La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Marquis de La Fayette, de son vrai nom : Marie - Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier. Il est né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Marquis de La Fayette, de son vrai nom : Marie - Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier. Il est né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac -"— Transcription de la présentation:

1

2

3 Le Marquis de La Fayette, de son vrai nom : Marie - Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier. Il est né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac - La Fayette, en Haute – Loire, et décéda le 20 mai 1834 à Paris d ’ une maladie à la vessie. Située aux confins de l’Auvergne, dans le petit village de Chavaniac en Haute-Loire, cette maison forte du XIVe siècle, remaniée et restaurée plusieurs fois au cours de son histoire, est la demeure natale du célèbre Général Marquis de la Fayette. Chavaniac

4 A l ‘ âge de 2 ans, son père décède (à 26 ans) au cours de la bataille de Minden en Westphalie ( Allemagne ), le 1 er Août Lorsqu' il a 13 ans, il devient orphelin car sa mère décède le 3 Avril 1770.

5 Il est donc à 13 ans à la tête d’ une immense fortune provenant de son grand- père maternel. Il étudie jusqu'en 1771 au collège du Plessis où il montre un penchant pour l’indépendance et la liberté. En 1774, le jeune Marquis de La Fayette épouse Marie Adrienne Françoise de Noailles Marie Adrienne Françoise de Noailles, marquise de La Fayette (2 novembre 1759 – 24 décembre 1807), fille de Jean Louis Paul François de Noailles et d'Anne Louise Henriette d'Aguesseau, arrière-petite- fille de Françoise Amable d'Aubigné, nièce et héritière de Madame de Maintenon.

6 Adrienne est née et a grandi à l'hôtel de Noailles, résidence de la famille à Paris, où a aussi été célébré son mariage à quatorze ans et demi, le 11 avril 1774, avec Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, seize ans. Le jeune Gilbert, orphelin, est l'héritier de vastes domaines qui lui rapportent un revenu de livres. La mère d'Adrienne, préoccupée par leur jeunesse, les maintient séparés pendant un an. Ils ont eu quatre enfants: En 1776, ils deviennent parents d'une fille, Henriette. Alors qu'Adrienne est à nouveau enceinte, le marquis de la Fayette s'embarque pour l'Amérique.

7 Anastasie naît en 1777, tandis qu'Henriette meurt à vingt-deux mois, en 1778, en l'absence de leur père. Puis est né Georges Washington de la Fayette ( ) et Marie Antoinette Virginie du Motier ( )

8 La Fayette dont l'épouse appartient à la puissante famille de Noailles, est totalement imprégné de l'esprit des Lumières tant il fréquente les encyclopédistes, philosophes et la Franc-maçonnerie spéculative. Il deviendra un membre fervent de cet ordre initiatique traditionnel où il entre dès l'âge de 18 ans. Il doit son éducation à l'Abbé Raynal, son véritable mentor, lui- même Franc-maçon de la loge "Les Neuf Soeurs". Il s'enthousiasme très vite pour la cause de l'Indépendance Américaine qui trouve un écho si favorable parmi les Francs-Maçons Le tablier de Franc-maçon qu’Adrienne La Fayette broda pour Georges Washington La fayette et son épée de Franc-maçon

9 Le choix d’une vie Il descend d’une famille noble de haut rang, introduite auprès de la cour de Versailles. A 17 ans, après son mariage avec la fille du Duc de Noailles, une des familles les plus influentes du royaume, il refuse une charge à la cour qui lui aurait assuré une vie confortable. Il préfère orienter son destin vers une carrière militaire

10 L’envol vers les Amériques Après avoir servi dans l’armée française de 1771 à 1776, il obtient le grade de capitaine et il part en Amérique. Il poursuit l’objectif d’apporter son expérience à ce pays et reçoit le poste de général de division dans l’armée continentale. Sur place, il aide les insurgés et se lie d’amitié avec Benjamin Franklin.

11 En 1776, il se trouvait à Metz avec son régiment de dragons dans lequel il était capitaine, quand il apprit que les colonies américaines avaient leur indépendance. Ayant résolu d’aller discipliner les troupes inexpérimentées des révoltés, il fit équiper secrètement un navire à Bordeaux. Le gouvernement donna des ordres pour l’arrêter, mais il envoya son navire en Espagne et, échappant aux gens qui le poursuivaient, il gagna le port et mit de suite les voiles Il était accompagné de 11 officiers. Après une traversée longue et orageuse, il débarqua avec ses compagnons dans la nuit du 24 avril 1777, près de Georgetown.

12 En avril 1777, bravant l'interdiction du roi, il s'embarque pour l'Amérique. Après un voyage de deux mois, il accoste à Philadelphie, siège du gouvernement des colonies. Il offre ses services au Congrès en déclarant : C'est à l'heure du danger que je souhaite partager votre fortune.

13 Engagé volontaire, le marquis de La Fayette est accueilli avec bienveillance par le général Washington, qui le nomme major général.

14 Participation de La Fayette à Bataille de Brandywine, Bataille de Barren Hill, Bataille de Gloucester, Bataille de Monmouth, Bataille de Rhode-Island, Bataille de Yorktown

15 Nommé major général de l'armée des Etats-Unis, il participe à la guerre d'Indépendance, est blessé à Brandywine et combat à la tête des troupes de Virginie avant de renter à Brest, à bord de " L'ALLIANCE ", en janvier A son retour, il soutient l'envoi outre-Atlantique d'un corps expéditionnaire commandé par Rochambeau. commandée par Latouche-Tréville, et participe à la bataille de Yorktown (octobre 1781) qui scelle la fin de la colonisation anglaise. Il embarque à nouveau vers l'Amérique sur " L'HERMIONE "

16 Bataille de Yorktown du 28 septembre au 17 octobre 1781

17 La chute de Yorktown, 17 octobre Cette toile fut imaginée et peinte par Louis-Charles- Auguste Couder en 1836 (musée de Versailles). Au centre, on voit le général George Washington avec, à gauche le maréchal de Rochambeau, et derrière Washington à droite, le marquis de La Fayette.

18 En mai 1781, hommes placés sous le commandement du marquis de Rochambeau quittent Brest. Ce renfort permet à Washington de prendre le dessus sur les Anglais, jusqu'à la victoire décisive de Yorktown le 18 octobre La paix est signée à Versailles le 3 septembre 1783 : La Grande-Bretagne reconnaît l'indépendance des Etats-Unis et leur cède les territoires qu'elle possède à l'est du Mississippi, mais elle conserve l'ancienne colonie française du Canada et rétrocède la Floride à l'Espagne. Un nouvel État est né : Dès sa création, l’organisation comporte treize groupements, un par état ayant participé à la révolution.

19 Les états: Le New Hampshire, le Massachusetts, le Rhodes Island, le Connecticut, l’état de New-York, le New-Jersey, la Pennsylvanie, le Delaware, le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud et la Géorgie. Au moment du traité de Versailles en 1783, consacrant l’indépendance des États-Unis, un certain nombre d’officiers ayant pris une part active dans la guerre d’indépendance émit le souhait de créer une association dont l’objet serait de maintenir des liens d’amitié entre les camarades de combat et de défendre leurs droits, sorte d’association d’anciens combattants avant l’heure.

20 Au lendemain de la victoire de Yorktown, Thomas Jefferson rendit hommage aux Français en déclarant que «chaque homme a deux patries: son pays et la France». Cette victoire franco- américaine valut à la France le surnom de «Nourrice d’Hercule». C'est pourquoi le SAR Magazine pouvait déclarer: Without the aid of France, on land and sea, the rebellion of the thirteen colonies against Great Britain would have failed. There would be no United States of America. [Sans l'aide de la France, sur terre et sur mer, la rébellion des Treize Colonies contre la Grande-Bretagne aurait échoué. Il n'y aurait pas d'États-Unis d'Amérique.]

21 Washington reçois La Fayette dans sa propriété de Mount Vernon en 1776

22 1781 Washington - La Fayette

23 Le retour en France En 1787, La Fayette revient en France et s’engage dans une carrière politique. Il intègre l’assemblée des notables puis est élu député de la noblesse aux Etats Généraux. Après la prise de la Bastille, il devient commandant de la Garde nationale. Il entend devenir un artisan de la Révolution Française. Il souhaite réconcilier le peuple avec le pouvoir royal. Il fait également partie des hommes qui ont contribué à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, déclaration calquée sur le modèle de la Déclaration d’Indépendance américaine

24 Une carrière politique en demi teinte Il est définitivement discrédité auprès du peuple lorsque le 17 juillet 1791, il donne l’ordre de tirer sur les manifestants du Champ de Mars. Cet événement entraîne une crise politique. Déclaré traître à la patrie, il s’exile en Autriche. Après cet épisode, sa carrière est ralentie mais sa popularité ne faiblit pas, ce qui lui permet de revenir sur le devant de la scène où il milite pour l’abdication de Napoléon 1er. Son dernier combat militaire s’exprime dans la révolution de 1830 où il est commandant de la Garde nationale Distinctions Ordre de Cincinnatus Chevalier de Saint-Louis

25 A Rochefort, en Charente Maritime, dans le site historique de la Corderie royale, un navire de légende renaît sous vos yeux. Louis XIV avait choisi cette ville pour y bâtir son arsenal le plus prestigieux. Aujourd'hui, une équipe de passionnés y reconstruit l'Hermione, la frégate de La Fayette En 1780, ce fougueux amiral de 22 ans s'embarquait pour l'Amérique. Il rejoignait les insurgés américains pour les aider à conquérir leur indépendance. Le trois-mâts actuel est reconstruit selon les plans de l'époque.

26 Photos web- montage NG2012 – Musique : Rameau - The american military band


Télécharger ppt "Le Marquis de La Fayette, de son vrai nom : Marie - Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier. Il est né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac -"

Présentations similaires


Annonces Google