La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 DULBEA Chapitre IX : Optique revenu Répartition du produit intérieur entre les unités institutionnelles y ayant contribué : rémunération des facteurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 DULBEA Chapitre IX : Optique revenu Répartition du produit intérieur entre les unités institutionnelles y ayant contribué : rémunération des facteurs."— Transcription de la présentation:

1 1 DULBEA Chapitre IX : Optique revenu Répartition du produit intérieur entre les unités institutionnelles y ayant contribué : rémunération des facteurs de production u 1.Relation PIB et Revenu u 2. Structure de loptique revenu u 3. Evolution des composantes principales u 4. Distribution du revenu : inégalités et pauvreté

2 2 DULBEA 1. Relation PIB et Revenu u Distinction entre net et brut : les amortissements –PIB- Amortissements = PIN u Prix de base (au coût des facteurs) et prix du marché

3 3 DULBEA Optique des revenus (SEC95) u PIB = rémunération des salariés + excédent d'exploitation et revenu mixte bruts + (Ti-S) sur la production et les importations. u Revenu national brut = PIB + Y primaires à recevoir du RM - Y primaires à payer au RM =PNB pm u Revenu national net = revenu national brut – consommation de capital fixe u Revenu national disponible brut = RNB + transferts courants à recevoir de RM – t.c. à payer au RM.

4 4 DULBEA PIB et RNB (PNB)

5 5 DULBEA PIB et RNB- G-D de Luxembourg

6 6 DULBEA 2. Rémunération des facteurs de production u Rémunération des salariés u Revenus mixtes nets u Excédent net dexploitation où :A :amortissements ENE :excédent net dexploitation EBE :excédent brut deploitation Y(n) K,L revenus mixtes (nets)

7 7 DULBEA PIB en 2004 optique revenus

8 8 DULBEA Revenu national, revenu disponible et épargne

9 9 DULBEA 2.1. Rémunérations des salariés u Rémunération des salariés = salaires bruts + cotisations de sécurité sociale payées par les employeurs : u Masse salariale = W b +cotisations employeurs –Point de vue de lemployeur : coût salarial –Point de vue macroéconomique : masse salariale

10 10 DULBEA Coût salarial, salaire brut et net u Masse salariale = W b +cotisations employeurs –Point de vue de lemployeur : coût salarial –Point de vue macroéconomique : masse salariale u Du salaire brut au salaire net :

11 11 DULBEA Système de sécurité sociale et salaire indirect u Origine de la sécurité sociale : caisses de solidarité, de chômage, de maladie, de pension, volontaires instituées –par les salariés : –par les employeurs u Progressivement institutions dassurances obligatoires u Gestion par les pouvoirs publics et les interlocuteurs sociaux : ONSS en Belgique u Financement de la sécurité sociale :

12 12 DULBEA u Systèmes et financement différents –Cotisations surtout : B, NL, Gr –Fiscalité surtout : Dk, Irl, UK, u Logique redistributive –Actifs Inactifs : malades, chômeurs, retraîtés –Cotisations proportionelles au revenu, allocations partiellement u Transferts : stabilisateurs automatiques Cf effets de la crise financière en Belgique : les transferts ont atténué les effets négatifs en terme demploi, de consommation des ménage, de croissance

13 13 DULBEA Tableau Structure des dépenses de sécurité sociale en Belgique en 2005

14 14 DULBEA Coût du travail et réduction des cotisations employeurs Compétitivité externe des entreprises –Réductions ciblées sur secteurs ou activités –Réductions générales u Accroître la demande de travail des entreprises –Élasticité de l demande de travail u Favoriser lemploi des peu qualifiés –Élasticité + forte

15 15 DULBEA Effets sur lemploi de ces mesures Compétitivité externe –Principaux partenaires : FR, Nl, GE (voir tableau suivant) Accroissement de la demande de travail –Incertitude et imprécisions : valeur des élasticités, emploi et profit –Mesures similaires dans les autres pays –Multiplicité et complexité (cf débat actuel sur simplification) : réductions ciblées ou générales u Réduction des cotisations de sécurité sociale et financement

16 16 DULBEA Réduction des cotisations de sécurité sociale

17 17 DULBEA Structure du financement de la sécurité sociale Recettes A. Fiscales propres et parafiscales 77%71%67%65%67% 1. Fiscales 2%4%3% 2. Cotisations de Sécurité sociale 75%68%63%62%63% B. Cotisations imputées 0% C. Autres recettes des autres secteurs 1% D. Transferts des administr. publiques 22%28%32%34%32% 1. Transferts de recettes fiscales 6%16%19%20%23% a. Financement alternatif 6%14%17%18%21% b. Taxe sur primes d'assurance 0% c. Accises tabac, stock-options 0%1%2% 2. Autres transferts 16%12%13% 9%

18 18 DULBEA revenu mixte Le revenu mixte est la rémunération du travail effectué par le propriétaire (ou les membres de sa famille) d'une entreprise qui n'est pas constituée en société. On parle de «revenu mixte» (Y K+L ) car Y K et Y L ne peuvent pas être scindés

19 19 DULBEA Excédent brut (net) dexploitation excédent (ou le déficit) sur les activités de production avant prise en compte des intérêts, loyers ou charges que l'unité productrice doit payer ou recevoir sur les actifs qu'elle a empruntés ou dont elle est propriétaire

20 20 DULBEA 3. Evolution des parts relatives des différentes composantes du revenu intérieur

21 21 DULBEA 21 Des questions au cœur des débats importants concernant le marché du travail et son fonctionnement: Evolution de la rémunération des salariés par rapport au PIB 45% 47% 49% 51% 53% 55% 57% 59% W/PIB

22 22 DULBEA 22 Des questions au cœur des débats importants concernant le marché du travail et son fonctionnement:

23 23 DULBEA 23 La Structure des Salaires en Belgique DULBEA Working Paper N°08.01.RR

24 24 DULBEA Evolution des parts relatives du revenu national

25 25 DULBEA Evolution des ratios de 1948 à 1981 u Salarialisation u Augmentation de la qualification du travail u Croissance des salaires et productivité u Augmentation de la concentration des entreprises u COR en croissance u Taille des entreprises u Pouvoir de négociation : partage de la rente

26 26 DULBEA Evolution des ratios de 1981 à 1997 u Stagflation : – croissance, chômage, inflation –Déficit extérieur –Dette publique u Réaction –Dévaluation FB –Désindexation des salaires –Blocage des salaires –Incitants fiscaux –Libération précompte mobilier –Diminution de limpôt sur les revenus mobiliers

27 27 DULBEA 4. Revenu national et redistribution : le revenu disponible u Les différentes unités institutionnelles disposent de revenus, quon appelle les revenus primaires. –revenu national (rémunération des salariés, excédent dexploitation) – revenus de la propriété. u prélèvements fiscaux et parafiscaux redistribuer une partie du revenu primaire : comptes de distribution secondaire du revenu.

28 28 DULBEA T 37 : Structure des comptes de revenu

29 29 DULBEA graphique 38 : Evolution du solde des revenus primaires, du revenu disponible et disponible ajusté des ménages et du PIB en termes réels- prix de 1998

30 30 DULBEA Revenu disponible et épargne u Y d -C finale = S u Epargne/ Y d = taux dépargne u : tx S m 17% 7%.

31 31 DULBEA u Distribution des salaires : niveau de qualification, ancienneté, niveau de responsabilité, profession exercée. u Distribution des revenus –actifs financiers ou immobiliers qui leur procurent des revenus importants, –aucun actif et ne peuvent compter que sur le revenu du travail ou les transferts sociaux Indicateurs dinégalité : indice de GINI Courbe de Lorenz u Taux de pauvreté u Intensité de la pauvreté u Indice de Sen Les inégalités dans la distribution du revenu

32 32 DULBEA Courbe de Lorenz et coefficient de Gini A 50%80% B U 50% DC X

33 33 DULBEA Indice de Gini avant et après transferts

34 34 DULBEA Taux de pauvreté u Pauvreté absolue / par rapport à un panier de biens standards u Pauvreté relative : fonction de la position des individus dans la distribution des revenus : un pauvre danois sera peut-être surement plus riche quun riche bulgare –Taux de pauvreté : pourcentage de la population ayant un revenu inférieur à 60% du revenu médian. –Différentes définitions : 50%, revenu moyen…

35 35 DULBEA u écart de pauvreté moyen : différence entre le revenu moyen des pauvres et le seuil. – mesuré en t valeur absolue : montant du transfert quil faudrait en moyenne verser à chaque individu vivant dans un ménage pauvre pour que tous atteignent le seuil de pauvreté pourcentage du seuil. Intensité de la pauvreté

36 36 DULBEA Lindice de Sen u tenir compte simultanément – de la proportion de pauvres, T –de lintensité de la pauvreté I –de linégalité de répartition des revenus parmi les pauvres G

37 37 DULBEA Indice de Gini et PIB par habitant : une forte corrélation négative

38 38 DULBEA Indices avant et après transferts


Télécharger ppt "1 DULBEA Chapitre IX : Optique revenu Répartition du produit intérieur entre les unités institutionnelles y ayant contribué : rémunération des facteurs."

Présentations similaires


Annonces Google