La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 1 GRIF-Tier2 Î le de France Bas é sur une pr é sentation de J-P MEYER (CEA/Dapnia)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 1 GRIF-Tier2 Î le de France Bas é sur une pr é sentation de J-P MEYER (CEA/Dapnia)"— Transcription de la présentation:

1 30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 1 GRIF-Tier2 Î le de France Bas é sur une pr é sentation de J-P MEYER (CEA/Dapnia)

2 30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 2 Architecture déclenchement, lecture et calcul de CMS Mat é riel sp é cifique Mat é riel sp é cifique et commercial Ferme de calculateurs en ligne 100 KHz ~150 Hz Grille de calcul Tier0, Tier1, Tier2 … pour la reconstruction, la simulation et lanalyse

3 30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 3 Le calcul de CMS: mod è le à la « LHC Computing Grid (LCG) » 8 Total: evts /an Monte-Carlo : Production totale + premi è re reconstruction: evts/an Production «privée» totale + première reconstruction: evts/an Analyse

4 30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 4 Le Tier-2 «canonique» de CMS LCG TDR-001 CERN-LHCC ~1/25 des ressources nécessaires pour lanalyse/Monte-Carlo de CMS

5 May 15, 025 Le projet GRIF Le projet GRIF (Grille de Recherche dÎle de France) Buts: - Mettre en place une ressource danalyse et de simulation en région Île de France. 80% LCG (Tier2) + 20% EGEE et Local - Favoriser lacquisition et la pérennisation du savoir faire dune grille de production pour lensembles des communautés scientifiques de la région (BioMed, ESR, EGEODE,…) - Attirer de nouveaux partenaires de la région: laboratoires, universités, écoles et industries Certains participent déjà à EGEE et EGEE2 comme par exemples: CGG, ECP, LRI (P11), IPSL (P6),… - champs dapplications actuels: Physique des Particules, Biomédical, Physique théorique, Radio chimie, Sciences de la Terre et Astrophysique

6 May 15, 026 LPNHE 5 laboratoires de la région Ile de France: Mais aussi 3 universités et une école Les partenaires de GRIF: Nécessite de créer un GIS (rédaction en cours)

7 May 15, 027 Structure du projet GRIF Représentant LCG-France et LCG-World (J-P Meyer) Comité de Pilotage scientifique (J-P Meyer) Comité de Pilotage technique (M. Jouvin) PartenairesReprésentant techniqueReprésentant scientifique DAPNIAP. MicoutJ.-P. Meyer IPNOC. DiarraC. Suire/H. Harroch LALM. JouvinC. Loomis/G. Wormser LLRP. Mora de FreitasC. Charlot/P. Busson LPNHEL. MartinF. Derue

8 May 15, 028 Le Réseau RENATER en IdF CEA Saclay LLR 0,1G

9 May 15, 029 Objectifs du projet GRIF Année Total CPU (ksi2k*) Total Disque (TB**) Début EGEE Début GRIF Phase prototype Phase de démarrage du LHC (*) 1 ksi2k = 1000 specInt 2000 = 1 P4 à 3GHz (**) 1TB = 1000 Go Ces besoins sont dictés par la création dun centre Tier-2 LCG, les besoins propres des laboratoires et notre participation au projet EGEE.

10 May 15, 0210 Etat actuel du projet (1/2) - Démarrage de GRIF en mars 2005 avec 3 partenaires (DAPNIA,LAL et LPNHE) Deux nœuds existants (LAL et DAPNIA) - Septembre 2005 le LLR et LIPNO nous rejoignent. - Demandes de budget et achats de matériels fin 2005 dans tous les laboratoires. 3 nœuds en production (DAPNIA, LAL, LPNHE) 2 nœuds en installation (IPNO et LLR) 100 CPU et 36 TB en production 35 CPU et 14 TB en installation (budget 2005) - Equipe technique: ~ 8FTE répartis sur les 5 labo. Cest encore insuffisant EGEE2 (2 à 3 FTE)

11 May 15, 0211 De nouveaux contacts ont été pris avec: - SHFJ (CEA) et NeuroSpin - DRFC (fusion à Cadarache EGEE2) - Laboratoire dembryologie de lécole polytechnique - P11 initiative GridCampus - partenariat LRI – LAL pour étudier les SE - programme inter disciplinaire au CNRS pour créer une Grille nationale il faut un nœud en IdF. Le potentiel en Région Ile de France est simplement énorme… et presque tout reste à faire…: - laboratoires - universités - industrie Etat actuel du projet (2/2)

12 May 15, 0212 Plan de d é ploiement (1/2) ~30% ~28,5% ~17,5% DAPNIACPUDisk LALCPUDisk LPNHECPUDisk Fraction ressources

13 May 15, 0213 Plan de d é ploiement (2/2) ~10% ~14% Fraction ressources LLRCPUDisk , IPNOCPUDisk Répartition entre Atlas (55%), CMS (25%), Alice (10%), LHCb (10%) de la fraction purement LHC

14 30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 14 Partie CMS du GRIF

15 May 15, 0215 Les aspects financiers AnnéeF. P. (k) SESAME (k) TOTAL (k) Intégrale (k) Balance (k) Proto Démar. LHC Prototype = 0,7 M ( ) Demande déposée en 2006 pour couvrir la partie 2007 et 2008 du projet GRIF. Sur cette période: fond propre = 1,2 M Aide SESAME = 1,1 M Il faut rajouter les frais de fonctionnement et dinfrastructure qui ne sont pas encore estimés pour chaque partenaire.

16 May 15, 0216 Les points essentiels du projet (1/2) Le projet GRIF permet à la région de sapproprier le savoir faire des grilles de calcul modèle économique très séduisant (mutualisation des moyens) favorise fortement linterdisciplinarité: Physique des Particules, Biomédical, Physique théorique, Radio chimie, Sciences de la Terre, Astrophysique et bientôt lembryologie,… propose des infrastructures et une équipe technique déjà constituée accueil de nouveaux partenaires facilité! Ex: le laboratoire dembryologie de lécole polytechnique besoin de stockage 50 GB par jour et par microscope. puis analyse des images (identification de type de cellules, comparaison dimages,…)

17 May 15, 0217 Les points essentiels du projet (2/2) Avec GRIF les partenaires industriels intéressés peuvent tester la grille et leurs applications immédiatement. La Grille offre une flexibilité extrême: Il est facile de rajouter des nouveaux nœuds pour les partenaire plus important désirant acquérir la compétence. On peut aussi facilement héberger des ressources de calcul ou de stockage pour une communauté nayant pas ses propres infrastructures.

18 30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 18 Conclusions Le mod è le de calcul de CMS repose sur l existence de 7-8 Tier-1 et d environ 25 Tier-2 dont le rôle principal est de permettre d effectuer de l analyse et de la g é n é ration d é v é nements de Monte-Carlo Devant le dynamisme des laboratoires am é ricains et italiens de CMS qui mettent en place des ressources d analyse et de production d é v é nements Monte-Carlo tr è s importantes (7 Tier-2 USA, un gros Tier-2 f é d é ral en Italie) une seule r é ponse est possible pour les laboratoires fran ç ais: mettre en place un ou plusieurs Tier-2 L opportunit é de mettre en place un Tier-2 f é d é ral en Î le de France (GRIF) permet au LLR de jouer un rôle important avec la perspective de construire un second Tier-2 pour CMS en Î le de France en sus de l Analysis Facility du CCIN2P3 Le support de l IN2P3/Dapnia au fonctionnement des futurs Tier-2 hors AF de Lyon apr è s 2009 est indispensable pour en assurer la p é rennit é


Télécharger ppt "30 mars 2006Ph. BUSSON LLR Ecole polytechnique, Palaiseau 1 GRIF-Tier2 Î le de France Bas é sur une pr é sentation de J-P MEYER (CEA/Dapnia)"

Présentations similaires


Annonces Google