La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Open Access et d é pôts dans HAL Gabriel Gallezot 25 juin 2010 - Ecole Centrale de Marseille- Chateau Gombert.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Open Access et d é pôts dans HAL Gabriel Gallezot 25 juin 2010 - Ecole Centrale de Marseille- Chateau Gombert."— Transcription de la présentation:

1 Open Access et d é pôts dans HAL Gabriel Gallezot 25 juin Ecole Centrale de Marseille- Chateau Gombert

2 Source : Ph. Laredo, LATTS.doc N° => diffuser, valoriser, gérer les résultats de la recherche

3 Crise de lédition scientifique Diktat du "publish or perish" Loi du facteur d'impact (et ses biais) Abandon du droit d'auteur à l'éditeur Concentration des éditeurs spécialisés Augmentation des prix des abonnements (conséquences indirectes pour les chercheurs) Temps entre les résultats et leur publication Restrictions sur ce qui peut être publié et comment cela peut être diffusé (modèle papier)

4 Une réponse : lOpen Access Un mouvement pour le libre accès aux textes scientifiques (archives ouvertes ou revues en libre accès) Partager les textes entre pairs Augmenter la visibilité des textes A fonds public, accès public Support de la mémoire scientifique Accessibilité et gestion des références bibliographiques possibles

5 De la nécessité dêtre « Open Access » ? –Augmentation du prix des revues et « Big Deal » –Dans l'hypothèse où les universités passeraient à un modèle complet d' « open access », les économies réalisées pour l'ensemble de la communauté de recherche en Grande-Bretagne pourraient aller jusqu'à 6,1 millions d'euros par an > le JISC (Joint information services committee) 17 juin 2010 –Online or Invisible ? : (Steve Lawrence, Nature, N° 6837, p.521, 2001) nature01/Articles mis en ligne librement : entre 2,5 à 5,5 fois plus cités que les autreshttp://citeseer.ist.psu.edu/online- nature01/ –Liens éphémères vs. pérénité des liens –Augmentation du spectre documentaire

6 Points nodaux pour LOpen Access Une vitrine de létablissement (Valoriser) Visibilité sur le Scholar Web (Diffuser) Lévaluation de la recherche (Gérer)

7 Une vitrine ? (documents numériques en natif ou numérisés) AO Articles scientifiques Données primaires et adjuvants à la recherche Documents « multimédia » (audio, vidéo, …) Thèses et HDR Rapports et études Cours Ouvrages Notices bibliographiques RLA Articles scientifiques Données primaires et adjuvants à la recherche Documents « multimédia » (audio, vidéo, …) [Ouvrages] [carnets de recherche]

8 Une visibilité LOAI-PMH en action OAISTER (Cf. Worldcat) Scientificcommons DRIVER : Des répertoires OpenDOAR : DOAJ : Et puis aussi... Google scholar : Scirus :

9 Les 8 indicateurs de lOST Part de publications scientifiques Indice de spécialisation scientifique Part de citations Indice dimpact relatif Indice dimpact espéré Ratio de citations relatif Indice dactivité par classe de citations Part darticles en co-publication Ex. IPERU : Programme 150 de la LOLF « formations supérieurs et recherches universitaire Indicateurs « part mondiale de publications » et « indices dimpact à 2 ans » par discipline, pour les sciences de la matière et sciences de la nature et de la vie Source : IPERU-OST Etablissement Chiffre de 2008 Issus en grande partie du WoS (comme « shanghai » mais avec des corrections de lOST) => Augmenter la visibilité La question de lévaluation

10 h index et variantes H index : Jorge E. Hirsch (2005) Relation entre un nombre total de publications et leurs citations > coïncidence approximative entre un nombre équivalent de publications et de citations. Ex : h index = 10 => environ 10 publications citées au moins 10 fois G index : Egghe, Leo (2006) : un g- index de 10 => 10 papiers dont la somme des citations est au moins de 100 D'après Hirsch, après 20 ans de recherche, un indice H de 20 est un bon signe, un indice H de 40 indique un scientifique d'exception Démo avec POP ou Tenurometer m m Enttité : chercheur, univ, pays,... Visibilité sur le web

11 « publiant » ?... selon lAERES Lactivité dune unité de recherche fait lobjet dune appréciation qualitative, fondée principalement sur lévaluation par les pairs, complétée par un certain nombre dindicateurs aussi objectifs que possible. A lestimation globale de la qualité de la production scientifique et du rayonnement dun laboratoire, sajoute la prise en considération de lorganisation et de la répartition des travaux entre ses membres. Lun des indicateurs est une estimation de la proportion des chercheurs et enseignants-chercheurs "publiants". Production Scientifique de rang A pour 4 ans Scu Liste revues AeRES : Gérer les publications : chercheurs, labo, univ

12 Le dépôt

13 Aspects Juridiques

14 Shakespeare et les droits de diffusion Liste ROMEO/SHERPA (UK) sur la politique éditoriale (copyright) de 686 éditeurs Elle recense les possibilités de mise sur le web (donc dauto-archiver) des articles scientifiques par éditeurs. Les revues blanches : celles dont les éditeurs n'ont pas de politique formelle autorisant l'auto-archivage les revues jaunes : autorisent l'auto-archivage des pré-publications (avant les révisions par le comité de lecture) les revues bleues : autorisent l'auto-archivage des post-publications (version finale après révision) les revues vertes : autorisent l'auto-archivage des pré- ET des postpublications Liste JULIET/SHERPA (UK) politiques des financeurs » :

15

16 Des Roméo/Sherpa Nationaux ? Et en france ? (projet en cours) Et ailleurs ? (voir projet DULCINEA en espagne, par exemple default.php ) default.php

17 Les Creative Commons Les licences Creative Commons permettent dautoriser à lavance le public à effectuer certaines utilisations de documents selon les conditions exprimées par lauteur, Projet en cours sur le Science Commons En France cest le Centre d'Etudes et de Recherches de Science Administrative (CERSA, Université P2 et CNRS) qui est l'institution affiliée pour la traduction et l'adaptation des contrats Creative Commons,

18 Vos questions ?

19 La pratique

20 Démonstration : HAL - sinscrire - déposer - son environnement (espace de dépôt, stat, … - chercher et sabonner - exporter des références et en fonction du déroulement du stage : - créer sa page web perso - tamponner

21 NEREUS UNIVERSITES CEMAGREF LCPC OAI-PMH SOAP GRAAL STAR SOAP OAI-PMH SOAP CADIC IN2P3 Montpellier 2 OAI-PMH SOAP AIGLE ARXIV SWORD PUMED CENTRAL FTP PEER SWORD SciencesPo OAI-PMH SOAP SPIRE HTTP REPEC Montpellier 1 OAI-PMH SOAP FLORA métadonnées HAL métadonnées producteurs métadonnées cibles Source : Mars Exemple de recouvrement des métadonnées avec HAL et dautres entrepôts dinformations


Télécharger ppt "Open Access et d é pôts dans HAL Gabriel Gallezot 25 juin 2010 - Ecole Centrale de Marseille- Chateau Gombert."

Présentations similaires


Annonces Google