La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Au moment où je trouvais ces belles photos libres de droit des mosaïques du Rosaire à Lourdes, un de mes correspondants me suggérait de faire une série.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Au moment où je trouvais ces belles photos libres de droit des mosaïques du Rosaire à Lourdes, un de mes correspondants me suggérait de faire une série."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Au moment où je trouvais ces belles photos libres de droit des mosaïques du Rosaire à Lourdes, un de mes correspondants me suggérait de faire une série de diaporamas en forme de méditation sur les mystères du Rosaire… Voici donc le premier de ces diaporamas. Il est à noter cependant que, la construction de la Basilique du Sanctuaire de Lourdes étant antérieure à lajout par le Pape des Mystères lumineux, je naurai pas de belles images pour ces mystères-là…

4

5 Le Père envoie à Marie son ange, Gabriel, pour laviser des vues extraordinaires quil a sur elles. Et lange commence par saluer Marie en reconnaissant sa grandeur : « Tu es pleine de grâce, le Seigneur est avec toi. » Par cette parole de lange, nous devons apprendre, nous aussi,à regarder Marie comme le Père la regarde : pleine de grâce et damabilité, toute aimée et toute aimable. Vivant pleinement de la Révélation dAbraham à Zacharie, Marie a un sens aigu de la grandeur de Dieu. Elle vit de ladoration, elle est dans cet état dadoration quand lange entre chez elle, pénètre au plus intime de son cœur et lui révèle ce grand secret : ce mystère de fécondité en Dieu.

6 Fruit du mystère : lhumble obéissance dans la foi Marie na pas lintelligence totale du mystère… Dans lhumilité et ladoration, elle demande : « comment cela se fera-t-il ? » Mais il lui suffit de savoir que lEsprit-Saint, le Maître de lIimpossible, la prendra sous son ombre… Marie, apprends-nous lobéissance de la foi, dans lhumilité du cœur. Enseigne-nous à faire la volonté du Père dans labandon et la confiance. Marie ! Fais-nous la grâce de la supplication pour que nous sachions nous livrer et nous abandonner comme toi.

7

8 Lange apprend à Marie quElisabeth, sa cousine, attend aussi un enfant. Or, Elisabeth est déjà âgée. Et, si Marie se réjouit du bonheur qui échoit à sa cousine, elle se rend compte aussi de ce que cela représente comme fatigues et soucis, à cet âge avancé. Il ne semble pas quelle ait hésité… Dans une disponibilité totale, elle se met aussitôt en route pour lui porter son aide. Sans doute aussi pour partager la grande nouvelle qui lhabite ! Partager avec sa cousine ce message de joie dont elle est maintenant dépositaire… Marie part sur les chemins poussée par la joie, elle part en messagère de joie. Le matin, dans notre méditation, la chose la plus importante à nous demander est celle-ci : « avec qui vais-je pouvoir partager ma joie, aujourdhui ? » La Joie est en nous comme une flamme. Et, comme toutes les flammes, ou elle grandit en se partageant, ou elle sétiole et meurt… La Joie de Marie est devenue un brasier dans le cœur de ces deux femmes.

9 Fruit du mystère : lhumble service des frères dans la louange Le premier service que Marie rend à Elisabeth, cest de prier avec elle, en chantant les merveilles de Dieu. Elle traduira ensuite son amour pour Dieu dans lhumble service du travail quotidien. Il faut noter aussi que la présence de Marie permet à Elisabeth de donner libre cours à la joie qui est en elle. En effet, elle nosait pas se montrer à ses voisines, vu son âge avancé, elle avait honte et restait confinée chez elle… Larrivée de Marie la libère… Bienheureuse es-tu, Marie, parce que tu as cru à la Parole de Dieu. Tu as pu alors confesser ta foi en rendant grâce au Seigneur, qui a posé son regard sur toi. Aide-nous à prier, dans la supplication et laction de grâce, avec et pour ceux que nous servons chaque jour.

10

11 Marie a fait deux voyages durant sa grossesse : lun sous la mouvance de lEsprit, lautre pour obéir à César : deux extrêmes, qui englobent toute la vie, toute vie… Marie vit cette nuit de Noël dans le grand silence de lamour, dans la plénitude de la joie. La première liturgie chrétienne, ce sont les gestes dune mère auprès de son tout petit enfant. Elle nest pas en adoration, non : elle ne sait pas que cet enfant est Dieu. Elle sait simplement quil est sauveur, quil est le Messie attendu. Elle est sans nul doute surprise par la visite des bergers, par tout ce quils racontent. Elle garde tous ces évènements dans son cœur, elle les médite pour les analyser sous le regard de la foi. Et elle est heureuse de sentir Joseph à son côté, Joseph et sa foi solide, qui a accepté le mystère de cette naissance divine…

12 Fruit du mystère : la pauvreté du cœur En entrant dans le monde, le Christ aurait pu dire, comme lauteur inspiré : «de sacrifice et doffrande tu nas pas voulu. Alors jai dit : Je suis venu, ô Dieu, pour faire ta volonté. » En offrant, dans son cœur et dans son corps un espace de liberté pour que le Verbe de Dieu puisse prendre chair, Marie a uni son « Fiat » au « oui » du Christ qui entre dans le monde. Par sa pauvreté et sa foi, elle collabore ainsi activement à lœuvre de rédemption de son Fils et devient pour nous tous Mère de la miséricorde. Et il ne sagit pas dune pauvreté matérielle, mais dune disponibilité du cœur, qui sait quil doit tout recevoir de son Dieu… Ô Marie, enseigne-nous à nous livrer totalement au Christ dans lEucharistie de chaque jour, et à collaborer ainsi au salut du monde et plus spécialement de ceux que nous servons, afin de témoigner de la miséricorde du Père.

13

14 Cest le mystère de la purification de Marie. La loi demande en effet que toute femme qui enfante soit purifiée, et que toute mère qui met au monde son premier-né vienne le présenter à Dieu au Temple, signifiant par là que le premier-né appartient à Dieu et doit être « racheté ». Cest depuis le massacre des premiers-nés en Égypte quIsraël doit observer cette loi, qui lui rappelle combien son Dieu est proche de lui. Marie, qui est pourtant au-delà de cette loi, sy soumet. Et là, elle rencontre le vieillard Siméon qui, empli de lEsprit Saint, reconnaît dans lenfant de cet humble couple le Sauveur attendu par tout un peuple. Mais il reconnaît aussi que la mission de Jésus va sétendre dans le cœur de Marie : Marie na pas dautre mission que celle de son Fils bien-aimé. La parole de Siméon doit lui sembler bien mystérieuse, bien inquiétante… « cet enfant sera en butte à la contradiction, et toi-même, un glaive de transpercera lâme ». Elle ne demande pourtant pas dexplication, elle accueille cette parole dans sa foi, son espérance et son amour… Et, comme tous les évènements qui se sont succédés, elle la médite dans son cœur…

15 Fruit du mystère : la pureté du cœur Le « Fiat » de la Vierge à lAnnonciation la introduite dans le mystère de son fils, leurs destinées se sont inextricablement liées, aussi bien dans leur vie que dans leur mort. Lorsquelle est venue soffrir avec son Fils au Temple, le vieillard Siméon lève pour Marie un coin du voile et lui révèle quun glaive lui transpercera le cœur. Marie, nous lavons vu, ne répond rien, mais garde ces paroles dans son cœur pour les méditer dans la prière. Ô Marie, dans ton cœur transpercé, nous contemplons déjà le côté ouvert de ton Fils sur la croix, qui nous fait entrevoir la grande blessure du cœur de Dieu face à ceux qui se perdent. Fais-nous la grâce dadorer ton fils crucifié dans ses frères souffrants.

16

17 Le premier acte de Jésus enfant qui nous soit rapporté semble bien être un acte dinsubordination. Et si cétait tout le contraire ? Une fidélité inconditionnelle à sa vraie vocation, à la vraie raison de sa venue sur terre : faire la volonté du Père ? Cest en tout cas ce qui semble résulter de sa réponse : « ne savez-vous pas que je dois être aux affaires de mon Père ? » Façon abrupte, presque cruelle, de rappeler à ses parents quil nest que leur fils adoptif… Et pourtant, quelle délicatesse dans ce geste de Jésus! Il semble quil sache déjà que, quelques années plus tard, ces mêmes notables – sauf notamment Nicodème – le rejetteront. Et il les enseigne de la manière la plus pauvre et la plus miséricordieuse qui soit : en posant des questions. Il ne faut pas sétonner que les parents aient pu faire une journée de chemin sans sapercevoir de labsence de leur enfant : les hommes voyageaient dun côté, les femmes de lautre. Jésus, à la frontière de lâge entre ces deux groupes, pouvait être aussi bien dans lun que dans lautre. Ce nest donc que le soir, lors du regroupement des familles, que son absence a pu être remarquée.

18 Fruit du mystère : la recherche de Dieu et de sa Volonté Durant trois jours, Jésus restera perdu au Temple de Jérusalem, comme il demeurera trois jours enseveli au cœur de la terre et des enfers. Mais son cœur profond demeure toujours chez le Père, avec le Père, pour faire ce quil lui plaît. Marie lui a appris à vivre quotidiennement labandon joyeux à la volonté du Père. A son tour, Jésus invite sa mère à un nouvel effacement, quelle ne comprend pas dabord, mais auquel elle consent, puisquelle a décidé de toujours dire « oui » au Père. Ô Marie, au fil des jours, nous somme surpris et angoissés par des évènements qui déroutent nos plans et bousculent nos projets : fais-nous le don de loraison afin que nous puissions comprendre la volonté du Père et nous y ajuster dans labandon actif et joyeux.

19 Images : mosaïques de la chapelle du Rosaire à Lourdes. Textes inspirés de « Ephata » et du livre de Jean Lafrance « Le chapelet, un chemin vers la prière incessante. » Musique : « Messe québécoise », extrait. Cette messe ma été offerte par Thérèse A. que je remercie très vivement. Jacky Questel – mars 2006


Télécharger ppt "Au moment où je trouvais ces belles photos libres de droit des mosaïques du Rosaire à Lourdes, un de mes correspondants me suggérait de faire une série."

Présentations similaires


Annonces Google