La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REDUCTION DES PERTES CLE du mercredi 15 juin 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REDUCTION DES PERTES CLE du mercredi 15 juin 2011."— Transcription de la présentation:

1 REDUCTION DES PERTES CLE du mercredi 15 juin 2011

2 A la signature de lavenant n°7, le délégataire sest engagé a atteindre deux objectifs. En 2010 : les pertes en eau seront réduites de 4% par rapport à 2005 pour atteindre une valeur maximale de 11,7 Mm³ (soit à titre indicatif, 2,3 Mm³ en pertes «process» et 9,4 Mm³ en pertes réseau) En 2013 : les pertes en eau seront réduites de 13% par rapport à 2005 pour atteindre une valeur maximale de 10,6 Mm³ (soit à titre indicatif, 2,1 Mm³ en pertes «process» et 8,5 Mm³ en pertes réseau) Pénalité : En 2010 et les années suivantes, P=0,20 /m³ perdu/an en deçà des gains annoncés. Bonus : En 2010 et les années suivantes, B=0,20 /m³ gagné/an au-delà des gains annoncés. Rappel de lengagement du délégataire n°20 «réduction des pertes»

3 LES PERTES PHYSIQUES Typologie des pertes Les pertes physiques non récupérables - les pertes incompressibles ; ces pertes ne sont pas détectables techniquement et seul le renouvellement complet du réseau dans les meilleurs conditions permettrait de les éliminer; - les pertes dues aux process de traitement des eaux brutes (eaux de lavage des filtres à sable, consommation des analyseurs en continu utilisant un réactif) ; - les eaux comptées non facturées. Les pertes physiques récupérables - les pertes invisibles dans les réseaux de transport et de distribution ; - les pertes dues à la consommation des analyseurs en continu, les mises en décharge pour divers travaux ; - les évents des filtres à sable ; - les pertes occasionnées lors des fins de vidange des réservoirs; - les pertes consécutives aux fuites visibles. LES PERTES RESULTANT DES ECARTS - les pertes incombant au sous-comptage des compteurs des usagers ; - les prélèvements sur les PI/BI (pompiers, vols deau…).

4 LA SECTORISATION Quels moyens pour la réduction des pertes ? La sectorisation du réseau de la Cub lancée en 2007 est opérationnelle depuis juin 2009 et en avance de 7 mois sur le programme prévisionnel. 3 niveaux de sectorisation : Niveau I : 15 grands secteurs homogènes sur les plans hydrauliques et de la qualité

5 LA SECTORISATION Quels moyens pour la réduction des pertes ? Niveau III : ce niveau consiste à la création de secteurs temporaires réservés à la recherche active de fuite (RAF) Lensemble des mesures (débit, pression) issues de la sectorisation permettent dorienter la RAF en ciblant les secteurs les plus fuyards et en identifiant au plus vite laugmentation anormale des débits de nuit. Niveau II : 25 sous-secteurs divisent les 15 secteurs de niveau I. Ils permettent davoir un suivi plus fin des débits de nuit

6 RECHERCHE ACTIVE DE FUITES (RAF) La RAF couvre la quasi-totalité du réseau de distribution deau potable de la Cub, avec une intensité adaptée au caractère fuyard de chacun des secteurs. Lensemble du réseau de Bordeaux intra-muros est placé sous surveillance acoustique. 150 hydrophones ont été mis en place de 2007 à Quels moyens pour la réduction des pertes ?

7 Ce dispositif, mis en service depuis juin 2010, permet une modulation de la pression de service en heures creuses de la consommation afin de réduire les casses sur branchements et le débit de fuites. MODULATION DE PRESSION Quels moyens pour la réduction des pertes ?

8 Ce projet a créé deux nouveaux étages de pression : MODULATION DE PRESSION Quels moyens pour la réduction des pertes ? -Étage 75 modulé qui concerne les communes de Blanquefort, Bordeaux Caudéran, Eysines, Le Bouscat, Mérignac, Pessac et Villenave dOrnon. Soit 660 km de réseau et habitants ; - Etage 60 modulé qui concerne les communes de Bordeaux, Bègles et Villenave dOrnon soit 200 km de réseau et habitants.

9 Autres moyens de réduction des pertes Le délai de réparation des fuites visibles signalées La Cub a fait prendre un engagement à son délégataire en vue daméliorer sa réactivité pour larrêt des fuites visibles signalées et ainsi limiter le débit de fuites.

10 LA LUTTE CONTRE LE VOL DEAU Depuis fin 2009, 60 bornes de puisage monétiques ont été déployées sur le territoire communautaire. Autres moyens de réduction des pertes

11 LA LUTTE CONTRE LE VOL DEAU Ce dispositif a été complété par des actions de sensibilisation et dinformation. Autres moyens de réduction des pertes

12 Récupération des eaux de process Installation de ventouses automatiques sur les évents les filtres les plus gourmands en eau des déferriseurs (économie denviron m³/an). Etudes en cours avec lARS pour le recyclage des eaux de lavage des filtres à sable (à titre dexemple, le besoin station annuel de Gamarde est denviron m³). Etudes en cours pour la recirculation des eaux des paillasses. Autres moyens de réduction des pertes

13 CONCLUSION En 2010, on observe un nette réduction du volume global des pertes par rapport à la référence de 2005 de 12,2 Mm³, soit une baisse de 14,75%. Cette réduction est le résultat du plan daction pour la réduction des pertes et lamélioration du rendement qui a été mis en œuvre dans le cadre de lavenant n°7 et renforcé par la mise en œuvre du dispositif de modulation de pression. Ce dispositif mis en service depuis juin 2010 na pas encore offert tout son potentiel qui peut être estimé à environ m³/an *2010* Objectif 2010Objectif 2013 Pertes "process"2,1 2,01,22,32,1 Pertes réseau11,210,810,39,39,48,5 TOTAL 13,312,912,310,411,410,6 *hors pollution Gamarde En millions de m³


Télécharger ppt "REDUCTION DES PERTES CLE du mercredi 15 juin 2011."

Présentations similaires


Annonces Google