La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La philosophie du pardon (Pierre Trepanier historien-philosophe)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La philosophie du pardon (Pierre Trepanier historien-philosophe)"— Transcription de la présentation:

1

2 La philosophie du pardon (Pierre Trepanier historien-philosophe)

3 Pardonner à l'autre est une marque d'amour pour soi, car c'est d'abord pour soi qu'on pardonne à l'autre. Le pardon voit au-delà des motivations de l'autre, pour atteindre la place en lui où il a les mêmes attentes que nous.

4 Oublier la faute de l'autre, voilà la plus douce des vengeances. Le pardon est la façon de combattre l'intolérance, car la tolérance ne se bat jamais avec l'intolérance. Le pardon est un soulagement pour le coeur de celui qui le donne, et une paix de l'esprit pour celui qui le reçoit. Le pardon est le refus pacifique de continuer à se défendre contre l'amour.

5 On est libre de refuser le pardon, mais on n'a pas la liberté d'en refuser les conséquences

6 Le pardon est une vision au-delà des apparences qui voit plus loin que l'évidence. On apprend à pardonner aux autres en même temps qu'on apprend à se déculpabiliser soi-même. On ne s'est pas pardonné ses propres erreurs quand on doit se valoriser des erreurs des autres. Si on ne se pardonne pas, on ne peut pas oublier ses erreurs, et on continue toujours de rappeler à l'autre les siennes

7 L'amertume disparaît quand on se pardonne, et la joie revient quand on pardonne à d'autres. On ne se pardonne pas d'être comme on est, quand on ne sait pas qui on est.

8 C'est parce qu'on est incapable de se regarder sans se blâmer, qu'on accuse souvent les autres de ce qu'on refuse de voir en soi. La fuite est une réaction devant un obstacle, mais si l'obstacle c'est nous, on ne pourra jamais l'éviter complètement.

9 La difficulté du pardon nous demande un travail dont on n'a pas l'habitude, comme des muscles qui s'atrophient sans exercices. Se pardonner est un besoin, pour ne plus avoir à attendre le pardon des autres. Qui ne se pardonne pas ses erreurs passées ouvre la porte à de futures bêtises. La meilleure façon de culpabiliser les autres est de ne pas se pardonner.

10 C'est parce qu'on a trop longtemps toléré nos comportements, qu'on ne tolère plus ceux des autres. C'est parce qu'on s'est trop longtemps préoccupé du comportement des autres, qu'il faut maintenant s'occuper du nôtre.

11 On ne peut plus condamner personne quand on peut pardonner à l'autre de nous avoir condamné. Certains ont un langage étonnant, d'autres, un silence éloquent. Recevoir le pardon ne suffit pas, il faut aussi se pardonner.

12 On ne pardonne pas à l'autre son erreur, tant qu'on se refuse soi-même d'en faire. Justifier son erreur nous encourage à la répéter, se pardonner nous incite à ne pas la refaire. A trop comprendre les autres, on ne se comprend pas, à ne pas leur pardonner, on ne se pardonne pas.

13

14 Je te souhaites une très agréable journée !

15 Vu sur Diaporamapps.comDiaporamapps.com


Télécharger ppt "La philosophie du pardon (Pierre Trepanier historien-philosophe)"

Présentations similaires


Annonces Google