La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SERVITEUR DE DIEU MORT EN 1929 Frère des Écoles chrétiennes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SERVITEUR DE DIEU MORT EN 1929 Frère des Écoles chrétiennes."— Transcription de la présentation:

1 SERVITEUR DE DIEU MORT EN 1929 Frère des Écoles chrétiennes

2 Dans la nature paisible du village de Nicolet le 31 octobre 1871, la famille Chatillon s’agrandit d’un nouveau poupon: Il s’appellera couramment Adolphe tout en étant sous le patronage de l’archange Raphaël

3 Dans le village, la famille est connue. Octave, le père, tient les orgues de la paroisse, il enseigne la musique au séminaire de Nicolet. Il dirige des orchestres.

4 Octave et son épouse Alma ALEXANDRE, avec leurs enfants habitent la vaste maison face à l’église, rue Saint-Jean-Baptiste, en bordure de la rivière Nicolet.

5 À la cathédrale, souvent le jeune Adolphe Chatillon fait entendre sa voix d’or. Toute sa vie, il adorera chanter. En être privé sera pour lui une souffrance.

6 Adolphe n’a pas encore dix ans lorsque sa mère décède âgée de 37 ans… « Quand je veux me représenter la tendresse de la Vierge Marie, je me rappelle ma mère » aimait redire le frère Théophanius-Léo

7 Une tante veillera sur les jeunes orphelins. Cinq enfants survivent: Jean-Joseph-Edmond, quinze ans; Édouard, 14; Adolphe autour de 9, Robert seulement 7, et Octavie à peine 3 ans. Aux pensionnats, des éducateurs de qualité relayèrent la famille. Le papa suivait le progrès des enfants: Edmond devint prêtre, et Édouard fonda une famille. Octavie fera de même. Robert sera Oblat missionnaire. Frère Tertullien Nadeau F. Théodulphe Lanctôt

8 Engager les forces vives de sa jeunesse au service de Jésus, c’est un désir ardent du jeune Adolphe. Il est reçu chez les Frères des Écoles Chrétiennes. Précoce, il n’a pas encore 13 ans! Mais une maturité notable.

9 Dans la maison dressée coin Lagauchetière et Côté, (Montréal) remplacée par le complexe Guy-Favreau. il s’initie à la vie religieuse. Novice en 1886, il prend le nom religieux de Frère Théophanius-Léo ; Il est doté désormais du titre de Vénérable ADOLPHE CHATILLON Sous la bannière du Christ. Il adoptera la règle de vie de saint Jean-Baptiste de La Salle, son fondateur, ardent défenseur de l’Église qui est gouvernée par Léon XIII à l’époque du F. Théophanius-Léo

10 Guidé par des frères expérimentés, il développe sa compétence d’éducateur, au Scolasticat qui vient d’emménager à Maisonneuve en « Charité, union mutuelle, c’est là ce que je veux, Jésus. N’avez- vous pas dit: Aimez-vous comme je vous ai aimés. »

11 Sa mission est toute tracée: vivre personnellement des enseignements de l’Évangile, et travailler à « former Jésus-Christ » dans le cœur des jeunes qu’il prépare à la vie. Il s’engage dans la fidélité à préférer Jésus et l’amour de Dieu en toutes circonstances, à faire la volonté de Dieu à tout moment du jour ou de la nuit,. Il est un être rayonnant, un vrai miroir de Jésus !

12 Pendant que frère Adolphe chemine dans son ascension spirituelle et son apostolat, son jeune frère, Robert, étudie au séminaire de Nicolet de Puis il entra au noviciat des pères Oblats, à Lachine. Ordonné prêtre par Mgr Duhamel à Ottawa en 1896, il fut aussitôt envoyé missionnaire au Texas. Depuis 1895, frère Adolphe enseignait les jeunes aspirants, tâche qu’il remplit pendant neuf ans.

13 On l’envoie diriger l’école de Lachine (1904), puis celle de Sainte-Cunégonde (1907). Il animait avec brio les frères de sa communauté. Mais une forte maladie dont Il guérit par la grâce de Dieu, porta les supérieurs à lui confier une autre tâche où il excellerait: formateur des novices.

14 SA SPIRITUALITÉ - Union au Cœur de Jésus Petite voie d’enfance de Thérèse de Lisieux: « C’est la confiance qu’il vous faut. Puisez-la dans une grande dévotion au Sacré-Cœur. […] rien de meilleur pour guérir la neurasthénie. » « Tout avec Jésus, tout sous le regard de Jésus. Le fruit sera la douceur, le sourire, seul; le sourire avec tous. » (C.G. 13) Une devise: RENDRE HEUREUX POUR RENDRE MEILLEUR. «… demander par sainte Thérèse, de l’amour et encore de l’amour » ( pour le cœur de Jésus ) – tiré de son récit de voyage 1928

15 Sur une durée de onze (11) ans, des jeunes hommes en grand nombre suivront ses enseignements libérateurs, à saveur d’Évangile. Il passe des heures à prier pour que le message appris du Christ passe dans les âmes et inspire les vies.

16 À la tête de groupes de 40 jeunes pleins d’énergie, c’est chaque jour que la même routine et le même règlement se déroulent; il y participe chaque fois avec un cœur neuf et plein d’entrain surnaturel Il garde une écoute accueillante aux besoins d’encouragements,. à l’orientation spirituelle des âmes.

17 1923 – Après dix ans, une mission plus vaste. lui est confiée : superviser la formation des sujets dans toute l’Amérique du Nord. Aux responsables, il remet chaque fois le fruit de ses observations et les lignes de conduite à tenir pour aller de l’avant.

18 De retour au Québec, il préside les retraites de 20 ou de 30 jours, comme pour ce groupe à Varennes en Plongé dans la prière, l’ascèse continue, l’union à Dieu, il est un guide recherché.

19 Bien que Visiteur général, il ne néglige pas les visites à sa famille, aux confrères, à son frère Robert, de passage à Nicolet. F. Adolphe Chatillon est un homme d’Évangile, un homme de cœur, de prière et de service

20 Délégué en Europe, il ira prier aux grands sanctuaires de Lourdes, de Montmartre (Paris), et de Lisieux, chez la petite Thérèse, carmélite.

21 À Lembecq-lez-Hal, en Belgique, pour les affaires spirituelles de la congrégation, il éprouve des fatigues; la santé faiblit. Transporté d’urgence dans les hôpitaux parisiens, on diagnostique un cancer virulent. On tente tout pour le sauver, mais la médecine doit s’avouer vaincue. Il est rapatrié au Québec en mars 1929 Salon sur le bateau qui le transporta en Europe

22 Il n’a pas atteint 58 ans. Pleinement livré aux desseins de Dieu, religieux modèle pendant 42 ans, selon le témoignage de tous, Frère Adolphe Chatillon s’endort dans la paix du Seigneur, le 28 avril 1929 vers 20 heures. Sa réputation de sainteté le suit toujours. Parmi ses derniers propos: « Je vais, moi aussi, passer mon ciel à faire du bien sur la terre » La sainte de Lisieux illumine ses derniers Instants de vie..

23 Dès que l’intercession du Vénérable Adolphe Chatillon obtiendra un miracle médicalement reconnu, notre serviteur de Dieu recevra le titre officiel de Bienheureux. D’ICI LÀ, NOUS DEVONS RANIMER SANS CESSE NOTRE CONFIANCE ET NOS PRIÈRES VIVES. Tombeau à Laval (Ste-Dorothée), 300 chem. Du Bord-de-l’Eau

24 On obtient gratuitement sur demande: 1- Le BULLETIN (trimestriel) 2- des prières, neuvaine, dépliants, (si on en désire). en donnant votre adresse à Centre Adolphe Chatillon, 5714 ave. Darlington Montréal, QC, H3S 2H7 ; OU par courriel: TOUT CHÈQUE doit être fait à l’ordre de Gilles Beaudet, F.É.C.. et envoyé à l’adresse donnée ci-dessus.

25 Ce diaporama a été réalisé par Gilles Beaudet, f.é.c. - février 2007


Télécharger ppt "SERVITEUR DE DIEU MORT EN 1929 Frère des Écoles chrétiennes."

Présentations similaires


Annonces Google