La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mesure de la température du Plasma de Quarks et de Gluons Au RHIC avec lexpérience PHENIX 1.Plasma de Quarks et de Gluons 2.Smoking guns 3.Température.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mesure de la température du Plasma de Quarks et de Gluons Au RHIC avec lexpérience PHENIX 1.Plasma de Quarks et de Gluons 2.Smoking guns 3.Température."— Transcription de la présentation:

1 Mesure de la température du Plasma de Quarks et de Gluons Au RHIC avec lexpérience PHENIX 1.Plasma de Quarks et de Gluons 2.Smoking guns 3.Température Frédéric Fleuret - LLR1CSNSM

2 Plasma de Quarks et de Gluons Déconfinement Collisions dions lourds Centralité Frédéric Fleuret - LLR2CSNSM

3 Plasma de Quarks et de Gluons Le déconfinement – Prédiction : à une densité (température) suffisamment élevée, une transition de phase devrait apparaître. – QCD sur réseau : Frédéric Fleuret - LLR3 F. Karsch et al. hep/lat T c ~ 170 MeV Gaz de pions N d.o.f = 3 PQG N d.o.f = 37 (2 saveurs) CSNSM

4 Plasma de Quarks et de Gluons Le diagramme de phase Frédéric Fleuret - LLR4 RX J Effondrement détoile Grande densité de matière (5 à 10 fois la densité nucléaire standard) Matière confinée plasma haute temperature (10 12 K) s. : Plasma matière confinée Big Bang Cœur des étoiles à neutron CSNSM

5 Plasma de Quarks et de Gluons Expérimentalement : collisions dions lourds – Gros noyaux volume + thermalisation – Grande énergie densité critique Frédéric Fleuret - LLR5 t ~ 10 fm/c Collision dions T=0 MeV = 0.15 GeV/fm 3 Gaz de hadrons T ~ 140 MeV ~ 0.05 GeV/fm 3 Hadronisation T ~ 170 MeV ~ 1 GeV/fm3 P Q G T ~ 300 MeV ~ 5 GeV/fm 3 Phase de formation t~0.1 fm/c CSNSM

6 Plasma de Quarks et de Gluons Expérimentalement : collisions dions lourds Frédéric Fleuret - LLR6 BNL - AGS 4 GeV CERN - SPS 20 GeV BNL - RHIC 200 GeVCERN - LHC 5.5 TeV Expériences Cibles fixes Expériences collisionneurs CSNSM

7 Le RHIC CampagneEspècesÉnergie (GeV) Luminosité intégrée (Phenix) 2000/2001Au+Au130 1,0 b /2002Au+Au p+p ,0 b -1 0,15 pb /2003 d+Au p+p 200 2,74 nb -1 0,35 pb /2004 Au+Au b -1 9 b /2005 Cu+Cu p+p nb -1 0,19 nb -1 2,70 b -1 3,80 pb /2006 p+p ,7 pb -1 0,1 pb /2007 Au+Au b /2008 d+Au p+p nb -1 5,2 pb /2009 p+p ,6 pb pb /2010 Au+Au ,7 1,3 nb -1 0,11 nb b -1 0,26 b -1 Deux programmes de recherche Plasma de Quarks et de Gluons : ions lourds jusquà s = 200 GeV Structure en spin du nucléon : protons polarisés jusquà s = 500 GeV p+p la référence d+Au étude des effets froids (shadowing, saturation,…) Au+Au étude des effets chauds (QGP) 7 Frédéric Fleuret - LLR CSNSM

8 PHENIX & STAR PHENIX – Central rapidity |y|<0.35 Tracking (DC, PC) EM calorimeter TOF RICH – Muon spectrometers 1.2<|y|<2.2 – Measures everything 8 STAR – Large TPC – Silicon vertex tracker – EM calorimeter – Time of flight – Track ~2000 charged particles in | |<1 Frédéric Fleuret - LLR CSNSM

9 Centralité Principe – N part = nombre de nucléons participant – N coll = nombre de collisions nucléon-nucléon Frédéric Fleuret - LLR9 b Nombre de Collisions Participants Spectateurs Au+Au N part N coll 2.8 ± ± ,5 ± 0,3 422 ± ± 16 7,1 ± 0, ± ± 19 2,3 ± 0,9 N coll N part b (fm) centrality 0-5% 20-25% 90-95% Petit paramètre dimpact b Grand paramètre dimpact CSNSM

10 Centralité Mesure Frédéric Fleuret - LLR10 Beam Beam Counter (z=±1.5 m) Zero Degree Calorimeter (z=±20m) Cent.b (fm)N part N coll 0-5%2.3 ± ± ± % 7.1 ± ± ± % 14.5 ± ± ± 2.2 central Semi-central périphérique centralpériphérique CSNSM

11 Densité dénergie Frédéric Fleuret - LLR11 Phys. Rev. C71: (2005) CSNSM

12 Smoking guns Au SPS : suppression du J/ Au RHIC : le liquide parfait Frédéric Fleuret - LLR12CSNSM

13 Au SPS : suppression du J/ Frédéric Fleuret - LLR13 Press release 10 février 2000 Smoking guns CSNSM

14 Suppression du J/ au RHIC Frédéric Fleuret - LLR14 Suppression similaire à même rapidité Interprétation difficile encore aujourdhui. Plusieurs possibilités : - Recombinaison - Suppression séquentielle - Contribution des effets froids Intérêt de mesurer les quarkonia au LHC Rapport de modification nucléaire si pas deffets nucléaires, R AA = 1 Smoking guns CSNSM

15 Au RHIC : le liquide parfait – Jet quenching (opacité) – Flot elliptique (collectivité) Frédéric Fleuret - LLR15 Press release 18 avril 2005 Smoking guns CSNSM

16 Au RHIC : jet quenching Frédéric Fleuret - LLR16 medium-induced radiation (Phys.Rev.Lett.91:072304,2003) p+p p T trig > 4 GeV/c 2 GeV/c

4 GeV/c 2 GeV/c

4 GeV/c 0.2 GeV/c


17 Smoking guns Au RHIC : jet quenching Frédéric Fleuret - LLR17 Très forte suppression Milieu très opaque plus opaque quun gaz un liquide p + p 0 Central Au + Au 0 Rapport de modification nucléaire Pas deffets nucléaires R AA = 1 CSNSM

18 Smoking guns Au RHIC : flot elliptique Frédéric Fleuret - LLR18 x y z Dans un milieu fortement interagissant (thermalisé) Anisotropie spatiale anisotropie impulsionnelle (gradient de pression plus important dans le plan de réaction) pxpx pypy y x V2>0 flot dans le plan de réaction V2<0 flot hors du plan de réaction Phys. Rev. Lett. 98, (2007) CSNSM

19 Smoking guns Au RHIC : flot elliptique Frédéric Fleuret - LLR19 Phys. Rev. Lett. 98, (2007) V 2 des hadronsV 2 des quarks de valence Phys. Rev. Lett. 98, (2007) mouvement collectif Comportement universel des partons CSNSM v 2 v 2 /n q p T p T /n q KE T KE T /n q n q = nombre de quarks de valence Comportement similaire des hadrons

20 Résumé Au SPS : Au RHIC : Au RHIC : température ? Frédéric Fleuret - LLR20 Données reproduites par modèles hydrodynamiques (zéro viscosité) + cascade hadronique CSNSM

21 Température Mesure des photons thermiques Mesure des photons virtuels Frédéric Fleuret - LLR21CSNSM

22 Température Perfect liquid hot enough to be quark soup Frédéric Fleuret - LLR22 Hydro fits T ini ~ 300 – 600 MeV (k B ~ eV K -1 ) T ~ 4 – K 170 MeV Perfect liquid 300 MeV600 MeV free Gas ? (Phys.Rev.Lett.104:132301,2010) Press release Février 2010 CSNSM

23 Température Comment mesurer la température ? – En mesurant les photons Émission de radiation thermique La température peut être mesurée avec les spectres démission Frédéric Fleuret - LLR23 time hard parton scattering Au Hadron Gas freeze-out quark-gluon plasma Space Time expansion pK Hard parton scattering High pT photons (> 6 GeV) QGP photons Low pT photons (1 – 3 GeV) Hadron gas photons Very low pT photons (<2 GeV) Mesurer les photons En p+p : obtenir la référence En d+Au : effets froids En Au+Au : obtenir la température CSNSM

24 Mesurer les photons High p T photons (p T >6 GeV) : non thermal – Initial parton-parton scattering: as in p+p – not affected by Hot and Dense Matter test the theoretical description of A+A collisions with pQCD Low p T photons (p T < 3 GeV) : thermal – Come from the thermalized medium – Carry information about the initial temperature of the Quark Gluon Plasma – Thermal photons are created in the QGP as well as in the hadron gas over the entire lifetime of these phases test hydro models Low and intermediate p T (up to 6 GeV) – Interaction of the quarks and gluons from the hard scattering processes with the QGP – q hard + g QGP q + g – g get a large fraction of the momentum of q hard Frédéric Fleuret - LLR24 Dans les collisions A+A CSNSM

25 Collisions p+p – Direct photons Compton scattering – q + g q + qq annihilation – q + q g + Bremsstrahlung (intial state) – Fragmentation photons Brem. From final state partons – Final state hadron decay (background) 0,, K 0,… + Frédéric Fleuret - LLR25 PRL98, (2007) Measured p+p yield compatible with NLO pQCD calculations p+p 200 GeV Photons directs : la référence CSNSM

26 La mesure Frédéric Fleuret - LLR26 thermal direct photons are measured as « excess » above hadron decay photons From Monte Carlo : take a parametrization of measured 0 as input and propagate the particles through detectors background photons = remaining photons (from 0 ) after all cuts background photons 0 from MC Direct photons candidates : obtained after rejecting photons pairs falling within 110

27 Mesure alternative Les photons virtuels « quasi réels » Frédéric Fleuret - LLR27 e+e+ e-e- les sources de photons réels devraient aussi pouvoir émettre des photons virtuels à m 0, la production des photons virtuels est la même que celle des photons réels la production des photons réels peut être mésurée à partir des photons virtuels qui sont observés à basse masse en e + e - le BdF provenant des désintégrations de hadrons peut être fortement réduit. meilleure résolution en énergie, identification, … CSNSM

28 Mesure alternative Les photons virtuels « quasi réels » Frédéric Fleuret - LLR28 e+e+ e-e- Source of real photon should also be able to emit virtual photon LMR I (Low Mass Region I) (M ee /p T 0) p T ee >> M ee « quasi real » photons (See arXiv : (appendix B) for more details) J/ DD S(m ee,p T ) = dN * (m ee )/dN S = process (direct, 0,, …)dependent factor Hadron dalitz decay : S h (m ee )=0 for m ee >m h Direct photon : S (m ee ) 1 when m ee /p T 0 (m ee <


29 Mesure des « quasi réels » Mesurer les paires délectrons Frédéric Fleuret - LLR29 r = fraction of direct photons = direct/inclusive Remove (dalitz) 0 e + e - M ee > 135 MeV/c² Look at 100

30 Mesure des « quasi réels » Comparaison Au+Au et d+Au Frédéric Fleuret - LLR30 Fraction de photons directs : -r AuAu = ± r dAu = ± Au+Aud+Au r AuAu ~ 10 x r dAu CSNSM

31 Fraction de photons directs En fonction de p T Frédéric Fleuret - LLR31 Several pT bins: 1.0 < p T < 1.5 GeV/c 1.5 < p T < 2.0 GeV/c 2.0 < p T < 2.5 GeV/c 2.5 < p T < 3.0 GeV/c 3.0 < p T < 4.0 GeV/c 4.0 < p T < 5.0 GeV/c p+p consistent with NLO pQCD d+Au : small excess above NLO pQCD Au+Au : large excess above NLO pQCD NLO pQCD calculations ×T AuAu T AA = glauber nuclear overlap function NLO pQCD calculations ×T dAu p+pd+AuAu+Au CSNSM

32 Spectre des photons directs Détermination du spectre Frédéric Fleuret - LLR32 Fraction de photons directs Measured e+e- yield for m ee < 30 MeV/c² Photon yield from normalized cocktail for m ee < 30 MeV/c² Normalized cocktail e+e- yield For m ee < 30 MeV/c² to take S (the process dependent factor) into account CSNSM

33 Spectre des photons directs Comparaisons p+p, d+Au, Au+Au Frédéric Fleuret - LLR33 p+p : compatible with NLO pQCD calculation d+Au : Hint of an enhancement, probably due to a nuclear effect Au+Au : excess at low p T thermal photons Au+Aud+Aup+p CSNSM

34 Spectre des photons directs Détermination de la température Frédéric Fleuret - LLR34 Direct (real) photons in p+p Phys. Rev. Lett. 98, (2007) NLO pQCD calculations Modified Power Law Fit on p+p MPL Fit on p+p × T AA Au+Au Min bias central mid Exponential + MPLF on p+p × T AA p+p Fit = exponential + (MPLF×T AA ) = + (MPLF×T AA ) T = 221 ±19±19 MeV (arXiv: ) Direct (real) photons in Au+Au Phys. Rev. Lett. 94, (2005) CentdN/dy (pT>1GeV) Slope (MeV) 0-20%1.50±0.23± ±19± %0.65±0.08± ±18±16 MinBias0.49±0.05± ±14±19 Phys. Rev. Lett. 104, (2010) CSNSM

35 Températures Modèles hydrodynamiques Frédéric Fleuret - LLR35 From hydro models 300 MeV< T ini < 600 MeV 0.17 fm < 0 < 0.6 T C from Lattice QCD ~ 170 MeV T AuAu (fit) ~ 220 MeV 170 MeV Perfect liquid 300 MeV600 MeV CSNSM

36 Conclusion Au RHIC – Résultats : liquide parfait Jet quenching opacité Flot elliptique collectivité Température 300 à 600 MeV – Futur (à partir de 2011) Installation dun détecteur de vertex Accès à la physique des saveurs lourdes (open charm, open beauty) Au LHC – Pb+Pb à 5,5 TeV CSNSMFrédéric Fleuret - LLR36


Télécharger ppt "Mesure de la température du Plasma de Quarks et de Gluons Au RHIC avec lexpérience PHENIX 1.Plasma de Quarks et de Gluons 2.Smoking guns 3.Température."

Présentations similaires


Annonces Google