La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Société civile et politiques de développement. De la Révolution Associative Globale à la Co- Governance Gautier PIROTTE Chargé de Recherches FNRS - Maître.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Société civile et politiques de développement. De la Révolution Associative Globale à la Co- Governance Gautier PIROTTE Chargé de Recherches FNRS - Maître."— Transcription de la présentation:

1 Société civile et politiques de développement. De la Révolution Associative Globale à la Co- Governance Gautier PIROTTE Chargé de Recherches FNRS - Maître de Conférences ULg

2 Rappels : Questions Quest-ce que la société civile? Qui en fait partie ou non? Conceptions Dimensions Succès universel mais : Peut-on parler de sociétés civiles en dehors des sociétés occidentales? Exemple africain. Société civile et politiques de développement. Quelle plus value pour le concept de société civile?

3 Déclin civiliste après la Seconde Guerre mondiale Etatisme : Etat Providence au Nord, Etat modernisateur au Sud et à lEst Déclin relatif des conceptions « Tiers Secteur » et « contre-pouvoir » Domination du marxisme dans les sciences sociales Désintérêt pour le concept de société civile

4 Regain civiliste fin XX e siècle Contexte : fin de la Guerre froide, remise en cause de lEtat-Providence, déclin du marxisme. Concentration des griefs envers lEtat (à gauche comme à droite, au Sud comme au Nord) Valorisation dacteurs alternatifs et associatifs (par ex. ASBL, ONG) Idée universelle de société civile Idée dune société civile universelle

5 Vases communicants : Moins dEtat = Plus de Société civile Dissidence au communisme (70s & 80s). V. Havel (« Le réveil de la société civile ») Multiplication des associations « civiques » LEtat est la cible des néo-développeurs et des Nouveaux Mouvements Sociaux

6 Regain civiliste : « Boom » associatif 80s – 90s Au Nord : Croissance du nombre dONG de développement (OCDE) 1980 : : Insertion dans le Complexe Développeur 6% projets BM entre % projets BM en % projets BM après 1995 Nord + Sud 90s : « Révolution Associative Globale »

7 Fin de la Guerre Froide Expansion planétaire des ONG-I (ex. Ex pays de lEst) Explosion du nombre dONG locales // réformes politiques, économiques et sociales (Afrique, Asie, Amérique latine, Europe de lEst). Causes Planétaires, Risques Planétaires, «Bien publics mondiaux » Vers une société civile mondiale?

8 Société civile globalisée : deux pôles « Pôle ONG » : basé sur le fourmillement associatif local sous format ONG et lextension planétaire des ONG-I. « Pôle altermondialiste » : basé sur les mobilisations ± formalisées de contestations aux effets présentés comme néfastes de la mondialisation économique. Lun et lautre sinscrivent pour partie dans la poursuite du vieux rêve solidariste et pacifiste du XIX e interrompu par deux Guerres mondiales et la Guerre froide.

9 Société civile universelle? Oui. Universalisme prescriptif (D. Lewis) Emergence naturelle dune société civile comme indicateur de la transition démocratique et de lavènement dune économie marchande. Modèle unique de développement.

10 Société civile universelle? Non. Exceptionnalisme occidental (D. Lewis). Emergence de la société civile propre à lavènement de la modernité politique (démocratie) et économique (marché) en occident. Impossible société civile africaine (M.Haubert, P. Chabal & J.P. Dalloz, B. Baide, J.F. Bayart…) : Projet dEtat intégral + Etat rhizome pas démergence de l « individu-citoyen » en Afrique.

11 Société civile universelle? En projet. « Quelque chose » se crée, un espace composé : dacteurs regroupés de manière +/- formelle Défendant des causes, des valeurs, des idées, des projets Au sein despaces publics +/- autonomes et régulés. Quel degré dautonomie des acteurs associatifs, des idées, des espaces publics. Société civile incomplète, en projet ou en gestation.

12 La société civile au Bénin Société civile = ONG, partis, syndicats, presse, « sages »…= forces vives de la Nation (1990). Mais les ONG sont au cœur du processus de fondation d une société civile sur le « modèle occidental »

13 Secteur ONG béninois Plus de ONG fin des années Très urbaines. 3/4 installées à Cotonou, le reste dans les grandes villes (Parakou au Nord, Porto-Novo à l Est) Actives sur l ensemble du territoire Activités : La recherche Le développement local (environnement) Les Droits de l Homme Les caisses d épargne et de crédits (C.E.&C)

14 Evolution (1/3) Monde associatif déjà développé avant 1990 Héritage pré-colonial (organisations « Grassroots ») Héritage colonial (tentatives d intégration des populations rurales dans diverses coopératives de production, par ex.) Héritage post-colonial : associations détudiants et d élèves (collèges, lycées)

15 Evolution (2/3) Années 80 : déglingue économique de l Etat. Stratégie de sortie du « Tout à l Etat ». Fin du modèle du développement par les régimes autoritaires extravertis. Création des A.D.L. Création des Associations de Ressortissants Le monde des ONG réduit à celui de quelques ONG internationales (Croix-Rouge, Caritas, etc.). 4 représentants sur les 500 de la CFVN.

16 Evolution (3/3) Années 1990, « boom » du secteur ONG lié à : Libéralisation du régime Flexibilité Main dœuvre (éduquée) Intervention des bailleurs de fonds Bénin = vitrine de la démocratisation en Afrique Bénin = cadre des nouvelles politiques de développement

17 Intervention des bailleurs Politique de renforcement des acteurs de la société civile Effets : Professionnalisation accrue Standardisation Sélection Secteur ONG à deux niveaux : ONG intégrées et ONG non intégrées au sein de larène internationale du développement

18 Schéma du « Développement en cascade » Bailleurs de Fonds Agences Internationales Pouvoirs Publics Ministères & Agences ONG Internationales ONG Locales Groupe XADLAPECE&C… & ressort.

19 Société civile & « Développement en cascade » Position de lEtat : virtuellement en faillite en 1990, toujours au centre du processus du développement 10 ans plus tard mais sous une forme renouvelée Les agences étatiques de développement Les nouveaux rapports Etat/ONG

20 Société civile & « Développement en cascade » Les nouvelles ONG professionnalisées, bénéficiaires du « développement en cascade » Appel à la participation populaire ou au renforcement des ONG locales et des nouvelles structures du développement de lappareil dEtat?

21 Société civile & « Développement en cascade » Effets inattendus? Soutien aux classes urbaines instruites aux positions sociales vacillantes (fonctionnaires, élites urbaines) Ré-alimentation des réseaux de distribution (ville-campagne, notamment) taris à la fin de l ancien régime Stabilité politique et sociale --> stabilité des réformes

22 Co-Governance (J. Ackerman) Nouvel ordre développeur (DSRP – 1999 et Accord de Cotonou -2000). Participation de la « société civile / acteurs non étatiques » à la définition, lapplication et lévaluation des politiques publiques en matière de développement. ( Gouvernance partagée). Ownership / Développement local / Société civile

23 : Nouvel Ordre Developpeur International Textes témoinsAccord de Cotonou, (Union Européenne) PRSP, 1999… (Banque Mondiale et FMI) Finalités 1. Commerce. Insertion compétitive des économies du Sud dans léconomie globalisée 2. Développement = Réduction puis éradication de la pauvreté Moyens Participation acteurs non étatiques (= société civile) Ownership (= appropriation, participation des bénéficiaires) Ajustement des économies locales aux règles du commerce et de la finance internationale (OMC, DGSC, APDIC…) Bonne gouvernance (lutte contre la corruption, respect des Droits de lHomme, réforme de la gestion des pouvoirs publics)

24 Remarques (critiques) Participation en trompe lœil ? Réduction des coûts pour lEtat. Croyance dune gestion + démocratique des projets de développement…à vérifier sur le terrain Croyance dans les compétences dacteurs dont on a cessé de relever les faiblesses durant les années 90. Représentativité des OSC. Quelle base populaire? Programmes basés sur lidentification des acteurs et délimitation stricte entre acteurs privés et publics dans des pays où les frontières sont poreuses.

25 Bibliographie (1/1) CHABAL P. & DALOZ J.P. [1999], LAfrique est partie ! Du désordre comme instrument politique, Paris, Economica, « Analyse Politique ». COHEN S. [2003], « ONG, alter mondialistes et société civile internationale ». Actes du colloque Les Mobilisations Altermondialistes, Paris, FNSP, 3-5 décembre (Source : HAUBERT M. [2000], « Lidéologie de la société civile », HAUBERT M. & REY P.P. (coord.), Les sociétés civiles face au marché. Le changement social dans le monde postcolonial, Paris, Karthala HARBERSON J.W., ROTHCHILD D et CHAZAN N. [1994], Civil Society and the State in Africa, London, Boulder, Lynner Press. HOWELL J. & PEARCE J. [2001], Civil Society and Development. A critical Exploration, London, Lynne Rienner Publisher. LAURENT P. [2002], « Lémergence dune société civile internationale », Associations Internationales, n°1. LEWIS D. [2001], « Civil Society in Non Western Contexts: Reflections on the Usefulness of a Concept », Civil Society Working Paper, n°13 PECH T. et PADIS M.O. [2003], Les multinationales du cœur. Les ONG, la politique et le marché, Paris, Seuil.

26 Bibliographie (2/2) PIROTTE G. [2002], Linvention de la société civile en Europe de lEst (Roumanie) et en Afrique subsaharienne (Bénin), Thèse de doctorat en sociologie, Université de Liège, Faculté dEconomie, de Gestion et de Sciences Sociales. PONCELET M., PIROTTE G., STANGHERLIN G. et SINDAYIHEBURA E. [2005], Les ONG en villes africaines, Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant., « Afrique aujourdhui ». POULIGNY B. [2001], « Lémergence dune société civile internationale ? », Critique Internationale, n°13, octobre. PUTNAM R. [1993], Making Democracy Work, Civic Traditions in Modern Italy, Princeton, Princeton University Press. PUTNAM R. [1995], « Bowling Alone: Americas Declining Social Capital », Journal of Democracy, vol.6, n°1. RYFMAN P. [2004], Les ONG, Paris, La Découverte, « Repères », n°386. SALAMON L. M. et al. [1999], Global Civil Society. Dimensions of the Non Profit Sector, Baltimore, Johns Hopkins Center for Civil Societies Studies. VAN ROOY A. [1998], Civil Society and the Aid Industry, London, Earthscan.

27 Sources Internet Accord de Cotonou htm htm Banque Mondiale et Société civile Center for Civil Society Studies - Johns Hokpins Institute (USA) Centre for Civil Society – London School of Economics (GB) Civicus (World Alliance for Citizens Participation)


Télécharger ppt "Société civile et politiques de développement. De la Révolution Associative Globale à la Co- Governance Gautier PIROTTE Chargé de Recherches FNRS - Maître."

Présentations similaires


Annonces Google