Intégrer le profil des titulaires du Bac T (ou P) dans les données de départ Présenter les fondamentaux sur la durée, selon une approche objet concept Sappuyer sur une partie pratique majorée dès le début du cursus Inclure et faire fructifier les acquis technologiques des Bacs T (ou P) Miser sur linterdisciplinarité et sur une pédagogie de projet Amener ainsi les Bacs T à une qualification "L " dont le niveau ne soit pas moindre que celui des Bacs G, mais avec un profil pouvant être différent. G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC4 ÉTAT DES LIEUX ET ALTERNATIVES

5 ÉTAT DES LIEUX ET ALTERNATIVES Un cheminement courant en L Fondamentaux Savoirs spécialisés Un cheminement alternatif Objets – Situations – Savoir-faire Concepts G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC5 Un tel cheminement convient à un certain profil détudiants (Bac G surtout) mais peut en dérouter dautres qui ont un profil différent (Bac T et Bac P),

6 Repères historiques 1808 : création du baccalauréat (17/03/1808) 1821 : création d'un baccalauréat ès-sciences 1902 : le grade de bachelier confère les mêmes droits (nature, séries, …) 1953 : création de la série technique B - Technique et économique 1968 : création du baccalauréat technologique (Bac T) 1985 : création du baccalauréat professionnel (Bac P) 1993 : Les séries du Bac T : STI, STL, SMS et STT, remplacent F, G, H 2010 : Nouvelles séries du Bac T* : STI2S, STI2D, STL, STG, STAV, TMD, ST2DA. G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC6 * UN PEU DHISTOIRE DU BACCALAURÉAT – LE "BAC TECHNO" ET LE "BAC PRO"

7 Bac T : 4 domaines (1) STI2D : technologies mécaniques – électriques – thermiques, matière, énergie, informatique (2) STL ST2S STAV : chimie, biotechnologies, agronomie, santé et social (3) STG : gestion, comptabilité, communication, mercatique (4) STD2A TMD : arts, techniques et civilisations (histoire), design et techniques, arts plastiques, musique (aspects physiques), reproduction du son, dynamique de la danse. G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC7

8 Thématiques de la série du Bac "T " relevant du Tertiaire* 1968 : série G 3 spécialités G1-G2-G3 Techniques administratives Techniques quanti -tatives de gestion Techniques commerciales 1993 : Série STT 2010 : Série STG) 4 spécialités schéma ci-contre G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC8 * Peu de bacheliers T de série industrielle se présentent à une Licence de LLSH. Orientation en fonction de la 1 ère STG suivie : Séries du Bac "P" 80 séries sur un large éventail de métiers, branches, types dactivités (artisanat, industrie, services, arts, …). UN PEU DHISTOIRE DU BACCALAURÉAT – LE "BAC TECHNO" ET LE "BAC PRO"

9 Cf. Actes du Colloque de la CPU des Mai 2011 à Toulouse « Comment les universités vont-elles absorber ces étudiants, et surtout les amener à la réussite ? Il faudra compter sur ces profils pour remplir lobjectif de 50 % dune génération de ans diplômés de lenseignement supérieur (…). Les universités sont " condamnées à du zéro défaut " pour ces publics ». G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC9 La poursuite détudes des "Bacs Techno" et des "Bacs Pro" Les filières technologiques courtes IUT et STS pourraient certes accueillir plus de Bacs T, mais vu leurs capacités daccueil (nb. de postes de travail), elles ne pourraient aujourdhui accueillir les flux de tous les reçus au Bac T Ni des Bacs P projetant une poursuite détudes. Selon la Réforme du Lycée de 2010, la vocation du Bac T est désormais la poursuite détudes supérieures. Les UFR de lUniversité ont ainsi un rôle à jouer dans laccès et la réussite aux études des Bacs T, voire des Bacs P. UN PEU DHISTOIRE DU BACCALAURÉAT – LE "BAC TECHNO" ET LE "BAC PRO"

10 Un processus visant la mise en place dun parcours alternatif suppose : Un chantier de remaniement des UE & ÉCUEE du parcours canonique de la mention: Quoi présenter ? Quand (ordre) ? Comment (en partant des acquis des Bacs T) ? Chronologie, contenus et leur poids relatifs ; exercices et contrôles spécifiques. G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC10 Comment construire une trajectoire des acquis des Bac T jusquau seuil du L3 ? On peut compiler les données suivantes en vue de construire un Parcours alternatif : les programmes pédagogiques L3 et L1 - L2 du Cycle Licence de la mention choisie les programmes pédagogiques du Cycle menant au Bac T en lycée technologique la façon dont ces programmes du Lycée sont effectivement traités (Réforme de 2010) les moyens en intervenants, financement, matériels (plateaux techniques). les activités de proximité ayant un intérêt pour la formation (visites, stages, TP). les expériences d'autres cursus de spécialité comparable dans le Post-Bac. le souci de valoriser ce parcours à lopposé dune voie de relégation (intitulé, …) des Lycées Technologiques partenaires pouvant coopérer au projet de parcours,. QUELLES VOIES DE RÉUSSITE POUR LES "BACS TECHNO" ET LES "BACS PRO" ?

11 Les UFR de lUniversité ont ainsi un rôle à jouer dans la réussite en Licence des Bacs T G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC11 Quelles mentions pour une meilleure réussite des Bacs T ? De préférence, une mention la plus proche de la spécialité du Bac T du candidat, pouvant donner lieu à un parcours à caractère appliqué (voire technologique). Ou bien une nouvelle mention à dominante technologique. Par exemple : Série du Bac TSTI2DSTD2ASTL ST2S STAVSTGTMD Exemples de mentions de Licence Sciences pour l'Ingénieur Arts Appliqués Chimie-Biologie Biotechnologie Administration, Gestion, LÉA. Musique Danse La modalité du parcours alternatif sur L1-L2 (ou L1) peut aider un Bac T bien motivé à rejoindre L3 sans retard (on la vu dans les filières de DEUG ou DEUST à dominante appliquée ou technologique des années 90). Un Bac T moyen mettra peut-être 1 an de plus. QUELLES VOIES DE RÉUSSITE POUR LES "BACS TECHNO" ET LES "BACS PRO" ?

12 Les UFR de lUniversité ont aussi un rôle à jouer dans la réussite en Licence de Bacs P G. Lauton, Chargé dune mission à lUPEC12 Comment accueillir et faire réussir en Licence (Lic-Pro) des Bacs Pro ? CRITÈRE N° 1 : les orienter vers une mention existante ou nouvelle, à dominante technologique type "DEUST", très proche de la spécialité X du Bac P du candidat CRITÈRE N° 2 : recenser les acquis des Bacs P, envisager un parcours alternatif couvrant L1 – L2 sur une durée à préciser selon le bilan de compétences. CRITÈRE N° 3 : coproduire le parcours avec un Lycée Pro préparant à la Série X. Série du Bac P Maintenance Industrielle Métiers dArt Bio-industries de transformation Secrétariat Travaux Publics Exemples de mentions L / LPro Maintenance industrielle, … Métiers dArts, … Biotechnologies …Secrétariat, … Travaux Publics, … La modalité du parcours alternatif Bac P Licence Pro ou Licence Technologique peut offrir à un Bac P très motivé une voie de réussite. Certains poursuivent alors en M. Un Bac P ne peut réussir sans une aide massive dans une mention généraliste. QUELLES VOIES DE RÉUSSITE POUR LES "BACS TECHNO" ET LES "BACS PRO" ?


Télécharger ppt "Problématique de la réussite en Licence des " Bacs Techno " et des " Bacs Pro " Un chantier dingénierie pédagogique Un projet de nature à réduire le déterminisme."

Présentations similaires


Annonces Google