La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bilan des campagnes vacances et médiatiques Réunion sous régionale du 21 au 23 janvier 2009 Cameroun.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bilan des campagnes vacances et médiatiques Réunion sous régionale du 21 au 23 janvier 2009 Cameroun."— Transcription de la présentation:

1 Bilan des campagnes vacances et médiatiques Réunion sous régionale du 21 au 23 janvier 2009 Cameroun

2 Campagne vacances

3 Les acteurs clés Organisation RESAEC (formation en IEC, CCC) ACMS (formation et suivi et encadrement des jeunes sur le terrain) Pairs éducateurs des clubs santé et clubs réglo, animateurs des centres jeunes

4 Les activités menées Sensibilisation de masse au niveau des points de loisirs : terrain de jeux, le marché, les grands carrefours (58) Causeries éducatives et le counselling dans tous les coins de la ville où lon trouve des jeunes des groupes de personnes (67) Counselling individuel (90)

5 Les activités menées Tournois de foot (3) et de hand ball (2) Shows : sketches et théâtres (58) Référence des cas suspects vers lIMS pour dépistage et prise en charge des IST / VIH (180)

6 Type du public Les jeunes de tout âge et tout sexe Les adultes Les hommes en tenue Les autorités traditionnelles et religieuses Environ personnes touchées entre août et décembre 2008

7 Ce que pense le public Les jeunes étaient très enthousiastes Les jeunes veulent la pérennisation de ce type d'activité Appréciation de la campagne par les autorités

8

9 Points forts 1 Thèmes diversifiés mais limités à cinq Prévention des IST/VIH Grossesses non désirées Double protection: démonstration systématique du port correct du préservatif masculin Rapports sexuels précoces Violences sexuelles durant les vacances: viol, inceste, harcellement Méthodologie (couplage représentations théâtrales, sketchs et sensibilisation) Disponibilité des tranches radiophoniques pour communication des programmes L'enthousiasme des jeunes Paiement des frais de déplacement dans les quartiers

10 Points forts 2 Répartition des jeunes en six groupes de trois Responsabilisation dun groupe par secteur du site du projet Prise de connaissance mutuelle des pairs éducateurs Création dune chaine de solidarité et de complémentarité entre les groupes (renfort dun groupe à lautre en cas dévènement de grande envergure) La disponibilité des jeunes acteurs et cible visée (vacances) Référence des cas suspects à lIMS pour dépistage et prise en charge des IST/VIH Supports de sensibilisation adaptés aux message: boîtes à image pour chaque groupe, préservatifs, pénis en bois, affiches, dépliants Implication des animateurs des centres jeune Gadgets dattraction des jeunes: journaux 100% jeune

11 Points faibles Manque de moyens de sonorisation: micro, baffles etc. Absence de motivation financière en fin de campagne Réticence de certains parents à légard des messages sur la sexualité Confusion entre sensibilisateur et prestataire de soins Campagne limitée dans le temps (moins dun mois)

12 Campagne médiatique

13 Les acteurs clés La radio publique Les animateurs des associations partenaires Le bureau du projet Le personnel de santé Les personnes ressources des associations partenaires Les personnes référentes Les autorités traditionnelles

14 Activités menées et type de public Activités menées Débats sur les ondes de la radio avec des thèmes préparés par le bureau du projet : 19 émissions, 1 matinée radiophonique et 1 table ronde sur les droits Interview des acteurs ou leaders Emissions interactives avec les auditeurs Participation aux tranches dantenne des partenaires : ACMS, ALVF Type de public Les émissions s'adressent à toute la population Perception du public Les débats sont très appréciés et participatifs

15 Points forts Diversité des invités : jeunes, parents, personnels de santé, journalistes, leaders, animateurs communautaires Diversité des thèmes abordés Interactivité de l'émission Régularité des émissions Couplage des thèmes de sensibilisation communautaire et émissions radiophonique Prise de position de leaders traditionnels Implication des relations personnelles des membres du bureau sur le coût de production de lémission Implication dautres acteurs de communication sur la SG : ACMS et ALVF Diffusion de lémission en deux langues : français et fulfulde

16 Points faibles L'heure de l'émission peu favorable aux jeunes (dimanche à 18h proche de lheure de prière de musulmans et de la retransmission des matches de football) Durée de lémission courte : 30 min Ligne téléphonique de la radio peu fonctionnelle Coût de téléphone onéreux du portable au fixe réduisant ainsi la participation directe des jeunes


Télécharger ppt "Bilan des campagnes vacances et médiatiques Réunion sous régionale du 21 au 23 janvier 2009 Cameroun."

Présentations similaires


Annonces Google