La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Open Access, Open Archives, OAI-PMH ? Gabriel Gallezot, Urfist paca-c.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Open Access, Open Archives, OAI-PMH ? Gabriel Gallezot, Urfist paca-c."— Transcription de la présentation:

1 Open Access, Open Archives, OAI-PMH ? Gabriel Gallezot, Urfist paca-c

2 … Quest-ce que ne va pas ? anomalie Post-Gutenbergienne … la « parabole » dHarnad : détecter les acteurs, les supports et le mode de communication/accès 1. Un jeune chercheur ayant tout juste obtenu son doctorat annonce fièrement à sa mère qu´il vient de publier son premier article. Elle lui demande combien il a été payé. Il grimace, répond : « Rien » et se lance alors dans une explication longue et compliquée... 2.Un chercheur de la même université repère cet article. Il se rend à la bibliothèque pour l´obtenir. On lui répond : « Nous ne sommes pas abonnés à cette revue, trop chère pour nous (notre budget d´abonnements, de droits, de prêt et de reproduction est déjà largement dépensé). » 3. Un étudiant, dans la même université, voit le même article cité sur le Web. Il clique sur la citation. Le site de l´éditeur demande un mot de passe : « Accès refusé : seules les institutions autorisées et ayant souscrit un abonnement ont accès à la revue. » 4. L´étudiant perd patience, s´ennuie et clique sur Napster pour mettre la main sur la version MP3 de son CD favori et se consoler ainsi de ses malheurs. Source : Skyreading and Skywriting for Researchers: A Post-Gutenberg Anomaly and How to Resolve it ne

3 suite 5. Des années plus tard, la titularisation [recrutement universitaire] du docteur du point 1 est envisagée. Ses publications sont bonnes, mais pas assez citées ; leur « impact sur la recherche » n´est pas suffisant. Titularisation refusée. 6. Le même scénario se répète lorsqu´il essaie d´obtenir des crédits de recherche [institutions, organismes de financement]. Ses résultats scientifiques n´ont pas eu un impact suffisant. Trop peu de chercheurs les ont lus, s´en sont inspirés et les ont cités. Financement refusé. 7. Il essaie alors d´écrire un livre. Les éditeurs refusent de le publier : « On n´en vendrait pas assez d´exemplaires car il y a trop peu d´universités ayant suffisamment d´argent pour en payer le prix (leurs budgets d´achat sont limités par le coût annuel, sans cesse croissant, de leurs abonnements, droits et prêts). 8. Il essaie de mettre ses articles sur le Web, en accès libre, afin d´augmenter leur impact [visibilité]. Son éditeur menace de le poursuivre, ainsi que son fournisseur d´accès, pour violation du copyright. 9. Il demande à son éditeur : « Qui le copyright est-il censé protéger ? » Son éditeur lui répond : « Vous ! » = > crise de lédition scientique

4 Points dachoppement ( Crise de lédition scientifique) Diktat du "publish or perish" Loi du facteur d'impact (et ses biais) Abandon du droit d'auteur à l'éditeur Concentration des éditeurs spécialisés Augmentation des prix des abonnements Temps entre les résultats et leur publication Restrictions sur ce qui peut ête publié et comment cela peut être diffusé (modèle papier) => Plusieurs initiatives

5 Une réponse : lOpen Access Un mouvement pour le libre accès aux textes scientifiques (archives ouvertes ou revues en libre accès) Partager les textes entre pairs Augmenter la visibilité des textes A fonds public, accès public Support de la mémoire scientifique Accessibilité et gestion des références bibliographiques possibles

6 Une histoire de la communication scientifique [ dispositif de publication renouvelé ] A partir de : GUÉDON, J. (2001). In Oldenburg's Long Shadow : Librarians, Research Scientists, Publishers, and the Control of Scientific Publishing. In Creating the Digital Future : Association of Research Libraries,138th Annual Meeting, Toronto, Ontario (Canada), May 23-25, micro-ordinateur

7 Quelques repères dans le temps Tout le contexte historique de la communication scientifique... (cf.dia 2) 1991 (1989) - Psycoloquy - Open Access Journal -Revue en Libre Accès 1991 (août) - ArXiv (preprint) - Open Archive - Archive Ouvertes 1994 (juin) - Subversive proposal - Auto-Archivage 1999 (oct.) - Santa fee meeting : OAI et propal OAI-PMH 2001 (juil.) - OAI-PMH Les « 4B free » : OPEN ACCESS 2002 (fev.) - Budapest OAI - 1° auto-archivage pré ou post-pint, 2° revues en libre accès 2003 (avr.) - Bethesda : def Open Access publishing (Libre Accès) 2003 (oct.) - Berlin I - engagement institutionnel 2005 (fev.) - Berlin III - mandat impératif des institutions pour les AO et encouragement des chercheurs à publier dans des revues en libre accès) (juil.) - en France protocole daccord en vue d'une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique + dautres accords ou mandats : ex. Federal Research Public Access Act (FRPAA)

8 En france : un accord national Automne 2005 : mise au point dun protocole daccord national EPST / CPU pour une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique » Signature effective juillet 2006 « permettre à la fois aux chercheurs de communiquer directement leurs travaux à lensemble de la communauté internationale vers des archives ouvertes, aux institutions de recherche (universités, EPST et grandes écoles) de rassembler, d'afficher, de valoriser, de promouvoir et de pérenniser leur production scientifique et, de façon générale, à la recherche française d'améliorer sa visibilité au sein de la communauté scientifique internationale » Plate-forme de référence: HAL (CCSD) Articulation central / local (Archives Institutionnelles sur plateforme nationale) EnjeuxEnjeux: "If it succeeds, it will be an enormous coup for France, and a terrific direction-setter for the rest of the world..." (Stevan Harnad)

9 Recommandation de la commission européenne du [extrait] - Le libre accès aux données de la recherche scientifique améliore la qualité des données, réduit le besoin de duplication des efforts de recherche, accélère le progrès scientifique et contribue à la lutte contre la fraude scientifique. - Veiller à ce que les publications issues de la recherche financée par des fonds publics soient librement accessibles dans les meilleurs délais, de préférence immédiatement et, dans tous les cas, au plus tard six mois après leur date de publication, et au plus tard douze mois pour les publications dans les domaines des sciences sociales et humaines - … la suite sur le texte lui même :

10 Pression et prédation (retour sur la crise de l'édition scientifique) - Une pression tjours plus forte pour publier (« l 'évaluationite aigüe ») - Les éditeurs prédateurs - Faible réactivité du secteur public - Interrogations sur le peer-reviewing Voir : « Open access: du rêve au cauchemar? L'avis de J-C Guédon » : Et la source : Who's Afraid of Peer Review? : (attention payant)http://tinyurl.com/kxhbzs6 J Bohannon Science 2013;342:60-65

11 ... En pratique Logiciels et plateformes Documents Des exemples Des outils de recherche dédiés Recensement

12 Des softs et des plateformes AO (Archive Ouverte) > (Green) Eprint.org, Dspace, Fedora,... HAL RLA (Revue en Libre Accès) > (Gold) lodel, OJS,... Revues.org

13 Documents ? (numériques en natif ou numérisés) AO Articles scientifiques Données primaires et adjuvants à la recherche Documents « multimédia » (audio, vidéo, …) Thèses et HDR Rapports et études Cours Ouvrages Notices bibliographiques RLA Articles scientifiques Données primaires et adjuvants à la recherche Documents « multimédia » (audio, vidéo, …) [Ouvrages] [carnets de recherche]

14 Des exemples : AO ArXiv X, Cogprints, CiteseerX, EconPapers (Economics working papers) un service de RePEc HAL : et /http://hal.ccsd.cnrs.fr/http://halshs.ccsd.cnrs.fr / Open video Project : Institutionnelle : RLA Revues.org : Persée :

15 Des outils de recherche dédiés LOAI-PMH en action OAISTER (Cf. Worldcat) DRIVER : ISIDORE : BASE : Des répertoires OpenDOAR : DOAJ : Et puis aussi... Google scholar : Scirus : Microsoft Academic search :

16 Recensement des archives ouvertes (oct 2013) Dans le monde: ROAR : Registry of Open Access Repositories :3511 archives (http://roar.eprints.org/ )http://roar.eprints.org OpenDOAR : 2463 (http://www.opendoar.org/ )http://www.opendoar.org/ (OAIsation de BdD) Ranking repositories En France : Selon OpenDOAR : 78 et selon ROAR 85 Eléments quantitatifs (ROAR) : de 19 en décembre 2004, 39 en Oct 2007, 42 en mars 2008, 56 en juin 2011, 65 en juin

17 Recensement RLA DOAJ : revues (oct 2013)http://www.doaj.org/ (dont 619 dans le JCR en 2009, contre 239 en 2004) OpenJgate : Open Access Journals (5948 Peer-Reviewed) (2011)http://www.openj-gate.com/ ISSN > vivantes et mortes, libre accès ou non, tous supports et tous types : (dont env en ligne) (2011) Selon GFII : revues scientifiques à comité de lecture sont publiées dans le monde, dans lesquelles paraissent annuellement 1,4 million darticles (Groupe de travail sur le Libre Accès – Document de synthèse – Janvier 2010)

18 Aspects Juridiques

19 Shakespeare et les droits de diffusion Liste ROMEO/SHERPA (UK) sur la politique éditoriale (copyright) de 1111 éditeurs, 29 éd français. (juin 2012) Elle recense les possibilités de mise sur le web (donc dauto-archiver) des articles scientifiques par éditeurs. Les revues blanches : celles dont les éditeurs n'ont pas de politique formelle autorisant l'auto-archivage les revues jaunes : autorisent l'auto-archivage des pré-publications (avant les révisions par le comité de lecture) les revues bleues : autorisent l'auto-archivage des post-publications (version finale après révision) les revues vertes : autorisent l'auto-archivage des pré- ET des postpublications Liste JULIET/SHERPA (UK) politiques des financeurs » :

20 Des Roméo/Sherpa « Nationaux » ? En france : Espagne : … et ailleurs ? « Couplage » avec HAL

21 Les Creative Commons Les licences Creative Commons permettent dautoriser à lavance le public à effectuer certaines utilisations de documents selon les conditions exprimées par lauteur, Projet en cours sur le Science Commons « Today, 10% of the worlds entire output of scholarly journals is CC licensed. » En France cest le Centre d'Etudes et de Recherches de Science Administrative (CERSA, Université P2 et CNRS) qui est l'institution affiliée pour la traduction et l'adaptation des contrats Creative Commons,

22 En guise de conclusion Nécessité dêtre Open Access (dia suivante) Ce que transforme lensemble des initiatives Pas de barrières AO/RLA : non seulement au niveau de Open Access, lOai-Pmh mais aussi au niveau dun modèle éditorial autour de lepi-revue

23 De la nécessité dêtre « Open Access » ? Augmentation du prix des revues et « Big Deal » Dans l'hypothèse où les universités passeraient à un modèle complet d' « open access », les économies réalisées pour l'ensemble de la communauté de recherche en Grande-Bretagne pourraient aller jusqu'à 6,1 millions d'euros par an > le JISC (Joint information services committee) 17 juin 2010 Online or Invisible ? : (Steve Lawrence, Nature, N° 6837, p.521, 2001) Articles mis en ligne librement : entre 2,5 à 5,5 fois plus cités que les autreshttp://citeseer.ist.psu.edu/online-nature01/ Liens éphémères vs. pérénité des liens Augmentation du spectre documentaire

24 Pour suivre linfo Le blog de Peter Suber (english): site du Libre Accès à lIST (french) : un site, Digital Scholarship, scholarship.org/http://www.digital- scholarship.org/ une liste, AMERICAN-SCIENTIST-OPEN-ACCESS-FORUM,

25 ?

26 La pratique

27 Démonstration : HAL - sinscrire - déposer - son environnement (espace de dépôt, stat, … - chercher et sabonner - exporter des références et en fonction du déroulement du stage : - créer sa page web perso - tamponner (selon déroulement)

28 NEREUS UNIVERSITES CEMAGREF LCPC OAI-PMH SOAP GRAAL STAR SOAP OAI-PMH SOAP CADIC IN2P3 Montpellier 2 OAI-PMH SOAP AIGLE ARXIV SWORD PUMED CENTRAL FTP PEER SWORD SciencesPo OAI-PMH SOAP SPIRE HTTP REPEC Montpellier 1 OAI-PMH SOAP FLORA métadonnées HAL métadonnées producteurs métadonnées cibles Source : Mars Exemple de recouvrement des métadonnées avec HAL et dautres entrepôts dinformations


Télécharger ppt "Open Access, Open Archives, OAI-PMH ? Gabriel Gallezot, Urfist paca-c."

Présentations similaires


Annonces Google