La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lycée dAltitude 05100 Briançon Projet « Horloges dAltitude » Histoires de carillons F.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lycée dAltitude 05100 Briançon Projet « Horloges dAltitude » Histoires de carillons F."— Transcription de la présentation:

1 Lycée dAltitude Briançon Projet « Horloges dAltitude » Histoires de carillons F

2 F 1000 kg : la 4000 kg : do 1300 kg : sol 1700 kg : fa kg : fa Le carillon de Westminster présenté par les 2° ISI, Luka et Robin. 16/04/2009

3 Les quarts sont sonnés sur quatre cloches pesant environ 1000 kg, 1300 kg, 1700 kg et 4000 kg, répondant aux notes la, sol, fa, do, tandis que celle des heures, d'environ kg, répond au fa... Les notes sont les suivantes, un groupe de quatre notes répondant toujours à un quart : Au 1e quart : la sol fa do Au 2e quart : fa la sol do - fa sol la fa Au 3e quart : la fa sol do - do sol la fa - la sol fa do Au 4e quart : fa la sol do - fa sol la fa - la fa sol do - do sol la fa et suivent les heures sur la cloche fa. La suite des cinq premiers groupes de quatre notes étant absolument identique à la suite des cinq derniers groupes, le cylindre à picots peut faire deux tours pour reproduire l'ensemble des dix groupes des quarts. Ce même mode de sonnerie des quarts sur quatre cloches doit avoir été utilisé dès 1794 à une horloge de l'église Sainte-Marie, à Cambridge. F 16/04/2009 Le carillon de Westminster présenté par Alfred Ungerer

4 F 07/06/ /07/2011 Le carillon de Westminster en chantant…

5 F 24/04/2010 Campane a Venezia

6 Les cinq cloches du Campanile di San Marco. Autrefois elles rythmaient les manifestations de la vie publique. Chacune avait une fonction particulière. Chacune ayant sa voix personnelle chargée de signification pour les Vénitiens. La Marangona est la plus grosse et la seule rescapée de l'écroulement du Campanile en Elle marquait le commencement et la fin des travaux de la journée. Elle donnait le premier avis de convocation aux réunions du Grand Conseil. La Nona sonnait midi. La Mezza Terza ou la Pregadi annonçait les réunions du Sénat. La Trotteria sonnait tout de suite après la Marangona pour demander aux Patriciens de se mettre au trot, qu'ils se hâtent en leur signalant l'urgence de la réunion du Grand Conseil. La Renghiera ou Maleficio donnait le signal des exécutions capitales. Cinque campane a slancio in La2. - Marangona, La2 calante, kg 3625, diametro 180,9 cm, Canciani della Venezia Nona, Si2 calante, kg 2556, diametro 156,9 cm, Barigozzi di Milano Mezza Terza o Pregadi, Do#3 calante, kg 1807, diametro 138,5 cm, Barigozzi di Milano Trottiera, Re3 calante, kg 1366, diametro 129,5 cm, Barigozzi di Milano Renghiera o Maleficio, Mi3 calante, kg 1011, diametro 116,5 cm, Barigozzi di Milano 1909 F

7 F 1 La Marangona 1

8 12/05/ La Marangona 2 La Nona 3 La Mezza Terza 4 La Trotteria 5 La Renghiera F

9 F 3 12/05/ La Marangona 2 La Nona 3 La Mezza Terza 4 La Trotteria 5 La Renghiera

10 29/01/2010 Système délectro-tintement des quatre cloches la Collégiale F

11 F 29/01/2010 Olivier Brisville identifie les notes des quatre cloches de la Collégiale.

12 F 29/01/2010

13 Maurice Martinon présente François Allais. François est né à Val-des-Près le 17/07/1889. Sa famille cultivait la terre. Les saisons succédaient aux saisons parfois ingrates, parfois meilleures. Après son service militaire, il va épouser le 11/10/1919 Jeanne Rostolland à Névache, fidèle à la tradition : « Si tu veux te marier, va prendre femme au pays plus haut que le tien, comme pour les pommes de terre ! » Avec sa femme, il s'installera à Briançon, rue du Temple, appelée alors rue du Vin (il y avait des caves avec des citernes et on y conservait le vin, parfois pour frauder la loi). Menus travaux. Une écurie avec des vaches, des moutons, des cochons, et chaque matin la vente du lait ; c'était le travail de Jeanne. En 1912 il est devenu le bedeau de la Collégiale avec une fidélité émouvante. Chaque jour à 6 heures, midi et 19h, accompagné de son chien qui attendait sur le perron, François tirait la corde pour sonner l'angélus. En semaine il préparait et servait la messe de 6h30. Le dimanche, messes à 8h et 10 h, puis les vêpres et les prières du soir. Les enterrements, les mariages. Au mois de mai, le soir, pour appeler à la prière il sonnait un carillon. François montait jusqu'au niveau des cloches et sonnait joyeusement les notes qui, traduites, disaient avec malice : « Toutes les filles de Briançon s'en vont à la prière, non pas par dévotion mais pour voir les garçons !!! » Et les années ont passé. Jeanne son épouse est morte, ce fut très dur pour lui. Ils avaient besoin l'un de l'autre. Sans enfant. La solitude. Chaque jour à l'automne et au printemps, il allait garder ses moutons au fort des Têtes. Un soir en comptant son troupeau, un agneau manquait. C'était le 27/10/1952. Alors il est reparti le chercher. Il n'est pas rentré. L'angélus n'a pas sonné ce matin-là et l'on est parti à sa recherche. On a retrouvé son corps noyé dans une citerne (réserve d'eau) au fort de Têtes. Le couvercle avait été enlevé ! Il faisait sombre, il est tombé. Lui qui mesurait 1m70, il y avait presque 2m d'eau. J'ai eu le souci de l'habiller, lui un vieil ami. En ce temps-là, j'étais vicaire à la Collégiale. Bon et fidèle serviteur, François s'en est allé sans bruit. Plusieurs jours, son chien est venu s'asseoir sur le perron de l'église : fidélité des bêtes ! François repose dans le cimetière de Briançon. Qui se souvient de lui ? Merci François, l'ami fidèle. 20/11/2010 F

14 F François Allais Émilie Allais Émilie Carles

15 F François, le carillonneur, est parent avec le champion du monde Émile.

16 Georges CarlesJean Carles F Merci à Georges Carles, le fils de Jean et dÉmilie Carles, le neveu de François Allais, pour ses explications et ses photos de famille. En lisant le roman « Une soupe aux herbes sauvages » on constate que François et Émilie ont suivi des chemins bien différents. 29/12/2010

17 10/08/2010 F 04/12/2010 Le Carillon du mois de mai selon Maurice Martinon

18 04/12/2010 F Programmations et essais du « Carillon du mois de mai » avec Stéphane Ferraris et les 2° SI, Lucas, Paul et Térence.

19 08/01/2011 F Merci à Maurice Martinon à lorigine de ce projet de carillon

20 31/12/2010 F Merci à Christine Laugié maître carillonneur

21 Alpes et Midi 30/04/2011 F

22 Le Dauphiné 06/05/2011 F

23 Le Dauphiné 06/05/2011 F

24 Bulletin de la Société Française de Campanologie, septembre décembre 2011 F

25 17/05/2011 F Carillon selon Pierre Arnoux

26 F 17/05/2011 Carillon selon Pierre Arnoux

27 Le Carillon du mois de mai selon Pierre Arnoux 20/05/2011 F Programmé sur PC : 1° mouvement : 18 sec 2° mouvement : 11 sec Final : 9 sec Total : 38 sec Carillon de Martinon : 2 x 18 sec = 36 sec

28 Pierre Arnoux mesure le beffroi des cloches. 28/10/2011 F

29 Le Carillon du mois de mai selon Pierre Arnoux 28/10/2011 F Programmé à la Collégiale : 69 pas Rythme : 0,8 s 54 secondes

30 28/10/2011 F Nouvelle version : Début comme Maurice Martinon « Toutes les filles de Briançon… » Le Carillon du mois de mai selon Pierre Arnoux

31 Denis Olivero montre les poignées numérotées du carillon des Vigneaux. Carillon pour un décès : Poignée 4, puis 3, puis 2, puis 1. F 01/06/2011

32 29/10/2011 F Catherine Giraud photographie le carillon des Vigneaux. Cloche 2 Cloche 1 Cloche 4 Cloche 3 Poignée 2ADELE : Poignée 1MARIA : Poignée 4VICTORINE : Poignée 3

33 Et voici le beffroi de la Collégiale en couleurs F © Pierre Arnoux, 07/03/2012

34 Et voici François Allais carillonneur F

35 26/03/2012 Préparation du Carillon du mois de mai 2012 à la Collégiale F William, David et Hugo 2° SI

36 Le Dauphiné 02/04/2012 F

37 F Alpes et Midi 27/04/2012

38 F Alpes et Midi 26/04/2013

39 Le Dauphiné 28/04/2014 F

40 F


Télécharger ppt "Lycée dAltitude 05100 Briançon Projet « Horloges dAltitude » Histoires de carillons F."

Présentations similaires


Annonces Google