La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les aventures du texte : Quartos, Folio et la version Nahum Tate Shakespeare et la roue de la Fortune… Exercices dobservation à partir des croquis de Ford.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les aventures du texte : Quartos, Folio et la version Nahum Tate Shakespeare et la roue de la Fortune… Exercices dobservation à partir des croquis de Ford."— Transcription de la présentation:

1 Les aventures du texte : Quartos, Folio et la version Nahum Tate Shakespeare et la roue de la Fortune… Exercices dobservation à partir des croquis de Ford Madox Brown De Garrick à Irving : les aventures du jeu shakespearien La mise en scène des peintres ou les peintures de la mise en scène … Et les peintures de la mise en scène … Shakespeare : la construction du culte dun génie Shakespeare : La tragédie du Roi Lear Les aventures du texte et de la scène PWT - Shakespeare : un résumé de la tragédie du Roi Lear En passant par le module Recherche du site Vous trouverez dautres documents

2 La première édition du texte date de 1608, (les annotations manuscrites sont les signatures des divers acheteurs) Composition : entre 1603 et 1606 Première représentation sûre : 26 déc devant le roi Jacques I er à Whitehall. Le texte moderne établi selon trois sources : Le premier quarto : 1608 (Q1) Le second quarto : 1619 (Q2) Le premier folio : 1623 (F1) Les écarts peuvent aller jusquà 285 lignes, et environ un millier de mots différents. La première édition : sagit- il dune édition « piratée » à partir du texte donné aux acteurs ? Détenu par le souffleur ? Composé à partir de brouillons de Shakespeare ? Pas dactes : une succession de scènes. Shakespeare meurt en 1616 : il ne peut avoir révisé le second quarto. Le texte « cumulatif » repose donc sur des hypothèses.

3 Frontispice du premier folio de 1623, sept ans après la mort de Shakespeare. (l in-folio est de double de la taille de lin-quarto) Au début du 17 ème le texte de théâtre nétant pas considéré comme de la haute littérature, paraissaient parfois sans nom dauteur. Les compagnies navaient aucun intérêt à publier les pièces : l Les concurrents auraient pu sen emparer pour les monter ! Cesont deux compagnons de Shakespeare du Kings Men theater (John Heminges et Henry Condell) qui décidèrent de réunir et dimprimer ses pièces et de les publier. Le succès était tel que la concurrence nétait plus à craindre…

4 Lédition Folio (F1) de 1623

5 Nahum Tate (1652 – 1715) Nahum Tate (1652 – 1715) protestant et Irlandais Il aura le curieux destin datteindre une reconnaissance en se faisant une spécialité de mutiler lœuvre des autres pour les adapter au goût et aux convenances de son temps. Shakespeare en particulier lui doit dêtre joué dans des réécritures dont il change les texte, la fable et lesprit. Il avoue lui- même en modifiant Richard II que le texte sera « plein de respect de la Majesté et de la dignité des cours » ! Sattaquant à Lear (1687) il fait passer le Fou à la trappe, - trop familier avec les grands et le pouvoir -, et invente une fin heureuse où Cordélia épouse Edgar. Cette version sévira sur scène jusquen 1823 date à laquelle Edmund Kean réintroduit le dénouement tragique.

6 Shakespeare shocks his audience by bringing the worn and haggard Lear onto the stage, carrying his dead youngest daughter. He taunts them with the possibility that she may live yet with Lear saying, This feather stirs; she lives ! But Cordelia's death is soon confirmed. This was indeed too bleak for some to take, even many years later. King Lear was at first unsuccessful on the Restoration stage, and it was only with Nahum Tate's happy-ending version of 1681 that it became part of the repertory. Tate's Lear, where Lear survives and triumphs, and Edgar and Cordelia get married, held the stage until Samuel Johnson endorsed the use of Tate's version in his edition of Shakespeare's plays (1765): Cordelia, from the time of Tate, has always retired with victory and felicity. And, if my sensations could add anything to the general suffrage, I might relate that I was many years ago so shocked by Cordelia's death, that I know not whether I ever endured to read again the last scenes of the play till I undertook to revise them as an editor. Friedrich Pecht in Shakespeare-Galerie, 1876

7 Carmina Burana La roue de la Fortune est un thème récurrent des Carmina Burana, un recueil dune centaine de poèmes et chants, souvent profanes, du début du 13 ème s. Sors immanis et inanis, rota tu volubilis, status malus, vana salus semper dissolubilis, obumbrata et velata michi quoque niteris; nunc per ludum dorsum nudum fero tui sceleris. Fortuna Imperatrix Mundi Fate - monstrous and empty, you whirling wheel, you are malevolent, well-being is vain and always fades to nothing, shadowed and veiled you plague me too; now through the game I bring my bare back to your villainy. Le règne de la Fortune

8 La Roue de la Fortune se trouve ici associée avec les Fous et le bestiaire de la folie. Le thème de la nef des fous est un des lieux commun de la fin du moyen age et du début de la renaissance. La Nef des Fous Ici un manuscrit De Sebastian Brant, La Nef des Fous, Bâle, 1494, (Bois, chap. 37 et 56)

9 PISTOL Bardolph, a soldier, firm and sound of heart, And of buxom valour, hath, by cruel fate, And giddy Fortune's furious fickle wheel, That goddess blind, That stands upon the rolling restless stone-- FLUELLEN By your patience, Aunchient Pistol. Fortune is painted blind, with a muffler afore her eyes, to signify to you that Fortune is blind; and she is painted also with a wheel, to signify to you, which is the moral of it, that she is turning, and inconstant, and mutability, and variation: and her foot, look you, is fixed upon a spherical stone, which rolls, and rolls, and rolls: in good truth, the poet makes a most excellent description of it : Fortune is an excellent moral. King Henry V » Act 3. Scene VI Act 3. Scene VI

10 La Roue de la Fortune. Calque de Miniatures de lHortus Deliciarum de Herrade de Landsberg.

11 Madame Fortune tournant sa roue Dans cette édition du De Casibus Virorum Illustrium De Boccace

12 Blow, winds, and crack your cheeks! rage! blow! You cataracts and hurricanoes, spout Till you have drenched our steeples, drowned the cocks! You sulphrous and thought-executing fires, Vaunt-couriers of oak-cleaving thunderbolts, Singe my white head! And thou, all-shaking thunder, Strike flat the thick rotundity othworld, Crack Natures moulds, all germens spill at once That make ingrateful man! Soufflez, vents, et crevez vos joues ! faites rage ! soufflez ! Vous, cataractes et cyclones, jaillissez Jusquà tremper nos clochers, y noyer les coqs ! Vous, feux sulfureux, aux traits vifs comme la pensée, Avant-courriers des foudres fendeuses de chênes, Venez roussir ma blanche tête ! Et toi, tonnerre omni- secoueur, Frappe et rends plate lépaisse rotondité de lunivers ! Craque les moules de la nature, détruis dun coup tous les germes Qui produisent lhomme ingrat. Le Roi Lear : acte III, scène 2 Nature déchaînée et Tempête intérieure

13 Spes ou "Hope Sebald Beham, c Les ceps sont des entraves de bois qui comme le pilori immobilisent un prisonnier livré aux injures ou à la risée du public. Pour comprendre le supplice et laffront infligé à Kent Cornouailles : Allez chercher les ceps ! Vieille crapule bourrue, vénérable bravache, Nous tapprendrons ! Kent – Monsieur je suis trop vieux pour apprendre. Ne me mettez pas dans les ceps : je sers le roi, Cest à ce titre quon menvoie vous trouver ; Vous allez montrer piètre respect, manifester une malveillance trop hardie Envers la majesté et la personne de mon maître Si vous mettez aux ceps son messages. Corn. - Fetch forth the stocks ! You stubborn ancient knave, you reverent braggart, We'll teach you- Kent - Sir, I am too old to learn. Call not your stocks for me. I serve the King; On whose employment I was sent to you. You shall do small respect, show too bold malice Against the grace and person of my master,

14 Lear - Do not laugh at me; For (as I am a man) I think this lady To be my child Cordelia. Cordelia - And so I am! I am! Lear - Be your tears wet? Yes, faith. I pray weep not. A la fin du19 ème triomphe la mode des « scrapbooks » Les planches illustrées des grands rôles de Shakespeare remportent un grand succès. On remarque que le nom des interprètes de lépoque apparaît entre parenthèse.

15 LEAR. – Je t'en prie, ma fille, ne me rends pas fou. Je ne t'importunerai plus, mon enfant ; adieu. Nous ne nous rencontrerons plus, nous ne nous verrons plus ; Mais pourtant tu es ma chair, mon sang, ma fille ; Ou plutôt une maladie qui est dans ma chair, Et que je suis contraint d'appeler mienne : tu es un chancre, Un bubon pesteux, un furoncle gonflé de pus Dans mon sang qu'il corrompt. Mais je ne te gronderai pas ; Que la honte vienne quand elle voudra, je ne l'appelle pas ; Je n'invoque pas sur toi les traits du porte-foudre, Je ne te dénonce pas au juge suprême Jupiter. Amende-toi quand tu pourras ; deviens meilleure à ta guise ; Je peux être patient ; je peux rester avec Régane, Moi et mes cent chevaliers. RÉGANE. – Pas tout à fait... Le Roi Lear, acte II, sc. iv (tr. Jean-Michel Déprats)

16 David Garrick ( David Garrick ( ) comédien, auteur, directeur de troupe et de théâtre, réformateur de la scène est le grand acteur Shakespearien du 18 ème. Il rompt avec le jeu mélodramatique et lenflure héroïque introduisant un jeu plus sensible et réaliste. Diderot dans son Paradoxe sur le comédien en fait un de ses modèles. Il fera de Drury Lane une des scènes les plus influentes dEurope et insigne honneur, on lenterre lors de funérailles grandioses à labbaye de Westminster dans le Poets Corner, bien que ses pièces ne marquèrent pas la postérité…. Samuel Johnson son ami eut ce joli mot : « his profession made him rich and he made his profession respectable ».

17 Cest en 1742 que Garrick crée le rôle de Lear au Théâtre Royal à Drury Lane

18 Edmund Kean Edmund Kean est un des rares acteurs a avoir rempli les 3000 places du théâtre Drury Lane. Acteur shakespearien devenu de son vivant une légende, il excellait dans les scènes de mort, le mélodrame, et les sautes dhumeur. Alexandre Dumas écrit une pièce sur lui (Kean, 1836) dont sinspire Jean-Paul Sartre (Kean 1953).

19 Samuel Taylor Coleridge disait que voir Edmund Kean jouer cétait lire Shakespeare à la « lumière des éclairs ! » (to read Shakespeare by flashes of lightning) Son jeu était paroxystique et frénétique, mais très irrégulier… Il défrayait la chronique par une vie privée plus quagitée et il lui arrivait dentrer ivre en scène… Ce « scrap » de 1821 est un document intéressant sur les costumes utilisés en scène à lépoque. Cest en 1823 le premier à réintroduire la fin tragique de la tragédie au Théâtre de Drury Lane.

20 William Charles Macready William Charles Macready joue pour la première fois la version complète du texte de Shakespeare reconstituée à Drury Lane. Cest la première fois également que le rôle du fou est confié à une comédienne : Pricilla Horton

21 1892 – Sir Henry Irving 1892 – Sir Henry Irving dirige et joue Lear dans une production du Lyceum Theatre de Londres Il est influencé par la vision de du peintre Ford Madox Brown. Il a acheté 50 ans auparavant les 16 esquisses du peintre. Il demande au peintre de créer les costumes et les décors de son Lear. On peut comparer de J.B. Partridge représentant Irving en scène au tableau de Ford Madox Brown.Ford Madox Brown.

22 Le goût est à lantique… et le palais de Lear est romain (1) tout comme le château d Albany (2) ou la cour du château de Gloucester (3). Quimporte lorthodoxie historique, le décorateur en suivant son inspiration dira que les Romains étant partis, leurs palais avaient été habités par les héros anglais les avaient occupé ! 1 3 2

23 De quel événement sagit-il ? 1 - Aide ? la réplique en anglais ! 2 - Réponse…. She answers, « Nothing, my Lord ». Lear says, « Nothing ! speak again, for out of nothing nothing comes, » I,1. Le Roi Lear demande à Cordelia quelle est la mesure de son amour. Lors de son séjour à Paris en , Ford Madox Brown assiste à une représentation de Lear et fait 18 esquisses à la plume et au crayon. Deux donneront naissance à des tableaux, achevés, (Lear and Cordelia ( ) et Cordelia's Portion (1866) Exercice dobservation

24 De quel événement sagit-il ? 1 - Aide ? Observez les vêtements des personnages… 2 - Réponse…. Visiblement un fort vent : les étoffes volent et même la barbe de Lear. Or les personnages ne sont pas habillés pour affronter un tempête. On peut en déduire que la sortie (? ) le voyage (? ) na pas été préparé. Il sagit de la fin de la scène IV de lacte II. Lear, furieux contre ses filles Goneril et Régane, sort dans la nuit et la tempête. Gloucester- le Roi est au comble de la fureur. […] Goneril – Mon seigneur ne le priez en aucune façon de rester. Gloucester – Hélas ! La nuit vient et les vents déchaînés / Font rage furieusement ; à des lieux à la ronde il y a à peine un buisson. Régane – Oh ! Monsieur, aux entêtés,/ Les malheurs quils sattirent eux même / Doivent servir de leçon. Fermez vos portes… [p 123 éd. Venet Folio Théâtre]

25 De quel événement sagit-il ? 1 - Aide ? Observez le personnage de gauche. 2 - Réponse…. Lhomme vers lequel se penche Lear a les jambes prises dans deux pièces de bois. On dit des « ceps » (être mis aux ceps). Il sagit dentraves qui immobilisent un prisonnier et le livrent comme le pilori aux insultes et à la risée. Lear accompagné de son Fou et dun gentilhomme vient de découvrir Kent son messager ainsi entravé. Il ne veut pas croire Kent qui lui dit que cest Régane et Cornouailles qui lont mis dans cette état. Sa colère va éclater : « Ils nont pas osé faire cela, Ils nont pas pu, ils nont pas voulu ; cest pire quun meurtre, De faire au respect un si violent outrage. » Cest le moment où il réalise que sa fille et son mari sont devenus ses ennemis. [II, 4]

26 De quel événement sagit-il ? 1 - Aide ? Observez : qui fait quoi ? 2 - Réponse…. Un homme allongé et une femme agenouillée auprès de lui qui lui tend la main dun geste paisible. Un homme au second plan semble vouloir éloigner des curieux. Un musicien joue de la cithare. Lear est affaibli et mourant. Kent déguisé, un gentilhomme et Cordélia qui vient de débarquer à Douvres sont à son chevet. Lear qui a dormi longtemps séveille et ne reconnaît pas sa fille ;elle tente de le convaincre quil sagit bien delle. « Cordélia - Sire, me reconnaissez-vous ? Lear – Vous êtes un esprit, je le sais ; quand êtes-vous morte ? C. – toujours, toujours égaré…

27 Soufflez, vents, à crever vos joues ! faites rage ! Soufflez ! Vous trombe deau et déluges, jaillissez Jusquà inonder nos clochers et nouyer leurs girouettes ! Vous sulfureux éclairs, prompts comme la pensée, Avant courrier de la foudre qui fend le chêne, Brûlez ma tête blanche ! Et toi tonnerre qui tout ébranle Aplatis lépaisse rotondité du monde ! Fracasse les moules de la nature, disperse dun seul coup tous les germes Qui font lhomme ingrat. (Acte III scène 2, Lear et le Fou dans la tempête De quel événement sagit-il ? 1 - Aide ? Observez : qui fait quoi ? 2 - Réponse…. Deux personnages, un vent fort, le personnage de gauche a une collerette caractéristique

28 La mise en scène des peintres Et les peintures de la mise en scène …

29 Marcus Stone, « Lear and Cordelia » (1874) Gravure Art Journal(1874). Une vision Néoclassique 1874

30 John Hamilton Mortimer , Edgar ( ) Une vision Néoclassique 1775 Edgar déguisé en Tom Bedlam Whiles I may scape, I will preserve myself; and am bethought To take the basest and most poorest shape That ever penury, in contempt of man, Brought near to beast. My face I'll grime with filth, Blanket my loins, elf all my hair in knots, And with presented nakedness outface The winds and persecutions of the sky. The country gives me proof and precedent Of Bedlam beggars, who, with roaring voices, Strike in their numb'd and mortified bare arms Pins, wooden pricks, nails, sprigs of rosemary; And with this horrible object, from low farms, Poor pelting villages, sheepcotes, and mills, Sometime with lunatic bans, sometime with prayers, Enforce their charity. 'Poor Turlygod! poor Tom!' That's something yet! Edgar I nothing am. (Lear Acte II, sc. 3)

31 William Blake : Lear et Cordelia en Prison (circa 1779) Vision 1779

32 Lea, acte I, peint par Henry Enseli et gravé par Richard Earlom (1792) Une vision Fin 18 ème s. 1792

33

34 Thomas Stothard Shakespearean Characters exhibited 1813

35 William Hilton ( ), Le Roi Lear et ses trois filles, 1814

36 Gravure dune édition Romantique anglaise La version de Nahum Tate est abandonnée : Cordélia est bien morte aux pieds de Lear. Noter les éléments qui soulignent le goût de la couleur locale,du monumental et de lhistoire

37 Paul Falconer Poole ( ) étude La mort de Cordélia circa 1858 Vision romantique 1858

38 William Dyce, « Le Roi Lear et son Fou pris dans la Tempête », Le peintre écossais fait en 1823 le voyage à Rome où il étudie le Titien et Poussin. Dabord portraitiste, il se tourne vers les sujets religieux, et peindra les fresques du Palais de Westminster. acte III, scène II : face à la destruction du sens et des valeurs, symbolisée par l'orage, répond le délire des deux personnages, (re)créateur de vérité. Une vision Romantique

39 James Barry, « King Lear Weeping Over the Death of Cordelia » ( ) Peintre irlandais dernier des romantiques, et bientôt chef de file du Néoclassicisme de lépoque. Une lecture Néoclassique 1786

40 John Rogers Herbert The two elder sisters Regan and Goneril find easy words with which to reassure the aged king. But Cordelia, the youngest, when she is invited to speak words which may win her a bigger share than theirs, can only answer : Cordelia - Nothing, my lord.' Lear - Nothing will come of nothing. Speak again. Unhappy that I am, I cannot heave My heart into my mouth: I love your majesty According to my bond: nor more, nor less. And so Lear calls the King of France and the Duke of Burgundy, husbands of his elder daughters, to take Cordelia's share between them: in symbol of which he gives her coronet to them. Lear - Which to confirm, this crownet part between you. And despite the protestations of the Earl of Kent (right) Cordelia is cast aside. The tragedy is set in motion.

41

42 Ford Madox Brown, 1821 – 1893« Cordelia's Portion » ( ) Vision Préraphaélite Retour

43 Ford Madox Brown Lear et Cordelia ( ) après avoir fait 18 croquis lors dun voyage à Paris en , Madox assistera en 48 à une représentation de Charles Macready ( ) et développera lun de ses croquis Vision Préraphaélite

44 William Holman Hunt, The Hireling Shepherd (1851) Cette toile idylique a-t-elle un rapport avec le Roi Lear ? Fort probablement car lors de la première exposition, le peintre accompagne la toile de la petite chanson dEdgard déguisé en pauvre Tom le fou ! (Acte II sc 6) Tom en berger insensé qui compte fleurette à une belle et oublie ses moutons ? Un certain nombre de critiques penchent vers cette hypothèse. La tragédie transformée en pastorale ? La version de Nahum Tate peut autoriser cette interprétation. Voici une énigme. Vision préraphaélite ? 1851

45 William Frederick Yeames 1835 – 1918), Cordelia (1888) Une vision De lart dit « Victorien » 1888

46 Edwin Austin Abbey, , King Lear (1898) Peintre illustrateur américain il se fixe en Angleterre. Il fait ses débuts au Harpers Magazine, puis se spécialise dans lillustration de Shakespeare où il obtient une immense notoriété. Une vision archéologisante et symboliste 1889

47 Smith, Benjamin (London, ) : « The Infant Shakespeare Attended by Nature and the Passions » Vision 1799 Shakespeare : la construction du culte dun génie

48 Smith, Benjamin (London, ) Shakespeare élevé par la comédie et la tragédie Vision 1803

49 Voir également sur le Site ArchitheA Ecole spectateur : Roi Lear autour de la version de Laurent FréchuretEcole spectateur : Roi Lear autour de la version de Laurent Fréchuret : Vous trouverez au lien suivant un recueil de textes sur le Roi Lear. Il regroupe des notes d'intentions, interview et diverses critiques qui permettront de mieux savourer la mémoire de la version de Laurent Fréchuret André Engel : « Le public nest jamais renvoyé à ses propres insuffisances mais toujours aux insuffisances de la scène, cest cela qui lautorise à juger ». Le Roi Lear : Les réécritures du texte de Shakespeare ou les infortunes de la vertu... Roi Lear : Sivadier et son trapèze rallument la querelle du metteur en scène tyran : « big Brother de la coulisse » ? Traduire Shakespeare suppose-t-il quon ait des vues sur le sexe des canards sauvages ? Une réflexion dAndré Gide. King's Lear synopsis Le Roi Lear : aventures diverses du texte de Shakespeare et de ses représentations. PWT - Shakespeare : un résumé de la tragédie du Roi Lear En passant par le module Recherche du site Vous trouverez dautres documents

50 Sitographie indicative : thttp://www.fedephoto.com/ thttp://www.fedephoto.com/ des photographies de la version Sivadier de Jacky Ley et Agathe Poupeney] Ceci est un essai qui ne demande quà être « transformé », toute suggestion, compléments dinformations, sont les bienvenus… Contact :


Télécharger ppt "Les aventures du texte : Quartos, Folio et la version Nahum Tate Shakespeare et la roue de la Fortune… Exercices dobservation à partir des croquis de Ford."

Présentations similaires


Annonces Google