La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

USA: La Grande Crise, un phénomène déquilibre? Un problème statistique: 3.5 million U.S. employees have been mislaid: or, an explanation of unemployment,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "USA: La Grande Crise, un phénomène déquilibre? Un problème statistique: 3.5 million U.S. employees have been mislaid: or, an explanation of unemployment,"— Transcription de la présentation:

1 USA: La Grande Crise, un phénomène déquilibre? Un problème statistique: 3.5 million U.S. employees have been mislaid: or, an explanation of unemployment, (Darby, 1976) 3.5 million workers never were lost (Kesselman & Savin, 1978) Une vision plus complète: The Great Depression in the United States from a neoclassical perspective (Cole & Ohanian, 1999)

2 2 3.5 million U.S. employees have been mislaid: or, an explanation of unemployment, Darby soulève deux problèmes qui expliquent pourquoi le modèle de Lucas & Rapping nest pas adapté pour la période : Mauvaise mesure du chômage Utilisation dun salaire inapproprié

3 3 Mesure du chômage Programmes contre-cycliques: Dès novembre 1933 New Deal: « emergency governement labor force » ( ), par ex: Work Progress Administration Deux catégories demployés irréguliers

4 4 Mesure du chômage: comparaison des salaires

5 5 Mesure du chômage Darby pense que les employés de la « emergency government labor force » ne correspondent pas à la définition du chômage et ne doivent donc pas être comptabilisés en tant que tels. Rem: si on les considère comme des employés, cela signifie quon na pas besoin de créer demplois pour eux... Ils se substituent donc aux emplois « réguliers » qui pourraient être créés.

6 6 Mesure du chômage: les données corrigées

7 7 Mesure du chômage: les taux de chômage

8 8 Les données corrigées restent incompatibles avec un modèle dans lequel le taux de chômage tend vers son niveau naturel en labsence de chocs (comme celui de Lucas & Rapping). Le problème des salaires.

9 9 Le problème du salaire National Industry Recovery Act (16 juin 1933). Darby pense que les revenus annuels FTE (Full Time Equivalent) représentent mieux les conditions de travail.

10 10 Le problème du salaire: comparaison

11 11 Le modèle de Lucas & Rapping, en tenant compte des modifications

12 12 Conclusion La reprise lente de : une fiction. Le modèle du taux naturel explique très bien les fluctuations du chômage des années 30: le taux naturel de 5% aurait été atteint en Programmes gouvernementaux se substituent aux emplois réguliers.

13 million workers never were lost Kesselman & Savin remettent en cause trois hypothèses de Darby: Théorie du taux naturel adaptée aux années 30 Taux naturel de chômage de 5% Substitution entre les emplois réguliers et les programmes contre- cycliques

14 million workers never were lost Les deux économistes procèdent en deux temps: 1) Déplacement de loffre: Est-ce que les « emergency workers » sont des employés ou des chômeurs? Est-ce que les salaires se seraient ajustés à la baisse avec plus de chômeurs? Chômage volontaire (théorie du taux naturel) ou involontaire? 2) Déplacement de la demande: dépenses gouvernementales.

15 15 Les « emergency workers » Ce nest quavec une substitution parfaite entre les emplois réguliers et contre-cycliques que les données corrigées de Darby donnent une image précise de la convergence naturelle de léconomie vers le plein emploi.

16 16 Les « emergency workers » Augmentation du niveau de salaire des emplois réguliers nécessaire à une substitution parfaite. Substitution parfaite = pas de chômage involontaire (excédent de demande demplois réguliers de la part des travailleurs, ou plutôt des chômeurs), cependant, il y avait du chômage involontaire. Politiques du WPA pour pousser les travailleurs à retourner dans lemploi régulier.

17 17 Les « emergency workers »: conclusion Darby suppose que les « emergency workers » arrêtent de chercher un emploi r é gulier et doivent être consid é r é s comme des employ é s, mais c est faux. Selon Kesselman et Savin, ce sont bel et bien des chômeurs. Malgr é leur attractivit é, les programmes gouvernementaux ne r é duisent pas forc é ment les pressions à la baisse sur les salaires.

18 18 Dépenses gouvernementales Les dépenses du gouvernement pour les programmes contre- cycliques nont pas empêché dautres dépenses (ce qui aurait projeté léconomie hors de sa trajectoire). Financement: recettes fiscales et dette. Multiplicateur: ~7.4

19 19 Résumé des observations Les « emergency workers » sont des chômeurs. Lhypothèse du taux naturel nest peut- être pas appropriée. Il y a du chômage involontaire. Le salaire réel ne diminue pas. On pourrait en déduire une substitution minimale et un ajustement lent de léconomie vers le taux naturel, mais il faut des preuves économétriques.

20 20 Evaluation des résultats de Darby On ne sait pas dans quelle mesure ce sont les données corrigées ou les salaires FTE qui permettent une meilleure explication des données Lestimation du taux naturel est élevée ( %). Le faible λ suggère un ajustement lent des anticipations des travailleurs. Darby conclut que le modèle explique bien les données sur la base dun R² élevé.

21 21 Estimations

22 22 Conclusions La théorie du taux naturel nest pas adaptée à la Grande Dépression. Les « emergency workers » se comportèrent comme des chômeurs. On a une substitution nulle.

23 23 The Great Depression in the United States from a neoclassical perspective Déclin de Lente reprise de Variables clé de la théorie néo- classique de la croissance: 1) allocation de loutput entre consommation et investissement 2) allocation du temps entre travail et loisirs 3) productivité

24 24 Loutput

25 25 Loutput

26 26 Loutput

27 27 Le travail

28 28 La productivité

29 29 Explication du déclin et de la lente reprise Cole et Ohanian analysent différents chocs, connus pour être importants dans lexplication de récessions daprès-guerre: les chocs réels et les chocs monétaires. Ensuite, ils sintéressent à deux chocs alternatifs: lintermédiation financière et linflexibilité des salaires réels.

30 30 Les chocs réels: les chocs technologiques Mesure: productivité totale des facteurs. La théorie prédit que cette dernière nexplique que 40% du déclin de loutput entre Un choc qui sarrête en 1933 ne peut expliquer la faiblesse de la reprise.

31 31 Les chocs réels: les chocs de la politique fiscale Dépenses gouvernementales. Financement par les recettes fiscales. Taux dimposition sur le travail et le capital changèrent peu durant mais saccrurent sur le reste de la décennie (de 3.5% et 8.5% et de 29.5% à 42.5% respectivement). Ces chocs nexpliquent que 20% de la faiblesse de la reprise.

32 32 Les chocs réels: les chocs de commerce international Droits de douane augmentent aux USA. Déclin du commerce international. Ce dernier na quune faible part dans loutput américain. Ces chocs nexpliquent pas la Grande Dépression.

33 33 Les chocs réels: conclusion Les chocs réels ne peuvent expliquer complètement la performance macro-économique des années 30.

34 34 Les chocs monétaires: les données nominales

35 35 Les chocs monétaires: les données réelles

36 36 Les chocs monétaires: conclusion Les chocs monétaires peuvent expliquer le déclin de mais pas la lente reprise de

37 37 Les chocs alternatifs L interm é diation financi è re: Faillites des banques: Ont pu contribuer au déclin mais pas à la reprise. Exigence de réserves: Que dès , donc ne peut pas expliquer complètement la faiblesse de la reprise. De plus, limpact sur loutput est douteux. Linflexibilité des salaires nominaux: grandes différences entre les secteurs, difficile de déterminer limpact.

38 38 The Great Depression in the United States from a neoclassical perspective Il doit y avoir une autre solution... "National Industrial Recovery Act" de 1933?

39 39 Conclusion La théorie du taux naturel ne semble pas appropriée à la Grande Dépression. La croissance de la productivité est incompatible à la supposition selon laquelle léconomie sinstallait dans un état stationnaire inférieur. Il existe des différences importantes entre le secteur manufacturier et les autres. La politique de Roosevelt, en particulier le NIRA pourrait expliquer beaucoup de choses...

40 40 Merci pour votre attention!


Télécharger ppt "USA: La Grande Crise, un phénomène déquilibre? Un problème statistique: 3.5 million U.S. employees have been mislaid: or, an explanation of unemployment,"

Présentations similaires


Annonces Google