La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévisions météorologiques versus Prévisions climatiques Octobre 2006 Eva Monteiro UQÀM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévisions météorologiques versus Prévisions climatiques Octobre 2006 Eva Monteiro UQÀM."— Transcription de la présentation:

1 Prévisions météorologiques versus Prévisions climatiques Octobre 2006 Eva Monteiro UQÀM

2 Climat versus météo Climat versus météo ==> macro versus micro Meteorologica, 340 avant J.C. : Aristote

3 Prévisions météorologiques « Si, comme le pense chaque homme raisonnant scientifiquement, les phénomènes atmosphériques se développent à partir de ceux qui les précèdent suivant des lois précises on peut en déduire que les conditions nécessaires et suffisantes pour une solution rationnelle de la prévision en météorologie sont les suivantes : - on doit connaître avec une précision suffisante létat de latmosphère à un instant donné; - on doit connaître ave une précision suffisante les lois selon lesquelles un état de latmosphère se développe à partir de létat précédent. » Vilhelm Bejerknes, 1904

4 Prévisions météorologiques La simulation numérique – division de latmosphère dans un grand nombre de boîtes élémentaires; – état initial fourni par les données observées (ou prévision); – numérisation des équations mathématiques qui représentent les lois de la physique qui gèrent l atmosphère; – après calcul : nouvelles valeurs des différentes variables dans chacune des boîtes.

5

6 Mesures Pression atmosphérique Température Humidité Précipitation Radiation (terrestre, solaire, nette) Nuages (nébulosité, plafond, type) Visibilité Vent (vitesse et direction) Température du sol Évaporation

7 Critères généraux McGill Univesity Neige au sol Anémomètre Pluviomètre toutes saisons Température et humidité Pluviomètre à auget Enclos 10 x 7 mètres Terrain plat et uniforme Loin des obstacles

8 InstrumentsInstruments

9 Station de lUQÀM Le site et linstallation Les instruments sont installés sur le toit du bâtiment Président Kennedy de la faculté des sciences. Le département des sciences de la terre et de latmosphère dispose dune plate-forme et dune tour dune vingtaine de mètres en ce lieu.

10 Abri + thermomètre et hygromètre Linstrument nous donne une mesure dhumidité (hygromètre capacitif) relative de 0 à 100% et une mesure de température (sonde de platine) de –40 à 60 °C.

11 Baromètre Le PTB 210 est un baromètre digital à capteur capacitif

12 Anémomètre sonique Lanémomètre utilise les ultrasons pour déterminer la vitesse et la direction du vent. Il est constitué de trois transducteurs ultrasoniques disposés à égale distance les uns des autres sur le plan horizontal (120° entre chaque). Chacun des transducteurs est capable démettre et de recevoir les ultrasons.

13 Anémomètre à coupelle plage de mesure entre 0.4 et 75 m/s; Seuil de démarrage : < 0,5 m/s

14 Girouette Seuil de démarrage : <0,4 m/s Le défi de linstallation de cet instrument réside dans lalignement de lappareil vers le Nord.

15 Le pyranomètre Le pyranomètre mesure lénergie du rayonnement solaire reçue à la surface de son hémisphère (champ de vue de 180°). La sortie est exprimée en Watt par mètre carré.

16 Pyranomètre + pyrgéomètre = Radiomètre net Lappareil intègre deux pyranomètres CM3 décrit ci-dessus (sensibles au domaine solaire) et deux pyrgéomètres CG3 (sensibles au domaine infrarouge). Une paire pyranomètre-pyrgéomètre est dirigée vers le ciel, tandis quune autre paire pyranomètre-pyrgéomètre est dirigée vers le sol. On procède ainsi à la mesure du bilan radiatif.

17 Sonar : mesure de précipitation Lappareil mesure la distance entre le capteur et la cible en calculant le temps mis par londe ultrasonique pour faire laller-retour (capteur-cible).

18 Pluviomètre optique La précipitation est mesurée par détection dirrégularités optiques. Ces dernières sont introduites dans le volume déchantillonnage par la chute de particules, au sein dun faisceau infrarouge. On utilise ici leffet de scintillation des particules. En détectant lintensité de ces scintillations, on peut alors déterminer le débit de la précipitation.

19 Mesure de champ électrique atmosphérique La théorie et les applications relatives au champ électrique terrestre sont basées sur les lois de lélectromagnétisme. Lorsquun plateau conducteur est exposé à un champ électrique, une charge lui est induite proportionnellement au champ électrique et à lenvironnement du plateau.


Télécharger ppt "Prévisions météorologiques versus Prévisions climatiques Octobre 2006 Eva Monteiro UQÀM."

Présentations similaires


Annonces Google