La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel AH ! La belle histoire que celle de Saint Martin ! Saint Martin est fêté le 11 novembre (funérailles en 397) et le 4 juillet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel AH ! La belle histoire que celle de Saint Martin ! Saint Martin est fêté le 11 novembre (funérailles en 397) et le 4 juillet."— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 AH ! La belle histoire que celle de Saint Martin ! Saint Martin est fêté le 11 novembre (funérailles en 397) et le 4 juillet (consécration épiscopale en 371), cette fête du jour de la Saint Martin (en été) est appelée Saint Martin le bouillant ou Saint Martin d'été.

4 Saint Martin de Tours, aussi nommé Martin le Miséricordieux (né à Sabaria [ou Savaria] de Pannonie, aujourd'hui Szombathely dans lactuelle Hongrie, en 316 ou 317, mort à Candes le 8 novembre 397), est un des principaux saints de la chrétienté. Saint Martin est le patron de plusieurs lieux : Tours, Buenos Aires, Mayence, Utrecht et Lucques, Martina Franca

5 Son père, dont la famille est originaire de Pavie en Italie du nord, était tribun militaire de l'Empire romain, c'est-à-dire un officier supérieur chargé de lad- ministration de larmée, et ce nest probablement pas un hasard si le nom de Martin signifie "voué à Mars", Mars étant le dieu de la guerre à Rome. Quoi quil en soit, vers lâge de 10 ans, lenfant veut se convertir au christianisme et il se sent attiré par le service du Christ.

6 En tant que fils de magistrat militaire, Martin suit son père au gré des affectations de garnison Ce père est irrité de voir son fils tourné vers une foi nouvelle : alors que l'âge légal de lenrôlement est de 17 ans, il force son fils de 15 ans à entrer dans larmée. Il est probable que Martin ne sest laissé convaincre que pour ne pas nuire à la position sociale de ses parents tant sa vocation chrétienne est puissante. Ce nest pas en simple soldat que Martin entre dans larmée romaine : en tant que fils de vétéran, il a le grade de circitor avec une double solde ; le rôle du circitor est celui de mener la ronde de nuit et dinspecter les postes de garde et la surveillance de nuit de la garnison. Il possède alors un esclave, mais selon ses hagiographes, il le traite comme son propre frère. Affecté en Gaule, peut-être pour sa connaissance du gaulois, cest lors dune de ces rondes de nuit quun soir dhiver 338 à Amiens il partage son manteau avec un déshérité transi de froid car il na déjà plus de solde après avoir généreusement distribué son argent.

7 Il tranche son manteau ou tout du moins la doublure de sa pelisse pour en couvrir le mendiant ; et la nuit suivante le Christ lui apparaît en songe vêtu de ce même pan de manteau. Il a alors 18 ans. Le reste de son manteau, appelé "cape" sera placé plus tard, à la vénération des fidèles, dans une pièce dont le nom est à l'origine du mot : chapelle (cappella en italien, chapel en anglais, Kapelle en allemand)

8 Il faut savoir que le soldat romain (ou peut-être seulement l'officier ?) payait de ses deniers la moitié de son uniforme, l'autre moitié étant à la charge de l'Empire. Martin ne pouvait donc donner que la moitié de son manteau…

9 La Gaule est envahie par une tribu barbare, les Alamans, mais les convictions religieuses de Martin lui interdisent de verser le sang et il refuse de se battre. Pour prouver quil nest pas un lâche et quil croit à la providence et à la protec- tion divine, il propose de servir de bouclier humain. Il est enchaîné et exposé à lennemi mais, pour une raison inexpliquée, les Barbares demandent la paix.

10 En 356, ayant pu quitter larmée il se rend à Poitiers pour rejoindre Hilaire, évê- que de la ville depuis 350. Hilaire a le même âge que lui et appartient comme lui à laristocratie, mais il a embrassé la foi chrétienne tardivement, et est moins tourné vers la mortification et plus intellectuel ; lhomme lui a plu cependant et il a donc décidé de se joindre à lui.

11 Alors âgé de 44 après de nombreuses vicissitudes, il sinstalle sur un domaine gallo-romain qu'Hilaire lui indique près de Poitiers. Martin y crée un petit ermi- tage, que la tradition situe à 8 km de la ville : labbaye de Ligugé où il est rejoint par des disciples. Il crée ici la première communauté de moines sise en Gaule. Ce premier monastère est le lieu de lactivité dévangélisation de saint Martin pen- dant dix ans. Il accomplit ses premiers miracles et se fait ainsi reconnaître par le petit peuple comme un saint homme.

12 Tout ce monde voyage à travers les campagnes à pied, à dos dâne et par la Loire ; car Martin est toujours escorté de ses moines et disciples, sans doute en grande partie pour des raisons de sécurité car il ne manque pas de voyager très loin de Tours. Ailleurs lautorité de lévêque est limitée à lenceinte de la cité, avec Martin elle sort des murs et pénètre profondément à lintérieur des terres. Martin semble avoir largement sillonné le territoire de la Gaule ; là où il na pas pu aller, il a envoyé ses moines. Un jour, voyant des oiseaux pêcheurs se disputer des poissons, il explique à ses disciples que les démons se disputent de la même manière les âmes des chrétiens. Et les oiseaux prirent ainsi le nom de l'évêque ; ce sont les martins-pêcheurs. Il est évêque de Tours depuis le 4 juillet 371, mais continue à sillonner les campagnes avec ses disciples.

13 Au soir de sa vie, sa présence est requise pour réconcilier des clercs à Candes sur Loire, à l'ouest de Tours ; l'urgence de l'unité de l'Église fait que malgré sa vieillesse, il décide de s'y rendre. Son intervention est couronnée de succès, mais le lendemain, épuisé par cette vie de soldat du Christ, Martin meurt à Candes, à la fin de lautomne, le 8 novembre 397, il avait 81 ans.

14 Au moment de sa mort, des moines de Liguré et de Candes étaient pré- sents ; les deux congrégations (fondées par lui) revendiquaient la dé- pouille de Martin. Dans la nuit, déjouant la vigilance des Poitevins, les tourangeaux firent passer le corps par une fenêtre de l'Oratoire pour lui faire remonter le cours de la Loire jusqu'à Tours.

15 On raconte que les Tourangeaux embarquèrent la dépouille du Saint Évêque dans la lumière et les chants. Tout au long de la remontée de la Loire du bateau funéraire, et plus particulièrement au lieu dit depuis "Le port d'Ablevois (Alba via = la Voie Blanche) les buissons des rives se couvrirent de fleurs blanches, malgré la saison tardive.

16 Arrivés à Tours, le 11 novembre, ils furent accueillis par des milliers de Tou- rangeaux, et le saint Evêque fut alors enterré dans le cimetière chrétien.

17 L'expression l'été de la Saint-Martin" employée au XVII° siècle par Madame de Sévigné s'appuis sur la légende du refleurissement des bords de Loire, un renouveau du printemps à l'entrée de l'hiver. À cette époque de l'année, tou- chée par les vents de sud-ouest, la France bénéficie souvent d'un redoux dans les jours qui suivent la Saint-Martin…

18 Quelle est la part de la légende, quelle est la part de l'histoire ? Chose certaine, Saint Martin fut l'évangélisateur du peuple de France, le premier à porter la foi chez les petits, alors que seules les villes épiscopales bénéficiaient d'une évangélisation. À ce titre, il mérite toute notre reconnaissance et notre dévotion !

19 Photos d'origines diverses, reprises dans PhotoFiltre Renseignements abondamment puisés sur divers sites d'Internet. Musique : Chopin : Nocture n° 2 Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel AH ! La belle histoire que celle de Saint Martin ! Saint Martin est fêté le 11 novembre (funérailles en 397) et le 4 juillet."

Présentations similaires


Annonces Google