La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONTINUER Description succincte de ma petite personne. Dabord voici en bref, ce que la presse dit de moi, et de mon village,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONTINUER Description succincte de ma petite personne. Dabord voici en bref, ce que la presse dit de moi, et de mon village,"— Transcription de la présentation:

1 CONTINUER

2 Description succincte de ma petite personne. Dabord voici en bref, ce que la presse dit de moi, et de mon village, « Berriche ». M.Sebti BOUAGAL Berriche a donné naissance à de grands talents dans tous les domaines, culturels, scientifiques, littéraires, etc... parmi eux, et même en tête : M. Sebti BOUAGAL Informaticien, électricien, électronicien, écrivain en langue française, etc.… « 8&8, Mis bout tabou ». Voici quelques passages qui retracent sa vie, et en premier lieu, son incroyable livre intitulé : « 8&8, Mis bout tabou ».8&8, Mis bout tabou 8&8, Mis bout tabou DU JAMAIS VU, Tout simplement : DU JAMAIS VU, et cest un éminent personnage qui laffirme. Par ailleurs, ………. Non, jy mets fin, JE COUPE ICI ! - Ce dont parle la presse, bien quil soit authentique et totalement véridique, je le trouve par trop flatteur à mon goût, et je mabstiens donc de le transcrire ici. Si cela vous intéresse, trouvez les articles par vous-même ! CONTINUER

3 De plus, je vous laisse le choix de lire une biographie TRES succincte, spécialement rédigée pour vous, ou de lenjamber. « CHOISISSEZ et CLIQUEZ » Je veux savoir qui vous êtes !Je nen ai rien à foutre !

4 Biographie, TRES succincte. Je mappelle « Sebti BOUAGAL ». Je suis né le 24 Février 1948, en Algérie, dans un village qui était minuscule, mais qui a considérablement grandi. Mon village situé à lest du pays, sappelait, « JEAN-RIGAL » par le passé, et sappelle aujourdhui, « BERRICHE ». Bien que PERSONNE nait jamais voulu le croire, et que personne ne le croit encore aujourdhui, je nai pour toute culture, quun malheureux CEP, arraché de force et en candidat libre. Puis, en autodidacte, avec une déconcertante facilité et en toute simplicité, je suis aujourdhui Ingénieur en électricité, technicien supérieur en électronique, technicien supérieur en informatique, et aussi en mécanique dans de multiples branches. (Machines outils, mécanique automobile, constructions métalliques, soudures en tous genres, etc. …), pour couronner le tout, je me suis mis à écrire des romans ?!? Cest fou, non ? Jécris et je lis uniquement larabe et le français, probablement sans maîtriser ni lun ni lautre. Jai quelques notions danglais, mais vraiment très minimes. Jai choisi de prendre ma retraite en 2008, à lâge de 60 ans. Jai 09 enfants TOUS majeurs, dont 5 mariés, et jai 12 petits enfants … pour le moment ! (Février 2008.) Je ne bois que de l'eau, ou plutôt… que du café, mais je fume énormément. (Et des brunes !) Jadore les femmes, mais je suis dune timidité maladive, due à une éducation trop stricte, et une enfance misérable, sous loppression et la morgue du mépris colonialiste. Dans mon enfance, jai connu bien plus mon instituteur et son épouse, (tous deux français et qui madorent), que mes propres parents. Jai été et je suis toujours pauvre, parce que d'une part trop modeste, et d'autre part, je ne touche jamais à ce qui est sale. Jai élevé 09 hommes et femmes (5M+4F) dans le respect des lois, de la bonne éducation et des convenances. (Pas facile !) Depuis longtemps en désaccord avec la mère de mes enfants, j'ai épousé une seconde femme de 33 ans en Dans ce que jécris, je ne me mêle jamais de religion ou de politique. Je ne suis pas très communicatif, mais jaime rire et faire rire. Jai très peu damis, mais cest mon choix. Dans notre village, tout le monde me connaît et me respecte, pour ma personne d'abord, et aussi pour ma culture supposée À TORT être la plus élevée de toute la région. Pourtant, même les autorités locales ignorent jusqu'à mon existence. Même mes propres enfants, qui ont tous fait des études supérieures, n'ont jamais voulu admettre le fait, que je nai pas mis les pieds dans une université. (Sauf pour y travailler). Ils prétendent que cest de la modestie mensongère, parce quils ont lu certains de mes écrits désopilants. (Autodérision). Je suis fier de mes enfants donnés en exemple par tous. Jai visité de nombreux pays, et la France, bien plus que … mon pays lAlgérie, sans jamais y avoir résidé, travaillé, ni même y avoir demeuré plus de 6 mois consécutifs. J'arrête net, sinon cest un livre que je vous écrirai ! Voilà, cest PRESQUE … moi ! S. CONTINUER

5 Sebti BOUAGAL. Je mappelle, ou plutôt ON mappelle, Sebti BOUAGAL. Je suis né à BERRICHE (Algérie) le 24/02/48, jy suis à ce jour, et très probablement pour toujours. Fin ! Ne me demandez pas ce qui me retient dans ce patelin, je ne répondrai pas à la question, pour la bonne et simple raison, que je lignore moi-même ! Fin ! CONTINUER

6 JE LAI DEJA LU ! Vous êtes sûr(e), que ma biographie ne vous intéresse pas ? Le jeune homme qui me nargue, debout là juste derrière moi, dans le champ de blé plein de coquelicots, CETAIT MOI ! Maintenant on sest fâché, je lai quitté, on ne se parle plus ! Vous me cassez les pieds avec lhistoire de votre vie ! VOIR LA BIOGRAPHIE ?

7 Biographie, TRES succincte. Je mappelle « Sebti BOUAGAL ». Je suis né le 24 Février 1948, en Algérie, dans un village qui était minuscule, mais qui a considérablement grandi. Mon village situé à lest du pays, sappelait, « JEAN-RIGAL » par le passé, et sappelle aujourdhui, « BERRICHE ». Bien que PERSONNE nait jamais voulu le croire, et que personne ne le croit encore aujourdhui, je nai pour toute culture, quun malheureux CEP, arraché de force et en candidat libre. Puis, en autodidacte, avec une déconcertante facilité et en toute simplicité, je suis aujourdhui Ingénieur en électricité, technicien supérieur en électronique, technicien supérieur en informatique, et aussi en mécanique dans de multiples branches. (Machines outils, mécanique automobile, constructions métalliques, soudures en tous genres, etc. …), pour couronner le tout, je me suis mis à écrire des romans ?!? Cest fou, non ? Jécris et je lis uniquement larabe et le français, probablement sans maîtriser ni lun ni lautre. Jai quelques notions danglais, mais vraiment très minimes. Jai choisi de prendre ma retraite en 2008, à lâge de 60 ans. Jai 09 enfants TOUS majeurs, dont 5 mariés, et jai 12 petits enfants … pour le moment ! (Février 2008.) Je ne bois que de l'eau, ou plutôt… que du café, mais je fume énormément. (Et des brunes !) Jadore les femmes, mais je suis dune timidité maladive, due à une éducation trop stricte, et une enfance misérable, sous loppression et la morgue du mépris colonialiste. Dans mon enfance, jai connu bien plus mon instituteur et son épouse, (tous deux français et qui madorent), que mes propres parents. Jai été et je suis toujours pauvre, parce que d'une part trop modeste, et d'autre part, je ne touche jamais à ce qui est sale. Jai élevé 09 hommes et femmes (5M+4F) dans le respect des lois, de la bonne éducation et des convenances. (Pas facile !) Depuis longtemps en désaccord avec la mère de mes enfants, j'ai épousé une seconde femme de 33 ans en Dans ce que jécris, je ne me mêle jamais de religion ou de politique. Je ne suis pas très communicatif, mais jaime rire et faire rire. Jai très peu damis, mais cest mon choix. Dans notre village, tout le monde me connaît et me respecte, pour ma personne d'abord, et aussi pour ma culture supposée À TORT être la plus élevée de toute la région. Pourtant, même les autorités locales ignorent jusqu'à mon existence. Même mes propres enfants, qui ont tous fait des études supérieures, n'ont jamais voulu admettre le fait, que je nai pas mis les pieds dans une université. (Sauf pour y travailler). Ils prétendent que cest de la modestie mensongère, parce quils ont lu certains de mes écrits désopilants. (Autodérision). Je suis fier de mes enfants donnés en exemple par tous. Jai visité de nombreux pays, et la France, bien plus que … mon pays lAlgérie, sans jamais y avoir résidé, travaillé, ni même y avoir demeuré plus de 6 mois consécutifs. J'arrête net, ou je vous écrirai un livre ! Voilà, cest PRESQUE … moi ! S. CONTINUER

8 CONTINUER

9 BERRICHE, un village pas comme les autres ! CONTINUER

10 Berriche, petit village d'une population d'environ habitants est situé au NORD-EST de l'Algérie, à moins de 100 Km de la frontière Tunisienne, et à 400 Km de TUNIS, en passant par les points frontaliers de Tébessa ou de Souk-Ahras. Connu sous le nom de JEAN-RIGAL pendant la période coloniale, BERRICHE est un village à vocation agricole. Il est situé à 25 Km à l'Est d'Oum-El-Bouaghi, chef lieu de Wilaya à laquelle il est rattaché. (Wilaya=Département). Par rapport aux grandes villes plus connues, Berriche est à 120 Km de Constantine, à 200 Km d'Annaba, et à 600 Km d'Alger. Sur les pages suivantes, vous trouverez les coordonnées géographiques par satellite, ainsi quune carte géographique. CONTINUER

11 Geographical coordinates in decimal degrees (WGS84) Latitude : Longitude : KML Export for Google Earth Google maps view of Berriche Google links for Berriche Geographical coordinates in degrees minutes seconds (WGS84) Latitude : 35 54' 52'' Longitude : 7 22' 36'' Places near Berriche Mechta dahrat el attab - Mechta ras berriche KML Export for Google Earth Google maps view of Berriche Google links for Berriche Mechta dahrat el attab Berriche Alternates names : Beridj - Jean-Rigal - Coordinates UTM : LE57 CONTINUER

12 Berriche Satellite view of Berriche Democratic republic of algeria (DZ) CONTINUER

13 Satellite view of Berriche Democratic republic of algeria (DZ) CONTINUER

14 Berriche Alger 600 kms. Berriche est situé à environ 600 kms de la capitale ALGER, et à 100 kms de la frontière Tunisienne. CONTINUER

15 CONTINUER ?

16 INCROYABLE ! Comment est-ce possible ? INCROYABLE ! En plein jour, au centre de BERRICHE, où vivent pas moins de personnes, pas âme qui vive, pas un chat, ni même un rat ! Comment est-ce possible ? LE SECRET : LE SECRET : Une rumeur a fait croire aux habitants, quils risquaient la cécité (perte de la vue), sils saventuraient à sortir de chez eux à lheure de léclipse solaire. (Photo prise en 1999). Résultat : Résultat : ECLIPSE POPULAIRE ! Cest la rue principale à BERRICHE. Le centre ville en quelque sorte, vers 10h30 du mat. Inouï, nest-ce pas ? CONTINUER BERRICHE 1999

17 Photo satellite « Google Earth » découpée. Les flèches rouges, cest la RN 10 tracée au cordeau au centre de BERRICHE. Cest la voie principale désertique, que vous avez vue dans la photo précédente, et que vous voyez sur les miniatures de droite, alors quil y a personnes dans ce village ! Sur plus dun kilomètre, pas un chat ni même un rat ! CONTINUER

18 Voulez-vous voir mon dernier livre ? BIEN SÛR ! Ça ne mintéresse pas ! Ça ne mintéresse pas !

19 Cest quoi, ce livre ? Voir catalogue ? Voir catalogue ? FIN

20 Au passage, il y a des rires, des délires, des vacheries, des cochonneries, en somme, une animalerie ! Il y a aussi, de la suggestion, de la superstition, des émotions, des maux, des numéros, des nouveaux mots, un drame, des femmes, des larmes, des enfants, du charme. ET ENCORE : De lhumour, DE LAMOUR, un zeste dinceste, et de très longs jours. De LIMPOSSIBLE, et des nuits fort pénibles. Des songes, et plein de mensonges. Des calembours, un compte à rebours, Un diable en action, des opérations, et de LINCROYABLE à répétition. Lécrit-vain. QIOL Savez-vous ce que cest quun « QIOL » ? Non ? La définition est nécessairement entre la page UN et FIN. Je veux lire un extrait ? Non merci, jai faim, vivement la FIN ! Non merci, jai faim, vivement la FIN !

21 Extrait du livre « 8&8, Mis bout tabou ». 8&8, Mis bout tabou 8&8, Mis bout tabou Devant le lugubre baquet fastueusement orné, je retire ma bague, et dune chiquenaude, je la jette sur le corps momifié. Le bel anneau tournoie, puis se stabilise verticalement, retenu par une probable plissure du dernier et laid vêtement … tout neuf. Labominable linceul en tissu pourtant blanc ! Le bel anneau et son ombre sombre, forment un « 8 » bicolore. Une moitié noire morte, et l'autre vive, en or ! Mon interprétation de la scène est immédiate : Sabrina dort dans sa bonne mort, tandis que je vis encore. Tout le monde se regarde, me regarde, et regarde l'anneau dans son étrange position verticale, mais le plus bizarre, cest le « 8 » or et noir, que je suis seul à voir. Il sagit dun cercueil. 368 pages. Un autre extrait ? Non merci, jen ai ras lbol ! Non merci, jen ai ras lbol !

22 A chaque syllabe, elle membrasse au visage, et sur tous les points accessibles au passage. Cela ne peut passer inaperçu chez-nous, et ne peut être entrepris que par un fou. Une sublime fille, dune beauté inouïe, embrassant son amoureux en pleine rue, cest du jamais vu ! Un agglomérat de curieux, et autres furieux, sinstalle sur les lieux. La rue est noire de monde, en quelques secondes. La circulation est bloquée, en gros paquets, de par tous les côtés. Les conducteurs klaxonnent avec fureur, contre les passants cloués de stupeur, mais la belle SABRINA nen a cure, trop occupée à soigner ma blessure. FIN

23 Merci davoir pris la peine de lire ces quelques pages. Il ne vous reste plus quà me rendre visite sur mon site. Je vous attends sur : FIN

24 Vous nêtes pas connectée au site, ce nest quune photo de la page daccueil. FIN


Télécharger ppt "CONTINUER Description succincte de ma petite personne. Dabord voici en bref, ce que la presse dit de moi, et de mon village,"

Présentations similaires


Annonces Google