La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 4.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 4."— Transcription de la présentation:

1 HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 4

2 Bipartisme imparfait ( ) Evolution des clivages Evolution des sociaux chrétiens Evolution des socialistes Evolution des communistes Evolution des libéraux Evolution des régionalistes Les caractéristiques de la période - Au niveau institutionnel - Au niveau électoral / gouvernemental - Au niveau social

3 Evolution des clivages Clivage Eglise/Etat La question royale ( ) - Origine: Début de la guerre: tensions entre roi et gouvernement Gouvernement demande au roi de quitter le pays – refus de Léopold III – gouvernement refuse de démissionner et quitte le pays Roi capitule et négocie (rencontre avec Hitler) Roi se marie en 1941 (questions constitutionnelles, familiales, religieuses) Roi publie un testament politique: maintient ses positions => polémiques - Fin de la guerre: Roi en exil en 1944 Chambres constatent limpossibilité de régner => Régent (prince Charles) Roi libéré par les troupes américaines en mai 1945 => retour? - Tensions: Opposition au retour du roi: POB, FGTB, communistes, libéraux Soutien au retour: catholiques

4 Evolution des clivages Clivage Eglise/Etat - Conflit: Catholiques: quittent le gouvernement puis retour en 1949 avec majorité absolue Chambre; besoin soutien libéraux au Sénat => consultation populaire 1950: Consultation: campagne dure (intervention Eglise); débat sur les résultats Résultats: 57,7% oui, 42,3% non mais asymétrie Catholiques: poussent pour le vote du retour du roi Libéraux: démission et tensions internes (division linguistique) Dissolution Chambres & élections anticipées 1950 Catholiques majorité absolue Chambre/Sénat => gouvernement homogène Vote fin de limpossibilité de régner & retour du roi Insurrections / grèves /morts Roi abdique en juillet 1951 = Clivage Eglise/Etat, mais superposition au clivage centre/périphérie (sentiment dimposition de la volonté du centre)

5 Evolution des clivages Clivage Eglise/Etat Guerre scolaire - Origine: Catholiques = majorité absolue mais divisés Aile droite: solution trouvée = trahison Recrutement de léopoldistes > sociaux-chrétiens Commission denquête, remaniements gouvernement, congrès de ressentiment Perte de près de 50% des adhérents, déclin élections communales Ressentiments du mouvement ouvrier chrétien - Recentrage sur la question scolaire pour ressouder lunité : doublement du budget pour lenseignement libre 1952: Pierre Harmel (Ministre Education): lois scolaires favorables à lenseignement libre confessionnel 1954: réponse laïque: succès électoral socialistes/libéraux => gouvernement laïque 1955: Léo Collard (Ministre Education): loi inverse: réduction des subsides et abrogation des règles favorables à lenseignement libre Objectif: sattaquer à la domination des sociaux chrétiens en Flandre 1955 & 1958: réaction catholique: manifestations à Bruxelles 1958: défaite électorale libéraux & socialistes => gouvernement minoritaire social chrétien => approche consensuelle > majoritaire: Pacte scolaire

6 Evolution des clivages Clivage Possédants/travailleurs Développement Etat-Providence ( ) - Régime de sécurité sociale, Maladie-invalidité, ONSS - Organes consultatifs paritaires: Conseil central de léconomie, conseils professionnels, conseils dentreprise, conseil national du travail - Bureau de programmation économique, Comité national de lexpansion économique - Impact important sur les piliers: gestion des services pour lEtat = néo- corporatisme (socialistes + chrétien) > agences idéologiques Tensions grève hiver ( ) - Hiver : Loi unique = plan dassainissement, réduction dépenses publiques (lib & soc chrétiens) => mobilisation syndicats + soc + comm - FGTB-ABVV divisé N/S => André Renard repli wallon Lien entre mouvement social et fédéralisme -Divisions entre syndicats: CSC moins favorable à la grève (intervention Eglise contre grève et >< MOC; lutte contre FGTB; question linguistique) Tensions clivage socio-économique masque tensions centre/périphérie

7 Evolution des clivages Clivage Centre/Périphérie Après-guerre: - Réflexions sur la législation linguistique (centre de recherche pour la solution nationale des problèmes sociaux, politiques et juridiques en région wallonne et flamande) - dure 10 ans - Revendications suppression volet linguistique du recensement décennal: rôle des Fondsen et marches flamandes VAK - Renversement centre-périphérie (développement secteur secondaire) : lois linguistiques: Abandon recensement linguistique Aménagements territoire: Comines-Warneton et Mouscron vers Wallonie; Fourons vers Flandre Régime des facilités linguistiques Règles emploi des langues dans lenseignement, ladministration, le monde judiciaire Emergence représentation des intérêts spécifiques - Flandre (1950s) - Réaction francophone: Hiver : déclencheur: Mouvement wallon: existe depuis laprès-guerre mais encore confiné à certains milieux culturels; après : population ouvrière

8 Evolution des sociaux chrétiens Abolition du Bloc catholique Nouveau parti: Christelijke Volkspartij – Parti social chrétien (CVP-PSC) Caractéristiques: - Adhésion directe = masse (léopoldistes, nationalistes flamands, droite, femmes) - Doctrine = Programme de Noël 1945 = chrétien > catholique = déconfessionnalisé (mais toujours influence forte, cfr anti-UDB) = personnalisme (mais toujours divisions internes) Concurrence de lUnion démocratique belge (UDB) = volonté de créer un parti travailliste associant les socialistes et les démocrates chrétiens (détachement clivage philosophique) = UDB fondé en juin 1945 mais échec électoral => mort-né Démontre le primat du clivage philosophique sur le clivage socio-économique après-guerre ( ) Affectés par la question royale Réunion autour de la question scolaire Bloc dopposition contre le gouvernement laïc de

9 Evolution des socialistes Durant la guerre: refondation : Parti socialiste belge-Belgische socialistische partij (PSB-BSP) – Achille Van Acker – Congrès de la victoire 1945 Caractéristiques: - Adhésion directe mais toujours parti de masse (de à en 10 ans) - Lien avec le syndicat moins automatique: fondation FGTB-ABVV (4 centrales durant la guerre) : Action commune socialiste: communauté informelle du pilier - Doctrine: démocratie socialiste (souveraineté des travailleurs, appropriation collective) mais réformisme >révolution Confrontation philosophique Tournant difficile : gouvernement laïc avec les libéraux => opposition de laile gauche face à un centrisme trop marqué : volonté ancrage à gauche : concurrence du MPW et émergence courant fédéraliste - Mécontentement lié au vote des lois linguistiques et tensions avec le MPW

10 Evolution des communistes Durant la guerre: rôle résistance, carte soviétique, sociale, patriotique Après-guerre: - Programme: protection nationale contre influence américaine - Question du pouvoir ( ) - Succès électoral en 1946 (12,5% - Wallonie), devant les libéraux, puis essoufflement - Déclin organisationnel (perte de 80% des adhérents en 10 ans) Pro-soviétisme, sectarisme et culte de la personnalité Clivage socio-économique au second plan par rapport au clivage philosophique

11 Evolution des libéraux Peu de changement Doctrine: charte sociale mais importance de linitiative privée, entreprise, libre concurrence, économie de marché Difficultés: - Question royale: tensions entre ailes linguistiques - Perte statut 3 ème parti en 1946 (communistes) - En décalage avec laprès-guerre: sécurité sociale, Etat-Providence = pas eux Atouts - Grandes figures - Place de pivot Réalignement 1961 (Motz – Vanaudenhove) - Ouverture philosophique (Pacte scolaire; libéraux chrétiens) cfr listes Repositionnement clivage socio-économique: clivage central + versant possédants - Clivage linguistique: position belgicaine réaffirmée - Congrès 1961: Parti de la liberté et du progrès – Partij voor vrijheid & vooruitgang (PLP-PVV): changement de nom, de programme, dorganisation Succès 1964 (communales) et 1965 (législatives)

12 Evolution des régionalistes Emergence de la Volksunie - Difficultés liée au rôle joué par le VNV => plombe revendications/légitimité - Difficultés liées à la domination du clivage philosophique : Vlaamse Concentratie: revendications linguistiques + amnistie mais modeste : Christelijke Vlaamse Volksunie => Volksunie - Programme: Etat fédéral à 2; Bruxelles comme district fédéral; transversalité sur le clivage philosophique, transpiliers, divisions sur socio-économique - Démarrage lié à la fin de la polarisation philosophique, la fin de la stigmatisation du mouvement flamand, les fractures liées à la grève Succès électoraux, organisationnels, culturels, politiques = élection de rupture: passe les 10% - Croissance constante jusque 1971 Prémisses RW - MPW en 1961: populaire, lien avec syndicats mais décès André renard en : fragmentation des tendances (en lien avec un positionnement différent sur le clivage socio-économique) - Proposition de rapprochement par Perin en 1966: Parti wallon : élargissement => Rassemblement wallon (Perin)

13 Evolution des régionalistes Prémisses FDF - Traumatisme des marches flamandes et des lois linguistiques - Opposition aux frontières (limitation 19 communes) : Manifeste bruxellois => Rassemblement pour le droit et la liberté : Front démocratique des bruxellois (francophones); revendications: abrogation des lois linguistiques de ; consultation populaire pour les limites de la Région bruxelloise - Transversalité philosophique; neutralité piliers

14 Caractéristiques de la période (1) Au niveau électoral / gouvernemental Confrontation socialiste/catholique; libéraux en appoint = bipartisme imparfait, ou 2.5 partis PSC-CVPPSB-BSPPL-LPPCB-KPBVUAutre ,5 (92)32,4 (69)9,7 (17)12,7 (23)1,7 (1) ,6 (105)29,8 (66)15,3 (29)7,5 (12)2,1 (0)* ,7 (108)35,5 (77)12,0 (20)4,7 (7)0,1 (0) ,1 (95)38,7 (86)12,9 (25)3,6 (4)2,2 (1)1,5 (1) ,7 (104)37,1 (84)11,8 (21)1,9 (2)2,0 (1)0,5 (0)

15 Caractéristiques de la période (2) Au niveau électoral / gouvernemental CabinetDate débutComposition du gouvernement Van Acker IFévrier 1945CVP/PSC, LP/PL, BSP/PSB, KPB/PCB Van Acker IIAoût 1945CVP/PSC, LP/PL, BSP/PSB, KPB/PCB, UDB, sf Spaak IMars 1946BSP/PSB, sf Van Acker IIIAvril 1946BSP/PSB, LP/PL, KPB/PCB, sf HuysmansAoût 1946BSP/PSB, LP/PL, KPB/PCB, sf Spaak IIMars 1947CVP/PSC, BSP/PSB, sf Eyskens (G.) IAoût 1949CVP/PSC, LP/PL DuvieusartJuin 1950CVP/PSC PholienAoût 1950CVP/PSC, sf Van HoutteJanvier 1952CVP/PSC, sf Van Acker IVAvril 1954BSP/PSB, LP/PL Eyskens (G.) IIJuin 1958CVP/PSC, sf Eyskens (G.) IIINovembre 1958CVP/PSC, LP/PL Union nationale Laïcs >< homogène catholiques

16 Caractéristiques de la période (3) Au niveau social Suffrage universel 1948 (droit de vote des femmes) Lois linguistiques Développement de lEtat-Providence / sécurité sociale Mutations économiques Inversion des relations centre-périphérie en termes économiques


Télécharger ppt "HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 4."

Présentations similaires


Annonces Google